Message de France Info aux assassins de Daesh : « à la fin, c’est toujours l’amour qui gagne »


Message de France Info aux assassins de Daesh : « à la fin, c’est toujours l’amour qui gagne »

Dessin : Berth

 

Rires et émotion, hier, sur France Info, autour des attentats du 13 novembre 2015 : la journaliste Célyne Baÿt-Darcourt présentait ses invités, Jules et Gédéon Naudet, les réalisateurs de « 13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur ».

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/info-medias/jules-et-gedeon-naudet-realisateurs-de-13-novembre-fluctuat-nec-mergitur-les-temoignages-des-survivants-sont-des-declarations-damour-a-la-vie_2757425.html

Si les médias peuvent distiller officiellement un ressentiment, voire une haine, envers le Front national, sa présidente ou les Identitaires, il n’en n’est pas de même avec les terroristes du 13 novembre 2015.

Ces 9 islamistes qui tueront à Paris 130 personnes et en blesseront 413 n’auront, eux, toujours pas leur haine.

La gauche déteste l’extrême droite et voit des « fascistes » partout, mais ouvre son cœur, plein d’amour et de compassion, aux nouveaux SS du XXIème siècle.

Dans leur documentaire sur les attentats, Jules et Gédéon Naudet n’ont pas voulu de sensationnalisme ni d’images sanglantes, mais des témoignages : sur 150 victimes rencontrées, 40 ont bien voulu confier leurs états d’âme et, c’est merveilleux, pas une seule n’a de haine envers ces assassins se revendiquant de « l’islam véritable » et de Daesh.

A écouter les réalisateurs et la journaliste béate, les évènements du 13 novembre 2015 ne sont qu’émotion, joie et amour :

« Il y a des moments hallucinants, au moment de l’horreur, du pire de l’évènement où l’on voit le meilleur d’entre nous. »

Célyne Baÿt-Darcourt :

« Il n’y a pas de messages de haine, de colère, dans la bouche de ces survivants, il y a beaucoup de sagesse, cela vous a surpris ? »

Jules et Gédéon Naudet :

« On s’y attendait […] de voir tous ces gens, qui sont tellement beaux, qui ont des messages d’amour, d’espoir, d’amitié et c’est ce trop plein d’horreurs qu’ils ont vu, qui fait que, à la fin, ce n’est pas la haine ou la vengeance […], c’est : « on est au-dessus de tout ça, on ne veut plus, on rejette », un rejet catégorique de cette violence et cela se traduit par des gens qui font une déclaration d’amour à la vie. C’est très touchant. »

Mais le 13 novembre 2015, ce sont aussi des rires et des sourires insinue Célyne Baÿt-Darcourt :

« Il y a même de l’humour […] je pense à une jeune fille, au Bataclan, qui voit un terroriste en jogging, que se dit-elle ? »

Jules et Gédéon Naudet, hilares :

« Ha, ha, ha, elle se dit « zut, je ne vais quand même pas me faire buter par un mec en jogging, ça, non ! » 😊 😊 😊 Mais c’est là, où, l’être humain est extraordinaire : on a tous des mécanismes de défense et l’humour en fait partie »

Même moment de rigolade avec un négociateur de la BRI qui a un accent du Sud-Ouest à couper au couteau, quand tous se regardent et ont presque un fou-rire.

« La seule façon de réagir au terrorisme pour nous, ce n’est pas avec plus d’armes, d’explosions, de tueries, c’est que la beauté de la vie, elle est là, dans la vie… dans la mort. »

Car à la fin, « c’est toujours l’amour qui gagne » (parole d’une victime en pleurs en conclusion de la bande-annonce du film).

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




24 thoughts on “Message de France Info aux assassins de Daesh : « à la fin, c’est toujours l’amour qui gagne »

  1. Christian Jour

    Marre de cette compassion à la bisounours. Moi, ils ont ma haine, ma rage et je leur pisse dessus et je crache sur leurs tombes aux musuls (et le contraire). DEHORS, ça pue. Islam= nazisme.

  2. Machinchose

    nec merditur, ça leur irait mieux

    pas étonnant d’ en être arrivés là avec autant de castré(e)s et de fayots!

  3. J

    Je n’ai aucune compassion pour ceux qui bêlent « vous n’aurez pas ma haine ». Ces gens-là sont morts dans leurs têtes, de vrais zombis, et ils trahissent ceux qui ont péri.

  4. Amélie Poulain

    Il existe un mécanisme de défense face à l’horreur : rejeter et n’y pas penser, faire « comme si » cela n’avait pas existé parce que l’on est dans l’incapacité de l’affronter.

    Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas d’émotions négatives mais témoigne de l’intensité d’une souffrance que l’on ne peut (encore) aborder.

    Entrer dans un « deuil » suppose de faire le point avec tout ce que l’on ressent (y compris la haine) et il faut pour certains, un temps pour cela.

    Ces personnes sont peut-être aussi dans cet état d’esprit.

    Il y a aussi peut-être un certain « lavage de cerveau » (vu le discours ambiant il doit avoir de ça aussi) et l’on pourrait penser qu’un tel contexte entretiendrait ce blocage. Ce qui serait grave.

  5. Xtemps

    Et oui, ces gens là font de la provocation avec la vie des gens, ils rigolent des victimes, qui démontre bien leurs haines véritables pour la vie, qu’il faut dénoncer leurs rires macabres et stupides.
    Ces gens là ne comprennent pas le sens de la vie et ne voient pas le lien, ce sont des déconnectés de la vie et des réalités, ils sont dangereux pour eux mêmes et les autres, ce sont des malades mentaux.
    Pour ces gens là, agir de cette manière, ils ne doivent pas avoir beaucoup d’empathie pour les humains, c’est même la haine envers les humains pour réagir de cette manière.
    Partagez amis résistants, ces gens là ne montre pas de l’intelligence et certainement pas une preuve d’intelligence de leurs parts, mais un raccourci d’intelligence et d’une très grande stupidité pour en arriver là, et surtout ils sont tellement grotesques.
    Ils vous provoquent pour que vous réagissez contre les musulmans, pour avoir enfin leurs extrêmes droites qu’ils ne trouvent pas et plaindre les pauvres victimes musulmanes.
    Ces gens là mettent les gens sur le fait accompli, utilisent nos différences pour les mettre les uns contre les autres.
    Ce qui leur fait chier ces haineux manipulateurs de petites allumeuses de faux culs, c’est que les peuples européens, étant pas nécessairement violents, ne réagissent pas assez vite à leurs goûts et l’extrême droite n’arrive pas encore, pour avoir leurs prétextes du racisme et autres excuses bidons instrumentalisé par ces gens là très malhonnêtes et très manipulateurs.
    La différence entre ces gens là et nous les humains, c’est que nous défendons la vie avec amour, eux non, ils en rigolent, tellement qu’ils sont stupides et juste bon à les mettre à l’asile de fous.
    Je n’ai pas à ajouter plus pour des crétins pareilles aussi minables pour leurs basseses, ils ne méritent pas plus pour encore perdre son temps avec des gens pareilles aussi grotesques, ils n’en valent pas la peine, laissez tomber.
    Nous avons dit juste ce qui fallait dire et rien d’autres.

  6. durandurand

    Ils sont anesthésiés ,amorphes ,aucune haine , aucun désir de vengeance , comme le disait mon grand-père il y a un temps pour tout , et le temps du grand nettoyage est arrivé , ont ne chassent pas des assassins avec des fleurs , des bougies et des bisounours et par des mots , l’amour ces salopards s’en battent les couilles , on répond aux armes par les armes , et les assassins ont les éradiquent de la surfaces de la Terre .

  7. Christine B

    Bon déjà si c’était vrai il n’y aurait jamais de divorces,d’amours malheureuses et non réciproques etc.Donc ce n’est pas vrai qu’à la fin (de quoi d’ailleurs?) c’est toujours l’amour qui gagne.
    Maintenant concernant ces personnes c’est une variante du syndrome de Stockholm : notons qu’il fût un temps où l’on s’en inquiétait…
    Aujourd’hui on voudrait nous faire croire que c’est d’être atteint du dit syndrome qui serait sain et normal…
    Est-ce que ça se soigne? Je n’ai pas trouvé d’infos là dessus: au moins faut-il trouver un psy digne de ce nom et non un qui, pour des raisons politiques et idéologiques, vous enfonce davantage dans la croyance que vous aimez vraiment vos tortionnaires.

  8. Flupke

    C’est notre vieux fond chrétien : pardonner, tendre la joue gauche, « aimez vous les uns les autres, etc etc…

  9. frejusien

    Ah ! que c’est drôle ! désopilant ! tous ces pauvres gens morts, et les centaines de handicapés à vie, et les centaines de traumatisés, parents proches, pères , mères, frères ,sœurs , conjoints !

    on s’en tape sur les cuisses, tellement c’est rigolo ! et puis c’est ça l’amour de la mort, n’est-ce pas ?

    Les timbrés de la cervelle bienpensants, dégoulinants d’ « amour » pour leurs ennemis,
    aucun psy ne pourrait les soigner, un peu comme la déradicalisation, le mal est profond et incurable, d’autant qu’ils sont persuadés d’être sains d’esprit, tout comme les muzz qui crient « alla au bar »

  10. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci pour cet article.

    C’est à peine croyable, ce sont des délirants profonds à France-Info …

    1. Yann Kempenich Post author

      Merci.

      J’étais sidéré d’entendre qu’il pouvait y avoir de l’humour au Bataclan…

      Qu’il y ait des victimes qui pardonnent, je comprends. Mais toutes les victimes, non, je n’arrive pas à y croire et j’aimerais entendre, au moins une fois dans les médias, ces voix discordantes.

      Personnellement, au vu du nombre d’assassins (et de futurs terroristes) et de l’idéologie, je ne pardonne pas.

      1. Amélie Poulain

        Oui c’est choquant, très choquant même, cela montre la perversité de la pensée actuelle d’un certain nombre qui, malheureusement, s’obstinent à occuper le devant de la scène, y compris certains politiques.

        Je crois avoir vu mais je ne me souviens plus des détails, un article concernant un homme très remonté sa fille ayant été massacrée (pour moi, c’est le mot exact, plus fort que « tuée ») au Bataclan.

        Bien sûr, les journalistes ont vite oublié d’en parler ou sont muselés Et il doit y avoir bien d’autres personnes dans le cas de ce pauvre père.

  11. Chevalier d'Eon

    Toujours se méfier des slogan genre pub du style  » vous n’aurez pas ma haine »
    on ne va quand même pas aimer les assassins et les pourris
    je ne veux pas leur donner ainsi le « pardon » qu’ils ne méritent pas
    ses gens sont des meurtriers , ils n’en n’ont rien à foutre des slogans de gauchistes et autres idiots
    ne ces gens là ne connaissent que les rapports de force , la brutalité , la perversité , la haine
    Ils sont nourris au biberon de la religion de Haine et de Mort
    Dire  » vous n’aurez pas ma haine  » ne peut que les encourager à continuer
    Mais le monde est fou et les cons sont légions
    alors pourquoi s’étonner que le monde va à perte

  12. Dorylée

    Quels bande de cons !!! Et maintenant, ils attendent un bon petit massacre dans un zénith pour qu’on se marre à nouveau ??? Il faut combien de victimes pour que ce soit vraiment rigolo ? Je suis atterré…

  13. frejusien

    je crois qu’ils ont gagné leur attentat perso, juste un petit , rien que pour eux, ils rigoleront moins,
    je croise les doigts pour que ça leur tombe sur le nez, comme un remerciement des soldats d’alla-li

  14. pikachu

    @Yann Kempenich

    je vais encore une fois prendre le contrepied de l’article.
    Globalement, que dit ce reportage commis par les deux journalistes ?
    Que la bonne attitude est de ne pas avoir de haine à l’encontre des terroristes, parce que « nous valons mieux que cela ».
    Peu importe la raison en définitive, il ne faut pas avoir la haine des terroristes;
    Je rappelle donc, une énième fois, ce principe de psychologie tiré du midrach (commentaire de la bible hébraique) : celui qui fait preuve de compassion envers les cruels, finira par témoigner de la cruauté envers les hommes de bien. Principe dont j’ai constaté la justesse à de nombreuses reprises (les gauchistes en Israël qui soutenaient les palestiniens mais qui se moquaient bien de leurs propres frères juifs victimes du terrorisme).
    Je veux dire ceci : en France, nous avons une masse de personnes, françaises, bobos qui seront capables du pire contre de braves gens. Je ne parle pas de musulmans, pas de nostalgiques du 3ème reich, mais bel et bien d’ « humanistes », du type fils de bonnes familles black blocs, amoureux du Che, mélenchoniens et autres. Toutes ces personnes « profondément humaines » en apparence, sont en quelque sorte des sociopathes de première catégorie. Il est question ici de la perversion, d’une déviation mentale que la majeure partie d’entre nous ne peut envisager. Ce documentaire, certainement commis par des gens de cette catégorie, d’une certaine manière, par le message délivré, laisse affleurer cette perversion.

    1. Yann Kempenich Post author

      Bonjour Pikachu,

      Merci pour ce commentaire avec lequel je suis d’accord à 100%. Mais en fait de Midrash (Rachi, non ?), il faudrait surtout diagnostiquer à ces réalisateurs un syndrome de Stockholm…

      Mais, imaginons – et je ne le souhaite pas – une tuerie dans une mosquée par des Anders Breivik français, il ne se trouvera aucun réalisateur pour pardonner quoi que ce soit. C’est la force de la gauche (ou sa perversité) de faire oublier les crimes des communistes et des islamistes…

      1. pikachu

        Juste, c’est la force de la gauche que d’absoudre de leurs crimes communistes et islamistes, et c’est aussi, (pour quelle raison ?) la mission central qu’elle s’est donnée…

  15. Jean-Christophe Comet

    Personnellement, j’ai été élevé dans le respect du « Chant des Partisans » plutôt que dans celui de « Winnie l’ourson ».
    Et si effectivement l’Amour gagnait à la fin, il fallait avant passer par une période moins fraternelle.

    https://www.youtube.com/watch?v=sUZWlf_vuKg

Comments are closed.