Des chances pour la France, des Meklat, des Théo, des Merah, on en veut encore plus au Bondy Blog


Des chances pour la France, des Meklat, des Théo, des Merah, on en veut encore plus au Bondy Blog

Illustration : Ouest France

 

Le Bondy Blog est un média en ligne qui « a pour vocation de raconter la France de la diversité ethnique et d’être la voix des quartiers sensibles dans les débats qui animent la société française. » (Wikipedia)

Ces animateurs critiquent les médias habituels, déconnectés des réalités de la vie en banlieue qui serait, en fait, une ode au vivre ensemble, un réceptacle à la créativité et à la richesse, bref des îlots de France où des gens vivent d’amour, de tolérance et de paix.

Certains ronchons, comme Alexandre Devecchio, rédacteur au FigaroVox et ancien du Bondy Blog, dénonce toutefois la ligne éditoriale actuelle qui fait la part belle aux revendications identitaires tout en relativisant ou niant « toutes les autres dérives pourtant omniprésentes en banlieues : pratiques mafieuses, sexisme, communautarisme, antisémitisme, homophobie, racisme anti-blanc. »

D’après Devecchio, « la défense de la laïcité et la critique des « accommodements raisonnables » seraient également perçues comme “islamophobes” par une partie des blogueurs. »

Du Bondy Blog sont nées de vraies pépites qui ont pu rejoindre certains médias désireux de s’encanailler : tels Mehdi Meklat et son compère, Badroudine Saïd Abdallah. Pépites transformées en étrons du jour au lendemain de la découverte de tweets racistes, antisémites, homophobes et misogynes. Pour Les Inrockuptibles, Libération (qui héberge le site), Pascale Clark de France Inter ou Canal+ qui les vénéraient, c’était la douche froide. (Marianne)

Mais apparemment, des « chances pour la France », des pépites telles que Meklat et « Badrou », au Bondy Blog, on en veut encore plus.

C’est le sens de l’article de Fatma Torkhani, une blogueuse Franco-Tunisienne, qui « a souhaité prendre la plume pour dire son dégoût de voir le pays qui l’a adoptée et qu’elle a adopté basculer dans un climat anti-immigrés » (suite à l’adoption en première lecture par l’Assemblée, le 22 avril 2018, de la loi asile-immigration).

 

Extraits.

« Emmanuel Macron qui avait alors durant sa campagne présidentielle assuré que l’accueil des migrants serait à la hauteur de la France, semble avoir vite oublié ses promesses pour adopter des mesures dignes de l’extrême droite contre laquelle il s’était pourtant opposé au second tour de la présidentielle.

11% des Français issus de l’immigration

Tandis, que je découvre avec dégoût les actions du groupe Génération identitaire dans les Alpes, à la frontière avec l’Italie, qui se met en scène dans des actions anti-migrants sans visiblement être inquiété, j’ai l’impression de vivre dans un autre pays que celui qui m’a accueillie lorsque j’étais une petite fille migrante de 10 ans. Que va-t-il devenir de la France, pays qui a accueilli de si nombreuses communautés, quelles soient séfarade, portugaise, serbe, algérienne, italienne, turque et tant d’autres ? Est-il nécessaire de rappeler à notre pays amnésique que la France s’est construite grâce à de nombreuses vagues d’immigrations ? Bon nombre d’entre nous sommes des filles et fils d’immigrés : 11 % d’entre nous, pour être précise, selon une étude menée par l’Insee.

Française par naturalisation et par amour pour ce pays qui m’a vue grandir et m’épanouir au sein de son école et dans ses rues, je ne vois que du mépris, de l’indécence et du rejet de l’autre dans ce projet de loi. Ce que Gérard Collomb semble oublier en défendant son projet de loi, c’est que quitter son pays n’est jamais une partie de plaisir. La déchirure de l’exil est réelle. Partir de sa terre natale, quitter sa famille, son foyer et tout ce qui constitue son quotidien se fait pour quiconque, quelle que soit son origine géographique, dans la douleur.

Mais voici que nous leur fermons la porte au nez, que nous les accueillons dans des conditions les plus humiliantes et que les autorités maltraitent également celles et ceux qui leur viennent en aide.

Réduire l’immigration à un risque et à un danger est une erreur

Lorsque je suis arrivée en France, j’ai été à l’école de la République. J’y ai appris la langue, j’ai pris plaisir à apprivoiser ce nouveau pays, à découvrir ses villes, son histoire devenue aujourd’hui la mienne. J’aimerais que d’autres filles et d’autres garçons puissent avoir la même chance que moi. Oui, je parle de chance car ce qui est censé être évident, aujourd’hui ne l’est plus. Réduire l’immigration à un risque et à un danger est une erreur, surtout une contre-vérité si on se penche sur l’histoire et sur ce qu’est la France aujourd’hui. Elle a produit des Français qui étudient, travaillent, enrichissent le pays. Des personnes peu mises en valeur malheureusement mais qui se battent au quotidien parce que ce pays c’est aujourd’hui le leur.

Comme de nombreuses personnes, je me sens impuissante aujourd’hui et désemparée. J’ai entre les mains cette histoire qui est la mienne, d’une famille arrivée de Tunisie en 2003, de parents qui ont travaillé très dur pour pouvoir s’installer dans ce pays qu’on dit des Droits de l’Homme, qui ont élevé quatre enfants qui ont étudié et travaillent aujourd’hui dans le domaine de leur choix. Cette histoire n’est pas seulement la mienne, elle est celle de plusieurs familles arrivées de partout dans le monde.

Alors pourquoi nous dire aujourd’hui que l’immigration est un problème ? Pourquoi nous faire croire que ceux qui arrivent d’ailleurs viennent nous envahir, quand ils viennent travailler, étudier et rêver d’un avenir meilleur ? »

https://www.bondyblog.fr/opinions/billet-dhumeur/francaise-nee-en-tunisie-quon-laisse-la-meme-chance-a-dautres-enfants-immigres/

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




20 thoughts on “Des chances pour la France, des Meklat, des Théo, des Merah, on en veut encore plus au Bondy Blog

  1. Machinchose

     » dire son dégoût de voir le pays qui l’a adoptée  »

    allez, hop! la tunisienne! dégage

    d’ abord personne ne t’ a adoptée et ensuite tu devrais retourne dans ton shithole de pays de merde, a Tunis, du coté de Halfaouine ou de Melassine

    si tu savais commbien les cafardes de ton espèce ont fait pour que nous vous détestions a un point que tu aurais trop de mal a imaginer

    au lieu de rester humbles (saghiroune, comme on dit dans TON coran, ) et reconnaissants a vie envers la France qui vous a évité les geôles de Ben Ali, de Bourguiba ou de la bande de bras cassés de Caïd Sebssi….et qui vous permet de manger a votre faim, comme de faire des études!

    d’ ailleurs au terme de ces études, jamais compris pourquoi des profiteurs de ton espèce ne retournent pas dans leurs pays chéris pour les aider a se relever, a progresser, …non! c’est tellement mieux chez la « Franssa-Qa7ba »

    tu est kif kif que ces « arabes musulmans dits « israéliens », qui doivent tout a Israel , mais qui organisent des manif contre l’ état dont ils sont, hélas les « nationaux »

    d’ ailleurs la bas aussi la colère gronde contre ces félons de plus en plus, comme en France…

    VOUS VOUS RENDEZ TERRIBLEMENT INSUPPORTABLES PARTOUT !

    Y A QUE LES cHINOIS QUI SAVENT VOUS DRESSER 😆

    1. Yann Kempenich Post author

      Je ne sais pas pourquoi mais en écrivant cet article, je me disais que quelqu’un allait réagir au quart de tour… 🙂

      1. Machinchose

        marrant! tu m’ as rappelé le temps ou les bagnoles n’ avaient pas de démarreur !
        mon père avait une Fiat de récup de l’ armée italienne et qu il fallait faire démarrer a la manivelle
        tout un art, et si elle démarrait pas au premier ou au deuxième quart de tour, c’était foutu, le carburateur se « noyait » sous l’ excès d’ essence appelée
        fallait attende l’ évaporation

  2. Christian Jour

    Cette Fatma Torkhani, me dégoûte, elle nous prend pour des cons, dehors et vite ça pue. Mets toi dans ta tête de conasse que la France n’est pas et ne sera un pays musulmans.

  3. Annie

    Le monde a changé et les peuplades aussi.
    Pourquoi ne retournez-vous pas dans votre pays natal ?

  4. Chevalier d'Eon

    Oui dehors !
    On ne vous a pas demandé de venir nous envahir
    ni de nous imposer vos coutumes et délires d’un autre âge !

  5. Anne

    Quand les pieds noirs pourront de nouveau s’installer sans risque dans leur pays natal, retrouver leurs cimetières, leurs églises et leurs maisons dans le même état qu’ils les ont quittés, alors on pourra reparler de l’accueil des immigrés en France, n’est-ce pas la fatma donneuse de leçon? Mais c’est chez vous, en Afrique, qu’il faut aller prêcher la bonne parole.

  6. Victoire de Tourtour

    « Partir de sa terre natale se fait, pour quiconque, dans la douleur ». Dans ce cas, revenir, définitivement, à sa terre natale, est’ à coup sûr, un plaisir. Il ne faut pas surtout pas que Fatima et ses congénères se privent de ce plaisir.Nous les y encourageons même vivement.

  7. frejusien

    C’est toujours deux poids, deux mesures, ils ont le droit de nous virer de chez eux, et nous avons le DEVOIR de les accueillir et de les nourrir et de leur accorder toutes sortes de droit, y compris celui de nous faire chier en voulant nous donner des leçons d’accueil

  8. Pierre ESCANDE

    « J’ai pris plaisir à apprivoiser ce nouveau pays » !!! C’EST TOI QUI A APPRIVOISÉ LA FRANCE……OU LA FRANCE QUI T’A APPRIVOISÉ ? Comme elle a apprivoisé les italiens, les espagnols, les russes, les polonais, les grecs, les libanais chrétiens, les pieds-noirs (qui l’étaient déjà), etc….etc…..
    Je sais moi, ce qu’est un déracinement, un déracinement d’un village (Aïn-Témouchent) de l’Oranie, moi j’ai été chassé de mon pays (mais tu vas dire que j’étais un horrible colonialiste, etc……….) Le travail de sape des socialistes, des communistes, de la CGT, de tous les syndicats de l’époque, de Gaston Deferre, de Pierre Joxe, etc…….tous ces franchouillards ont vomis leur propagande pour en arriver, aujourd’hui à engendrer tous ces bobos et les insoumis (qui seront bientôt soumis par votre charia), les « en marche »qui vous lèche les babouches, comme ce con de Collomb qui est une nullité, enfin je me suis emporté en lisant tes balivernes de bonne musulmane. Je te conseille de lire Wafa Sultan, Aquila, Jannette Bougrab et autres filles comme toi, qui elles ont été apprivoisées par la République et ont ouvert les yeux sur une religion de merde qui asservi ses femmes, qui soumet ses sujets, qui égorge qui n’a en un mot jamais voulu s’intégrer dans ce pays. Mais t’es-tu demandé si vraiment tu t’es intégrée, si tu avais laissé de côté ton islamité ? Comme tous les « juhias » tu n’as jamais eu le courage de te libérer du carcan coranique qui est votre bannière, qui est votre étendart (vert bien sûr) Salam mademoiselle!!!!

    1. Yann Kempenich Post author

      Merci pour votre témoignage.

      Il faut préciser que le nombre de Pieds-noirs (un million, dont la totalité des juifs, installés là bien avant la naissance de l’islam) ayant quitté l’Algérie est largement inférieur au nombre d’Algériens, ou de Français d’origine algérienne, présents désormais sur le sol français.

    2. Machinchose

      Aïn-Témouchent 😆

      la source des renards, en berbère du coin !!
      c’est le village natal du grand écrivain et historien André Chouraqui, qui fut Maire de Jérusalem dans les années 60

  9. MAQUIGNON

    Dans un patelin comme l’Iran, la Turquie, etc. la petite dame en pull noir qui défile fièrement en première ligne serait invitée par la police des mœurs à couvrir ses bras et prendrait probablement à cette occasion quelques coups de triques, histoire de bien mémoriser la consigne – puis elle irait certainement faire un séjour dans un sordide trou à rats servant de prison où elle pourrait méditer sur le thème « Droit des femmes à manifester en islamie »
    Pauvres filles. Non, nous n’avons pas peur de vous.

  10. Flupke

    Retourne en tunisie. C’est beaucoup mieux depuis le printemps arabe, et les gens sont bien accueillis (cf plage de Sousse el kantaoui, musée du bardo…

  11. Lacata

    moi non plus, je ne considère pas mon grand père comme un sale colonialiste. Son père était métayer, aussi, après son service militaire au Maroc, on lui a proposé un lopin de terre . La vie n’a pas été facile au début et plus tard,il lui en a fallu de l’énergie pour recommencer un élevage en France à près de soixante dix ans. Les pieds-noirs, pour ceux qui ont survécu,c’est le symbole du courage.

  12. bm77

    Si on comprend les évènements d’Algérie et la propagande incroyable qui a contribué à faire partir un million de pieds noirs de leur pays , on comprend mieux ce qui se trame aujourd’hui parce que ce n’est que la continuité de cette tragédie.
    On utilise les mêmes ficelles pour faire accepter l’envahissement du pays que pour virer des gens de chez eux en plus en se foutant de la gueule du monde, en faisant croire que les Français d’Algérie pouvaient rester chez eux sans crainte sachant très bien qu’alors même que les dirigeants du FLN affirmaient cela, des milliers de pieds noirs étaient massacrés ou enlevés à Oran et ailleurs dans le pays. C’était la valise ou le cercueil et les pieds noirs ont bien saisi le message que la proposition de rester au pays était pour les nouveaux maitres de faire bonne figure devant la communauté internationale.
    Comme aujourd’hui, il y avait les effets de manche et de l’autre la réalité du terrain.

    C’est toujours la même hypocrisie qui prévaut aujourd’hui mais pour au contraire faire rentrer et contraindre à accepter les coutumes de ceux qui nous ont virer il y a 56 ans .
    Pendant la guerre d’Algériecette propagande avait traversé la Méditerranée et un consensus est née de celle ci parce que le contexte l’a permis qui a précipité le départ des gêneurs comme étaient perçus les pieds noirs à l’époque.
    Le général de Gaulle ne voulait pas entendre parler de cette population pour une situation qu’il avait géré avec désinvolture et aussi une grande précipitation .
    Les métropolitains ne voulaient plus envoyer leur jeunes en Algérie, la communauté internationale sous influence déjà saluait la révolution Algérienne
    Les communistes voyaient se concrétiser leur idéologie surtout que le « grand frère » était de la partie et même les Américains se réjouissaient de voir que la France perdrait de son influence sur cette partie du monde.
    Devant le consensus autour de la propagande du FLN les rapatriés n’avaient plus qu’à la boucler de toute façon leurs témoignages n’aurait intéressé personne car on ne voulait rien entendre de la part de ces gêneurs puisqu’il fallait que les choses soit comme cela.
    Ceci a prévaut aussi avec les poilus de retour de des tranchées parce que la population était devenue pacifiste et ne voulait plus entendre parler de guerre, de même pour les survivants de l’holocauste car ils se heurtaient à la réconciliation Franco Allemande et la reconstruction, pareil pour Katyn en biélorussie et l’assassinat d’une balle dans a tête par les soviétiques de milliers de cadres de la société et d’officiers polonais le mensonge des dirigeants occidentaux et Russes attribuant ce massacre aux SS . Mensonge qui a perduré pendant plus de cinquante ans reconnu par un certain Poutine .Là encore il ne fallait pas se fâcher avec notre ancien allié, politique internationale oblige!
    Aujourd’hui nous vivons encore sur ces mensonges par lesquels des millions d’Algériens ont été lobotomisés .
    Moi j’ai la faiblesse d’avoir aussi écouté l’autre son de cloche et j’ai pu constaté la concordance des témoignages de la plupart des pieds noirs que j’ai rencontrés,sur les exactions commises par « les héros »de la révolution.
    Mais c’était des massacres pour la bonne cause pas comme ces tortures de vilains paras .
    En parlant de torture décrites par un certain Henri Alleg dont le livre est devenue une bible pour la gauche bien pensante, remettons un peu les choses au point, les Algériens torturaient aussi avec des mises en scène atroces mais c’était juste avant d’éliminer car leur buts était moins d’obtenir des infos que d’effrayer le colon et aussi a destination des populations arabes et berbères qui auraient eu quelques hésitations à les suivre dans leur combat.
    Il fallait que cela se sache pour que ça soi efficace et ils ne s’en cachaient pas. Mais en parle-t- on beaucoup dans les émissions consacrées au sujet.
    On culpabilisera plutôt volontiers les Français sur les tortures à la gégène mais paradoxalement les mêmes gauchos vont se féliciter d’avoir été porteurs de valises d’explosifs justifiant par cela même la politique des services de renseignement mise en place et l’utilisation de la manière forte pour les obtenir
    En glorifiant la cause Algérienne la gauche de cette époque qui avait participée activement s’achetait une bonne conscience alors qu’ils étaient complices des attentats commis à l’aveugle sur des populations civiles femmes et enfants compris!! Comme au « milk Bar « de sinistre mémoire.
    J’ai fréquenté beaucoup de monde dans ma vie car je suis ouvert d’esprit ,
    J’ai aussi entendu par des Algériens les leçons apprises par cœur assénées par des gens qui ont dressé leur population contre la France tout en gouvernant sans partage depuis l’indépendance maintenant celle-ci dans un dénuement qui les poussent à ne voir de salut qu’en la France ennemie.
    Le problème c’est que l’Algérie est dans une impasse c’est soit les généraux du FLN soit le despotisme islamique..
    Mais leurs problèmes sont devenus les nôtres depuis que nous avons cette population en nombre.
    Maintenant cette propagande utilisée fait un retour en force le contexte est différent mais c’est pareil un consensus s’est réalisé autour du mondialisme et des intérêts convergeant entre gauche et droite sur la libre circulation des populations et des marchandises et les gêneurs ne sont plus les pieds noirs mais une population souvent âgée attachée à son terroir à ses traditions, à sa culture, fière de ses combats sociaux qui lui on permis de faire de la France un pays envié de tous, ce sont d’ailleurs majoritairement des » têtes blanches » qui défendent les acquis sociaux qui permettent encore aujourd’hui d’aider leurs jeunes face à un Macron qui adapte le pays aux marchés sauf que cette propagande ne s’applique plus pour virer un million de pieds noirs de leurs pays mais pour faire taire plusieurs millions de Français!!

  13. Joël

    Réponse à la question : avez-vous peur de moi ? Non, non, pas peur. Je n’ai aucune « phobie » qu’elle soit islamo ou autre chose. Juste de la répulsion quand je lis et vois les preuves quotidiennes d’amour de tolérance et paix que nous distribuent généreusement vos frères et sœurs.

Comments are closed.