Si la « liberté religieuse » en Algérie était appliquée à l’islam en France…


Si la « liberté religieuse » en Algérie était appliquée à l’islam en France…

Image ci-dessus :  Temple protestant de Kabylie cible de la haine…

L’église protestante Tafat (Lumière) sise au lotissement Blibek, un quartier du centre-ville de Tizi-Ouzou, mitoyen du stade 1er Novembre, a fait l’objet d’un cambriolage et de saccage, dans la nuit de jeudi à vendredi [7-8 janvier 2016]. Du mobilier et des objets de culte ont été saccagés ou volés, apprend-on auprès de sources proches de ce lieu du culte protestant qui a été ciblé, en 2008, par un incendie et des actes de même genre, incriminant des habitants du quartier, apparentés au courant islamiste. Les services de sécurité ont été dépêchés sur place, pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire. (Extrait du site Observatoire de la Christianophobie)

Pendant que les musulmans en France ne cessent de pousser des jérémiades, de crier à l’islamophobie comme des moutons qu’on égorgerait – un peu d’humour, cela ne fait pas de mal- la conception de la « liberté religieuse en Algérie » a pour le moins quelques différences avec ce qui se pratique en France…

Je me demande quels seraient les cris, les manifestations, voire les émeutes que susciterait l’application à l’islam en France des règles qu’applique l’Algérie aux autres religions. Rien à voir avec ce qui suscite les actuelles piailleries déjà fort excessives du CCIF, du CFCM, des MF ex-OUIF et autres institutions ou assos musulmanes  :
– interdiction d’impression, de transport de corans et autres recueils de hadiths, livres de propagande, etc.
– interdiction de détourner de leur foi ou absence de foi originelle, athées, chrétiens, bouddhistes, etc. Donc prosélytisme interdit !
– interdiction d’afficher ouvertement la pratique du ramadan pour atteinte à l’ordre public et l’appel au ramadan pour mise en cause de l’identité culturelle de la France.
– interdiction d’ouverture de mosquée sans autorisation du ministre de l’intérieur (chargé de la garantie de la « liberté » des cultes).
– et ce que j’oublie…
Ne nous y trompons pas, l’Algérie prétend assurer la liberté des cultes ne pas rire  !

Ceci dit, l’Algérie tente aussi de contrer l’influence Wahhabite ou Chiite… nous dit La Croix…

Pour vous faire une meilleure idée, un article de La Croix de référence non protestante et un de l’Église Protestante d’Algérie.

https://www.la-croix.com/Religion/Protestantisme/En-Algerie-autorites-ferment-lieux-culte-protestants-non-reconnus-2018-03-20-1200922332

https://www.portesouvertes.fr/informer/actualite/en-algerie-les-chretiens-se-levent-pour-l-egalite-et-contre-la-repression

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine


8 thoughts on “Si la « liberté religieuse » en Algérie était appliquée à l’islam en France…

  1. Joël

    Il n’y a qu’à y envoyer le testard (à la nage ?) pour y recueillir des preuves d’amitié.

  2. pauledesbaux

    le « NIHIL OBSTAT » formule que le vaticon apposait sur certains livres, n’est plus en vigueur à l’heure présente !!!!!!
    MEIN KAMFPT était inderdit sur notre sol, mais lors de mon voyage en Tunisie
    il trônait dans les vitrines libraires de ce pays : preuve que la collusion existe, le pousse au crime en quelque sorte.
    NE DEVRIONS NOUS PAS INTERDIRE LE CORAN QUI EST LE PENDANT
    DE CELUI D HITLER un autre pousse au crime puisque TOUS LES MECREANTS DOIVENT MOURIR : TOUS LES CHRETIENS TOUS LES JUIFS c’est çà la religion d’amour, de tolérance et de PET que nos envahisseurs veulent nous imposer en même temps ils détruisent les EGLISES en algérie NOUS CONSTRUISONS ENCORE PLUS DE MOSQUEES CHERCHEZ L ERREUR ?

  3. Alexcendre 62

    Voila le genre d’infos qui ne traversera pas encore les lunettes noires de soudeur de notre classe politique , qu’ont-ils donc accepté en échange pour ce putain de pétrole pour avoir une telle cécité ? aux conséquences a terme graves pour leur propre pays .

  4. palimola

    Nul doute que la dite classe politique qui est en fait une bande de crapules immondes y trouve son compte !

  5. Machinchose

    le Père de l’ Eglise, né a Thagaste, un Algérien, Kabyle,berbère et Chrétien doit se lamenter dans sa tombe

    voyant les persécutions que subissent ses fils voulant retourner a leur ancienne et première religion avant l’ invasion et l’ hégémonie des criquets misulmans

    Eux, la Cité de Dieu, c’est pas vraiment leur truc …vraiment pas 😆

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Mais l’ « enseignement » est tellement bien fait en Afrique du Nord musulmane, que j’ai vu des lycéens de là-bas nier farouchement que leurs pays aient été chrétiens par le passé …

  6. pikachu

    Nous faisons une grosse erreur, je crois, en abordant cette question en nous basant sur l’absence de réciprocité, de symétrie.
    Nous nous trompons parce qu’alors nous croyons déceler chez eux, un travers dont ils sont dépourvus. Sur le fond, ils ont un milliard de pour cent raisons et il faut bien comprendre ce qui en découle.
    Ils n’ont jamais exigé sur la base d’une réciprocité qui serait tacitement entendue, un principe du genre « ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse ».

    Ils pensent différemment, ET ILS ONT RAISON, et de ce point de vue le CCIF a raison.
    Ils disent / pensent peu ou prou ceci : il va de soi qu’en terre musulmane, vous n’avez le droit à rien et vous nous remercierez de vous concéder le droit de respirer et de payer l’impot du dhimmi. Ce principe va de soi, nous suivons nos règles et sommes cohérents de ce point de vue.
    EN REVANCHE, vous vous énorgueillissez de vos grands principes, de votre « belle » civilisation. Ok, alors allez-y, garantissez nos droits selon votre constitution si elle est si parfaite, si elle est mieux que le Coran.
    Nous exigeons tout de vous, en application de votre principe de liberté religieuse. De quoi vous plaignez-vous ? C’est votre loi, ce sont vos principes !
    Alors garantissez-nous le port du voile, le droit à ceci, le droit à cela et tout ce qui s’ensuit. Vos principes démocratiques se fondent sur la majorité. Nous serons bientôt la majorité.
    Si votre constitution et vos principes mènent à leur propre effondrement, alors votre système ne valait rien, il aura démontré sa médiocrité face à notre Coran, face à notre tyrannie, face à nos principes.
    C’est tout, et c’est fair. C’est pragmatique.
    Nous réclamons, non pas en vertu d’une obligation de réciprocité, mais en vertu du fait que c’est la Loi que vous avez choisi qui nous garantit notre bon droit.

    ET ILS ONT RAISON.

    Cela signifie une chose, nous concernant : il faut modifier nos lois, revoir nos principes, revoir nos valeurs, en premier lieu notre justice, afin de pouvoir être à même de leur barrer la route. De leur faire comprendre que leur loi est indésirable chez nous, et que s’ils veulent faire leur religion, aucun problème, mais pas chez nous.

    Encore une fois, le problème n’est pas chez eux, mais chez nous. A nous de prendre conscience de ce qui se passe. A nous de tirer les conclusions qui s’imposent, sinon, nous disparaitrons.

Comments are closed.