Les Italiens vont-ils laisser Bruxelles et les marchés leur apprendre comment voter ?


Les Italiens vont-ils laisser Bruxelles et les marchés leur apprendre comment voter ?

Ce qui se passe en Italie est abominable mais, finalement, pas étonnant.

Récapitulatif :

Le candidat de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles, Guiseppe Conte, nommé premier Ministre. Tout le monde exulte, sauf Bruxelles.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/22/viva-italia-la-coalition-anti-ue-et-anti-immigration-qui-les-fait-trembler/

Conte forme son gouvernement, il décide de prendre comme Ministre des Finances l’eurosceptique Paolo Savola.

Le Président de la République Mattarella s’y oppose

Guiseppe Conte démissionne.

https://www.20minutes.fr/monde/2278551-20180527-italie-giuseppe-conte-renonce-finalement-etre-premier-ministre

Furieux, le chef de file des antisystème italiens, Luigi Di Maio, a déclaré dimanche soir qu’il chercherait à obtenir du Parlement la destitution du président Sergio Matterella. Il a expliqué vouloir invoquer l’article 90 de la Constitution italienne, qui permet de mettre en accusation le chef de l’Etat devant le Parlement pour « haute trahison » ou s’il porte « atteinte à la Constitution ».

Matarella nomme comme Premier Ministre l’homme de Bruxelles , un ancien économiste du FMI… Carlo Cottarelli.

Le commissaire européen au budget,Günther Oettinger, lâche la petite phrase qui rend fous les Italiens ( et nous ! ) :  les marchés financiers vont « apprendre aux Italiens comment voter.

https://www.sudouest.fr/2018/05/29/indignation-en-italie-apres-la-phrase-les-marches-financiers-vont-apprendre-aux-italiens-comment-voter-5097602-4803.php

Depuis, la bourse baisse…

Il semble que les marchés aient décidé de faire peur aux Italiens pour que, lors des prochaines élections  qui auront lieu dans quelques mois, puisqu’il n’y a pas de premier Ministre issu des dernières, ils aient peur de l’économie et de se retrouver dans la situation de la Grèce.

L’Italie dans l’attente

L’Italie est dans l’attente mardi du gouvernement que doit proposer Carlo Cottarelli, incarnation de l’austérité budgétaire choisi par le président Sergio Mattarella après son veto sur un gouvernement populiste sans garantie de maintien dans l’euro. Cottarelli n’a cependant pratiquement aucune chance d’obtenir la confiance d’un Parlement dominé par les populistes eurosceptiques, et devrait donc expédier les affaires courantes avant des élections en septembre ou octobre

Günther Oettinger a dit tout haut ce que tout le monde pensait et souhaitait tout bas… D’où ces numéros de menteurs, en Italie et à Bruxelles, pour assurer que, bien entendu, seuls les Italiens pouvaient décider pour qui et pour quoi voter… tu parles ! On  y croit tous.

A suivre….

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


20 thoughts on “Les Italiens vont-ils laisser Bruxelles et les marchés leur apprendre comment voter ?

  1. Celtillos

    l’europe, cette europe des banquiers et du CAC40 doit être combattue par tous les moyens, les peuples Européens vont finir par être réduits en esclavage par leur dirigeants.
    il faut virer toute cette merde de dirigeants et fonder l’Europe des peuples pour les peuples et instituer un changement de dirigeants tous les ans,
    pas de mandats de plus d’un an et non renouvelables…

  2. durandurand

    Au diable le règlement européen , les italiens n’ont qu’a envoyer paître cette saloperie d’ue , et en sortir illico presto , toutes les nations européennes devraient en faire autant , cravater tous ces commissaires et le junker qui sont illégaux non élu par les peuples , et quelle joie si nous pouvions tous les cravatés et les fusillés devant les murs du parlement à Bruxelles , quel pied !

  3. Stephane

    Macron exprime la solidarité de la France avec la Belgique.
    C’est son droit et son devoir.
    Personnellement, j’exprime ma solidarité avec les Belges patriotes, pas à ceux qui ressemble à Macron.
    Je ne suis pas solidaire de ceux qui protègent des tueurs sous prétexte qu’ils ne sont pas encore passés à l’acte.
    On n’entend pas les droit-de-l’hommistes s’offusquer du massacre d’innocents par des musulmans.
    L’ONU accuse le France de « stigmatiser » les musulmans.
    Trump a raison, supprimons l’ONU, on les paye pas pour qu’il nous plante un couteau dans le dos.

  4. Alexcendre 62

    N’oublions pas que la peur et le mensonge restent des excellents moyens pour diriger les peuples et le prochain vote des Italiens ne fait aucun doute , tout était prévisible ils devaient tous se douter que cela ne serait pas facile .

  5. Fallaci

    Le 2 juin (fête de la république), Di Maïo et Salvini ont invité les italiens à venir manifester, dans toutes les grandes places du pays, pour exiger le respect du peuple et, Di Maïo a proposé que chacun ornent leurs fenêtres du drapeau italien.

    Pour protester contre cette décision, le PD (parti démocrate) a appelé à une contre manifestation, le 1er juin, sur ces mêmes places, (sans doute trop trouillards pour oser venir les affronter directement le 2).

    Le gouvernement Mattarella, très inquiet de la gravité de la situation politique actuelle, à l’approche du 2 juin, à adressé une alerte au ministère de l’intérieur pour qu’il prenne toutes les mesures et s’assure du renfort conséquent de toutes les administrations, afin de faire face à des attaques possibles de groupes anarchistes, extrême droite, antimilitaristes ou pacifistes.

  6. clairement

    Sortir de cette UE appelé par ce salaud de Mitterrand, l’homme de Vichy, Europe de la paix qui n’est que l’Europe de la PAYE.
    Mais comment puisque ces voyous prédateurs non élus imposent leur volonté au mépris de la décision des peuples : La justice ou la subversion ?

  7. palimola

    Tout comme la Grande Bretagne qui ne sortira jamais de cette europe de merde malgré le vote de son peuple , il faut sortir la bande de pourris planqués a Bruxelles a coup de latte dans le cul et tout leur confisquer !

  8. Dunois

    En réalité, il faut couper la tête du serpent. Cet animal assassin européo-mondialiste a plusieurs têtes. Ce sera bientôt le bon moment pour couper tout cela !

  9. Stephane

    La prochaine étape est d’installer au parlement européen une majorité de députés patriotes.
    C’est le parlement européen qui nomme les commissaires européens.
    On va leur apprendre ce que veut dire « démocratie ».

  10. Dorylée

    C’est l’Europe !!! Les Français avaient voté contre le TCE :  » on  » les a fait revoter autrement. En Irlande aussi me semble-t-il. C’est maintenant au tour de l’Italie. Les peuples vont peut être finir par comprendre que Bruxelles se situe exactement entre la  » dictacratie  » et la  » démocrature  » . J’espère que la providence fera se réaliser les prédictions du député européen Godfrey BLOOM MEP – https://youtu.be/jbLFo02jlH8

  11. jojo ( le plombier )

    Quand les musulmans seront au pouvoir …contrairement aux patriotes européens d’aujourd’hui ,, ils n’auront pas des pudeurs de gazelles pour exiger des dirigeants européens une politique qui tienne compte de leur vote. En cas d’embrouille la question sera vite « tranchée »

  12. Céquiça

    Est-ce que les Français de 1789 se sont demandés comment allait réagir l’ensemble des cours européennes ?

Comments are closed.