Le néo-libéralisme, organisateur et complice de l’islamisation


Le néo-libéralisme, organisateur et complice de l’islamisation

Nous connaissons bien à « Résistance Républicaine » la complicité du gauchisme et de l’islam.

Complicité qui a même fusionné dans l’ « islamo-gauchisme ».

Mais il est une source de nos maux qui a une autre origine, c’est le néo-libéralisme.

D’ailleurs gauchisme et néo-libéralisme ont partie liée.

Il suffit de regarder la fin de l’émission de la semaine dernière  de « France 3 » sur le mai 68  de l’extrême-droite.

A la toute fin, Madelin, figure de l’ultra-libéralisme en France, s’écrie en substance.

« Les maos et les trotskystes ont perdu. Les conservateurs ont perdu. C’est nous (les libéraux-libertaires = Madelin + Cohn-Bendit) qui avons gagné. D’ailleurs, dès l’automne 68, j’ai participé aux premières assises de « la semaine libérale »).

Dans le même ordre d’idées, l’excellent Moatti avait filmé le duo infernal Madelin-Cohn-Bendit complotant, ensembles, contre Chevènement sur un quai de gare.

Un commentateur avait indiqué à notre site cette très intéressante conférence :

 

La conférencière, qui a tous les sacrements de l’Université, est obligée à une certaine réserve et son exposé s’efforce de rester très factuel, très science positive.

Pourtant, elle montre bien  que le halal tel qu’il s’étend maintenant eu Europe est une invention très récente.

Plus précisément, une co-création de Mahathir un dirigeant musulman fanatique malaisien (pléonasme) et de … Nestlé.

Deux conclusions à tirer de cette collusion islam / néo-libéralisme.

1)Mettre fin à l’islamisation de la France passe, en tout premier lieu, par la proscription féroce du halal.

La déroute de la halalisation de la France entraînera mécaniquement la déroute de l’islamisation.

Or des lois très simples peuvent interdire le halal en France.

La halal, au sens actuel, n’est qu’une invention toute récente des musulmans les plus fanatiques (le Malaisien Mahathir mais aussi le Pakistanais Maudoudi) pour islamiser les pays non-musulmans

2)Mettre fin à l’islamisation de la France passe par un refoulement de toute la philosophie néo-libérale qui donne des droits exorbitants aux individus.

Droits prévus pour des individus que les musulmans détournent au profit de la masse de leur communauté !

Refouler ces idées folles de liberté totale de circulation des biens, capitaux, services et personnes.

Refouler cette idée folle que l’individu n’est que « capital humain ».

Refouler cette idée  folle qui déconnecte l’individu de ses mœurs, de ses choix de civilisation etc

Il faut remettre à l’honneur des valeurs supérieures, valeurs que le libéralisme abhorre.

En vrac : bien commun, frontières, nation, patriotisme, intérêt national etc etc

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




41 thoughts on “Le néo-libéralisme, organisateur et complice de l’islamisation

  1. Gally

    « valeurs supérieures, valeurs que le libéralisme abhorre.
    En vrac : bien commun, frontières, nation, patriotisme, intérêt national »

    C’est quand même « amusant » de se rendre compte que même sur un site qui combat la doxa gauchiste qui pourrit l’Occident, on peut voir sur certains sujets ladite doxa récitée religieusement…

    Ceux qui détestent lesdites valeurs sont les enfants de mai 68 dont l’idéologie n’est certainement pas le libéralisme qu’ils honnissent cordialement (donner au peuple une vraie liberté ? Non mais franchement, vous rêvez là…) mais ce que les anglo-saxons nomment le « crony capitalism », le capitalisme de connivence, qui est justement ce capitalisme que vous appelez « libéral » alors que les libéraux ont toujours et de tout temps combattu cette forme de socialisme…
    A combattre le libéralisme (qui, bien malheureusement, n’existe quasiment pas en Europe à l’exception de la Suisse), vous vous retrouvez à défendre ceux qui vous bouffent la tronche, ceux qui haïssent les libertés et s’éclatent à transformer votre monde en un mélange douteux de « 1984 » et de « meilleur des mondes ». Faites l’effort d’aller lire les auteurs libéraux tel que Hayek et vous verrez par vous même s’ils haissent la nation, le patriotisme, les frontières… Une fois cela fait, aller lire Marx, Gramsci, Alinski et vous pourrez constater par vous même de quel point la doxa a fait de vous les illustrations dramatiques de la citation de Goethe, « Nul n’est plus esclave que celui qui se croit libre sans l’être. », vous qui en arrivez à écrire sans frémir que « donne[r] des droits exorbitants aux individus » serait un mal (alors que si réellement vous aviez des droits « exorbitants », vous auriez à minima celui de choisir vos dirigeants…) alors que la réalité du monde dans lequel vous vivez est que vous n’avez plus LE MOINDRE droit autre que celui de banquer pour engraisser les élites auto-proclamées…

    soupir…

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      La citation de Madelin PAR MADELIN que je donne est assez parlante: non ?

      La « connivence »(sic) pour le moment je la vois entre Cohn-Bendit et Madelin contre la nation, contre les frontières …

      J’ai vu sur le site d’un professeur de fac, ultra-libéral bien connu, ce slogan en banderole qui défilait:

      « Les frontières, on s’en fout ! »

      Le même, exactement le même, que celui des gauchistes libertaires à la Cohn-Bendit.

      Si le libéralisme n’existe pas en France, expliquez-moi comment Madelin peut nous expliquer, tout sourire, qu’il a triomphé en 68:

      https://www.francetvpro.fr/france-3/dossiers-de-presse/Mai68-France3national

      Malheureusement France 3 n’a pas jugé bon de maintenir longtemps cette vidéo en replay.

      Question : êtes-vous, vous-même, pour la libre circulation des biens, des capitaux, des services et des personnes?

      Question subsidiaire : citez-moi un libéral français de premier plan qui est opposé à l’immigration actuelle (hors ceux qui nous expliquent que l’immigration n’est pas un problème en soi, mais que c’est simplement le système social français, trop généreux, qui pose problème).

      1. Gally

        Disons que votre argumentaire a du mal à être pris au sérieux dés que l’on voit y apparaître le terme « ultra-libéral » : en effet, AUCUNE des nombreuses écoles du libéralisme n’a jamais utilisé celui ci, seuls les cocos et autres anti-libéraux l’utilisent. Même dans le temple du gauchisme bien pensant qu’est la Wikipedia, c’est reconnu dés la première ligne : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ultralib%C3%A9ralisme

        Ensuite, la sortie de Madelin, qui rappelons le n’a jamais particulièrement brillé sur la scène politique française, serait censé avoir plus de poids que ce que la totalité des penseurs du libéralisme, depuis John Locke au XVIIème siècle, Turgot, Smith,… jusqu’à Ayn Rand et ses disciples ? Tiens, au sujet de cette dernière, l’avez vous lu, ne serait-ce que son livre le plus connu appelé « la grève » en français (Atlas Shrugged en VO) ? Visiblement non, tant vous êtes dans la caricature… Un petit résumé de ses opinions concernant la politique internationale devrait vous faire réaliser à quel point vous vous exprimez sur des sujets dont vous ne maitrisez pas les bases les plus essentielles :

        Elle avait une vision tranchée, voire expéditive, de la politique internationale. Dans « The Foreign Policy of a Mixed Economy », Rand condamnait le principe de l’aide publique entre les États, qui nourrit les guerres économiques et abaisse les libertés humaines, contribuant à balkaniser les sociétés, notamment en entretenant le principe de l’« ethnicité », selon le titre de son article « Global Balkanization ». Pour Ayn Rand, l’irrationnalisme (dont la réalisation historique ultime est le communisme, thèse qu’elle développe dans son article « Capitalism vs. Communism ») se propage, conduisant à un nouveau fascisme, celui d’un culte du consensus et du tout-État, toujours plus prédateur et dépensier. Rand y voit par ailleurs la cause de la volonté de certains États, comme les États-Unis, de conduire des guerres d’ingérence qui sont injustes (« The Wreckage of the Consensus ») parce qu’on les mène suivant les principes de l’altruisme, ce qui outrepasse leurs fonctions légitimes et viole les droits de leurs citoyens.

        Cela vous semble correspondre à ce que vous tenez comme acquis mode « parole divine » ???

        « Question : êtes-vous, vous-même, pour la libre circulation des biens, des capitaux, des services et des personnes? »
        Oui, oui, oui et oui, dans la limite bien évidente que ladite circulation se fasse de manière respectueuse des populations « visitées » : pour un libéral, c’est une évidence, vu que lesdites populations sont libres et donc à même de définir les limites qu’elles décident à ladite circulation. Mais il est sur que quand on prend la République Française, sa « démocratie » de pacotille et son étant pesant presque 60% du PIB pour un modèle libéral, on a du mal à saisir cette évidence.
        Notons que je trouve particulièrement savoureux de me faire poser cette question par l’un des auteurs d’un site qui, sans lesdites libres circulations, n’existerait tout simplement pas : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » disait Bossuet. J’ajoute qu’Il doit tout autant rire des hommes déplorant les causes dont ils chérissent les effets 😉

        « Question subsidiaire : citez-moi un libéral français de premier plan[…] »
        Réponse : citez moi un kryptonien qui pense de même. Quoi, vous ne saisissez pas mon ironie ? Vous venez de me demander de vous citer un libéral français, c’est juste à mourir de rire vu qu’il n’y a pas de libéral en France, ou peu s’en faut (vous avez bien dit « de premier plan », n’est ce pas ?), donc moi je vous répond en vous demandant une photo du Yéti : normal, n’est ce pas ?
        De façon moins ironique : pour un libéral, la crise des migrants actuelle est une aberration sur tous les points de vue : il faut vraiment se crever les yeux volontairement pour ne pas voir à quel point cette crise est essentiellement du à des décisions politiques => à une intervention étatique et non à une circulation normales des individus (franchement, quel Africain normalement constitué viendrait en Europe pour crever de faim si c’était la seule issue que lui donnerait en toute logique son absence totale de qualification utile dans la société dans laquelle il arrive ?), intervention ou non intervention (et là, nous entrons dans la définition par excellence qu’a le libéralisme de l’Etat : « l’Etat doit donc se contenter d’être un Etat-gendarme et se cantonner à la défense du droit de propriété, à la défense publique et à la production des biens collectifs » : vous trouvez qu’en laissant une marée humaine composée d’inutiles patentés, à fortes tendances criminels qui plus est, envahir son pays, l’Etat type européen tien son role de « défense du droit de propriété » et de « défense publique » ?

        Enfin bon, ma pizza m’attend et ma femme rale, mais disons que votre commentaire montre une fois de plus à quel point vous ne connaissez ni ne comprenez strictement rien au libéralisme. Je ne saurai que vous conseiller de lire un peu des auteurs libéraux, ou même tout simplement d’aller butiner la « wiki libérale » (https://www.wikiberal.org/wiki/Lib%C3%A9ral), histoire que votre discours ne fasse pas furieusement penser à une resucée d’un discours du Méchancon (définir la France comme ultra-libérale, c’est savoureux :D)

        1. Amélie Poulain

          « (franchement, quel Africain normalement constitué viendrait en Europe pour crever de faim si c’était la seule issue que lui donnerait en toute logique son absence totale de qualification utile dans la société dans laquelle il arrive ?) »

          Tout simplement parce qu’il ne croit pas (= croyance) qu’il va y mourir de faim mais qu’il y trouvera l’Eldorado, mythe entretenu par certains qui y trouvent leur intérêt, et reçu par d’autres qui trouvent plus confortable de rêver plutôt que d’affronter la réalité de ce qu’ils vivent….

          Vous oubliez ainsi, dans votre exposé, tout simplement le facteur humain et la complexité ainsi que l’imprévisibilité de son imaginaire….

          Tout savoir sera ainsi quelque part à un moment mis en échec car on trouvera toujours quelqu’un ou quelque chose susceptible de lui échapper donc de le remette en questions.

          J’aime bien quand je lis des développements complexes qui se veulent convaincants (les discours des économistes par exemple pour ne citer que cela, car je trouve frappant ce qu’ils arriveraient à nous faire avaler), me rendre compte à quel point ils ne résistent pas à une saine confrontation à la Réalité de laquelle ils se situent parfois à mille lieues.

          Le réel est complexe et la « V »érité n’existe pas dans ce bas monde. En matière de Savoir, modestie est ainsi rigueur…

          1. Gally

            @ Amélie Poulain : mon « exposé », selon vos termes, se porte sur des concepts. Ce que vous appelez des « faits » ou « la réalité » ne sont que des anecdotes hors sujet (hormis si on veut commencer à se disperser à l’infini et que l’échange devienne une discussion de comptoir).

            Votre digression sur l’Africain qui vient en Europe « parce qu’il y trouvera l’Eldorado » amène-t-elle quoi que ce soit dans la discussion que j’ai avec Anti-Islam sur le fait de savoir si un libéral est par principe (selon anti-Islam) un immigrationniste ? Non, n’est ce pas ? Alors avant de me parler de « modestie », ayez la gentillesse soit de vous en tenir au sujet, soit de vous dispenser de vos leçons de morale particulièrement déplacée vu que basée sur un procès d’intention fleurant bien sa dialectique gauchiste à deux roubles

            (« désolé » si le ton vous déplait, mais c’est vous qui l’avez cherché. Maintenant, échangez sur le sujet ou oubliez moi, merci)

          2. Amélie Poulain

            @Gally

            A mon tour de sourire (je suis moins acerbe que vous) à la lecture de votre réponse car apparemment elle est tout à fait à côté de ce que j’ai voulu dire.

            « mon « exposé », selon vos termes, se porte sur des concepts »

            Conceptualisation extrêmement appliquée si je puis dire avec tous les exemples concrets que vous énumérez, sur fond de votre propre opinion à ce sujet, tout simplement. Maintenant, vous avez le droit d’avoir votre propre vue sur la question, cependant, cela ne veut pas dire que l’autre est forcément ignare et que vous avez strictement raison (cf le concept de « V »érité).

            « Votre digression sur l’Africain qui vient en Europe « parce qu’il y trouvera l’Eldorado » amène-t-elle quoi que ce soit dans la discussion que j’ai avec Anti-Islam sur le fait de savoir si un libéral est par principe (selon anti-Islam) un immigrationniste ? Non, n’est ce pas ? »

            Ce que vous identifiez comme « digression » est, pour moi, juste un constat relatif à la dynamique de votre discours, remarque de ma part qui justement relativise vos certitudes. Mais cela apparemment, vous ne l’avez pas compris. Peut-être effectivement était-ce trop abstrait.

            Concernant le sujet proprement dit que vous évoquez, je vous l’accorde et je n’ai rien dit à ce propos, ce n’est pas un sujet que je ne connais ni qui m’intéresse.
            Je vous laisse donc à votre discussion avec votre interlocuteur, même si chacun est ici pour s’exprimer librement (si c’est de façon courtoise).

            « …; vu que basée sur un procès d’intention fleurant bien sa dialectique gauchiste à deux roubles »

            Amusant, car je suis tout sauf de Gauche.

        2. AntiislamAntiislam Post author

          Bonjour,

          1)Vous savez très bien que le Christ n’a jamais parlé de Christianisme, ni même Marx de Marxisme etc etc
          Alors que les libéraux réfutent le terme d’ « ultras » importe peu.

          2)La doctrine d’Ayn Rand me dégoûte profondément.

          Avoir vécu sous le Communisme n’autorise pas n’importe quel délire en retour.

          L’éloge de l’égoïsme : non merci !

          Ou alors si je vois Salin en train de se noyer, je le laisse crever car ce n’est pas strictement mon intérêt qu’il vive …

          2)Vous êtes bien un libéral ; oui, oui, oui et oui.
          Donc pour l’immigration et c’est bien le libéralisme ultra qui s’applique dans ce domaine.
          Pour une France qui n’est pas libérale, selon vous, c’est très fort.
          Je réponds : non, non, non et non !

          3) Il y a suffisamment d’économistes libéraux en France.
          Ils sont inutiles, ils mettraient un bar-tabac en faillite en quelques jours.
          Je me souviens du génial Henri Lepage, spécialiste de l’énergie, il faut le faire, qui annonçait Enron comme entreprise emblématique du XXI ème siècle.

          Quelques mois après sa géniale prédiction, Enron, 7ème capitalisation des USA ; s’effondrait …

          Des rigolos comme ça, on s’en passerait aisément.
          Je préfère que l’on crée des postes de physiciens du solide ou d’entomologistes agricoles …

          4)Tant qu’il y aura une « différence de potentiel » entre l’Afrique et l’Europe, il y aura un courant d’immigration chez nous.
          Sauf à ce que la France soit devenue le Mali ou le Zaïre et que la différence de potentiel soit alors nulle.
          Pour stopper l’immigration, il faut un pouvoir fort, qui restaure les frontières quitte à faire pleurer les libéraux, les poperriens les patrons et tous les partisans de la sacro-sainte « libre circulation » qui nous fait crever.

          1. Gally

            « Vous savez très bien que le Christ n’a jamais parlé de Christianisme »
            Vous me faites le coup de la Théière de Russell ? Parce que ce que Jésus aurait pu dire, cela me semble passablement poussé de prétendre le savoir (sans parler du fait que ce que l’Eglise de Rome a engendré aurait peut être -probablement- révulsé le juif qu’il était, mais c’est un autre sujet)

            « ni même Marx de Marxisme »
            Vous n’avez pas beaucoup du le lire pour affirmer cela. Tout le marxisme (y compris tout ce qu’il engendra par la suite jusqu’aux horreurs communistes et nazies) se retrouve sans le moindre souci dans ses livres et surtout dans ses échanges épistolaires avec Engel…

            « Alors que les libéraux réfutent le terme d’ « ultras » importe peu. »
            Donc, quand les gauchistes vous cataloguent comme étant un fasciste, cela importe peu ? Après tout, qu’importe les idées des gens, ils n’existent que par la façon dont leurs adversaires les définissent, c’est bien cela que vous êtes en train de me dire ?

            ======================

            2) : vous n’avez bien, comme je le disais plus haut, absolument rien compris au libéralisme et au message de ses auteurs. Votre définition de « l’éloge de l’éqoisme » est tellement caricaturale (laisser un homme se noyer parce que ce n’est pas mon intérêt : /facepalm…) que j’ai l’impression de lire un cas d’école de discussion entre un libéral et un marxiste…

            Ce qu’on appelle égoïsme recouvre pour les libéraux au moins deux sens distincts :

            l’ensemble des tendances ou instincts qui poussent l’individu dans le sens de sa conservation et de son développement ;
            l’attitude de celui qui ne se préoccupe que de son intérêt ou de son plaisir propre au détriment de celui d’autrui.
            Si l’égoïsme au sens 1 est légitime et conforme à la nature de l’homme (dans la mesure où il respecte les droits d’autrui), l’égoïsme au sens 2 peut être illégitime quand il lèse autrui dans son droit naturel, au travers le plus souvent des faux droits octroyés par l’État. Dans cette dernière acception, le collectivisme est souvent le paravent de l’égoïsme – d’autant plus immoral qu’il se réclame de l’altruisme pour justifier les privilèges accordés à quelques-uns, et qu’il ne cherche qu’à collectiviser les risques et coûts liés à ses actes de prédation.

            Question : êtes vous conscient que votre supposé rejet de « l’égoisme libéral » est la première graine du bouffage de cerveau de la doxa, puisque vous rejetez ce qui est votre droit le plus fondamental : choisir qui vous désirez privilégier en premier, entre votre famille/tribu (à comprendre dans le sens « cercle d’ami + famille + qui vous voulez)/… et le branleur qui a décidé de vivre à vos crochets (que ce branleur soit un immigré ou un « de souche » ne change rien au concept).
            Etes vous conscient que c’est cette culpabilisation artificielle, qui a été tranquillement intégré dans « l’ADN » de chaque Français, qui fait que le discours de « on ne peut pas les laisser se noyer en Méditerranée, les pauvres, quand même » passe si bien dans la population occidentale ? (même si de moins en moins bien depuis que cette garce de réalité a planté ses pieds dans le plat, mais est-il encore minuit moins 10 et déjà minuit 5 ?)
            Commencez vous à comprendre pourquoi plusieurs générations de marxistes ont manipulé ce concept sous toutes ses déclinaisons à des populations « d’anti-Islam » qui quand on commence à les secouer dans leurs certitudes préfèrent répondre par « près-à-disserter-gauchiste » plutôt que de tenter de prendre un peu de recul ? Je vous ai donné la wikilibérale un peu plus haut, il suffisait d’y chercher « égoisme » et de lire les 2 premières lignes : je ne dis pas que vous auriez d’un coup « découvert la lumière » (*) mais au moins de vous faire prendre conscience avant de l’écrire que cette sortie était du dernier degré du caricatural et certainement pas un argument solide.
            On y trouve d’ailleurs cette phrase :

            Selon Ayn Rand, l’égoïsme objectiviste ne doit pas être confondu avec l’égoïsme subjectiviste, partisan de l’intérêt personnel à court terme, irrationnel, irresponsable et hédoniste. L’égoïste rationnel refuse à la fois d’être un « animal sacrificiel » et de voir autrui comme un moyen en vue d’une fin :

            « L’égoïste dans le sens absolu n’est pas l’homme qui en sacrifie d’autres. C’est l’homme qui a dépassé la nécessité de mettre les autres à son service de quelque manière que ce soit. Il ne fonctionne pas à travers eux, car ils ne constituent pas la source principale de ses préoccupations, ni dans sa finalité propre, ni dans ses motivations, ni dans sa pensée, ni dans ses désirs, ni dans la source de son énergie. Il n’existe pas pour un autre — et il ne demande à personne d’exister pour lui. C’est la seule forme de fraternité et de respect mutuel possible entre les hommes.[1] »
            — Ayn Rand, La Source Vive

            En toute sincérité, cela correspond à votre définition de « je laisse l’autre se noyer parce que ce n’est pas mon intérêt » ?

            *sans parler que peut être faites vous partie de ces gens qui veulent un état nounou parce que la liberté leur fait peur, ce qui serait votre choix que je n’aurai pas à le juger, hormis en vous répétant « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes » vu que vous vous plaignez ici tous les jours qu’un Etat à qui vous avez décidez de laisser décider à votre place ce qui serait bon pour vous fait exactement ce qui est logique dans ce cas : décider à votre place ce qui serait bon pour vous.

            =====================================

            2 bis (il y a deux fois un 2) dans votre commentaire)
            « Donc pour l’immigration et c’est bien le libéralisme ultra qui s’applique dans ce domaine. »
            Vous le faites exprès ou vous ne désirez pas discuter, juste faire un concours de bite qui vous semble gagné d’avance vu que je me fais l’avocat du diable absolu pour le français lambda (raaah un méchant turbo-libéral bouffeur d’enfants !!!)
            Immigration et libre circulation des personnes sont des concepts qui n’ont strictement rien à voir entre eux, d’une façon tellement critique qu’il faut vraiment avoir du fumier dans les oreilles (et entre) pour ne pas comprendre : vous m’expliquez le rapport entre le libre droit pour un touriste, un homme d’affaire, un gars lambda qui a décidé d’aller faire barman en Australie pendant quelques mois pour découvrir de nouveau horizon et qui travaille légalement avec un visa de travail, … de circuler à travers le monde a à voir avec un clando passant une frontière illégalement avec l’intention de se branler tranquillement les joyeuses sur le dos de la population locale dont il détruit les libertés fondamentales telles que posées comme socle par tous les libéraux ?
            La libre circulation des personnes est la libre circulation LEGALE des personnes et toute société normalement constituée (et donc, par principe, au service de ses citoyens et pas de son élite) a bien évidemment des lois faisant le tri entre ce qui est utile pour elle et ses citoyens (genre l’informaticien indien s’installant dans la Silicon Valley) de ce qui ne l’est pas.

            Je vais faire plaisir à Amélie Poulain, je vais vous donner un exemple concret, exemple que vous ne connaissez pas dans votre pays « ultra libéral » (rires) mais qui existe dans le mien, simplement libéral : en Israël travaillent des dizaines de milliers d’étrangers. Au sein de ces étrangers se trouvent une population plus que conséquente d’étrangères, essentiellement Philippines mais pas que (dans le cas de ma voisine, il s’agira d’une Indienne (Inde)) qui s’occupent des personnes âgés isolées et grabataires. Elles sont, selon les critères de salaire israélien, peu payées, selon les critères philippins une orgie (salaire moyen israélien : 1949.26 €, salaire moyen philippin : 249.03 €) mais sont dans l’immense majorité des cas logées nourries blanchies (les sociétés qui les embauchent pour les placer chez des personnes « moins grabataires » représentent la part congrue de ce « marché ») chez la personne dont elles s’occupent. J’en croise tous les jours (ma voisine suscitée, mais également une autre dans l’immeuble et plusieurs dans les alentours immédiats), les mamies (et oui, les femmes vivent plus vieilles que les hommes et sont donc la majorité ^^), qui grâce à cette aide sortent tous les jours, à deux à l’heure sur leur déambulateur voir en fauteuil, profitant de l’aide pour marcher un peu accrochée audit fauteuil, sont clairement épanouies, un véritable plaisir de voir des nonagénaires (à minima) avec un franc sourire sur le visage dans les rues. Les aides étrangères, entrées dans le pays avec un visa de travail demandé, selon un processus légal parfaitement défini, à l’ambassade israélienne de leur pays, restent en moyenne 5 à 10 ans, parfois (rarement) plus puis, lorsqu’elles le décident ou à expiration du contrat de travail justifiant le visa (dans ce cas la plupart du temps par décès de la personne âgée) repartent dans leur pays avec une solide cagnotte en poche. Certaines redemanderont alors, toujours de façon légale à l’ambassade, un nouveau visa de travail et reviendront s’occuper d’une autre personne âgée.
            Etant donné, vu le niveau de vie moyen israélien, que ce genre d’aide est introuvable sur le « marché local » aux sommes qu’un retraité peut, pour l’immense majorité d’entre eux, y accorder, étant donné que dans cet échange tout le monde est gagnant, et largement, vous m’expliquez votre argumentation « anti-libérale » contre cette libre circulation des personnes ?

            « 3) Il y a suffisamment d’économistes libéraux en France.
            Ils sont inutiles, ils mettraient un bar-tabac en faillite en quelques jours. »
            Oui, probablement pour cela que votre pays s’enfonce progressivement dans la misère alors que le mien, dirigé par des méchants-turbo-libéraux-mangeurs-d-enfants-et-destructeurs-de-service-public (demandez à Christine ce qu’elle pense de nos transports en commune « turbo-libéraux » comparés à vos SNCF et autres RATP. Pour info, les employées desdites sociétés gagnent en prime mieux leur vie que les votres : je dis ça, je dis rien…)
            Probablement pour cela que votre pays explose les déficits et les taux de chômage pendant que la petite Suisse caracole en tête des classements mondiaux (et vous ridiculisez pas, le secteur bancaire ne représente que bien peu de choses dans leur prospérité)…

            NB : votre exemple Enron est profondémment ridicule, vu que l’entreprise ne s’est pas écroulé en raison de ses capacités propres et connues (sur lesquelles se basait Henri Lepage pour baser ses raisonnements) mais en raison de magouilles secrètes que personne ne pouvait connaitre hors entreprise.
            En prime, si pour vous cet exemple serait censé être significatif, vous voulez que nous parlions du Crédit Lyonnais, banque nationalisée, blague à 14,7 milliards d’euros, soit 812 € par contribuable imposé (donc tous les Français, y compris ceux qui n’avaient rien à voir avec le schmilblik, alors qu’Enron n’aura ruiné que ses actionnaires en chutant) ? Non, nous allons éviter les digressions « concours de bite », n’est ce pas, tant j’aurai d’exemples en stock qui auront coûté une petite fortune à tous les Français mougeons (surtout qu’en prime, la citation que vous rapportez d’Henri Lepage sort d’un article qui portait sur les questions de monopole de la distribution électrique et pas sur Enron au complet (donc pas sur la partie boursière où se situèrent les magouilles illégales qui amenèrent à la ruine de la société)

            ==============================

            4) « Tant qu’il y aura une « différence de potentiel » entre l’Afrique et l’Europe, il y aura un courant d’immigration chez nous »
            Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de tirer plus sur l’ambulance sur ce sujet, n’est ce pas, j’ai déjà développé en quoi cela n’avait strictement rien à voir avec le libéralisme (alors qu’avec une volonté assumée de provoquer une déstructuration des sociétés européennes, déstructuration qui n’est clairement pas une visée libérale mais bien marxiste, ne vous déplaise, tout autant que les oligopoles se partageant le monde en corrompant le pouvoir politique n’ont strictement rien à voir avec le libéralisme qui s’est toujours opposé à cette forme de capitalisme collectiviste dans lequel les élites sont toujours gagnantes et les peuples servent de tampon quand lesdites élites ruinent les entreprises. Par contre, si vous ne saisissez pas à quel point la nomenklatura soviétique ressemble comme deux gouttes d’eau à cela… (Vladimir Bukovsky, un dissident soviétique, parlant de l’Europe comme d’une « EUSSR », ça vous parle ?)

            PS : transmettez votre dernière phrase, en particulier sa sortie rageuse contre les « patrons », au Méchancon, il va adorer.

          2. Gally

            Oups, il manque un bout :
            « Oui, probablement pour cela que votre pays s’enfonce progressivement dans la misère alors que le mien, […] je dis ça, je dis rien…) »
            Alors que le mien, donc, voit son niveau de vie augmenter de façon continue (nous avons passé les Français en PIB par tête ainsi qu’en durée de vie l’an dernier) depuis son virage libéral il y a un peu moins de 15 ans, a un chômage ridicule (vers les 3.5% alors que les femmes arabes et les hommes juifs religieux sont nombreux à ne pas travailler, les unes pour des raisons évidentes bien qu’affligeantes, les autres parce qu’ils préfèrent se « réserver pour l’étude religieuse », ce que je ne cautionne pas ceci dit en passant) et que notre population pète le feu, comme il vous l’a été rappelé il y a peu ici même.

          3. AntiislamAntiislam Post author

            Bonjour,

            1) Je dis simplement qu’il est rare qu’on donne un nom à sa propre « école de pensée ».

            Que les Gauchistes fassent de moi un fasciste m’indiffère profondément : j’en ai autant à leur service.

            2) Si un « non-branleur », un bosseur fou musulman subvertit ma civilisation par ses mœurs, par son habillement, par son halal, par son ramadan, par son idéologie etc. etc. pour moi il y a un très grave problème.

            Et si ça « change au concept » (sic)

            Pas pour vous : c’est un point aveugle des libéraux.

            Vous parlez comme un Gauchiste défendant les clandestins:

            « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! »

            C’est exactement ce primat à l’économie qui nous tue.

            D’ailleurs que faites-vous d’un clandestin dont on constate qu’il bosse ?

            Vous le maintenez dans le pays parce qu’il « bosse » ?

            Ou vous le mettez dehors au nom d’un autre principe ?

            Si oui lequel ?

            3) Il n’y a pas de « libre circulation des personnes » en Israël pour des raisons évidentes.

            Donc je ne vois pas comment vous pouvez lui appliquer ce concept.

            4) Sur Enron Lepage s’est ridiculisé : un vendeur de produits financiers qui conseille un produit pourri, par ignorance de la réalité du produit, n’en n’est pas moins coupable.

            Pas un économiste libéral, comme Lepage, qui vit dans l’irresponsabilité …

            5) Mélenchon adorera votre défense de « la libre circulation des personnes ».

            C’est un des ses fonds de commerce, comme c’est celui du MEDEF …

            6) Un élève de lycée des années 70, connaissant des rudiments d’Histoire, comprenait que la Turquie, sous ses avatars divers, était un ennemi de civilisation irréductible.

            Sur 1000 ans en fait.

            Et que la faire entrer dans l’ U « E » était une véritable folie.

            Mais 1000 ans d’expériences historiques pour le professeur de l’université Paris VIII, ça ne compte pas : ce n’est pas de l’économie.

            C’est gravissime.

            7) Ma prise de conscience remonte à peu après exactement à 15 ans aussi.

            L’islam m’était totalement équilatéral alors, mais je prenais la ligne ouverte de Radio J.

            Et j’ai compris, à l’écoute des auditeurs et des agressions qu’ils subissaient en banlieue de l’islam qu’il y avait un problème gravissime.

          4. Gally

            « 1) Je dis simplement qu’il est rare qu’on donne un nom à sa propre « école de pensée ». »
            Probablement pour cela que les différentes écoles économiques, du communisme aux libéralismes en passant par les sociales-démocraties & co, ont toutes des noms définis par les gens qui les défendent…

            « Que les Gauchistes fassent de moi un fasciste m’indiffère profondément : j’en ai autant à leur service. »
            Donc vous vous contentez de la position de paria qui vous a été imposé et qui fait que vous êtes quasi inaudible. D’accord.

            « 2) Si un « non-branleur », un bosseur fou musulman subvertit ma civilisation par ses mœurs, par son habillement, par son halal, par son ramadan, par son idéologie etc. etc. pour moi il y a un très grave problème. »
            Dites, c’est volontaire de tout mélanger ? Quel rapport entre tout ce que vous citez et ce dont je parlais ?
            En fait, si, il y a un rapport et il est exactement l’inverse de ce que vous tentez d’affirmer : le « bosseur fou musulman qui subvertit … » est exactement comme le branleur, un mec qui détourne votre société à son profit, chose qu’il peut faire parce que vous avez abandonné votre liberté à un état tentaculaire qui peut donc vous imposer ses propres décisions, mais vous continuez à défendre ledit état tentaculaire envers et contre tout… Et ne le déniez pas : je vous parle de liberté de faire vos choix de société, vous me répondez en partant dans tous les sens au lieu de reconnaitre qu’effectivement, si vous viviez dans une société libre, vous pourriez faire vos choix.

            « Et si ça « change au concept » (sic) »
            Bah… non. Un parasite qui détruit l’organisme sur lequel il s’incruste, contre le gré dudit organisme, reste un parasite, qu’il soit juste un branleur mode « puceron » ou un virus qui détruira totalement ledit organisme.

            « Pas pour vous : c’est un point aveugle des libéraux. »
            Le seul aveugle, ici, c’est vous et parce que vous vous crevez volontairement les yeux.

            « Vous parlez comme un Gauchiste défendant les clandestins: »
            Tiens, vous passez à l’insulte ? Vous êtes conscient que c’est un aveu de faiblesse ?

            « On bosse ici ! On vit ici ! On reste ici ! »
            C’est exactement ce primat à l’économie qui nous tue.
            C’est sur que le « primat à la solidarité » qui fait que dans votre pays les gens ne pensent qu’à leur survie immédiate (trouver un job), ça tue vachement moins…

            « D’ailleurs que faites-vous d’un clandestin dont on constate qu’il bosse ? »
            L’exemple suscité n’était pas assez clair ? Visa de travail demandé en amont ? Il faut que vraiment que je vous traite comme un demeuré complet et que je développe dans le détail l’évidence : un clandestin, qu’il bosse ou non, est un clandestin, un illégal : il gicle. Exactement ce qui est arrivé aux USA à une de mes connaissances, qui vivait dans le pays depuis 20 ans, y avait femme et enfants, une entreprise, des employés, et qui un jour fleur bleue est sorti de la zone d’ombre (il a posé une plainte en son nom au lieu de le faire au nom de sa femme qui était l’homme de paille, l’Immigration l’a cueilli au tribunal et expulsé en quelques semaines : il avait les boules (tout le monde s’en doute) mais il l’a pris avec philosophie : « j’ai été con, j’assume les effets de ma connerie ».

            « Ou vous le mettez dehors au nom d’un autre principe ?
            Si oui lequel ? »
            Le principe évident de la primauté du droit. Une fois de plus, si vous connaissiez les bases les plus élémentaires du libéralisme, vous ne poseriez pas une question dont la réponse est tellement évidente : une société qui ne respecte pas la primauté du droit naturel est une dictature, soft ou hard peut importe, exactement ce qu’est votre France quand elle poursuit Pierre Cassen pour une affaire déjà jugée.

            « 3) Il n’y a pas de « libre circulation des personnes » en Israël pour des raisons évidentes. »
            En fait, je ne sais pas comment prendre cette sortie : un orgueil démesuré qui vous amène à prétendre mieux connaitre le pays que moi qui y vit, ou une volonté franchement vulgaire de faire semblant de ne pas comprendre ce que je me suis cassé le cul à vous expliquer longuement hier soir à pas d’heure ?

            « 4) Sur Enron Lepage s’est ridiculisé : un vendeur de produits financiers qui conseille un produit pourri, par ignorance de la réalité du produit, n’en n’est pas moins coupable. »
            Déjà, Lepage n’est pas « un vendeur de produit financier », vos caricatures débilitantes mélanchonienne font que le seul ici qui est ridicule, ne vous déplaise, c’est vous et votre manie de rabaisser ad-hominem ceux qui ne pensent pas comme vous. Mais sur le fond :
            Donc, le mec qui se fait flouer par un escroc, il est coupable, c’est bien cela ?
            Donc, les Français de base (VOUS aussi donc, implicitement) qui se font arnarquer par leurs élites depuis des lustres, ils ne méritent que ce qu’ils ont, c’est bien cela ?
            Vous avez une vision du monde (du moins, vous prétendez l’avoir quand cela vous arrange vu que vous êtes visiblement un hypocrite adepte du double standard) passablement puante…

            J’allais continuer à vous répondre, mais en fait, je laisse tomber : vous n’êtes absolument pas dans l’échange d’idées mais dans un comportement de gougnafier qui veut absolument avoir raison à tout prix et qui pour se faire fait semblant de ne pas lire/comprendre ce qu’on lui répond, et qui en prime se met à jouer à son gauchiste à deux balles en insultant gratuitement son interlocuteur (moi, un gauchiste défendant les clandestins, réplique sortie juste après que j’ai développé en quoi un clandestin ne devrait avoir qu’une seule destinée, le retour au pays à coup de latte au cul…) : arrivé à ce niveau d’indécence dans la discussion, je laisse tomber, jouer aux échecs avec un pigeon n’est clairement pas ma tasse de thé.

            En tout cas, la France n’est clairement pas sortie le cul des ronces avec des coqs dans votre genre qui préféreront défendre bec et ongles le système qui les asservit que de commencer à se demander pourquoi leur pays s’enfonce dans le tiers monde à la vitesse grand V. Mais bon, le Français qui critique tout ce qui bouge mais se braque dés qu’on a le malheur d’effleurer ses certitudes, ce n’est pas une nouveauté…

            Adessias.

          5. AntiislamAntiislam Post author

            Bonjour,

            Oui, vous avez raison cette discussion est inutile et pour vous et pour moi.

            Juste un point.

            Quand je dis « la liberté de circulation des personnes » n’existe pas en Israël, c’est qu’Israël est très loin, très très loin du principe que Lemmenicier affichait sur son site:

            « Les frontières, on s’en fout ! ».

            Sinon, avec tout son environnement, Israël en créverait rapidement, comme nous en crevons en France à cause de gens comme le MEDEF, Lemmenicier, Mélenchon : pas de différences entre eux sur ce point.

            Zemmour l’explique beaucoup mieux que moi …

          6. Gally

            La libre circulation des personnes n’a strictement rien à voir avec l’absence de frontières, mais cela, vous l’avez parfaitement compris, vous continuez à faire votre troll.

            Quand à l’inutilité de la discussion, non, elle n’est pas inutile, elle a mis en lumière le fait qu’un anti-libéral est par principe quelqu’un opposé à la logique qui tordra toujours les termes, y compris ceux de son interlocuteur, pour ne surtout pas avoir à entrer dans une discussion intellectuelle et ce qu’elle implique comme possibilité de remise en question. Au lieu de discuter sur ce qui serait intéressant (l’étendue qu’on peut envisager pour l’Etat régalien, les limites à donner (via des droits de douane ou des quotas) à la libre circulation des biens et personnes, en particulier quand ils viennent de pays ne jouant pas le jeu (dumping), …, discussions qui forment les nuances entre les différents courants (nombreux, ne vous déplaise) du libéralisme), au lieu de tenter d’apprendre des expériences d’autres pays qui se gargarisent moins d’étatisme et qui s’en sortent mieux que vous (pas dur, comparée aux pays de son niveau, la France est dernier de cordée sur quasiment tous les sujets, économie, dette, chomage, qualité de l’éducation, …) et de tenter de voir comment ces expériences pourraient se marier avec les particularités françaises, vous avez préféré stériliser la discussion en vous comportant en troll, montrant ainsi ce qu’on peut attendre si des gens « pensant » comme vous arrivent au pouvoir : un pays stérile, recroquevillé sur lui même, bien loin de ce que pu être la France des Lumières avant que le gauchisme la rabougrisse. (Une bonne partie des penseurs fondamentaux du libéralisme étaient français, ils se jetteraient par la fenêtre en lisant ce que vous appelez être une discussion)

            Triste, mais somme toute, charbonnier est maître chez lui. Si l’héritage que vous souhaitez laisser à vos enfants est un pays stérile, sans la moindre liberté et ayant décroché de l’histoire, grand bien vous fasse.

        3. Xtemps

          Vous vous trompez sur toute la ligne Gally, ceux que vous prétendez, travaillent pour l’Empire cleptomane mondial, qui pille toutes les richesses des peuples du monde, écoutez les lanceurs d’alertes et commencez par Naomi Klein, une écrivaine américaine avec son livre The choc Doctrine, elle parle de plusieurs centaines de millier de milliards de dollars par an volés aux peuples du monde par une organisation criminel mondial, pour les peuples américains et européens, les prélèvements de richesse ce sont sous formes d’impôts et des mains des gouvernements vont dans les mains de l’organisation criminel mondial.
          Vous commencerez à comprendre que ce n’est pas à en vouloir aux peuples du monde, mais à l’Empire du mal cleptomane mondial, la plupart des banques du monde appartiennent aux Rothschild, ceux qui ont placé le macron.
          Tous les votes sont truqués par ceux de l’Empire, pour garder toujours les mêmes aux pouvoirs, et par ici la monnaie.
          Les musulmans sont les plus grands pigeons de la planète, je vous suggère d’aller voir par vous même, la production mondial de pétrole, rien que pour les musulmans du monde, aujourd’hui, ils sont pas loin de 200 milles milliards de dollars par an en production mondial de pétrole, c’est énorme!, alors que la plupart des pays musulmans sont dans la pauvreté total à part quelques un, comme les africains d’ailleurs.
          C’est la seul religion au monde qui a une islamophobie à même titre que le racisme, que les juifs n’ont pas même pas!, ni les autres religions du monde.
          Derrière cet islamophobie à même titre que le racisme à deux balles, c’est presque 200 milles milliards de dollars par an qui leurs passent en dessous de leurs nez!, vous imaginez!, quel arnaque ce racisme et autres excuses bidons, non!.
          Les africains c ‘est pareille, tout leurs sont pillés avec les mêmes méthodes, tout! par l’Empire du mal cleptomane mondial
          C’est simple, avec une tel somme, les musulmans seraient les plus richesses du monde chez eux aux pays.
          Et il en faut des gouvernements musulmans qui ferment les yeux sur les pillages pour ne rien laisser que pauvreté dans les pays musulmans, vous ne trouvez pas.
          Et nos gouvernement vous n’allez pas me dire qu’ils le voient pas non plus, c’est comme ne pas voir un éléphant dans un couloir!.
          L’Empire cleptomane provoque même les guerres ethniques dans le monde, dans les pays d’Orients, en Afrique, et ailleurs.
          Dit moi pourquoi les attentats en Europe sont toujours contre les peuples européens et jamais contre les dirigeants, une simple question? .Car il y a que les loups qui ne se mangent pas entre eux.
          Nos dirigeants font des recherches des djihadistes avec les frontières ouvertes!!!, Bizarre!.
          Les français ont fait l’exploit de rester 130 ans en Algérie sans un seul attentat, sauf avec la guerre d’Algérie bien sûr, encore bizarre!.
          Faite des recherches par vous même et voyez les lanceurs d’alertes qui dénoncent les gouvernements corrompus dans le monde, Naomi Klein, Foster Gamble, Peter lavanda, Aaron russo, Vincent Lapierre et bien d’autres à découvrir.

          1. Gally

            « la plupart des banques du monde appartiennent aux Rothschild, ceux qui ont placé le macron » […] « empire » […] « empire » […] « empire »

      2. Gally

        PS : tiens, si, j’y pense, je connais un libéral français, un authentique « pur et dur » : mon ami Guy Millière. Je vous en prie, citez moi un de ses textes qui promeut l’immigration sauvage. Bonne chasse au dahu 😉

        1. AntiislamAntiislam Post author

          Bonjour,

          Milière, RR relaie parfois ses analyses.

          Mais je n’oublie pas, qu’il y quelques années, Milliere faisait mieux que s’opposer à l’immigration.

          Il préconisait, fanatiquement, l’entrée de la Turquie dans l’ U « E ».

          Génial de chez génial !

          On aurait des millions de Turcs supplémentaires en Europe, une Turquie qui péserait plus que la France au parlement de l’ U « E » et, en prime, Erdogan comme collègue de Merkel et Macron lors des réunions au sommet …

          Splendide perspective !

          http://www.lepoint.fr/societe/quand-les-soutiens-d-erdogan-s-en-prennent-au-point-27-05-2018-2221713_23.php

          Trouvez-moi donc un autre exemple de lucidité libérale que Millière.

          Merci !

          1. Gally

            « Il préconisait, fanatiquement, l’entrée de la Turquie dans l’ U « E ». »
            « fanatiquement »… Il se trouve que les articles « d’il y a quelques années » (13-14 ans en réalité, à une époque où ni RL ni RR existaient et une époque où l’autre cinglé d’Erdogan se faisait passer pour un pro-occidental tout sucre tout miel et qu’à l’époque Guy pensait encore possible d’arracher la Turquie à l’Islam et l’ancrer dans le camp de la démocratie et des valeurs occidentales. En prime, Guy écrivait alors clairement que la Turquie avait sa place dans une Europe ECONOMIQUE qu’il définissait lui même comme « plurielle » (donc composée d’Etats indépendants ayant leurs frontières et indépendance politique) tout en écrivant, noir sur blanc, que « Si nous voulons une Europe puissance politique, l’entrée de la Turquie est inconcevable. » (Les 4 vérités, 26/12/2004) Dans le même article, on peut également lire ceci :

            « Troisième question : si nous voulons un islam teinté d’islamisme wahabite, soyons contre la Turquie. […] Je suis réaliste : la France est musulmane à hauteur de 10 % ; dans vingt ans, ce sera 25 %. La France, comme l’Europe, ne sera plus seulement chrétienne et juive. On peut le déplorer, mais c’est un fait… »

            Qui tenait ce genre de bilan réaliste en 2004 ? Indiquez moi, en 2004, vous faisiez quoi vous, monsieur « je me la joue Andreï Vychinski » ? Quelle était votre prise de conscience des faits et de la dynamique ? (Moi, et Christine se fera un plaisir de vous le confirmer, je combattais déjà l’Islam et ses thuriféraires, avec comme Christine pourra toujours vous le confirmer une conscience déjà bien aiguë de ce qui était en train de se passer)

            Vous m’excuserez de vous signifier qu’ici, celui qui se comporte en fanatique réécrivant les paroles des gens pour pouvoir développer sa pseudo argumentation rageuse, c’est vous et personne d’autre…

  2. Christian

    Le Halal est contraire à la loi mais comme toujours il y a des dérogations je cite le texte de loi : Il existe un règlement sur l’abattage des animaux. Outre des considérations générales sur l’obligation d’éviter les souffrances évitables les animaux dans toutes les opérations d’amenée et de mise à mort, ce règlement impose l’étourdissement des animaux avant l’abattage (avec une dérogation à cette règle pour l’abattage rituel).
    La réglementation protégeant les animaux d’élevage est sous-tendue par la reconnaissance de leur sensibilité, c’est-à-dire de leur capacité à ressentir le plaisir, la souffrance, des émotions. En France, c’est l’article L214 du code rural (codification d’une loi de 1976) qui mentionne leur caractère d’êtres sensibles.
    En 2015, le Code civil reconnaît que les animaux sont des êtres doués de sensibilité mais restent soumis au régime des biens.
    Tout cela pour dire que si l’abatage halal est pratiqué de façon industrielle il est contraire à la loi car cette viande peut se retrouver dans des assiettes de personnes qui ne sont pas musulmans. Je pense que nous devrions lancer une pétition en ligne pour obliger à l’étourdissement avant abatage afin de respecter la loi Française. Allons déposer cette pétition sur change.org

  3. Xtemps

    Oui, c’est d’arrêter l’islam par leurs assiettes principalement et une des solutions important pour arrêter cette agressions contre l’Europe.
    Nous avons des fouteurs de merde aux pouvoirs pas seulement pour la présence des musulmans par la force, mais aussi par tout ce qui suit avec, de la nourriture à aux masses d’habillement comme tout le reste.
    Et le tout normalisé par les médias escrocs imposteurs à la botte du système corrompu.

  4. Nila

    Bonjour Antiislam, =)

    Excellente analyse que la vôtre.

    + je me réserve le visionnage de l’émission (qui m’a l’air être très intéressante) pour plus tard.. merci!

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Oui, la conférence est pleine d’intérêt : c’est un commentateur de RR qui me l’a indiquée.

      Merci à lui !

  5. Alix

    Oui vous avez raison, l’immigration que nous subissons est le résultat du libéralisme effréné.
    Eric Zemmour explique très bien cela dans plusieurs de ses chroniques, il s’appuie d’ailleurs souvent sur les écrits de Marx, pour démontrer que l’immigration et le sans-frontiérisme sont les conséquences du système libéral.

  6. Kiki

    Moi, je mange de tout. Que ce soit de la barbaque sous forme de saucisson à l’ail, ou un rumsteck de charolaise hallal … ou pas hallal, peu me chaut. Dans certain pays asiatiques, l’on mange aussi de tout, y compris les chiens – par une pratique culturelle à visée gastronomique consistant à torturer à mort les canidés pour rendre leur viande plus gouteuse. Et si le hallal (dont le succès ne se dément pas, même parmi nos compatriotes de souche européenne non encore convertis à l’islam) augmentant significativement les qualités organoleptiques de la viande, grâce à la souffrance occasionnée à l’animal lors de son abattage rituel? Cela expliquerait pour une part non négligeable son succès auprès des consommateurs, toutes religions et philosophies confondues – pour le plus grand plaisir des plus fine gueule d’entre nous. Les plaisirs de la bonne chère peuvent sans doute expliquer bien des choses qui nous échappent sur cette prolifération du hallal à tous les étages …

  7. Machinchose

    @ Xtemps

    «  » la plupart des banques du monde appartiennent aux Rothschild, »

    tin!! ça y est! ça le reprend !

    quand je pense a Pikachu et a Yann qui tentaient d’ expliquer l’ idée fixe du bonhomme 😆

    Ixetemps, et moi ? tu m’ as oublié ? je possède les plus belles rues de Paris!

    sur mon Monopoly 😆

    Pikachu et Yann: le mec il est complètement atteint (possible qu il soit un descendant utérin de cette prestigieuse famille, mis a l’ écart du gateau familial…auquel cas je comprends)

    Ixetemps, je fais moi aussi partie de ‘l’Empire Mondial » , celui aux doigts crochus, au nez proéminent, assoiffé de sang d’ enfant chrétien, ruineur de pauvres goyim que je soumets a mon usure, exploiteur des puits de pétrole arabes, décideur de la baisse de l’ euro et surtout de la hausse du dollar…je planque le résultat de ma « Kleptomanie » sur mon Livret A….

    allez va!

    Beatificat pauperi….

        1. Yann Kempenich

          Je veux dire par là que sur d’autres sites, l’ambiance serait plus tendue (Fdesouche, Egalité et réconcilation, RL…)

          RR possède une ligne éditoriale qui me convient.

          1. Machinchose

            OK Yann, je comprends mieux

            je m’ amuse parfois sur les souches, disons que ça ne brille pas vraiment cotés humour et culture
            il semble que Sautarel ait reçu des instructions pour éviter de mettre les juifs sur le gril, si je peux dire,
            la grande spécialité du nommé François étant de balancer un petit billet sur les « juifs », quand le rythme s’ essoufle et Hop! c’est parti… la meute du Grand Louvetier fonce en donnant de l’ aboiement…
            moi aussi la voie de RR me convient bien….genius genium fricat 😆

            les trois sites cités, sont loin d’ être ma tasse de thé (a la menthe, of course)

  8. bm77

    Je pense sincèrement que la France n’a jamais aussi bien fonctionné que lorsqu’elle était un état fort dirigée par un homme qui aimait son pays.
    Nous sommes dans un pays hétérogène qui a besoin d’une main ferme pour le diriger ainsi que d’une vision économique claire .
    Je suis pour l’interventionnismes d’état en France parce que c’est le système qui lui a été le plus profitable.
    Je suis pour la nationalisation de certains secteurs économiques vitaux pour notre pays comme l’énergie les transports la santé.
    Un banque de France qui fonctionne et qui aide aux investissements qui vont dans le sens des intérêts de notre pays
    Il ne faut appliquer à notre pays des recettes anglo-saxonnes qui correspondent aux réalités de ces pays et à leur histoire
    Le libéralisme qui régie l’Europe est d’inspiration anglo-saxonne correspondant plus aux intérêts des pays nordiques qui ont une tradition marchande très ancrée et axée sur les échanges extérieur .
    Preuve en est que sous couvert d’Europe ouverte à la concurrence nous avons été laminés par des pays comme la Hollande et l’Allemagne qui sont passés devant nous non seulement dans le secteur industriel mais aussi celui de l’agriculture ou nous excellions !!
    Avec l’Europe nous sommes fait voler comme au coin du bois .
    Nous sommes devenu un bronze cul comme le sud de l’Italie et l’Espagne, une société de service et de loisirs désindustrialisée, et nos générations futures vont se transformer en esclaves des riches Hollandais belges et Allemands pour servir ces nouveaux seigneurs lors de leurs loisirs touristiques!
    On surconstruit sur des terres arables hyper fertiles pour alimenter la soif du marché de l’immobilier on a d’ailleurs érigé un parc de loisirs qui n’arrête pas de s’étendre sur des terres de la Brie productrices séculaires de blé.
    Rapport à tout ce merdier nos étudiants qui ne trouvent plus place dans une industrie moribonde sont obligés de s’expatrier tout en ayant été formés en France avec l’argent du citoyen Français qui n’en retrouvent donc pas le retour sur investissement!!
    Je me pose même la question si l’Europe n’a pas été créée autour de l’idée de détruire la République Française qui n’était pas réformable économiquement de l’intérieur pour pouvoir correspondre aux caciques du capitalisme pur et dur .
    N’en déplaise a m. Gally nos libéraux qui s’affranchissent de toute barrière nationales se sont aidés de nos voisins pour réaliser cette prouesse qui était de modifier profondément de l’extérieur nos structures économiques et sociales .
    L’Europe est le prétexte aux réformes du code du travail et des conventions collectives comme celles de notre politique de désindustrialisation et de sabotage de notre agriculture.
    Le libéralise c’est la culture de l’entre soit de la reproduction des élites à l’intérieur de la même couche sociale du déterminisme sociale pour les classes inférieures.
    La République Française c’est l’exigence pour sortir justement de ce fatalisme par la culture de l’effort, par la sélection pour sanctionner le travail fourni à la différence de ce faux égalitarisme défendu par des politiques démagos qui abusent le gogo à l’instar de la discrimination positive qui met une suspicion sur la personne qui bénéficie de celle ci .
    On a tellement oublié cela que l’on ne trouve plus beaucoup de fils d’ouvriers sur les bancs de l’Assemblée Nationale dont les membres sont devenus amnésiques même si la gauche a tenu les rênes pendant quelques décennies pendant lesquelles visiblement l’ascenseur social n’a pas trop fonctionné .
    Un peu comme ont tenté de le faire nos monarques et les aristocrates dans l’histoire avec les cours royales Européennes hostiles à notre Révolution Française nos élites se sont acoquinés pour s’attaquer à la maison France jalousée de toute part
    D’où un hymne national peut-être un peu parano mais compréhensible dans le contexte de l’époque et qui reprend toute sa signification aujourd’hui . Comme quoi l’histoire se répète!
    La France et son régime laïque et Républicains ne s’accommode pas de tiédeur de mollesse ni de compromis sur certains principes à l’image d’ un parti centriste qui est une incongruité dans le paysage politique Français.
    Avec l’immigration de masse depuis les années 80 les dirigeants européistes qui se sont succédés nous achèvent en détruisant toute cohésion sociale avec l’importation d’une religion contraire à notre république qui s’appuie sur la laïcité tout cela pour empêcher tout retour à ce qui a fait notre grandeur et moi ce qui m’importe pour les génération future c’est de leur léguer une maison solide sur ses fondements en dehors de toute idéologie que ce soit le libéralisme économique ou gauchisme..
    .

    1. Gally

      « Le libéralise c’est la culture de l’entre soit de la reproduction des élites à l’intérieur de la même couche sociale du déterminisme sociale pour les classes inférieures. »
      Ca, ne vous déplaise, c’est l’antithèse du libéralisme. Par contre, c’est très exactement la France, depuis toujours, avec ses grandes écoles type ENA, école du journalisme ou école de la magistrature servant à cultiver les élites qui continueront à osciller entre colbertisme et socialisme pour le plus grand bien desdites élites.

      Pour le reste, votre commentaire sent tellement bon sa parano « tout le monde nous déteste, c’est la faute à tout le monde sauf à nous » que je ne vois guère l’intérêt d’y répondre plus.

      1. Yann Kempenich

        Pourquoi ne pas faire un article clair et passionnant sur le libéralisme et ce qu’il pourrait apporter à notre nation, pour qu’elle redevienne la France « des lumières » ?

        Sinon, le débat finira par ressembler à une chamaillerie d’élèves de Talmud Torah sur les commentaires de Rachi : de haut niveau mais incompréhensible pour les béotiens. Et pour finir, tout le monde se fait la gueule…

  9. Yann Kempenich

    Bon, conclusion Antiislam : le thème du libéralisme chez les identitaires, les patriotes voire à les « esstrêmes droite » (je ne sais pas si Gally se classe dans ces catégories) ou tout simplement à RR, divise profondément.

  10. frejusien

    Bonjour Antiislam,
    vous nous parlez encore du halal, à combattre
    ce que je ne comprends pas et qu’il faudrait m’expliquer , c’est votre entêtement à supprimer le lien vers la pétition qui court sur le net, en vue de l’interdiction du halal en France

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Christine l’a répété maintes fois : elle est hostile aux pétitions.

      Nous ne les relayons donc pas sur notre site.

      (Le modérateur).

      1. frejusien

        dans ce cas, pourriez vous me dire ce que faisait la pétition , d’une inconnue sur ce site, il y a une dizaine de jours, laquelle pétition n’avait d’ailleurs aucun rapport avec l’islam, mais bizarrement elle conduisait à un questionnaire en règle sur des infos confidentielles ?

        aurait-elle échappé à votre vigilance, alors que vous censurez le halal, la révision du statut des juges, des sujets pourtant à suivre , nous n’avons pas beaucoup de moyens d’action, pourquoi se priver de ceux-là ?

        1. AntiislamAntiislam Post author

          Bonjour,

          Il se peut qu’un tel commentaire ait échappé à ma vigilance, en effet.

          Ne pas donner de liens vers les pétitions est un voeu maintes fois exprimé par Christine.

          (Le modérateur).

  11. frejusien

    je vous conseille la prudence, car la pétition en question m’avait tout l’air d’être un piège à cons, càd le fait d’une taupe,
    elle demandait les noms et prénoms, adresse, numéro de tél, et email, tout ce qu’il faut pour lister les commentateurs du site, et si certains l’ont signée, pensant qu’elle était avalisée par les modérateurs, ils sont repérés

Comments are closed.