Bordeaux, l’Ali Juppé-ville, où il fait bon vivre : punks à chien contre racailles…


Bordeaux, l’Ali Juppé-ville, où il fait bon vivre : punks à chien contre racailles…

Ville prisée par les bobos qui voit le prix de son immobilier exploser avec le TGV à 2 heures de Paris…

Las, voilà que Bordeaux se rapproche, aussi, de la situation de Toulouse ou de Pau…

En plein Bordeaux, rue Ste Catherine, échanges violents entre CPF et punks à chien !
Ceci au cours d’une séance de dédicaces de rappeurs peu connus…
Un gosse aurait eu peur d’un chien, ce qui aurait provoqué l’échauffourée…

 

Quant aux punks, souvent proches des antifas, normal qu’ils dégustent un peu de ce qu’ils aiment, on ne saurait les en priver !

Si Juppé croyait sa ville à l’abri de la violence, il risque bien de déchanter d’autres fois !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Résistance républicaine Aquitaine


14 thoughts on “Bordeaux, l’Ali Juppé-ville, où il fait bon vivre : punks à chien contre racailles…

  1. Machinchose

    Dédiée a TAREK OTROU

    «  » » » » » » » » » » »Hardi les gars, vire au guindeau
    Good bye farewell, good bye farewell
    Hardi les gars, adieu Bordeaux

    Hourra! oh Mexico ooo
    Au cap Horn, il ne fera pas chaud
    Haul away hé, hou là tchalez
    A faire la pêche au cachalot
    Hale matelot et ho hisse et ho
    Plus d’un y laissera sa peau
    Good bye farewell, good bye farewell
    Adieu misère, adieu Bordeaux !!

    1. MAQUIGNON

      Bonjour Machinchose – nom d’une pipe (en bois) comment tu connais cette chanson ? t’es allé à Valparaiso ? cdlt.

  2. conan

    Le 9-3 ne suffit plus à les loger et les chouchouter …
    Faut peupler maintenant le bordelais et remplir enfin la grande mosquée de Bordeaux et, surtout, svp, donnez leur du muezzin au mégaphone à tous ces bien-veautants !…

  3. Amélie Poulain

    Le pire c’est que ces gens-là ont le RSA….. la CMU et tout le toutim…. Et, encore pire, on se fait agresser quand on le dit.

  4. Eleonore

    L’invasion continue …toutes les villes et les campagnes ou de plus en plus de sacs poubelles en noir se promènent en babouches …!!suivis de la racaille oisive et agressive , entretenue par nos impôts .

  5. peplum

    Si la charia est la loi, et que « Nul n’est censé ignorer la loi », alors « Nul n’est censé ignorer la charia ».
    Or « Gabriel ne visitera pas la maison où il y a un chien ».
    Bonjour, les masos.

  6. Chevalier d'Eon

    « Gabriel ne visitera pas la maison où il y a un chien ».
    (selon mo maux )
    mais il faut relire l’Ancien Testament , le livre de Tobit
    ( ou Tobit et son chien rencontre l’ange Raphaël )
    Des anges qui ont peur des chiens cela me fait bien rire !
    Pourquoi un ange aurait il peur d’un chien , alors qu’ils doivent affronter leur ennemi : les anges déchus =démons !

  7. peplum

    Savent-ils seulement que l’ange Gabriel ne visitera pas une maison où il y a un chien noir ?
    Tin, ça me rappelle le sous-titre d’un blog ami, « Savoir, pour ne pas se faire avoir » !

  8. jolly rodgers

    a propos des punks a chiens , si je peux me permettre je voudrais mettre quelques points sur les i , au sujet de leurs groupe fétiche les très pathétique BERURIER NOIRS .
    ce groupe qui ce faisaient passer pour des zonards et qui chantaient et faisaient l’apologie de la zone , de la cloche et qui emmerdé le front national.
    je vais commencer par le chanteur : FRANCOIS BERU, DIT FANFAN de sont vrai nom François Guillemot , actuellement cadre au CNRS , il est le fils de l’artiste peintre et paléantologue : Claude Guillemot ,qui faisaient partie de l’équipe de Franco – Americano – éthiopienne de paléantologue qui découvrit LUCY en 1974 . sortie de l’école nationale supérieure des beaux arts de paris (ensba) , il fût l’ élève de Maurice Brianchon et de Roger Chastel , il suivit aussi les cours de Xavier de Langlais et de Francis Garnier entre autres .
    – en 1962 , il est élu a l’atelier Brianchon
    – en 1963 ,il obtient le premier prix du dôme à paris .
    – de 1965 à 1968 , il fut pensionnaire à la VILLA MEDECIS .
    – en 1967 , il obtient la médaille d’or au PREMIO DEL FIORINO ., pour son oeuvre : nu blanc ou sophie dans un fauteuil …. etc etc la liste est longue il participa même à l’émission de NICOLAS HULOT :Opération Okkavanko … la liste est trop longue , voyez par vous même sur wikipédia.
    quand a sont grand oncle : Adrien Alphonse Borel (1886 – 1966) il fut le psychotérapeute et ami de George Bataille , ainsi que membres fondateur de la Société Psychanalitique de paris .en 1950 il jouera le rôle du curé torcy dans :le journal d’un curé de campagne , de sont ami Robert Bresson d’aprés le roman de George Bernanos . il fut aussi écrivain et participa a divers rédaction , don la revue française de psychanalyse .comme vous pouvez le constater François  »fanfan » Béru est loin d’être issu de la zone et de la banlieue qu’il chantaient( d’ailleurs quand j’étais ado je me demandais : » mais dans qu’elle banlieues vivent touts ces mecs ,a les écouter nous sommes tous frères , alors que dans ma banlieue le racisme anti blanc était d’actualité ).
    continuons avec le saxophoniste : MASTO BERU,de sont vrai nom : Thomas Héuer , né a paris en 1960 , il est le fils de l’artiste peintre et collectioneur d’art : Barlach Heuer . Masto fut aussi le compagnon de la styliste : Fifi Chachnil , dont il eu trois enfants .il collaborera aussi à des magazines de photos telle que : L ‘ evenement du jeudi , actuel , nova mag , jardins de france , fora … il fut aussi éditeur de livres d’arts et metteur en scène de thêatre . il s’est installé en corse en 1995 et vit entre paris et la corse (un beau spécimen de bobo , vous trouvez pas ? )
    je vais finir par le pathétique guitariste de ce groupe , LAURENT BERU , sont vrai nom ???? . ce triste sire vit dans une longère a la campagne en Bretagne ( loin des immigrées qu’il défend ) , il est actuellement guitariste des ramoneur de mehnir ( groupe très médiocre ) , et le comble du comble il à appeler pendant la campagne présidentielle a votez Macron , voir vidéo sur youtube ( ses amis zadistes doivent être content ).
    voilà qui sont les béruriers noirs , groupe qui faisaient l’ apologie de la cloche et de la loose qui ont fait succomber toute une jeunesse dans la cloche . groupe de petits ou grands bourgeois qui ceux sont permis de tromper toutes une jeunesse en ceux faisant passer pour des rebelles zonards venant des banlieues alors qu’ils n’étaient que des blousons dorées , des nantis qui emmerdaient le front national , mais qui vivaient très loin des bandes de racailles issus de l’immigration. proto – bobos , qui ont bien trompaient leurs monde .

Comments are closed.