Benoît Rayski : pourquoi la Gauche est morte …


Benoît Rayski : pourquoi la Gauche est morte …

Benoît Rayski revient brillamment sur ce sujet :

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/18/guy-marty-maire-socialiste-veut-interdire-le-drapeau-de-la-france-libre/

« Le maire de Sainte-Terre ignore sans doute que le drapeau avec la croix de Lorraine flottait en 1944 sur les champs de bataille de Provence, d’Italie et d’Alsace. Et que c’est avec ce pavillon que les chars de la deuxième DB sont entrés dans Paris libéré. »

 

Les croix choquent. Ici et là, on intervient pour les faire disparaître du paysage.

À la manœuvre les laïcards pur sucre emmenés par le père de Marlène Schiappa.

Et, bien plus nombreux, les tenants d’une religion qu’offense ce signe impudique et qui veulent vertueusement le cacher sous un niqab.

Mais il y a mieux à Sainte-Terre, une petite commune de Gironde. Comme dans Clochemerle et Don Camillo, deux hommes sont en conflit.

Le maire : Guy Marty et un de ses administrés présenté par le Figaro sous le nom de Christophe.

Depuis toujours cet habitant de Sainte-Terre arborait à son balcon un grand drapeau tricolore.
Une provocation visible, mais sur laquelle les pouvoirs du maire n’avaient pas prise.
Puis, il le changea pour un drapeau toujours tricolore, mais avec une croix de Lorraine.

Pas un drapeau de Daesh.

Pas un drapeau rouge (ça aurait peut-être plu).

Pas un drapeau avec la croix de Malte à connotation religieuse.

Pas un drapeau avec la croix celtique réputée identitaire.

Il reste que pour Guy Marty, c’en était trop.

Par lettre recommandée, il a sommé son administré d’enlever ce coupable drapeau.

Au motif qu’afficher ainsi « ses opinions politiques sur sa façade devenait gênant pour la quiétude de la commune » !

Le maire de Sainte-Terre ignore sans doute que le drapeau avec la croix de Lorraine flottait en 1944 sur les champs de bataille de Provence, d’Italie et d’Alsace.

Et que c’est avec ce pavillon que les chars de la deuxième DB sont entrés dans Paris libéré.

Pour ajouter du piment à l’affaire, il n’est pas inutile de préciser que la mairie de Sainte-Terre est située avenue du Général de Gaulle !

Le maire, bienveillant, s’est abstenu de la débaptiser…

Guy Marty a également invoqué un autre argument, tout à fait charmant.

Citons-le :

« Avec ce grand drapeau, on peut penser qu’il veut signifier « la France aux Français ».

Et, a-t-il précisé, « ici ça choque et pas seulement les immigrés » !

De Gaulle criant « La France aux Français » : nous atteignons ici les profondeurs abyssales de la bêtise.

Christophe a maintenu son drapeau après avoir consulté la gendarmerie qui lui a dit qu’il était dans son droit. Guy Marty n’a pas rendu les armes pour autant et va demander au préfet d’intervenir.

Le combat continue donc.

Si un jour, on veut savoir pourquoi et de quoi la gauche est morte, les médecins légiste devront s’intéresser au cas du maire de Sainte-Terre.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Benoît Rayski : pourquoi la Gauche est morte …

    1. dude

      oui tout à fait d’accord
      FAISONS DES LISTES !! et complétons celles déja établies!

      arretons d’etre scandalisés, révoltés etc….. cela ne mene qu’a des discussions sur tous les forums pour le plaisir de parloter, de débattre… on sait bien qu’en france on adoooooooore!! la comedia del arte! …… pendant que notre ennemi, lui…. gagne chaque jour un peu plus de terrain.

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Pourquoi la gauche est morte ?!

    Pourquoi n’est-elle pas morte avant et surtout avec tous ceux qui se disaient de droite et ont pourtant servi le plat à la gauche parce qu’ils étaient tout simplement de la même bande et défendaient les mêmes intérêts. Ils sont tous du même clan et pourquoi ne sont-ils pas morts ?

    ILS SAVAIENT ; ils ont pourtant collaboré, participé à l’assassinat de la France et des français

    Ils ont mené une politique destructrice et ont fait la guerre aux nationalistes souverainistes patriotes qui n’avaient que pour seul tort celui d’avoir au cœur la défense des intérêts de la France et des Français.

    ILS SONT DONC TOUS COUPABLES de ce qui nous arrive ; ils sont les artisans de notre mort et de celle de notre Patrie, notre Pays. Ce sont plus que des collaborateurs, ce sont les acteurs de l’assassinat de la France, des Français et de celui de beaucoup d’autres Pays, d’autres Nations auxquelles ils ont pris des dizaines, voire des centaines de millions de vies pour les seuls intérêts d’une poignée de grandes entreprises.

    Une seule citation passée sans être retenue par les classes politique et médiatique françaises actuelles ; c’est une citation de François Mitterrand, au début des années 1990 ; on la retrouve dans un livre d’entretien qu’il avait eu avec Georges Marc Benamou ; entretien dans lequel il avait dit d’abord qu’il était le dernier président de la république française puisque après lui les présidents n’auront plus aucune latitude pour gouverner la France.

    Mais surtout il avait dit ceci, et ça devrait frapper pourtant l’ensemble de la classe politique :

     » la France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique ; oui ! en guerre permanente ; une guerre vitale ; une guerre économique ; une guerre sans mort apparente.

    Oui ! ils sont très durs les américains ; ils sont voraces ; ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. C’est une guerre inconnue permanente sans morts mais une guerre à mort !

    « Donc, les élites savaient et ont participé à cette mise à mort ; elles ont fait la guerre à la France et aux Français des décennies durant et elles continuent de le faire.

  2. Amélie Poulain

    La Gauche est peut-être objectivement morte, mais ce qui m’embête, c’est que l’esprit de la Gauche hante encore certains esprits.

  3. patrice

    la gauche est morte. non. le PS et mort, peut être, , mais tout ses connards qui y adhérer sont bien vivants, ils ce sont tout simplement dispatcher dans d’autres partis, est ils sont nombreux à avoir rallier le clan à macron, les collabos quand ils sentent la fin ça osent tout.

  4. desespoir50

    L a collaboration en France depuis le XX ième siècle est bien l’emblème de la gauche socialiste.
    Qui peut contester, que depuis l’ère mitterand, le fossé s’est irrémédiablement creusé entre les pauvres et les riches, pour en arriver à la situation de ruine de la France.
    Aujourd’hui cette saloperie de gauchiasserie enfonce le clou en soutenant l’invasion de leur pays.

  5. FantomasFantomas

    Ce n’est que la conséquence de la doctrine du régime, né de la défaite contre les prussienne en 1870 qui s’est ensuite vendu aux allemands en 1940, la chambre de gauche votant les pleins pouvoirs à Petain. Cette gauche prête à tout pour détruire la France au nom d’un internationalisme, drapeau rouge en tête, transformé maintenant en mondialisme immigrationniste. Cette gauche marxiste qui s’est vite alliée aux Nazis en 1939/40 a toujours préféré le drapeau rouge au drapeau français. Marx a encore frappé. Rien de nouveau.

  6. FantomasFantomas

    Ce drapeau signifie en effet la France aux français : et non pas aux anglais ni aux allemands (croix de Lorraine en souvenir de Jeanne d’Arc), utilisé à bon escient par la Résistance en 39/45. Qu’il soit à nouveau notre étendard pour nous libérer de l’oppression musulmane imposée par un pouvoir collabo !

  7. frejusien

    Le PS est mort, mais c’est juste le parti, ses idées demeurent, et sa politique aussi, d’ailleurs la fausse droite n’étant que le pâle reflet du ps, on a encore une foultitude d’abrutis traitres, et vendeurs de la France

  8. frejusien

    D’ailleurs, c’est vrai qu’il ne faut plus parler de collabos, car en fait ce sont les organisateurs, et non les suiveurs,
    ils organisent depuis 40 ans la mort de la république et la destruction de notre société,
    donc, il ne faut pas croire qu’on est tiré d’affaire avec la mort du PS,
    de sa carcasse pourrie sont sortis des milliers de petits traitres essaimés dans les merdias, dans les services sociaux, dans l’éducation nationale, dans les palais de justice, etc… bien plus difficiles à combattre….

  9. Chevalier d'Eon

    Si la gauche est presque morte , je dirais à l’agonie
    leurs ravages eux sont bien là hélas !

  10. bm77

    Je ne suis pas d’accord de dire que la gauche a été toujours pourrie, elle a été porteuse d’espoir pour des générations de Français mais elle a galvaudée ses valeurs à force de combine, d’alliances contre nature de revirement d’embourgeoisement, de démagogie et d’électoralisme.
    Le mot prolétaire est devenu un gros mot dans leur bouche remplacé dans leurs petits papiers par l’immigré, bien entendu discriminé, subissant les affres de la xénophobie et du racisme de ces mêmes Français des classes populaires qui avaient pourtant contribué à l’ avènement de cette gauche .
    Elle a de toute façon un problème avec ses militants dont elle se passe volontiers pour ne faire qu’avec les « têtes pensantes  » de ses états majors.
    Elle s’est « émancipée » d’une base qui est trop ancrée dans le réel, . La gauche aujourd’hui est manipulatrice et ne veut surtout pas que la réalité la rattrape .
    Nombre de ses ex adhérents sont tellement dégouttés qu’ils les font trembler à chaque échéances en votant pour le candidat FN .
    L’ustensile le plus important pour l’élu de gauche c’est le bandeau pour les yeux et les boules quiès .
    Les congrès ne sont que des grande messes où tout déjà ficelé. Les militants aujourd’hui ne sont que des suivistes complètement éloignés des pôles de décisions .
    Ce sont les « think tank » qui inspirent les partis de gauche et non pas leurs adhérents.
    Hors ceux ci sont complètement influencés par ce qui se fait aux EU et son totalitarisme du politiquement correct dans un pays complètement communautarisé qui est à l’opposé de notre système Républicain Français.
    Plus tellement pour longtemps car nos dirigeants s’emploient à en changer la donne en faisant rentrer un maximum de monde en France comme on ferait rentrer un pied dans une chaussure de force avec un chausse pied si il le fallait!
    Il nous exhortent au vivre ensemble et dans le même temps favorisent le communautarisme du repli sur soi en favorisant une immigration de masse qui ne peut se fondre dans une république une et indivisible.
    Ils n’aiment pas notre histoire et sa culture sauf quand ça a un rapport avec le fric .
    La preuve avec cet élu socialiste, il ne doit pas cracher sur l’argent du tourisme attiré par notre patrimoine historique mais veut interdire le drapeau bleu blanc rouge avec la croix de Lorraine que tout un chacun a pu voir dans les documentaires sur la résistance arborés fièrement par les FFI juchés sur leurs Citroën traction avant !!!
    l

Comments are closed.