Il faut relire « Soumission » de Houellebecq


Il faut relire « Soumission » de Houellebecq

 

Paru le jour même de l’attentat de Charlie Hebdo, « Soumission » est aujourd’hui, non plus une fiction ou un roman d’anticipation, mais la description factuelle d’une France qui s’islamise à grande vitesse.

« L’histoire se déroule dans un futur proche : François, un professeur de littérature parisien spécialiste de Huysmans, sent venir la fin de sa vie sexuelle et sentimentale, avec pour seule perspective la vacuité et la solitude. L’environnement décrit au début du roman des affrontements réguliers entre jeunes identitaires cagoulés et jeunes salafistes : les médias semblent — par crainte d’un embrasement généralisé — ne pas relayer toutes les informations, le pays paraît être au bord de la guerre civile.

Les bouleversements politiques de l’élection présidentielle française de 2022 amènent au pouvoir un leader intelligent et charismatique d’un nouveau parti politique. Après qu’il fut parvenu de justesse à se hisser au second tour de l’élection présidentielle, Mohammed Ben Abbes énarque, président de ce nouveau parti nommé « La Fraternité musulmane », réussit, grâce au soutien au second tour de tous les anciens partis politiques traditionnels face au Front national lui aussi présent au deuxième tour, à être élu.

Ce changement politique offre au narrateur une seconde vie et une seconde chance. Parmi les changements notables découlant de cette élection, la France est pacifiée, le chômage chute, des universités — dont l’université Sorbonne-Nouvelle — sont privatisées et islamisées, les professeurs doivent être musulmans pour pouvoir enseigner, la polygamie est légalisée, les femmes n’ont plus le droit de travailler et doivent s’habiller d’une manière « non-désirable ». Grâce au soutien d’un ministre de Ben Abbes, le professeur semble s’être lui-même convaincu de retrouver le chemin des honneurs et un poste à l’université au prix d’une conversion à l’islam. » (Wikipedia)

 

« Soumission », roman paru aux éditions Flammarion

Comme le précisait avec délice Télérama en octobre 2015, « Soumission » n’est aucunement islamophobe : c’est une satire de la société française.

« Houellebecq est, simplement, un satiriste. Il part d’une situation réelle et imagine ce qu’il se passerait si celle-ci durait dans le temps. C’est ce que font les satiristes », écrivait en janvier le francophile journaliste du New Yorker Adam Gopnik.

« L’islam n’est pas la cible de Soumission […] Michel Houellebecq n’est pas en colère, il n’a pas de programme, il ne montre pas du doigt les traitres responsables du suicide français, comme le fait Éric Zemmour »

Le New Yorker dénonce également les accusations répétées d’islamophobie envers Michel Houellebecq en France. « Elles ne sont pas à propos. Il n’est pas islamophobe. Il est francophobe. Son portrait du régime islamique est tendre. Il aime la douceur et la sûreté des intégristes ».

« La satire découle d’une comparaison entre la folie vers laquelle on se dirige, et le passé supposé raisonnable qu’on a laissé derrière. Ainsi les satiristes sont souvent des nostalgiques, comme Tom Wolfe (NDA : auteur disparu lundi) »

« Il semble qu’il croit sincèrement que la France a malheureusement et irrémédiablement perdu son identité, mais pas à cause de l’immigration ou de la mondialisation. (…) Les Européens ont fait un pari sur l’histoire : plus l’homme est libre, plus il sera heureux. Pour Michel Houellebecq, le pari a été perdu. Le continent est ainsi à la dérive et pourrait succomber à vieille tentation, se soumettre à qui parle au nom de Dieu. »

La multiplication des hidjabs et des abayas dans les université françaises, l’islamo-gauchisme d’une partie des étudiants et du corps enseignant jusqu’à la présidente voilée de l’UNEF valident les prédictions du mage Houellebecq.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Il faut relire « Soumission » de Houellebecq

  1. Fomalo

    Oui, bien vu! et la voilée Maryam Pète en choux, en 2018 présidente de l’UNEF..pour commencer. Et l’assoc des étudiants musulmans (d’Orléans??) présente à 15% dans les représentants de l’université laïque! Bravo à Houellebecq , romancier et imaginatif, certes, non-islamophobe, certes, mais qui a eu le nez pour sentir ce que devient la France. Un autre romancier et imaginatif pour envisager le destin du maqueron?? Vite!

  2. de monredon joelle

    ce livre est excellent et helas premonitoire.A faire lire à tout le monde en particulier à ceux qui nous « gouvernent » actuellement.ils nous entrainent droit vers un état français islamique avec charia comme loi fondamentale

  3. mac gyver

    Malheureusement prémonitoire, ce livre. La soumission ,un fait visible de plus en plus. Le peuple est manipulable et manipulé. C’est un constat, de la baisse de l’intelligence de ce peuple ,qui est prêt à sacrifier ses libertés fondamentales, pour une illusion qu’il paiera très cher.

  4. bm77

    Les Français et plus globalement les Européens pensent que la liberté nous est acquise par principe. Des peuples qui eux n’ont pas perdu la mémoire et savent la défendre avec âpreté car ils savent trop bien qu’elle est fragile . C’est une erreur coupable de croire que nous ne devons pas nous battre pour la garder surtout lorsque ‘on se fait envahir volontairement par des populations qui n’ont connu que la soumission à une religion, la corruption et les démocraties tronquées.
    La nature ayant horreur du vide là où nous ne savons plus défendre bec et ongle la République, la laïcité et les valeurs transmises par nos anciens, là où nous ne savons plus enseigner notre culture, d’autres vont prendre la place vacante avec des préceptes simples, directes et efficaces mais liberticides.
    Si les gens ne votent pas aux prochaines échéances pour une Lepen ou un parti patriote ou nationaliste il faudra que les femmes s’entrainent à nouer le voile et la société à la non mixité .Et que les viticulteurs se reconvertissent ainsi que les éleveurs de porcs. En fin de compte peut-être que les féministes gauchistes y trouveront leur compte ainsi que les défenseurs de la cause animal .
    Car pour ce qui touchera au religieux cela ne pourra être remis en cause puisque sacralisé.
    C’est simple avec les musulmans c’est comme ça et pas autrement dans le meilleur des mondes mahométan, il n’y a plus de problèmes de société à régler ça c’est bon pour les mécréants de se prendre la tête avec des broutilles!
    C’est un fascisme sacralisé sur lequel on ne peut revenir puisque la majorité des régimes fascistes dans le monde ont cessés un jour ou l’autre puisque trop humains !
    Par contre les petits soldats d’Allah eux seront bien humains pour veiller à la charia!
    Et ce n’est pas le Macron à sa maman qui changera grand chose!

  5. Diogène

    J’ai acheté ce livre à la FNAC lors de la semaine où les attentats de Charlie ont eu lieu…et j’ai croisé des « voilées » en me rendant dans le magasin : scène banale de la France occupée, envahie, dont la population d’origine tend à être remplacée par des allogènes qui exhibent leurs croyances (stupides) par le biais de leurs accoutrements…
    Quelque peu énervé, je marchais d’un pas rapide, et la collègue qui m’accompagnait essayait de calmer, par ses paroles, mon courroux exacerbé à l’égard des thuriféraires de la secte des « assassins »…

    Depuis, les ignobles attentats se sont multipliés dans une France décadente
    peuplée, entre autres, « d’abrutis gauchistes  » aux cerveaux troués par leur hygiène de vie détestable (la fumette…)

    Le tome II de Houellebecq devrait être : « décadence dans la triste France »…

  6. frejusien

    je ne lirai jamais ce genre de bouquin, c’est une façon de le cautionner, et franchement j’espère un autre dénouement vis à vis d’une situation de plus en plus difficile,
    inutile de se démoraliser avec cette extrapolation

    1. Yann Kempenich Post author

      Ce qui est démoralisant, c’est de lire les mêmes articles dans Libé, l’Obs ou Le Monde, de toujours entendre les mêmes à la radio, les Bourdin et Cohen… De voir à la télé, les mêmes têtes sentencieuses qui répètent leur mantra en boucle : « les migrants sont une chance pour la France », « l’islam RATP », « pas d’amalgame », « bon ramadan » (et surtout pas joyeuses Pâques ou Hag Pessah sameah…)

      Certes, « Soumission » peut énerver les patriotes et ceux qui aiment la France traditionnelle mais Houellebecq, pour être publié, doit jouer finement. Pensez-vous qu’il aurait passé la censure s’il avait décrit une guerre civile entre musulmans et Français de souche ? Si les Français avaient remporté la guerre et fait remigrer de force leurs ennemis ? Même publié, c’était procès assurés et descente aux enfers médiatique. Regardez ce qui s’est passé avec « Le suicide français » de Zemmour, tout aussi « démoralisant ».

      Dans ses livres, je peux vous assurer que Houellebecq se moque souvent des racailles islamisées. Sur l’islam, n’a-t-il pas dit ceci :

       » La religion la plus con, c’est quand même l’islam. Quand on lit le Coran, on est effondré… effondré ! »

       » L’islam est une religion dangereuse, et ce depuis son apparition. Heureusement, il est condamné. D’une part, parce que Dieu n’existe pas, et que même si on est con, on finit par s’en rendre compte. À long terme, la vérité triomphe. D’autre part, l’islam est miné de l’intérieur par le capitalisme. Tout ce qu’on peut souhaiter, c’est qu’il triomphe rapidement. Le matérialisme est un moindre mal. Ses valeurs sont méprisables, mais quand même moins destructrices, moins cruelles que celles de l’islam. »

      « La lecture du Coran est une chose dégoûtante. Dès que l’islam naît, il se signale par sa volonté de soumettre le monde. Sa nature, c’est de soumettre. C’est une religion belliqueuse, intolérante, qui rend les gens malheureux. »

      Du coup, plusieurs associations antiracistes ont porté plainte et il est régulièrement menacé de mort.
      Donc loin de la description des gauchistes, idiots utiles de la démoralisation, par cet ancien officier du KGB.

      .

      1. frejusien

        en effet, il faut prendre des pincettes pour faire publier un tout petit peu de vérité, vu l’état actuel de notre monde politique,
        néanmoins, faire un livre qui décrit la vie d’un français soumis dans une France islamisée, cela revient à accoutumer le français à cette possibilité, donc à lui couper les ailes, et lui ôter tout espoir

  7. frejusien

    Je rappelle l’article du représentant du KGB, sur la démoralisation organisée, ce livre en fait partie

Comments are closed.