En Israël et en Pologne on apprend à aimer son pays, en France, c’est le contraire !


En Israël et en Pologne on apprend à aimer son pays, en France, c’est le contraire !

J’ai eu la chance, à six mois d’intervalle, de vivre deux moments exceptionnels. Le 11 novembre 2017, avec une vingtaine d’amis français, j’étais à Varsovie, pour assister à la Fête nationale polonaise.

Cyrano et Christine Tasin, chacun avec leurs mots, avaient exprimé ce qu’ils avaient ressenti, devant une telle ferveur patriotique. Des familles, avec des drapeaux polonais, montraient, malgré le froid, durant toute une journée, leur amour du pays, et leur attachement à ses traditions. Et en Pologne, le catholicisme est le pilier de la société, que cela nous plaise ou pas, c’est une donnée incontournable.

https://ripostelaique.com/du-sursaut-de-clichy-au-raz-de-maree-de-varsovie-un-meme-refus-de-lislam.html

http://resistancerepublicaine.eu/2017/11/12/pourquoi-les-polonais-ont-ils-un-tel-amour-de-la-patrie-des-leur-tendre-enfance/

Nous avions réalisé, rapidement, un petit film pour montrer la réalité de cette ferveur.

Nous sommes rentrés en France sous le charme de ce peuple qui a payé lourdement dans sa chair, le prix de sa liberté. Victime des accords entre Staline et Hitler en 1940, marqué par l’inoubliable siège du ghetto de Varsovie, ayant vu des milliers de ses officiers abattus d’une balle dans la tête dans la forêt de Katyn par les tueurs de Staline (crime imputé aux nazis jusque dans les années 1980), il a ensuite vécu de longues années sous le joug communiste. En Pologne plus qu’ailleurs, on connaît le prix de la liberté, et on ne veut pas des clandestins que l’Union européenne veut imposer aux pays de l’Est, et pas davantage de l’islam.

Je l’avoue, pendant cette manifestation, je rêvais à une démonstration semblable, en France, avec des drapeaux bleu-blanc-rouge arborés fièrement pas des familles, et par des groupes de jeunes.

Je suis à présent depuis quatre jours en Israël, avec Christine Tasin, à l’invitation du président de Riposte Laïque, notre ami Guy Sebag. J’ai vu, hier, la fête de Jérusalem, appelée la « Fête des drapeaux ». Cela m’a rappelé Varsovie, mais avec l’enthousiasme démonstratif oriental en plus.

Certes, pour les Français que nous sommes, cela peut surprendre de voir des cortèges de jeunes hommes d’un côté, et des jeunes femmes de l’autre. Mais durant toute une journée, comme le montrent ces images tournées par Christine Tasin, nous avons vu et entendu toute une jeunesse crier, danser, chanter son amour pour la ville, pour le pays, pour Israël, pour la religion, bref, tout ce qui fait l’identité d’un peuple.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/14/fabuleuse-fete-de-jerusalem-pierre-et-christine-en-israel-3/

Le poids des religieux, avec leurs costumes et leurs chapeaux, peut étonner les Français laïques que nous sommes. Mais là encore, à moins d’avoir une vision arrogante, voire une conception coloniale de notre vision du monde, nous devons respecter les civilisations telles qu’elles sont, et ne pas rêver de transposer notre modèle partout dans le monde. C’est aux Polonais et aux Israéliens de décider de leur modèle de société, et pas aux Français de jouer les donneurs de leçons.

Israël a une histoire, le peuple juif a un passé et des traditions. Les jeunes hommes font tous trois ans de service militaire, les jeunes filles deux ans. Ils savent qu’ils sont entourés de pays hostiles, de musulmans haineux qui rêvent tous, à l’image de la Charte du Hamas, de la destruction d’Israël et de l’extermination de tous les juifs sur terre. Et ils réagissent en conséquence. Nous étions, hier, à Jérusalem, au milieu de milliers de policiers, de militaires et d’agents anti-émeute, tous armés, n’en déplaise à Bourdin. C’est tellement facile depuis Paris de critiquer Israël quand il construit son mur, d’attaquer Tsahal parce que le Hamas voulait ses martyrs, à Gaza, et qu’il les a eus. Si les Israéliens font preuve de faiblesse, ils sont morts. Les anciens, forts de l’histoire du peuple juif, ont su transmettre cela à leur jeunesse, d’où l’intensité de toute la journée à laquelle nous avons assisté, ce dimanche, à Jérusalem.

Les Polonais et les Israéliens sont deux peuples qui ont beaucoup souffert pour survivre, conserver un pays ou obtenir un territoire. Ce sont des gens qui se sont battus, et qui connaissent le prix de la liberté. Ces deux pays ont des jeunesses qui sont prêtes à se battre pour leur patrie, et qui n’ont pas été gangrenées par la résignation, le défaitisme et la pacifisme. Quand on voit les jeunes manifestants polonais ou israéliens, l’amour de leur pays paraît quelque chose d’aussi naturel que le fait de manger, boire, dormir ou respirer de l’oxygène. Ils connaissent tous leur Histoire, et en paraissent fiers.

Bien évidemment, comme lors de notre périple polonais, nous rêvions, Christine et moi, d’assister, de notre vivant, à des démonstrations patriotiques semblables en France. Reste à comprendre pourquoi, pour le moment, c’est impossible. Depuis 1968, le gauchisme culturel, avec une violence inouïe, a tout fait pour briser notre sentiment national, au nom de l’internationalisme, du tiers-mondisme ou du sans-frontièrisme. Il a multiplié une propagande visant à rendre les Français honteux d’eux-mêmes.

Des enseignants ont refusé d’apprendre La Marseillaise à leurs élèves, sous le prétexte que cet hymne serait guerrier.

Des prétendus Français, à trois reprises, en 2001, 2006 et 2008, ont sifflé cet hymne, dans un stade, et ont encouragé un pays étranger (Algérie, Maroc, Tunisie) contre l’équipe nationale. Et cela n’a ému ni nos politiciens, ni nos journalistes, qui ont multiplié, devant cette agression, des paroles de repentance.

Nos compatriotes sont régulièrement insultés par des haineux de la diversité, mais dans les journaux, ce sont les Français qui sont qualifiés de racistes, et se retrouvent traînés devant les tribunaux pour délit d’opinion.

On a présenté systématiquement notre pays comme responsable de l’esclavage, de la Collaboration et du colonialisme. On a même élu président de la République un homme qui a insulté son pays, sa culture, et son armée.

Et puis, comme le disait Cyrano hier dans son édito, on a inversé toutes les valeurs, et brisé tous les repères nécessaires à une société. L’étranger est devenu l’égal du Français, le fainéant gagne trop souvent autant que celui qui travaille, le clandestin gagne davantage que nombre de nos retraités ou de nos paysans, les enfants ont arrêté de respecter leurs parents et les adultes, les voyous ont pris l’habitude d’agresser impunément les policiers, les forces de l’ordre ont peur des juges, les féministes ont voulu castrer les hommes, on a féminisé nos jeunes mâles, et quand nos compatriotes se font assassiner par des barbares, on leur interdit de se défendre, et on louange les soumis qui glapissent « Vous n’aurez pas ma haine ».

https://ripostelaique.com/la-france-davant-mai-68-cetait-bien-mieux.html

Il n’y a qu’en France qu’on voit cela.

L’ancien agent du KGB, Youri Bezmenov, expliquait, dans cette vidéo glaçante, comment procéder pour déstabiliser un pays. Il démontrait que la première tâche, appelée submersion idéologique, consistait à ôter tout sentiment national à un peuple, et à arriver au fait que plus personne n’est capable de défendre ses propres intérêts, ceux de sa communauté, ou de sa famille.

Force est de constater qu’en France, c’est ce qui se passe depuis 50 ans.

Les Polonais et les Israéliens ont compris les enjeux de l’Education. La France recule tous les ans davantage au classement Pisa, et nous venons de voir des scènes ahurissantes, où cent gauchistes, soutenus par un « député » de la République (de Seine-Saint-Denis), ont pu empêcher de passer des examens visant à récompenser une année de travail, au nom du refus de la sélection !

Parce qu’ils aiment leur liberté et leur pays, les Polonais et les Israéliens refusent de se laisser envahir. Ils se font condamner et menacer par la communauté internationale, mais ils s’en foutent, ils pensent d’abord aux leurs avant de songer aux autres. Les Français, ou du moins ceux qui parlent en leur nom, veulent de plus en plus d’envahisseurs, qu’on appelle migrants, et pratiquent sans vergogne la préférence étrangère.

Parce qu’ils aiment leurs peuples, les dirigeants polonais et israéliens ne veulent pas de l’islam chez eux, et se battent pour préserver l’identité de leur peuple. En France, quand cent jeunes Identitaires mènent une action exemplaire au col de l’Echelle, on les compare à des nazis, et le pouvoir invente contre eux un délit de substitution à l’autorité de l’Etat.

Les jeunes Polonais et Israéliens sont fiers de leur drapeau et de leur pays, tout a été fait, en France, pour que nos jeunes en aient honte.

Certes, la France est capable de mettre, ponctuellement, des millions de personnes dans la rue (manifestations de gauche, victoire en coupe du monde de football en 1998, La Manif pour Tous), mais cela ne se fait jamais autour du drapeau bleu blanc rouge, ou de l’amour de la Nation, de son histoire et de ses traditions. Et la jonction de ces mouvements, autour de la Nation en armes, comme on disait en 1789, pour sauver nos libertés, ne paraît pas près de s’opérer, tant les idéologiques ont su diviser durablement les Français.

Verrons-nous de notre vivant, avec Christine Tasin et nos amis patriotes, dans notre pays, des scènes identiques à celles qui nous ont fait parfois monter les larmes aux yeux d’émotion, à Varsovie ou à Jérusalem ? Verrons-nous un jour ce peuple de France rassemblé, pour défendre sa liberté contre la barbarie qui nous menace tous ?

40 ans de communisme n’ont pas réussi à détruire le choeur de la civilisation polonaise.
Des siècles de pogrom n’ont pas réussi à détruire la culture juive.
50 ans de gauchisme culturel pourraient-ils avoir détruit définitivement l’âme de la Nation française ?

C’est impossible, si les Français, comme les Polonais et les Israéliens, font leur cette phrase d’Ernest Renan : « Une nation est une âme, un principe spirituel. Deux choses qui, à vrai dire, n’en font qu’une, constituent cette âme, ce principe spirituel. L’une est dans le passé, l’autre dans le présent. L’une est la possession en commun d’un riche legs de souvenirs ; l’autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l’héritage qu’on a reçu indivis. »

https://ripostelaique.com/en-israel-et-en-pologne-on-apprend-a-aimer-son-pays-en-france-cest-le-contraire.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Pierre Cassen

Fondateur de Riposte laïque


21 thoughts on “En Israël et en Pologne on apprend à aimer son pays, en France, c’est le contraire !

  1. Christian Jour

    Verrons-nous un jour ce peuple de France rassemblé, pour défendre sa liberté contre la barbarie qui nous menace tous ? Oui ça c’est une bonne question, le verrons nous un jour.

  2. Christian Jour

    Quand j’ai distribué sur les voitures avec mon voisin Jacky l’ancien légionnaire les prospectus « peuple de France réveille toi » et « non à l’invasion migratoire, sauvons notre pays », j’ai vu des gens enlevaient les prospectus avec un certain agacement et même un certain dégoût . Un employé municipal bien Français nous à dit, (car il connaissait bien mon voisin), « c’est encore un coup du FN, il n’y a que eux qui mettent ces saloperies ». Je lui ai répondu, « ta raison bouffon, quand ta femme et ta fille porteront la burqa, tu sera le premier à gueuler », Il ma répondu qu’il était célibataire et je lui ai répondu »normal tu est trop con pour avoir une femme et des enfants ». puis on est parti et à midi il n’y avait plus rien, sur les voitures, et même les auto collants « islam pire que le nazisme » avait aussi tous disparus. Je plein cette France, qui ne réagit pas, qui se laisse insultée, et surtout qui déroule un tapis rouge aux envahisseurs haineux et avide de nous conquérir par tous les moyen à cause de salauds collabos. J’ai mal à ma France.

    1. Mac Namara

      Monsieur, votre temoignage est determinant et tres interressant meme si il est terrible pour nous les patriotes. y a t il un espoir de renverser le systeme? il semblerait que les francais soient devenus trop stupides pour les sauver, meme en se battant de maniere guerriere. Il est donc l’heure de dire adieu comme chantent les brigandes

    2. Alexcendre 62

      Comme pendant la guerre 39/40 ils ont très bien compris mais ils ont la frousse et couché c’est tellement plus confortable là on rien a faire ! ils attendant de passer au stade de soumis et ensuite de collabo , heureusement qu’il y en a qui restent debout et qui prennent tous les risques ce sont eux qui font l’histoire .

  3. Arnaud Duval

    IL NOUS FAUDRAIT UN Georges CLEMENCEAU

    Pour proclamer comme en 1917 – 1918 « Je fais la guerre »
    Et pour mettre hors d’état de nuire les traîtres et les saboteurs.

    Et il faudrait à l’Europe un Winston Churchill et un Charles de Gaulle réunis.

    NB Penser aussi à la devise du Maréchal de Lattre de Tassigny

    NE PAS SUBIR

    Inviter tous les CITOYENS AUX ARMES et à la Résistance Républicaine

  4. Arnaud Duval

    LA FRANCE ENVAHIE par les assassins islamistes

    Et pendant ce temps des parlementaires véreux et dévoyés « insoumis » organisent l’invasion de la Basilique Saint-Denis,
    la souillure des Monuments aux morts et le saccage des Universités.

    Des syndicalistes mafieux organisent le blocage et le saccage du pays.

    Les soi-disant « défenseurs des libertés » et des « droits de l’homme »,
    et notamment des parlementaires dévoyés et des avocats véreux,
    défendent avant tout les « libertés » des casseurs et des assassins.

    La liberté pour les casseurs de saccager nos villes et nos campagnes
    … et les Universités.

    La liberté pour la racaille d’agresser les gendarmes, les gardiens de la paix ou les sapeurs-pompiers qui ne peuvent se défendre
    (… ou à qui il est interdit de se défendre).

    La liberté pour les assassins islamistes de venir nous massacrer.

    Les « koallahbos » sont pires que les complices de Hitler, Staline et Mao Zedong réunis Ou encore Pol Pot et ses « khmers rouges »
    … les pires criminels de l’Histoire.

    Arnaud DUVAL, formateur et conférencier
    Auteur aux Editions EYROLLES
    Voir son dernier livre TESTEZ VOTRE LOGIQUE

  5. Sylvie

    Combien de coups durs, d’attentats, de crimes horribles faudra-t-il pour que ces gens désinformés et trompés réagissent ? Faut-il qu’ils aient eux aussi des morts et des blessés chez eux ? Faudra-t-il un jour voir ces pauvres connards se retrouver virer de leurs maisons et appartements par des squatters roumains, nigérians, éthiopiens, algériens et qu’en sais-je ? Comment réagiront quand leurs proches seront agressés violemment à Paris ou ailleurs ?
    Ce sont des inconscients et des malades mentaux qui n’ont rien compris…

    Ils mériteraient qu’on leur dise qu’ils n’auront plus leurs loisirs ni leurs télés pour regarder le foot et qu’ils deviendront bientôt des miséreux chassés par l’Islam…

    Plus de nourriture, de vacacnces, de voitures, ni de maisons. Plus de travail pour le fiston ni d’études pour la fifille…

    Les vêtements achetés chez Yves Saint-Laurent pour Madame, le costard pour Monsieur, tout cela les djihadistes détestent cela…

    Ces millions d’incompris deviendront demain les esclaves des djihadistes.

    Qu’ils ne viennent pas pleurer sur le passé… Ils auront ce qu’ils méritent.

    Ah oui, je suis fière de mes racines polonaises et de mon peuple, car la Pologne c’est mon peuple.

    J’aime aussi les Israéliens… Au fait, Tsahal ressemble à la Wehrmacht. Mêmes régles et traditions militaires.

    Les juifs ont copié les Allemands et sont en train de devenir pire que ceux qui les ont persécuté…

    J’irai en Pologne un jour, mais en Israél, cela me sera difficile d’y aller. Je n’aime pas l’avion.

    En Pologne, ce sera par la route seulement.

    Avec des petites visites à Copenhague, Berlin et Wollinn.

    1. Mac Namara

      sinon a dos d’ane c’est pas mal car on peut emporter de la nourriture dans les paniers

    2. Machinchose

      « J’aime aussi les Israéliens… Au fait, Tsahal ressemble à la Wehrmacht. Mêmes régles et traditions militaires.

      Les juifs ont copié les Allemands et sont en train de devenir pire que ceux qui les ont persécuté…

      xxx

      tu as bu ? mais on dirait que tu ne t’ es pas relue ?

    3. Hank

       » Au fait, Tsahal ressemble à la Wehrmacht. Mêmes régles et traditions militaires.

      Les juifs ont copié les Allemands et sont en train de devenir pire que ceux qui les ont persécuté… »

      Vous êtes carrément ignoble

  6. JackJack

    « Patriotisme » !!! C’est quoi ça ? Quel vilain mot… Se promener avec le drapeau tricolore ? Oh mais vous n’y pensez pas… J’avais lu quelque part que de se torcher avec (voir la photo dans l’article), c’était de l’art !!! La Pologne, la Hongrie, le République tchèque, la Slovaquie, Israël sont des vainqueurs, par PATRIOTISME et par respect de leurs drapeaux. La France, la Grande Bretagne, la Suède, la Hollande, l’Allemagne et j’en oublie certainement, sont en train de s’écrouler tout simplement par manque de patriotisme. C’est ce que je pense, mais bien sûr, je ne suis sans doute qu’un vieux radoteur, tellement vieux que j’ai vécu la deuxième guerre mondiale, avec des chambres de notre maison confisquées par l’ennemi…

  7. jojo ( le plombier )

    Comment continuer à aimer un pays qui change, et devient de moins en moins aimable? un pays qui via ses dirigeants véhicule des valeurs à l’opposé de celles qui nous ont construits? Comment aimer un pays qui devient détestable à force d’être dirigé par des gens détestables. ? comment aimer et vouloir défendre un pays qui n’existe plus ? à quoi bon être patriote pour un idéal de pays et un idéal de nation fondé sur une histoire un destin partagé qui devient un mythe et ne correspond plus à la réalité ? faut il demander la nationalité turque pour à nouveau connaître la fierté d’avoir un drapeau affiché ostensiblement sur tous les édifices et au sommet de chaque collines? au train où vont les choses chez nous avec la disparition organisée de tout esprit patriote et du pays en tant que nation , et au train où vont les choses du coté de l ‘islam il n’est pas exclu que nous soyons déjà des nations mortes et que toutes ces questions soient inutiles.

  8. jenna

    CHAPEAU Mr CASSEN , écrit limpide et si véridique! J imprime votre texte, lors de prochaines réunions familiales ou amicales, il sera ressorti pour clouer le bec aux bisounours qui m ‘entourent …,
    L ‘inversion des valeurs, il est bel et bien là le noeud du problème !

  9. Sylvie

    Je préfère avoir des Polonais chez moi, car ils sont patriotes et nationalistes. Ils aiment leur pays, leur patrie, leur famille, leurs proches.
    Les Polonais (dont je fais partie car mes ancêtres étaient polonais et j’en suis fière), les Hongrois (j’ai une de mes amies qui est de Budapest), les Russes (j’ai une amie russe qui fait aussi des Médiévales et un autre ami moscovite), plus un autre ami originaire de Vilnius… Entre gens de l’Est on se retrouve et on s’entraide. C’est mon peuple.

    Nous appartenons à la nation slave et on en est fière.

    Nous détestons le multiculturalisme, le vivre-ensemble, le pas damalgame…

    Nous aimons notre drapeau, notre histoire, notre peuple. Et rien d’autre.

    Les migrants islamistes doivent faire demi tour et partir vers les pays du Golfe financeurs du terrorisme islamique.

  10. Sylvie

    Mon chat s’appelle Kalinka et il aime la musique russe. Une de mes anciennes poules décédée récemment s’appelait Olga. La prochaine aura un nom comme Anastasia ou Tatiana. Kalinka est très gentil et il aime Tigrette. Il a élevé Ponpon, Freyja (qui a foutu le camp l’an dernièer), Thoret dit Toto, Gustav-Adolf dit Guguss et Picpuss dit Pupuss.

    Pourquoi cette attirance pour les pays de l’Est européen ?

    Parce qu’ils sont chrétiens, blancs et européens ! Ils ne subissent pas d’invaxsion migratoire ni d’islamisation forcenée.

    Ils sont Européens d’abord !

  11. Xtemps

    Moi j’y crois que les français peut y arriver comme les Polonais, car c’est pas seulement en France que ces impressions du manque de sentiment nationale, c’est avec tous les pays européens que cela ce passe.
    Et çà, ce sont les médias du système escroc qui font ce travaille, qui donnent l’impression que c’est irréversible, que nous sommes déjà vaincu.
    Alors que quand on voit des surprises comme le Brexit et les séparatismes percer un peu partout en Europe.
    Quand on voit les pourcentages élevés dans les sondages, qui démontre très bien du rejet de l’islam rien qu’en France et de l’immigration forcé, mais aussi partout en Europe.
    Ce sont les monstruosités des médias extrêmement manipulateurs et profondément menteurs qui couvrent ces réalités, que les peuples européens se révoltent partout, les votes truqués, les menaces contre les peuples européens sont monnaies courantes partout en Europe par les escrocs imposteurs aux pouvoirs.
    Et c’est par les agressivités des dirigeants sur les peuples européens que reflète les révoltes, autrement ils ne réagiraient pas de la sorte.
    Ne vous laisser pas berner par ces médias menteurs et les escrocs imposteurs dirigeants, continuez votre combat.
    Oui non seulement les français peuvent, mais aussi tous les peuples européens autochtones le peuvent comme les Polonais aimer leurs patrie.
    Regardez les italiens, ils se débattent contre leurs ordures aux pouvoirs pour reprendre leurs places souveraine.
    Je ne crois pas un seul instant que les peuples européens peuvent être insensibles à ce qui se passe en Europe.
    Nos dirigeants ont eu le temps, pendant 50 ans de manipulations en Europe, ils n’ont pas eu le temps avec les pays de l’Est, ils ont réagi beaucoup plus vite, mais les peuples européens se réveillent partout en Europe.
    Nos escrocs imposteurs dirigeants n’arriveront pas à nous détruire et ils le paieront très cher.
    C’est fini pour ces crasseux aux pouvoirs cleptomanes, et nous verrons leurs fins.

  12. frejusien

    Si l’on en croit cet ancien du KGB, la France a, elle aussi , été complètement  » démoralisée », et cela sur deux générations,
    Le lavage de cerveau dont il parle au sujet des USA, on le voit bien dans les films américains et leurs séries télévisées, largement distribués et loués unanimement par la presse française, depuis x années, ces films ne m’ont jamais fait rêver, à part quelques uns qui ont échappé au moule conditionneur,

    Après la  » démoralisation « , vient la déliquescence de la société, la nôtre s’est « fondue », elle a perdu ses repères et ses valeurs,

    Quand on voit dans quel état, les facultés ont été plongées par une petite (heureusement) partie de la jeunesse, sans que les étudiants lésés , cad, la majorité, soient capables de réagir et de se défendre contre une attitude destructrice et stérile,

    Pourquoi la majorité des étudiants, qui voulaient passer leurs examens, n’a pas été capable de virer à coups de pompe, la petite bande de gauchistes ?

    Ils sont paralysés, on leur a seriné pendant 50 ans, que se défendre c’est mal, se défendre, c’est facho,
    il ne faut surtout pas se défendre,
    et la même chose se passe avec l’islam,
    Le rouleau compresseur gauchiste a perverti les valeurs nationales

  13. Sylvie

    Moi, si j’avais été étudiante et que j’aurais préparé depuis longtemps les partielles, cela m’aurait énervée qu’on m’empêche de passer l’examen et je serais allée avec tout un groupe de mécontents casser la gueule à ces connards de gauchistes. Je peux vous dire qu’une bonne bagarre ne fait pas de mal à personne même pour une ou plusieurs dents cassées, des nez ensanglantés, des visages couverts de sang, des vêtements déchirés…

    Casser la gueule à des gauchistes, le rêve !

    Leur entrer dedans et les frapper à coups de bâtons cela leur ferait du bien…

    Je crois que je vais grillager mon bâtiment au fond du jardin avec une surélévation en bois pour empêcher les renards de pénétrer chez moi pour égorger mes poules.

    Les renards sont des gauchistes tout comme les fouines….

    Par contre dans mon secteur, je connais deux personnes qui ont des noms d’animaux nuisibles : l’un est commerçant et se prénomme Goupil et l’autre est maire d’une petite commune près de chez moi et s’appelle monsieur Renard….

    Eux au moins seraient venus défendre mes poules contre les intrusions du renard.

    Sur internet hier j’ai vu des grillages glissants anit-renards et ils ne sont pas chers.

    J’irais faire un tour chez Brico Dépôt très bientôt…

    Il faut compter entre 5 et 70 € pour protéger ses animaux de ferme….

    Je vais acheter d’autres poules bientôt avec un coq qui ne chante qu’à 19 h seulement.

Comments are closed.