Coût d’un mineur étranger isolé : 30 000€ par an. Qui va payer ?


Coût d’un mineur étranger isolé : 30 000€ par an. Qui va payer ?

Illustration : Maison du jeune réfugié (France Terre d’Asile)

 

Avec l’arrivée massive de migrants, les caisses de l’État sont dangereusement ponctionnées pour assurer logement, nourriture et sécurité sociale à des gens qui n’ont contribué ni cotisé à rien. De surcroît ni intégrables, ni assimilables.

De quel droit me direz-vous, quand nombre des nôtres n’arrivent pas à joindre les deux bouts ?

Et bien, la France se doit d’être fidèle à ses principes : celui des Droits de l’homme par exemple, qui nous interdisent de rejeter un salafiste algérien à la mer, un physicien atomiste soudanais dans son désert ou un djihadiste syrien dans les geôles d’El-Assad.

Plus intouchable encore, quasi-sacré : le mineur étranger isolé, appelé administrativement « MNA » (Mineur non-accompagné).

Là où le problème se corse, c’est que leur nombre augmente de façon exponentielle et qu’ils sont à la charge des départements.

En 2010, il y avait 4 000 MNA, 13 000 en décembre 2016 et presque 25 000 à la fin de l’année 2017, dont 70% originaires d’Afrique. (La Vie Publique)

 

 

Dans le Jura par exemple, l’arrivée massive de mineurs isolés « n’est pas sans poser quelques problèmes » (on appréciera les précautions sémantiques de la presse locale). Ainsi, la Voix du Jura nous rapporte la problématique, matérielle et éthique, soulevée lors de l’assemblée des PEP.

A l’origine, l’œuvre des Pupilles de l’Enseignement Public (PEP) est créée en 1915 pour aider matériellement et moralement les orphelins et victimes de guerre, puis les enfants de mutilés et réformés, fréquentant ou ayant fréquenté l’école publique : c’est l’époque du fameux « sous des pupilles ». Dans les années 50, les PEP développent les classes de découvertes, l’aide à l’enfance en difficulté puis les vacances familiales, l’accueil des handicapés, les maisons d’enfants… (PEP39)

La nouvelle mission des PEP est désormais de recueillir ces fameux MNA, « Mineurs non-accompagnés » venus du Mali, de Côte d’Ivoire ou de Guinée.

« [Ces jeunes migrants] sont en effet à la charge du département, qui doit assurer le gîte, le couvert et l’accompagnement éducatif des enfants en danger. Une mission que le département confie aux associations agrées, mais tout cela a un coût, plutôt élevé […] : à raison de 30 000€ par an et par enfant, c’est au bas mot 3 millions d’euros que le département finance, à comparer par exemple aux 2,4 millions d’euros versés au titre de la politique sportive ou les 12,8 millions pour l’ensemble de la politique éducative et culturelle. »

Et la PEP39 de déplorer l’arrivée massive de jeunes migrants, l’accueil passant ainsi « de 11 000 à 20 000 journées d’internat à Lons-Lavigny […] et de 19 664 journées à 25 351 journées pour le centre de Dole-Joux, avec les mêmes moyens humains ». Les mineurs étrangers représentent désormais 50% de la population et 62% de l’activité de ces centres. De 53 MNA en 2016, le département a dû faire face à 138 nouvelles arrivées en 2017 et sans doute beaucoup plus les années suivantes. La Voix du Jura pose donc indirectement la question : l’accueil de ces mineurs étrangers ne se fait-il pas au détriment de la population locale ? Des enfants de familles aux revenus modestes ? Des jeunes handicapés du Jura ?

En trois ans, l’activité sur les mineurs isolés a été multipliée par dix pour les PEP du Jura : « on est au bout du bout de ce qu’on peut faire » explique le nouveau directeur du Pôle social, Ludovic Zocchetti.

D’autant plus que se pose la question de la minorité ou pas de ces « migrants » (qui déclarent tous avoir 16 ans) et qu’il faut attendre la confirmation par l’administration. Du coup, « les PEP39 ont dû ouvrir une Maison d’accueil provisoire (MAP) de 25 places ».

« A l’issue de la procédure, si le jeune est reconnu mineur, il quitte la MAP pour être accueilli dans une maison d’enfants où il bénéficiera d’un accompagnement éducatif ; sinon il doit quitter la MAP sans délai et se débrouiller ».

Autant dire que le mineur étranger isolé ou le jeune migrant non reconnu mineur ont vocation à rester sur le territoire français et un jour, bien sûr, à bénéficier du regroupement familial ; tout ce petit monde obtenant la nationalité française et formant, à coup sûr, le nouvel électorat de la gauche. Au détriment, une nouvelle fois, des finances publiques et des Français attachés à leur identité.

N’oublions pas qu’à raison de 30 000€ par an et par mineur étranger, le contribuable a dû débourser en 2017 pas moins de 750 millions d’euros pour 25 000 MNA. Sans compter les 100 000 demandeurs d’asile et autant d’illégaux.

En Afrique, au Moyen-Orient ou en Albanie, de nombreuses familles « ont désormais intérêt à déléguer le projet migratoire à un de leurs enfants, pas trop jeune évidemment » (Michèle Tribalat)

Et ce n’est pas la nouvelle loi « pour une immigration maîtrisée, un droit d’asile effectif et une intégration réussie » qui inversera la submersion migratoire.

Comme Rocard, Emmanuel Macron a beau jeu de marteler, face à Plenel, que « l’on ne peut accueillir toute la misère du monde », sa nouvelle loi, peu répressive, encouragerait plutôt l’invasion. Les dispositions prises en faveur des clandestins sont nombreuses :

« Augmentation de la durée des titres de séjour délivrés aux bénéficiaires de la protection subsidiaire, renforcement de la défense des personnes exposées à un risque de mutilation sexuelle, création d’un passeport santé, sauvegarde des victimes de violences conjugales ou familiales, refus de considérer comme « pays sûrs » tout pays ne reconnaissant pas les droits LGBT, possibilité d’accorder l’aide au retour volontaire à un étranger placé en rétention […], élargissement du regroupement familial aux parents, frères et sœurs des réfugiés mineurs. » (Valeurs Actuelles)

Bref, des mesures concernant près d’un milliard de personnes dans le monde…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Coût d’un mineur étranger isolé : 30 000€ par an. Qui va payer ?

  1. Jean-Paul Saint-Marc

    Non, cela tourne autour de 50 000 € !
    Certes, on est ne période de braderie tant il en rentre…
    Et à voir toutes les exactions que les mineurs commettent, pris en charge ou pas !

    1. Claude LaurentClaude Laurent

      Potins de la comète extraits de Fdesouche.(pour ceux qui ne connaissent pas c’est une revue de presse c’est à dire un site qui récolte les infos de journaux du pays – donc informer c’est être « d’Estrêême-droite »)

      Attaque au couteau à Paris : L’ami de l’assaillant travaillait à l’Office français de l’immigration et de l’intégration

      À Kandel, la résistance citoyenne contre l’immigration s’organise : « Les Allemands comprennent que ce n’est plus l’État qui leur apportera la protection qui leur est due »

      Paris : arrestation de 14 jeunes soupçonnés d’avoir détroussé des dizaines de touristes dont l’une des filles du Premier ministre hongrois Viktor Orbán

      Toulouse (31) : une bande de « jeunes » de 17 à 22 ans semait la terreur dans le métro, deux femmes ont été agressées sexuellement et tabassées(La Dépêche)

      Migrants à Ouistreham (14) : la ville boudée par les touristes, les commerces menacés

      Cognac (16) : à peine libéré d’un centre de rétention administrative, un migrant déjà interdit de territoire pour trafic de drogue, importune une adolescente et se rebelle contre la police

      Padoue (Italie) : un migrant nigérian bénéficiant d’un permis de séjour exige un hébergement et agresse deux policiers dans un commissariat

      Liste non exhaustive, tout va bien au pays de Voltaire.

  2. Christian Jour

    Des parasites qui gangrènent la France de drogues et autre trafics en tout genre. La racaille de merde ça coûte cher et qui paye…….toujours les mêmes le pauvre con qui bosse ou qui à bosser et qui se retrouve avec une minable retraite avec laquelle il a du mal à vivre pendant que des parasites se font du blé s’en rien foutre. Car mettre tout se monde au taf alors qu’on a un chômage qui bas tous les records. Et puis pour macron si le boulot est pris aux Français de souche c’est pas grave, d’abord les étrangers et les Français n’ont qu’a se démerder.

  3. PUGNACITE

    Les derniers contribuables Français toujours davantage minoritaires seront les vaches à lait de cette pauvre France pitoyable qui entretient les étrangers au détriment des Français autochtones

  4. maury

    Et en Italie les choses ne vont pas mieux!!!c’est ce qui nous attend:

    Italie: les assassins nigérians discutant du cadavre de Pamela « Oseghale aurait dû lui manger le coeur et jeter la tête. »

    italie
    Article publié le 11.05.2018

    Nous en avions déjà parlé ici: Italie. Pamela Mastropietro tuée par des Nigérians: L’un des Africains devait manger une partie du corps. L’autre partie devait être jetée aux toilettes.

    Voici la transcription de leurs discussions.

    **********

    C’est un extrait des communications interceptées en prison, dans la cellule où sont détenus Lucky Desmond et Awelima Lucky, deux des personnes arrêtées.

    « C’est une chose enfantine, nous avons déjà fait des choses terribles. Innocent Oseghale aurait dû faire disparaître le cadavre en le coupant en petits morceaux pour être jeté dans les toilettes, et manger le reste au fil du temps, après l’avoir congelé.

    Source

  5. Lacata

    Mais de quel droit nous occupons-nous des enfants des autres? Allez, retour chez leur mère au bled.
    30 mille euros, n’est-ce pas le montant de la dette que chaque français doit rembourser, parait-il? Et en plus elle augmente, cette dette , de seconde en seconde. Et la vie augmente aussi, et les impo^ts
    La France n’a même pas les moyens de s’occuper de ses propres enfants, le travail est rarissime et les plus courageux enchaînent des p’tits boulots mal payés, les autres sont au chomdu de père en fils depuis que nos usines ont fermé un peu partout.^Et certains, pour éviter la rue, font des études, ça leur laisse du répit.
    Tout cela est scandaleux et contre nature.
    Il faudra que Borloo et tous ces gouvernements généreux avec le fric des autres paient un jour pour le mal qu’ils font aux français.
    On achète des matières premières à l’Afrique et aux émirats, quoi de plus naturel? et j’espère qu’un jour on leur vendra l’eau.

  6. Amélie Poulain

    C’est de la haute trahison envers le peuple Français, tout simplement. Appelons les choses par leur nom.

  7. MaximeMaxime

    L’année dernière, un département en litige à ce propos invoquait plutôt un coût de 50 000 euros
    https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/le-mineur-isole-en-danger-etait-majeur-depuis-dix-ans
    http://resistancerepublicaine.eu/2017/01/14/les-faux-mineurs-migrants-coutent-environ-50-000-euros-par-an-chacun-a-la-communaute/
    C’est aussi le chiffre évoqué par Mme Lerat de Riposte laïque et d’autres sites de réinformation.
    https://ripostelaique.com/mineurs-isoles-etrangers-cela-explose-dans-tous-les-departements.html

    1. Yann Kempenich Post author

      Effectivement, un mineur isolé coûte 50 000€ à Poitiers… 30 000 dans le Jura. Quel département croire ?
      Ce qui est sûr : c’est que cela coûtera cher aux Français !

  8. Joël

    Ne pas oublier qu’il y a environ 60% de faux mineurs dans le tas.
    30 000 € c’est le tarif de base auxquels il faut ajouter les immanquables frais de justice à répétition (que nous payons), l’indemnisation des victimes (que nous payons). Honte à ces politiques alors que des retraités qui ont cotisé toute leur vie n’ont même la moitié de cette somme par an.

  9. Dorylée

    J’ai calculé que chacune de mes 47 années de travail m’a rapporté 18€ mensuel pour ma retraite CARSAT et 8€ mensuel pour ma retraite complémentaire ARRCO soit 846€ + 376€ = 1222€. Je suis donc classé dans la catégorie des retraités riches puisque je dépasse de 22€ le plancher fixé par Litelassol. Je vais me faire naturaliser mineur non accompagné….

  10. bon sens

    ce voyage par delà la Méditerranée est en fait un vrai voyage dans le temps : vous quittez à 25 ans les côtes libyennes et en arrivant à Lampedusa vous en avez 16 !
    ces bateaux gonflables ne payent pas de mine … mais quand même ce sont de formidables machines à remonter le temps.

  11. deniaud

    même nos « officiels » parlent de 50 000 euros/ an pour les frais d’un « mineur non accompagné », j’ai même vu parfois que ce serait plutôt 60 000 euros / mineur en réalité, avec les faux-frais, etc, etc..
    De toute façon, il vaut mieux toujours calculer à la hausse, on ne risque pas de se tromper, jamais.
    ( et quand je pense que ces charmants mineurs peuvent maintenant faire venir bientôt leurs parents et TOUS leurs soi-disant frères et soeurs , ça me donne des boutons….

  12. frejusien

    j’ai entendu 60 000€, deux fois aux infos, ça doit dépendre du département ou du calcul des frais annexes,
    car il faut penser aux profs qui leur apprennent le français et aux études …

  13. frejusien

    Quand on se rappelle le deuxième débat présidentiel, micron demandait à Marine où elle comptait trouver l’argent pour ses réformes, en vue de l’amélioration de la vie des français
    mais lui, il savait où il allait trouver l’argent pour l’invasion africaine

  14. jojo ( le plombier )

    Comme le suggére l’illustration l’amour est aveugle. Et puis ne dit on pas que quand on aime on ne compte pas ?

  15. durandurand

    Les virés à coup de pompes au cul ou à défaut à coup de bâton , je préfère la deuxième solution pour le moment 🙂

Comments are closed.