L’élite universitaire française de demain sera-t-elle « racisée », anticapitaliste et musulmane ?


L’élite universitaire française de demain sera-t-elle « racisée », anticapitaliste et musulmane ?

 

Toi aussi, tu étudies à Nanterre et tu bosses le soir chez McDo, dans l’odeur de graillon, à servir des « djeuns » grossiers et impatients afin de payer ton studio ?

Et toi, tu devais passer tes examens à Arcueil après avoir récuré, à 5h du mat, les chiottes de l’hypermarché du coin, tout ça pour rembourser ton prêt-étudiant ?

Et sûrement as-tu également accumulé colonies et petits jobs en été pour assurer les deux bouts ?

Et vous, chers parents attentifs, vous vous inquiétez pour votre progéniture bossant dur pour réussir sa licence ? L’aura ? L’aura pas ?

Et bien, les « bloqueurs », les crypto-communistes en sociologie, les archéo-trotskystes en sciences humaines, les néoféministes racisées des luttes convergentes vers un avenir radieux ainsi que les cheminots et les facteurs en « grève perlée » vous proposent… D’ALLER VOUS FAIRE VOIR AILLEURS. Et de repasser éventuellement (ou pas) vos examens l’année prochaine.

« Jeudi soir, le « comité de mobilisation de la fac de Nanterre » avait lancé un appel à « tous ceux qui aujourd’hui défendent le droit de grève, les étudiant.e.s, les enseignant.e.s, les postier.e.s, les cheminot.e.s, les salarié.e.s, les chômeurs et chômeuses » pour se rassembler devant la maison des examens d’Arcueil. » (Le Point)

 

 

Victor Mendez, « étudiant à Nanterre syndiqué à l’Unef et militant au nouveau Parti Anticapitaliste » est donc fou de joie que les examens soient annulés car « maintenir les partiels, c’est vouloir casser la grève. »

Qu’une minorité d’opposants à la loi orientation et réussite des étudiants (ORE) empêche une majorité désirant étudier, pour Christophe Castaner, c’est « inacceptable ». Certes, mais quoi faire ?

Comme d’habitude : rien.

Ce qui est valable avec le terrorisme islamiste l’est tout autant avec celui d’extrême gauche : beaucoup de communication et peu d’action de la part d’un gouvernement « islamo-gauchiste friendly ».

Les étudiants de Nanterre et de Sciences-po qui désiraient passer leurs partiels à Arcueil en sont donc pour leurs frais. Et repartent sous les huées, les crachats et les quolibets des « bloqueurs », adoubés par le grotesque Eric Coquerel, député La France Insoumise.

Ce dernier avait salué sur Twitter « la victoire des étudiants de Nanterre » tout en dénonçant « le gazage inadmissible des personnes sur place » (dont son illustre personne).

« Gazé », « gazage », « Gaza » reviennent souvent dans la sémantique des militants « antisionistes » des anciennes banlieues rouges. Mais désormais, on ne vote plus communiste, on vote « racisé.e » contre le nouveau grand Satan, Israël, et pour les « frères et sœurs » de Palestine. Et surtout contre la France.

 

 

Face à ces nouvelles problématiques palestino-africaines en terre gauloise, un collectif nommé Riposte Antiraciste Populaire (RAP.) s’est constitué pour faire entendre la voix des étudiants « racisé.e.s ».

Où le gauchiste blanc est d’ailleurs prié de disparaître.

« Les tribunes sont blanches, les interruptions et agressions verbales en pleine AG lorsqu’une personne non-blanche dénonce le racisme sont quotidiennes […] La loi ORE […] constitue une attaque contre les immigré.e.s et les classes populaires […] Ici se joue une lutte des classes. Elle se doit d’être antiraciste. »

« Paris I-Tolbiac, université parisiano-centrée qui pense rejouer le film de Mai 68 avec tout son folklore passé de mode, croit jouir d’une réputation antiraciste alors qu’elle est le lieu d’une surreprésentation de la blanchité dans un déni total du racisme sous couvert d’universalisme. Le 17 avril, un atelier en non-mixité racisée était prévu par des étudiant.e.s de Tolbiac. Ces étudiant.e.s ont été menacé.e.s de « lynchage», accusé.e.s de rétablir la ségrégation, accusé.e.s de « racisme anti-blanc » par la LICRA et n’ont reçu aucun soutien des occupant.e.s devant ces attaques racistes. »

« Qu’on se le dise une bonne fois pour toute : la « convergence » n’est qu’un outil de marketing politique […] C’était déjà les mêmes qui faisaient alliance avec les patrons pour casser les grèves des ouvriers arabes de Talbot-Citroën, les mêmes qui ont laissé les Chibanis en galère dans leur lutte contre la SNCF pendant des décennies, qui ont ignoré les grévistes d’ONET, d’Holliday Inn et les familles de victimes de violence policière, les mêmes qui invisibilisaient les luttes dans les foyers SONACOTRA et celles des femmes et queer non-blanc.he.s avant de les appeler à « converger ».

https://blogs.mediapart.fr/riposteantiracistepopulaire/blog/180418/du-racisme-dans-le-mouvement-social-et-etudiant

Dans quelques années, la France sera donc soumise aux chamailleries des étudiants islamistes se battant contre les gauchistes des Black Blocs se frictionnant eux-mêmes avec les « racisé.es queer non-blanc.he.s » (pendant que les étudiants Identitaires croupiront en prison…). Voilà donc la future élite universitaire et politique de demain !

 

 

Telle cette Maryam Pougetoux, présidente – voilée – du syndicat d’étudiants à l’université Paris-IV (Robert de Sorbon doit se retourner dans sa tombe…).

http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/13/la-degringolade-de-lunef-une-voilee-a-sa-tete/

Ce qui se passe à Nanterre se retrouve d’ailleurs dans toutes les universités françaises; à Lyon 2, à Grenoble-Alpes ou au campus Canebière à Marseille (Europe1) : une minorité de bloqueurs empêchant une majorité silencieuse (car oubliée des médias) d’étudier, une casse méthodique des outils de travail puis une intervention tardive des forces de l’ordre pour évacuer les bâtiments occupés.

Enfin, suite aux évacuations, les pleurnicheries des syndicats étudiants, vexés d’avoir été virés comme des malpropres sans avoir initié un début de commencement d’un nouveau mai 68.

A Rennes 2, l’Unef condamne « fermement la lâcheté de l’intervention policière qui a eu lieu cette nuit ». (Le Point)

A Nantes, le même syndicat dénonce, outre le « gazage » systématique des récalcitrants, « le fait que les forces de l’ordre aient retenu à l’intérieur du bâtiment Censive et à l’extérieur des étudiant.e.s et enseignant.e.s mobilisé.e.s qui sortaient pacifiquement du lieu d’occupation. Certain.e.s plaqué.e.s au sol violemment quelques minutes » (On peut en effet casser la gueule aux étudiants non grévistes de Nanterre mais pas touche aux « bloqueurs » !).

En fait, amorcer une révolution n’est pas facile, surtout avec des Français-consommateurs rêvant principalement, non pas du Grand soir, mais des grandes vacances ( si la SNCF et Air France le permettent).

Comme diraient un Caliméro ou un Titeuf néo-révolutionnaires : « c’est pô juste » !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “L’élite universitaire française de demain sera-t-elle « racisée », anticapitaliste et musulmane ?

  1. Machinchose

    « « Gazé », « gazage », « Gaza » reviennent souvent dans la sémantique des militants « antisionistes » des anciennes banlieues rouges. Mais désormais, on ne vote plus communiste, on vote « racisé.e » contre le nouveau grand Satan, Israël, et pour les « frères et sœurs » de Palestine. Et surtout contre la France.

    on peut ajouter

    Gazouze, boisson gazeuse et sucrée type Boga dont sont friandes les familles dont sont originaires ces ethnies

    « Gazouillis a Gaza » aurait écrit San Antonio…….

    perso je dirais « Gargouillis a Gaza » …. du palos qui vient de se prendre une Bastos amoureuse de ses poumons….gargouillis et écumé rose au coin des lèvres du Chahid!

    ça y est! il bande dur! il vient d’ entr ‘ appercevoir les houris a poil avec la foufoune épilée et les grands yeux noirs koholés…et ce putain de verre a orangeade rempli de whisky 30ans d’ age ……Dieu que c’est beau de crever a 23 ans!
    alors que l’ on n’ a que la perspective d’ une abominable vie de merde devant soi….hé oui! le monde arabo-musulman c’est juste ça….

    1. Dorylée

      « …« Gazouillis a Gaza » aurait écrit San Antonio……. » Ça, c’est le volume 2. Pour l’instant, c’est ISRAËL qui écrit  » Zigouillage à Gaza « . L’histoire commence bien.

  2. Machinchose

    au fait?
    ces « univers-çités » ….. on y fabrique quoi?

    a part des sociologues, des économistes sans un sou vaillant, des marketigueurs, des bavards, des « intellos « maughrébins , des inutiles et des « Doctes-Orants jusqu a 32 ans .?

    ce ne sont pas ces branleurs maladifs qui encombrent les grandes écoles d’ ingénieurs, les prestigieuses facultés d’ histoire et de Droit, les Polytechnique et autre véritables écoles style HEC ou ESSEC

    ces univers-cités , en fait recueillent tous ces ratés qui ont décroché un bac plus ou moins inutile….
    parmi eux pas d’ astrophysicien, pas de QI suffisant pour Startuper, pas de petits génies bosseurs et ambitieux…pas de médeçins, ni de dentistes, ni de chiropracteurs

    que de la bordille, tout juste bonne a faire des grèves violentes en emmerdant tout le monde

    allez! virez moi tout ça au fondoir a croquettes !
    ça fera des Chiens et chats repus!

    1. Yann Kempenich Post author

      Je vous sens très en verve, aujourd’hui, Machinchose ! Mais vous êtes sévère avec notre future élite.

      D’ailleurs, Libé vous demande : « Si on n’a pas occupé sa fac à 20 ans, a-t-on raté sa vie ? »
      http://www.liberation.fr/france/2018/04/18/a-nanterre-on-s-organise-de-maniere-horizontale-on-s-entraide-sans-se-connaitre_1644363

      Car, pour Melvin à Nanterre, «La fac, c’est l’éveil de la pensée critique. On pense qu’on doit avoir une société connaissante, d’intellectuels, qui ont les outils pour se former et ne pas être précaires […] Ici, on s’organise de manière horizontale, on s’entraide sans se connaître, on a un autre rapport aux autres.»
      Le blocage de l’université est également un grand moment de socialisation : « C’est extrêmement intégrateur. En une semaine on se fait plus d’amis qu’en un an», sourit Melvin. «On a aussi créé du lien avec les femmes de ménage, la sécurité, les profs… ».

      Alors, Machinchose, n’avez-vous jamais occupé une université à 20 ans, balancé joyeusement des pavés sur les CRS, cassé des abribus pour devenir un « connaissant », un « intellectuel » socialisé créant du lien avec les femmes de ménages et les portiers ?

    2. Celtillos

      les bloqueurs on leur démonte la tronche, la voilée on la vire de France, et si il y a des mécontents la porte est grande ouverte direction la sortie, tu est en France
      tu y vit aux frais du contribuable, donc tu bosse, tu étudie et tu t’écrase ou tu vire……
      ceux qui ralent on les élimine du circuit direction le bagne…..

    3. bon sens

      exactement ce que j’ai toujours observé à la fac … ceux qui ont du temps pour faire de la « politique » ne sont pas occupés dans des filières utiles et exigeantes … ce sont des étudiants médiocres qui cachent comme ils peuvent leurs complexes et leur médiocrité … on les retrouvera journaux ou « socio-quelque- chose » plus tard … gauchistes d’apparat jusqu’à la mort

  3. Machinchose

    Si tu savais a 20 ans ou étaient mes préoccupations ……….

    ces trouduc m’ ont rappelé l’ époque ou a Vincennes, tous les ratés de France se donnaient rendez vous pour « étudier » la sociologie, ignoble tarte a la crème en honneur il y a 40 ans….

    j’ ai connu a l’ époque un brave gars qui était a la Poste et, qui avait juste un certificat d’ étude qui s’ y était inscrit en « Saucisse au Logis »

    belle époque ou on pouvait faire gynique au logis, comme j’ y nikke au gourbi!

    fallait voir le ramassis d’ étoiles…..

  4. Machinchose

    HAPPY HOURS

    «  »50 morts à la frontière avec Gaza ; Fin de la cérémonie pour l’ambassade US »

    Lots of thanks dear Israélian soldiers! you make my day…. 😆

    c’est pour remercier les USA que je me suis exprimé dans la langue de Trump!

  5. PATUREAU

    MOI qui a 13 ans et demi, allais rammasser les pommes de terre
    derrière le camp d’aviation du Bourget, pour bouffer, quand
    j’entends et vois tous ces << jeunes << de plus de 25 et 30 ans
    foutrent le bordel et tout casser, toiut en étant payer, et nous faire la morale, ça me laisse reveur, sur le devenir de la FRANCE,et de la voir partir dans des bras pas très catholique, surtout en
    protégeant des terroristes islamique, a qui on donne la liberter de tuer sans restriction

  6. bm77

    Mai 68 a fait peur aux bourgeois mais le Nanterre racisé d’aujourd’hui fait peur au Français lambda.
    Parce que si c’est ça l’avenir que l’on réserve à la futur génération c’est catastrophique.
    Zemmour est réellement un visionnaire qui prédit une guerre civile et le suicide Français.

  7. Diogène

    Bravo pour cet article qui décrit la décadence, la bêtise profonde sur fond d’écriture inclusive qui signe la mort annoncée de la langue française…

    Misère…

Comments are closed.