Avril 2018, souvenirs de voyage d’un ménage tchèque, de retour de Paris, Paris envahi…


Avril 2018, souvenirs de voyage d’un ménage tchèque, de retour de Paris, Paris envahi…

Avril (2018) à Paris

Photos et commentaires, souvenirs de voyage d’un ménage tchèque, de retour de Paris, Paris envahi…

(Voici un document qui circule aux États-Unis, sur le Paris d’aujourd’hui… Je l’ai reçu récemment d’un ami américain, accompagné d’un petit mot de nostalgie… Je l’ai intitulé « Avril (2018) à Paris », en souvenir d’une chanson reprise par de nombreux artistes américains, amoureux de Paris, du Paris d’avant : « April in Paris »…)

La capitale moderne de la France n’est plus celle que vous avez connue .

 

 

« Nous nous y sommes rendus il y a peu de temps, pendant un week-end seulement. Le prix des billets était inhabituellement bas, mais nous n’étions pas allés à Paris depuis au moins 10 ans. Nous voulions rafraîchir nos impressions, respirer de nouveau la romance française. Le fait est que le prix attrayant offert par Air France nous avait un peu alerté, mais absolument pas à ce point ».

 

 

« Le vol fut parfait, puis nous avons pris un train pour nous rendre au centre de la ville, et c’est là que nous avons eu notre premier choc : non seulement la Gare du Nord était elle jonchée de débris, mais aucun Français blanc n’était visible ! Cela nous a choqué jusqu’au plus profond de nous-mêmes ».

 

 

 

 

« Nous nous sommes hâtés vers le Sacré Cœur, où la situation était encore pire. Nous sommes descendus dans le métro… pour avoir le droit à d’autres attractions, et pour nous rendre compte, soudainement, que dans notre wagon ma femme et moi étions les seuls blancs. C’était un vendredi après-midi, à environ 14 heures ! »

 

 

« Le Louvre, habituellement toujours bondé de visiteurs et de touristes, était pratiquement désert, à part des patrouilles armées jusqu’aux dents. Ces hommes en uniforme nous regardaient d’un œil soupçonneux sans retirer le doigt de la gachette. Et il ne s’agissait pas de policiers ordinaires, mais de réels soldats en tenue de combat ! En fait, depuis quelque temps Paris vit en état absolu d’urgence… »

 

 

« Des rues sont envahies de migrants, avec boutiques assorties, tenues par des réfugiés. D’où peuvent-ils venir en si grand nombre ? À la Tour Eiffel – une vision : une musulmane couverte de la tête aux doigts de pied. Une sélectivité de Français. Des bornes entourent la Tour, avec des revendeurs, joueurs, mendiants africains, arabes, et de partout dans le monde, sans oublier les pickpockets ».

 

« 

 

 

 

 

 

 

« Quelle expérience épouvantable ! Je peux imaginer ce qu’il advient de Marseille et de Calais où les migrants imposent désormais leurs propres règles. En France, une guerre civile est en train de chauffer, c’est ce que je pense. Qui plus est, je ne vous recommande pas d’y aller – Adieu, France bien-aimée ! »

(Paris, MON Paris, c’était plutôt quelque chose comme ça, au son de cette vieille rengaine chantée ici par Tierney Sutton, vidéo choisie à cause des photos de notre Paris. Cette chanson a été interprétée par un grand nombre d’autres artistes tels que, par exemple, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Frank Sinatra, Billie Holiday, Doris Day, Louis Armstrong en duo avec Ella Fitzgerald, etc… En espérant que le truc des « droits d’auteurs » ne vous privera pas de ces quelques minutes de nostalgie)

 

I never knew the charm of spring
I never met it face to face
I never new my heart could sing
I never missed a warm embrace

Till April in Paris, chestnuts in blossom
Holiday tables under the trees
April in Paris, this is a feeling
That no one can ever reprise

I never knew the charm of spring
I never…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jack

Résistance républicaine Etats-Unis “Those who surrender freedom for security will not have, nor do they deserve, either one.” « Ceux qui sacrifient la liberté pour la sécurité n'obtiendront, ni ne méritent, ni l'une ni l'autre » Benjamin Franklin


28 thoughts on “Avril 2018, souvenirs de voyage d’un ménage tchèque, de retour de Paris, Paris envahi…

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Je n’ai pas de lien pour cet article.

      Peut-être que Jack pourra nous en donner un.

      (Le modérateur).

      1. JackJack

        Désolé les amis, je n’ai pas de lien. Je l’ai reçu sans lien et c’est ainsi que l’article circule. Malgré l’absence de lien, j’ai pensé bon de le publier. Des étrangers, qui aiment la France et Paris en particulier, crient l’alarme… Nous avons vécu à Paris, mais pas celui-là. Bon sang, ça fait mal…

      1. Claude LaurentClaude Laurent

        Lorsque j’allais à Paris, venant du Nord, je passais par la porte de La Chapelle.
        Ces dernières années, à l’occasion des réunions avec RR-RL dans notre bistrot préféré, je passe par la porte Maillot.
        Ceci pour éviter qu’un secouriste (extra-européen) pressé ne passe sur le capot ou la toiture de mon véhicule.
        Je préfère consacrer un éventuel coût de réparation d’un véhicule, même d’occasion, pour contribuer à d’autres combats bien plus utiles pour notre avenir.

  1. Amélie Poulain

    J’en ai les larmes aux yeux, c’est trop triste ce qu’ils font de Paris et de notre France….. Moi qui aimait tant Paris, ville autrefois mythique.

  2. Christian Jour

    Avant Paris la plus belle ville du monde, maintenant la ville la plus dégueulasse, la plus pourris, la plus musulmane de France. Quelle dégringolade vers un obscurantisme mis en place par les gouvernements successifs au nom d’un vivre ensemble impossible avec des gens (des animaux) qui nous haïssent. Je suis venu un jour à Paris avec ma fille qui avait 16 ans et devant le parvis de notre dame, plein d’immigrés qui n’ont pas arrêter de siffler ma fille. Aucune éducation, des bêtes.

  3. Massilia

    Paris mais particulièrement les abords de la tour eiffel sont pourris. Pour le reste vous noircissez un peu le tableau quand même. (j’espère ne pas être poursuivi pour racisme mais je crois que blanchir le tableau n’existe pas)

    1. Amélie Poulain

      Et Montparnasse ? Neuilly (vu de mes propres yeux) ? et il doit y en avoir d’autres….

  4. Les kebabs de l'amour

    Souvenirs de Gare de Lyon mais effectivement le pire c’est la gare du Noir, au niveau RER D et B, attention au choc !
    https://t.co/Y9h0jfpBtm
    Paris c’est Bamako dans un musée a ciel ouvert .un joyau architectural pollué par ces cafards qui se répandent comme des cricket sur la ville.
    Le pire dans tout ça c’est qu’il y a encore des sales blancs qui se baladent au milieu des français ! Mais d’où viennent ces blancs? qui sont-ils? que viennent-ils chercher en france? ils viennent parasiter le travail des français?

  5. Chevalier d'Eon

    Je ne sais plus qui chantait  » Paris sera toujours Paris « !
    ca vous donne la nausée , les cartes postales de Paris on bien changé !
    Beeurrk , c’est laid et sale !

  6. Barbier

    Venant de l’Oise chez des amis parisiens, ma sœur et mon beau-frère sont passés à Stalingrad. Ils sont âgés et ont eu très peur de cette nouvelle population. C’est un vrai bidon ville !…La saleté des gens et des lieux est inimaginable m’on -Ils rapporté ! Un pauvre bougre se baladait « le zizi à l’air » dans l’indifférence générale !…Nous sommes tombés bien bas !…

  7. J

    Paris, Marseille, Lyon, Lille, Strasbourg…
    C’est tout le pays qui est touché. Et ce qui me fait le plus enrager, c’est qu’il se trouve encore des sales islamo-collabos pour nous enfoncer encore plus la tête dans le sable.

  8. Joël

    Excellente pub pour les J.O. MDR
    Et la conchita de la mairie qui croit qu’elle aura nettoyé tout ça avant 2024.

  9. Sylvie

    Quand je regarde des vieux films des années 1930 à 1970, Paris n’est pas la ville que l’on voit avec le changement de population. Le Paris que j’aimais c’était celui du vrai peuple blanc, chrétien.

    Un film que je remettrais à l’honneur cet été, rappelle un fait historique que je vous laisserais deviner :

    Nous sommes vers le milieu du mois d’août dans la capitale. Des affiches sont collées de nuit par des habitants. On voit des véhibules remplis de soldats, des panneaux en langue allemande… Puis, ce qui s’organise c’est la Résistance.
    Les résistants se rassemblent à des adresses inconnues et coordonnent les opérations qui vont avoir lieu du fait de l’approche des Alliés. Or, ceux-ci veulent contourner la capitale, l’éviter et la faire tomber. Mauvaise stratégie. Un résistant puis un autre essayent de rejoindre le quartier général du général Patton. Ils sont abattus par les Allemands. Un autre parvient à rejoindre le général Patton et à réclamer de l’aide. A Paris l’insurrection vient d’éclater.

    Dans ce Paris-là, on ne voyait que des Blancs. Français et Allemands.

    Ce Paris-là respirait la vraie France, celle des petits artisans de la capitale. Un Paris travailleur et courageux.

    Ce n’était pas le Paris d’aujourd’hui avec ses migrants campant sur les bords de Seine. Les Allemands de 1940, les auraient envoyés dans des camps où bien de retour au pays.

    Ce n’était pas le Paris de maintenant avec les trafics en tous genres, les mosquées clandestines, les rues occupées par les prières musulmanes. Même les résistants de 1940-1944, les auraient chassés brutalement…

    Ce Paris-là est méconnaissable et étranger au reste du pays.

    Où est le vrai peuple de Paris ?

    Il va folloir reconquérir pied à pied toute la capitale, même au prix de notre sang, de notre sueur et de nos larmes… Ce ne sera pas facile, mais la reconquête devra se faire avec l’aide de puissances étrangères comme la Russie, la Pologne, la Hongrie, la Tchéquie, la Slovaquie, etc…

    Nous ne sommes plus seuls et un jour le vrai peuple de France sortira pour dire NON à l’invasion dont il est la victime. Nous sortirons nos armes bien cachés pour se défendre et se libérer comme en 1944.

    Les Résistants de 1944 sont nos anciens. Tâchons de les imiter et de reprendre le combat pour la Liberté.

    1. patito

      Certes , c’est beau mais vous oubliez l’essentiel : en 1944 la France comptait 80 millions d’habitants à la libération de Paris
      les 40 millions de Pétinistes et les 40 millions de Gaulistes

  10. bm77

    Le Paris d’Hidalgo c’est des ilots de Fric à touristes comme Montmartre ou Notre Dame et le reste se sont des quartiers entiers Africanisés, des « réfugiés » qui errent ou qui attendent je ne sais quoi et toute une population de bobos qui se déplacent indifférents à tout cela tout fiers de constater qu’ils sont dans la « métropole mondialisée » de leur rêve.
    Mais ce n’est certes plus le Paris « d’April in Paris  » ou le « j’aime Paris au mois de Mai » d’Aznavour. le Paris éternel vanté par les agence de tourisme n’existe plus lui qui avait survécu aux invasions et aux occupations n’a pas résisté à l’envahissement mondialisé.
    Les visiteurs du monde entier qui constatent l’état des lieux sont comme nous: horrifiés et impuissants.

  11. gaston

    Y’en a pas assez puisque personne de bouge, on se contente de cet état de chose alors viendez, viendez, viendez chez nous, y’a le gîte, le couvert,la quéquette de force, la médecine gratuite et viendez nous remercier d’un coup de couteau, viendez nous égorger puisqu’on est pas armés et qu’ nous sommes racistes!

    1. bronson

      bravo, surtout ne pas être raciste ! et j’ai pas le droit de me servir de mon karaté non plus.

  12. bon sens

    je comprends que certains soient tristes, nostalgiques, chacun réagit comme il peut et selon sa nature.
    moi je suis plutôt profondément dégouté et en colère

Comments are closed.