Les voilées qui nettoient les trains, c’est normal, Pépy ?


Les voilées qui nettoient les trains, c’est normal, Pépy ?

Illustration : grève en novembre 2017 des salariées de H.Reinier, succursale de Onet.

Gare du Nord, ce 11 mai à 18 h.

Je ne compte plus les salariées de la société ONET porteuses du voile islamique. La sourate 24 verset 31 ne leur est évidemment pas inconnue. Terrible coup de boutoir à la neutralité d’un service public qu’elles servent pourtant en procédant, à la demande de la SNCF, au nettoyage des trains.

Je le fais remarquer à l’une des elles. Elle sourit en m’opposant un  » Oui! Oui! » frénétique qui est le signe qu’elle ne comprend pas le français.

J’en informe un contrôleur en lui disant mon incompréhension :  « Je sais, me dit-il, nous en sommes conscients mais la direction ne veut pas le savoir, peur d’être taxée d’islamophobie…« .

Monsieur Pépy, que vous apprend-on à l’ENA? L’amour de la chose publique ou la capitulation face à ses fossoyeurs ?

 

Société ONET  (Office nouveau du nettoyage) : https://fr.groupeonet.com

Pas d’adresse de contact sur leur site mais une adresse à Nanterre : 191 RUE DU 1ER MAI, 92000   NANTERRE

Contact courriel : https://www.societe.com/etablissement/onet-services-06780042503608-119a.html

 

SNCF :

https://www.sncf.com/fr/service-client/reclamations

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




13 thoughts on “Les voilées qui nettoient les trains, c’est normal, Pépy ?

  1. angora

    peur d’etre taxé de…….
    j’ai remarqué une chose: plus les gens ont peur d’etre taxés de ci ou de ça, plus on les taxe de tout.
    si on hausse les épaules sans discuter, les accusations d’anti ceci ou d’anti cela s’arretent d’elles memes.
    faute de combattant, pas de combat..

  2. Christian Jour

    Mr pépy n’aime pas les Français de souche, il préfère faire travailler les étrangers, surtout les étrangers musulmans. Y a t’il une préférence étrangère blanche chrétienne chez les pays musulmans, j’en doute mais mr pépy lui lèche le cul des musulmans. Je décerne la médaille de la honte de l’ordre des salauds et des collabos à mr pépy.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Le problème est toujours le même : selon les évangiles libéraux, ces métiers sont très, très mal payés.

      Et la solution est simple pour les dirigeants: faire venir toujours plus d’immigrés que l’on paye très mal, mais toujours beaucoup plus que dans leurs pays d’origine …

  3. claude

    ces femmes portent des gilets et fanions siglés cfdt et le secrétaire confédéral de la cfdt laurent berger approuve? ah c’est vrai il prépare son congrès 2018 qui se déroulera en juin prochain à Rennes!

    1. ddurandurand

      C’est bien pour ça que les syndicaleux ratissent large chez les CPF , vu le nombre de désaffections chez les ouvriers de souche ,il y aurait belle lurette que les syndicats n’existeraient plus . Ces fameux syndicats qui font mine de s’opposer au gouvernement , mais qui sont copains avec comme queue de cochon ,ben oui les fameux syndicats touchant de l’argent public qui serai de l’ordre de 4 Milliards d’euros , ( rapport Pérruchot ) vous pensez bien que leurs manèges de gréve n’est qu’une mascarade qui emmerde les usagers , et vous verraient qu’ils le signeront ce putain d’accord avec le gouvernement via quelques aménagements histoire de dire qu’ils n’ont pas céder sur tout , enfoiré qu’ils sont .
      Je suis sorti un peu du cadre de l’article , mais il fallait que je le dise .
      http://www.lepoint.fr/html/media/pdf/rapport-perruchot.pdf

      1. claude

        oui les syndicats sont riches et je peux dire qu’en ayant été trésorier d’un syndicat départemental retraités cfdt, syndicat que j’ai quitté à cause des magouilles électorales de la secrétaire départementale! et je peux dire que le livret bleu de ce syndicat est bien rempli de quoi se payer une belle berline de gamme moyenne!

  4. Machinchose

    ma remarque ira vers ces femmes noires voilées
    ce matin, dans le métro, j’ en ai remarqué trois

    et ce voile est bien sur noir
    il leur couvre la tete, le front, sous le manton et les épaules

    affirmant ainsi leur condition de musulmanes
    en général plus de Maliennes reconnaissables a leurs traits que de Sénégalaises

    je crois savoir que pour elles ce serait une sorte de situation d’ égalité avec leurs coreligionnaires blanches comme les Maghrébines, en somme une promotion sociale

    elles se retrouvent au même niveau de respect qui leur est dû, malgré le racisme effarant des Musulmans du Maghreb qui continue a les voir en « esclaves » (hommes ou femmes) on sait les termes dont ils les affublent tels, ceux , pas trop méchants de « oussif » -Négro- ou  » Kahlouche » -noiraud- rien a voir avec l’ insultant terme « A’abide » -esclave- dont ils sont désignés, surtout au Maroc

    je vais digresser en vous racontant comment au Maghreb on nomme les petits piments verts ou roujes d’ environ 8 a 10 cm de long et qui sont conservés dans le vinaigre ou la saumure, trés piquants niveau pimesceïne….

    ce sont des « Felfel Ber el a’abid »

    litéralement  » piments du pays des esclaves » sympa, non ??

    en ces jours de célébration de l’ esclavage, trés approprié de le rappeler

    on doit ces noms a la tandance en Maughrébie a donner a certains « produits » le nom du pays noir d’ origine

    par exemple ce lébume africain dit Gombo, consommé en ragout en afrique du nord, est nommé « Guanaouiya », signifiant ce qui « vient du Ghana »
    tout comme ces groupes « folkloriques » de noirs qui vous offrent musuique et danses (le tout trés frelatés de nos jours) et connus sous le vocable de Ghnawa (ghanéens)

    et je me dis que ces Noirs issus de l’ empire Songhaï, de l’ empire du Mali, qui furent vaincus par les troupes musulmanes descendues du Maghreb vers leurs pays subsahariens, ces pays noirs ou la traite esclavagiste musulmane a fait tant de ravages, hé bien, ils ne sont pas trés rancuniers
    leur « subjuguateurs » en ont fait des Musulmans confirmés
    et ces Noirs ont réussi a créer des « confréries religieuses musulmanes » tels les Mourides ou les Tidjanes….

    exactement a l’ image de ces confréries musulmanes maughrébines, comme les Aïssaouiyas, ou les Tidjaniya, et autres bandes avec leur Cheikhs et leurs adeptes, pratiquant leur sortie annuelle dite « Khirja », trés colorées, étonnantes ,et pleines de ferveur
    mais ça ce n’ est pas pour le brêle de touriste
    le Cheikh, en blanc, avec son Amama (turban) sur la tête et chevauchant un cheval richement caparaçonnée, c’est pour les supporters 😆

    et en repensant a ces femmes noires, encore plus noircies par ce symbole de servitude, je me demande chaque fois, si elles savent combien de leurs ancêtres femelles ont pu etre transbahutées en Orient, si elles savent combien de leurs ancêtres mâles furent tuées durant leurs enlèvements

    pas rancunières du tout…..
    d’ ailleurs , comme les Perses qui furent durement vaincus par les troupes Musulmanes et qui , ayant abandonné leur Mazdéisme ou autre Zoroastrisme, se trouvèrent basculés dans l’ Islam, malgré les centaines de milliers de morts….ils sont aujourd’ hui les plus fervents « islamiseurs » de ce monde oriental

    curieuses soumissions et adoptions…… Nowrouz et les fêtes du Feu c’était tout de même plus gai…..

      1. Machinchose

        😆

        merci Jeanne!
        tu sais il suffit d’ être curieux, d’ acceder aux sources de savoir et…de disposer d’ une bonne mémoire !

        c’est tout 😆

  5. frejusien

    Ces anciens esclaves, ces descendants des vaincus par l’islam, sont devenus plus enragés que leurs maîtres, quel dommage !
    j’espère que nous ne réagirons pas comme eux,
    nous voyons déjà, des fraichement convertis français plus muzz que les muzz, quelques uns sont même partis au djihad avec ferveur !

  6. NICOLAS F

    Côte bretonne saturée de migrants ,que des hommes. A l’arrêt du bus,5 d’entre eux bien remontés (et montés au niveau des gonades ).Une dizaine de jeunes filles descendent du bus . Toutes en jean noir ,slim très moulants et un truc cour et moulant en haut .La der des der en matière de mode pour les lycéennes.
    Elles s’éloignent sous les gesticulations des blacks émoustillés.
    Toutes de dos,leur jolies fesses moulées ,joli spectacle.
    Je te dis pas les réflexions des types ,un vrai déballage ,ce sont des africains francophones ,ils donnent des appréciations sur ,j’entends ,le plus beaucul c’est le touasième à douaate ,ça rigole .
    Pauvrettes ,de face elles sont un peu respectées,enfin,on dirait .Mais de dos c’est leur fête .
    Je vais vers le groupe rigolard et je leur dis « et alors,vous n’avez jamais vu de gonzesses ?  »
    Et puis c’est à leur tour de partir,ils montent dans le bus.
    Je regarde la direction.Ils sont dans un foyer en dehors de la ville.
    Sapés comme des dieux,sûrement des sénégalais. Il y en a beaucoup en stage d’études ici. Plutôt sympaas,des vrais petits rigolos .L’été sur la côte va être chaud pour les demoiselles .

  7. gaston

    Ce sont les blancs(hes) qui font le ménage dans les meublés des migrants (Rennes) nourris, logés, blanchis, payés ils n’ont pas le temps de nettoyer leur ordures!

Comments are closed.