Champagne : le préfet enterre le projet de centre pour 300 clandestins à Jouy-en-Josas (78)


Champagne : le préfet enterre le projet de centre pour 300 clandestins à Jouy-en-Josas (78)

On ignore si c’est réellement une victoire de la mobilisation citoyenne (en partie à travers une association créée à l’occasion), mais le préfet de la région Ile-de-France a finalement décidé d’abandonner « son » projet d’un centre pour 300 clandestins à Jouy-en-Josas (78).

La commune de 8500 âmes devait accueillir la structure courant juin. Mais Michel Cadot a dû concéder que les « conditions du succès » n’étaient « pas réunies ».

Le préfet imaginait sans doute que les riverains allaient investir la rue pour accueillir en fête, avec banderoles et confettis, les envahisseurs venus du Sud. Tordu, comme idée, mais ce n’est pas interdit d’y croire, après tout.

Les belles consciences d’Emmaüs doivent se mordre les doigts, elles qui faisaient pression pour que tout ce joli monde soit accueilli en même temps. Le maire, lui, préférait une arrivée progressive. La pilule devenant ainsi plus facile à avaler devant les urnes.

Finalement, il n’y aura ni centre ni migrants, que des habitants soulagés.

Enfin, pour le moment…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Champagne : le préfet enterre le projet de centre pour 300 clandestins à Jouy-en-Josas (78)

  1. Machinchose

    peut etre que RR comme d’ autres aura une (petite) part dans ce revirement salvateur ?

    va savoir….

    1. angora

      vu leurs vote ils méritaient de les avoir.
      ça ne me réjouit pas car ce sont d’autres qui les auront.

      1. Christine B

        En effet vous avez raison, malgré tout on peut considérer comme une bonne nouvelle et un soulagement au point de vue national que leur mobilisation ait porté ses fruits

  2. SAINT-MARC Jean-Paul

    Et ils iront ailleurs !
    Les préfets connaissent la réticence de la population, comme ils connaissent le niveau d’islamisation de leur département ==> voir le comportement du préfet des Yvelines avec Schiappa !

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Merci pour l’excellente nouvelle même si on sans doute celle-ci ne sera que temporaire ; ils reviendront à la charge.

    Si ça se trouve, pour calmer les récalcitrants, le gouvernement va décréter, tout comme l’UE l’ a fait à l’encontre des pays de l’Europe de l’Est qui refusent les migrants, une amende pour chaque migrant refusé. Nous faire plier par la bourse, c’est plus propre est rapidement efficace ! Ils en sont capables !

    1. frejusien

      oui, il y a déjà une amende annuelle pour les communes qui refusent de construire des « logements sociaux »

  4. dasbidub59

    Moi je ne trouve pas que ce soit une bonne nouvelle. Ils ont voté à plus de 85% pour ça donc qu’ils se dém…dent avec. Ca évitera peut etre que d’autres communes ayant mieux votées d’éviter de les avoir.

    1. angora

      c’est exactement ça!
      c’est parce que certains ont eu du piston car d’autres communes se sont mobilisées elles aussi mais on leur a imposé quand meme ces migrons.

  5. clairement

    Donc cela veut dire que QUAND ILS VEULENT et qu’ils sont pas trop veules
    ( pour toutes les raisons invoquées et surtout la pression et l’accord du Ministère de l’Intérieur ) ILS PEUVENT

  6. frejusien

    Dommage ! ils l’auraient bien mérité leur  » centre d’accueil « , puisque d’après leur vote, ils étaient pour,
    de toute façon, le centre sera installé ailleurs, ce n’est pas une victoire

Comments are closed.