Autoriser les Français à porter une arme, comme Trump le préconise, les protégerait-il comme le président américain le suppose ?


Autoriser les Français à porter une arme, comme Trump le préconise, les protégerait-il comme le président américain le suppose ?

Trump dit vrai quand il affirme que, s’il y avait eu des spectateurs armés au Bataclan, alors il y aurait eu moins de morts.
http://resistancerepublicaine.eu/2018/05/07/ah-si-les-victimes-du-bataclan-avaient-ete-armees-trump-dit-la-verite-il-doit-etre-execute/

Mais ceci peut-il se généraliser à toute la population pour toutes les fois où une racaille sort une arme à feu ?
Parce qu’il faut aussi tenir compte du fait qu’avec plus d’armes en circulation il y aurait mathématiquement plus de meurtres, tout comme il y a plus d’accidents de la circulation quand il y a plus de voitures en circulation.

Y-aurait-il au total MOINS de morts grâce à la possibilité de se défendre en portant une arme à feu ?
Ou PLUS de morts à cause de la possibilité de commettre des meurtres par arme à feu ?

Penchons nous sur les chiffres réels pour en extrapoler des chiffres supposés et voyons ce que cela donne.

Selon les sources, on estime le nombre de meurtres par arme à feu, par an, aux USA, entre 9.855 et 11.650 (1)(2)

(1) https://www.planetoscope.com/Criminalite/1416-meurtres-par-armes-a-feu-aux-etats-unis.html
(2) http://www.liberation.fr/planete/2017/10/02/11-650-morts-par-armes-a-feu-aux-etats-unis-en-2017_1600332

On va simplifier en comptant 10.000 meurtres par an.

Le nombre d’habitants aux USA est de 317 millions. (1)
Le nombre d’habitants en France est d’un peu plus de 67 millions : 67.186.638 habitants. (3)

(3) https://www.insee.fr/fr/statistiques/1892086?sommaire=1912926

S’il y avait proportionnellement autant de meurtres en France qu’aux USA en fonction du seul nombre d’habitants cela donnerait :
10.000 meurtres par an pour 317.000.000 d’habitants aux USA équivaut à x meurtres par an pour 67.186.638 d’habitants en France.
c’est à dire : 10.000/317.000.000 = 1/31700 = x/67.186.638
soit x = 67.186.638/31700

donc x = 2119 que l’on va arrondir à 2100 meurtres par an par arme à feu si la population française était autant armée (et autant américaine…) que la population des USA.
Sauf que la population française n’est PAS la population américaine, c’est à priori une population MOINS violente.

Parce que notre histoire n’a pas été construite sur la conquête récente d’un territoire dont on a chassé des populations qui étaient restées à un stade préhistorique, pour ensuite installer, durant plusieurs décennies, parce qu’on ne pouvait pas faire autrement, une société quasiment sans policiers où chacun devait pouvoir se défendre contre des bandes de hors-la-loi armés jusqu’aux dents.
On peut donc estimer qu’il y aurait MOINS de meurtres en France qu’il n’y en a aux USA, les héros historiques de notre imaginaire collectif n’étant pas équipés de colts mais plutôt d’épées.
On va, au pif et à la louche optimiste, diviser par DEUX le nombre potentiel de meurtres par armes à feu et donc compter 1050 meurtres supposés en pratique pour la France au lieu des 2100 théoriques calculés.

Quel est actuellement, en l’absence d’armes à feu très répandues dans la population française, le nombre de meurtres par armes à feu en France ? (4)

Le CépiDC comptabilisait en 2014 :
1594 décès par armes à feu (dont 1486 hommes et 108 femmes), ainsi répartis :
– 24 accidents
– 89 homicides
– 1102 suicides
– 379 décès « indéterminés »

En 2010 :
1793 décès par armes à feu (1663 hommes et 130 femmes) ainsi répartis :
– 35 accidents
– 165 homicides
– 1393 suicides
– 200 décès « indéterminés »

En 2005 :
2187 décès par armes à feu (2010 hommes et 177 femmes), ainsi répartis :
– 50 accidents
– 148 homicides
– 1671 suicides
– 318 « indéterminés »

(4) https://liberation.checknews.fr/question/15231/quels-est-le-nombre-moyen-de-morts-par-armes-a-feu-chaque-annee-en-france-crimes-suicides-accidents

On va VOLONTAIREMENT exagérer le nombre réel des meurtres en comptant les homicides PLUS les « indéterminés », ce qui donne :
2014 : 89+379 = 468
2010 : 165+200 = 365
2005 : 148+318 = 466
soit une moyenne de 433 que l’on va arrondir, en exagérant à nouveau, à 450.
On majore ce nombre en incluant les morts indéterminés dans les homicides parce que nous ne cherchons pas à minorer le nombre de meurtres par armes à feu en France.

Ainsi, même en DIMINUANT arbitrairement le nombre mathématique de meurtres potentiels (divisé par DEUX) et en AUGMENTANT le nombre moyen de meurtres réels par armes à feu par an, on constate qu’il y aurait 1050 meurtres par arme à feu par an dans l’hypothèse d’un droit à porter des armes à feu, alors qu’il n’y en a que 450 par an sans ce droit.

Conclusion optimiste : avoir la même législation sur les armes à feu en France qu’aux Etats-Unis DOUBLERAIT LE NOMBRE DE MEURTRES, avec plus de 500 morts DE PLUS.
Ceci dans une hypothèse arbitrairement favorable aux Français.

Si l’on faisait les calculs de façon « brute » sans minorer la dangerosité des Français par rapport aux Américains ni majorer le nombre réels de meurtres par arme à feu, cela donnerait les chiffres suivants (encore plus catastrophiques…) :
2100 meurtres potentiels par an en cas de libéralisation des armes à feu au lieu de(89+165+148)/3 = 134 meurtres réels par arme à feu avec la législation actuelle.
soit donc environ 1966 meurtres DE PLUS par an, donc PLUS DE DIX FOIS PLUS DE MEURTRES !
Pour avoir moins de morts il faudrait donc accepter d’en avoir… beaucoup plus ! Cherchez l’erreur…

Supposer les Français moins dangereux que les Américains mais plus meurtriers que les chiffres officiels leur reste encore favorable.

Le jihadisme n’a, heureusement, jamais provoqué jusqu’à présent plus de 500 morts par an.
Si tel devait malheureusement être le cas dans les années à venir, ALORS SEULEMENT le droit de détenir une arme à feu pourrait, effectivement, diminuer le nombre de meurtres par arme à feu.
N’oublions pas que ce nombre de 500 meurtres c’est uniquement si les français se révélaient DEUX FOIS MOINS violents que les Américains…
Parce que si les Français, une fois les armes en poche, s’avéraient finalement tout aussi violents que les Américains, le nombre de meurtres serait le double, et il faudrait alors de même que le nombre de meurtres par les jihadistes soit doublé lui aussi pour retrouver un équilibre favorable au port d’arme généralisé !
On rappelle que le massacre d’Oradour sur Glane, dont on se souvient encore plus de 70 ans plus tard, a fait  642 morts. Il faudrait donc au moins deux Oradours PAR AN au palmarès des jihadistes pour que le port d’armes devienne rentable en terme de vies sauvées/vies perdues.

Ce n’est donc pas à priori vers un droit généralisé à détenir une arme à feu pour toute la population vers lequel il faut se diriger.
Alors quoi ?
Continuer à ne rien faire ?
NON, la législation DOIT évoluer afin qu’il y ait dans les rues plus d’armes pour contrecarrer l’augmentation des attaques jihadistes.

En explorant forums et commentaires sur le sujet, on trouve une solution rationnelle qui passe inaperçue, noyée qu’elle est dans le fatras de la logorrhée ambiante pro et anti Trumpiste : le droit au port d’arme EN DEHORS DES HEURES DE SERVICE pour les personnes déjà autorisées à détenir une arme dans le cadre de leur travail, donc qui savent quand et comment s’en servir.
Ce serait notamment le cas pour les policiers, les gendarmes et, ne les oublions pas, les douaniers, tous fonctionnaires.
Idéalement, vu le noyautage mahométan dans ces corps, il serait clairement plus que judicieux de réserver ce droit aux personnels ayant plus d’un certain nombre d’années de service (cinq ? dix ?), ceci pour permettre de repérer les éléments de la cinquième colonne mahométane sans qu’il soit possible pour eux de crier à la discrimination islamophobesque.
Pour cette même raison, il est préférable d’éviter les salariés du privé (exemple : les transporteurs de fonds).
L’avantage non négligeable de ce système serait aussi que cela n’augmenterait pas du tout le nombre d’armes, donc n’augmenterait pas (ou très peu) le nombre des accidents. Ce qui augmenterait serait uniquement la présence d’armes entre les mains des forces de l’ordre DANS L’ESPACE PUBLIC, prêtes à zigouiller de la racaille.

Dans ces conditions, personnellement, que ces fonctionnaires expérimentés se promènent constamment sur les routes, dans les rues, le métro, les trains, les bus, avec un flingue ne m’inquièterait nullement, et aurait même en fait plutôt tendance à me faire me sentir plus en sécurité, parce que cette présence d’armes légales serait invisible (la vue d’un flingue, même entre les mains d’un policier, me stresse un peu…) et que la chance qu’une racaille sortant une arme (même un simple couteau…) se retrouve face à un flingue de policier, gendarme ou douanier en dehors de ses heures de service, serait nettement augmentée, et donc le risque plus grand pour la racaille mais pas pour moi.

Je suggèrerai donc que les associations qui militent pour le droit à détenir ou porter une arme à feu, pour peu que le but de ces associations soit VRAIMENT d’augmenter la sécurité des populations (donc l’insécurité pour les racailles), commencent D’ABORD par AJOUTER à leurs revendications l’EXTENSION DU PORT D’ARME aux forces de l’ordre.
Sans oublier, car il faut un début à tout :
– de préconiser à leurs adhérents de commencer par s’équiper à leur domicile d’armes légales à bas coût : des armes blanches courtes, type glaive romain, au lieu de rester désarmés prêts à se faire égorger sans broncher pendant qu’ils attendent une hypothétique autorisation à porter un pistolet.
– et de militer pour que les forces de l’ordre, déjà dotées de pistolets, soient elles-aussi dotées d’armes blanches courtes de type glaive, afin de pouvoir faire face aux meutes de hyènes prêtes à les massacrer simplement à coups de pieds et de poings. (5)

(5) http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/07/legitime-defense-et-si-le-glaive-romain-etait-plus-efficace-que-le-pistolet/

 

Note de Christine Tasin

Merci à Laurent pour cette belle démonstration mais je la trouve quelque peu bancale, parce qu’elle met les morts dues au terrorisme au même niveau que les morts crapuleuses. Or notre problème c’est bien celui-ci : faire échec aux terroristes pour éviter les hécatombes qui, forcément, changent le nombre de morts d’une façon exponentielle mais aussi… pour mettre fin au djihad.

Et le djihad, c’est non seulement le terrorisme, mais aussi une bonne partie des agressions, des viols, des vols, des insultes… le sentiment d’insécurité qui se développe partout, qui pousse tous ceux qui le peuvent à quitter l’IDF, Marseille et autres territoires islamisés mais aussi d’autres non islamisés mais exposés par les raids qui y sont menés…

Or, face à une police et une justice qui abandonnent les victimes, trouvant suffisant de prendre sa plainte, voire une simple main-courante, la seule façon de rassurer quelque peu les honnêtes gens serait de leur permettre d’assurer leur légitime défense. Malgré les risques de se retrouver avec 12 ans de prison pour avoir tué son cambrioleur – mieux vaut être jugé par 12 que porté par 6- , parce que la peur pourrait changer de camp, parce que ce serait moins simple, plus risqué, de s’en prendre au Kouffar, homme ou femme, jeune ou vieux… Parce que cela pourrait effectivement mettre un frein au djihad…

Or nous sommes dans la troisième phase du djihad, il n’y a plus beaucoup de solutions, et l’armement de tous les Français serait une des solutions, efficace, ô combien, malgré les dégâts collatéraux évoqués par Laurent et inévitables. Certes, ce n’est pas avec Macron que cela arrivera… Mais tous les espoirs sont permis.

Enfin il faut rappeler que, jusqu’en 1914, les enfants apprenaient le maniement des armes dès l’enfance, à l’école même… Il n’y avait pas plus de meurtres pour autant. On ne peut pas comparer la France et les USA, subissant les effets de la lutte Noirs-Blancs, d’une société longtemps inégalitaire, avec des rancoeurs de chaque côté et un nombre effrayant de gens vivant sans protection sociale…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




29 thoughts on “Autoriser les Français à porter une arme, comme Trump le préconise, les protégerait-il comme le président américain le suppose ?

  1. MESSAOUD

    Salut à toutes et tous,

    Alors les 250 questionneurs sur la « possible » abrogation des paragraphes de paix d’amour et de tolérance de la chose verte télécopié par l’éternel à son messager et esclave ainsi que les magazines illustrés retraçant la vie saine et pleine de bonté de son envoyé et de ses illustres descendants des lumières aux keffieh et Dishdash de où vous savez, avez-vous des infos à ce sujet ?

    Bref, rien de nouveau sous la pluie du midi, le mec il arrive il dit «  je descendais la rue Bernard Du Bois je taillais les ongles avec un instrument d’acier très fin, le type il est venu tomber sur moi, le truc a glissé sous le gosier d’un bout à l’autre, j’ai crié « olla barka » pour « au secours », je te jure monsieur le juge rien qu’à toi que je dis vous. » C’est passé comme une lettre à la poste le mec rien du tout, hôtel 4 étoiles avec serveurs à tous les étages, eau courante, tout le confort, restauration licite, prise en charge pour les jours de carême, confrère moraliste pour conduire sur le bon chemin droit de la chose verte, tout va bien. Et nous… Il était un petit navire, il était un petit navire, etc.

    En prime certaines lumières, ont l’immense privilège d’être invité au voyage retour d’horizons hostiles avec bagages, progénitures, en prime classe, où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir, n’est-il pas vrai?

    Bref je repense à cette blague salace du monsieur qui se jette dans le vide du haut des 148 étages qui à chaque pallier dit « jusque-là tout va bien » à chaque fois que je croise des terriens de 1962 surtout ceux qui voulaient que du bien à mon géniteur au tort d’être supplétif, lâché par qui vous savez.

    Apprenons, réfléchissons, un pour tous, tous pour un, Messaoud obligé par l’épée.

    (Tanemrit (merci en Berbère) à Machinchose.)

      1. MESSAOUD

        Salut Machinchose,

        Merci pour vos bons vœux c’est gentil, je vous en retourne le compliment, de même il est important de communiquer dans la langue de Molière reliquat que nous avons durement acquis après le passage du maréchal bugeaud et de son fameux « ense et aratro », comptant sur vôtre bonne compréhension, bonne journée, Messaoud obligé par l’épée.

  2. claude t.a.l

    La  » solution  » française : pas d’armes = pas d’attentats.

    Sauf que des armes à feu, il y en a en pagaille, et que ceux qui les détiennent ( je ne parle pas des chasseurs, ni de la police ou de l’armée ) sont ceux qui tuent.
    Les autres n’en ont pas.
    Les terroristes musulmans tuent aussi avec des couteaux et des voitures.
    Interdire les couteaux ? Interdire les voitures ?

    Finalement la  » logique  » française de soumission poussera à :
     » Tous les hommes doivent être barbus , toutes les femmes habillées en burqa, et tout le monde à la mosquée .
    Comme ça, il n’y aura plus d’attentats !  »

    Ben si, il y en aura quand même !

    1. claude t.a.l

      ‌ » Les heures sombres « , comme ils disent !

      Le 9 septembre 1940, le préfet collabo du Loiret, Jacques Morane, faisait apposer l’affiche suivante :

       » avis à la population
      dépôt des armes à feu et des munitions
      la population a déjà été invitée à plusieurs reprises à déposer dans les mairies les armes à feu et munitions de toute nature
      cette obligation ne comporte aucune exception ….
      …… peines très graves  »

      ( page 37 du PDF ci joint : http://www.cndp.fr/crdp-reims/memoire/pdf/annee-1940-dans-le-loiret-v11032013-(1).pdf )

      Les personnes visées étaient, bien sûr, des braves gens qui aimaient leur pays.
      Beaucoup, bien entendu, n’ont pas rendu leurs armes. Heureusement !

      On ne veut pas vivre de nouvelles et terribles heures sombres !

    2. Mac Namara

      Bien entendu Claude, vous avez raison, l’article de Mr Laurent de tient compte que des statistiques « armes a feu » ce qui le rend hors sujet et hors realite.

      1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

        Oui, c’est incomplet puisque les autres meurtres en France ne sont pas pris en compte. Ils ne sont pas dus à des armes à feu parce que les assassins n’en ont pas. En plus, dans les tués aux US, il y a un nombre non négligeable d’agresseurs qui sont mal tombés et qui sont à déduire des statistiques. Il faudrait voir où mènent ces corrections.
        Autre remarque: il faudrait apprendre aux possesseurs d’armes à feu à tirer dans les cuisses ou le bas ventre au lieu de viser la poitrine pendant les entraînements, ce qui donne de mauvais réflexes.

  3. Elisa Naibed

    La «démonstration» de Laurent est en effet bancale, comme le souligne Christine Tasin, mais au moins pour deux motifs.

    1. Pour l »instant, les victimes sont – à plus de 95 % – des citoyens qui se trouvaient là au mauvais endroit au mauvais moment. Auxquels il faut rajouter quelques très rares cas parmi les lâches forces de l’ordre censées les protéger. Le reliquat étant constitué de quelques rares musulmans terroristes abattus sur place, malgré les consignes.

    2. Tout(e) actuaire digne de ce nom (1) sait qu’avant d’établir une grille de risques en fonction de divers paramètres, il faut se demander si la statistique dont on dépose est valablement constituée, fiable, complète … et surtout pérenne. Or une étude déjà ancienne et restée relativement confidentielle (mais probablement encore disponible (2)) montre que la situation des sociétés ouvertes change radicalement – par palier’s – en fonction du franchissement de certains seuil de présence musulmane au sein de celles-ci, jusqu’au chaos généralisé, l’abandon de territoires, ou la guerre civile. Et la prise de contrôle du pays par les musulmans, avec l’asservissement des non-musulmans à la charia ou l’extermination de ceux-ci.

    Inutile d’ajouter que dans votre pays, la France, avec 15 à 20 millions de musulmans, vous êtes pratiquement au seuil le plus critique. Ne pas armer la population non-musulmane et l’encourager à suivre des cours d’auto-défense serait un crime supplémentaire, qui s’ajouterait à la longue série de démission de vos politiciens corrompus!

    Hugh ! J’ai dit !

    _____________________________________________
    (1) et j’en suis: je suis ingénieur civil et docteur en sciences actuarielles (e.a.)
    (2) j’ai cette étude quelque part… je la publierai sur le Naibed’s blog (blog qui a bien besoin d’être réveillé)

  4. Lorrain 88

    Bel exposé avec , malgré tout beaucoup de suppositions,qui,bien qu étayées par des chiffres,laissent quand même de nombreuses interrogations.. Pourrait t on faire un comparatif avec les chiffres d avant le décret de 1939,c est à dire une époque où quiconque pouvait acquérir et détenir une arme en toute liberté..Il est vrai que la peine de mort existait encore à cette époque est é t’ait appliqué e dans toute sa rigueur.

  5. PATUREAU

    LES ASSASSINS SONT PARTOUT ET ILS SONT HAINEUX CONTRE
    LA fRANCE ET LES FRANCAIS, ET ON RISQUE A TOUT MOMENT
    D’ETRE TUER
    C ‘EST Y PAS BEAU 1 GOUVERNEMENT QUI FAIT VENIR DES TUEURS

  6. Lorrain 88

    Oui,cela ne les empêchait pas d assassiner mais ,au moins,ça limitait la récidive..lol

  7. Charles Martel 02

    Tout a fait d’accord avec la note de Mme Tasin. Il ne faut pas inverser les rôles, Le malade c’est le fou qui tire dans une foule pas celui qui va se servir de son armes pour dégommer ce salopard et malheureusement en France ont absout très vite l’agresseur alors qu’on est sans tolérance pour celui qui se défend. Personnellement j’ai des armes chez moi (détenues légalement) et à aucun moment je n’ai pensé à les utiliser contre un voisin même s’il m’emmerde avec sa radio a fond et c’est le cas de la très grande majorité des détenteurs légaux d’armes .. Les malades qu’il faut neutraliser c’est ces putains de jihadistes et même s’ils sont prêts à crever autant qu’ils crèvent le plus vite possible avant qu’ils n’aient fait trop de dégâts

  8. Alain Bobo

    S’il y avait ne serait-ce que deux hommes armés de la sécurité à l’intérieur ou à l’entrée de la salle, peut être le bilan n’aurait pas été aussi catastrophique.

  9. JackJack

    Avant de débattre du port d’arme avec analyse des arguments pour et contre, il serait indispensable, en tout premier lieu, que les policiers AIENT le droit, et le devoir, de se servir de leurs armes face aux crapules et casseurs de toutes espèces (avec, bien entendu, des armes à la hauteur des risques). Sans ce premier pas, impossible de s’en sortir. Ensuite, bien sûr, le code pénal (sabordé par Taubira) est à revoir, y compris une légitime défense pure et simple pour tous les citoyens, pas seulement la police. De toute façon, tant que la magistrature restera politisée, peu d’espoir de voir une vraie justice rendue…

  10. Saint-Cloud

    Bonjour à toutes et à tous

    NOUS SOMMES EN GUERRE ! et ce n’est pas moi qui le dit …..
    Notre devoir est ….de protéger notre PAYS et votre FAMILLE! .Avec quoi.??
    Les armes!…. vous vous posez la question ?…..

    C’est votre droit ! continuez à vous poser des questions !
    Un petit rappel…il y a des milliers de … »club de tir »…..en FRANCE…pensez y

  11. Amélie Poulain

    Le premier des  » Droits » de l’Homme est de défendre sa vie. Si ceux qui ont reçu cette délégation (les Autorités) ne jouent pas leur rôle, c’est même un devoir de se défendre y compris avec une arme.

    Maintenant, quand on voit tous les irascibles qui ne savent pas de maîtriser, voire les fous qui nous entourent ici et là, que tout le monde soit armé n’est pas rassurant non plus.

    Problème très complexe…

    Déjà, que ceux chargés de la défense des concitoyens puissent agir comme il se doit, est le pas essentiel.

  12. BobbyFR94

    J’ai émis des préconisations dès février 2011 !! préconisations que je vais encore mettre à jour bientôt !!!

    En voici quelques extraits :

    – Sécurité :

    – Décret de lois donnant automatiquement le droit aux forces de l’ordre de riposter à balles réelles, sur des délinquants armés, et/ou en nombre importants, ce qui est le lot quotidien de la plupart des agressions, notamment de la part de gens se revendiquant de confession musulmane, mais aussi de la part de gens dit « du voyage », ou encore de « Roms », pour ne citer que les délinquants les plus visibles…

    – Décret donnant aux citoyens agressés, d’être non plus victimes, mais en droit de se défendre, et, si, au cours des agressions, un ou plusieurs agresseurs sont tués, la légitime défense doit automatiquement être retenue, ceci n’excluant pas les enquêtes d’usage, mais la victime ne pourra être emprisonnée pour le seul motif qu’elle s’est défendue !! ( note : il suffit de voir les jugements pour comprendre !! )

    – Tout citoyen doit AVOIR la possibilité de se défendre, avec une arme à feu, chez lui…

    – En cas d’agression à son domicile, AUCUNE proportionnalité n’a à être retenue, en clair, vous êtes armé, vous trouvez des gens chez vous, ou les agresseurs entrent par EFFRACTION dans votre domicile, c’est à votre libre appréciation !!

    D’ailleurs, quand les forces spéciales (tel le RAID ou le GIGN par exemple), interviennent, tiennent-elles compte de la « proportionnalité » ? Non !! alors pourquoi le citoyen n’a-t’il pas les mêmes droits, lorsque sa vie à lui ou à elle est menacée ?

    LORSQUE LA VERMINE AURA COMPRIS CE QUI L’ATTEND, UN CERTAIN NOMBRE DE DELITS VONT PUREMENT CESSER lll

    Cette dernière phrase n’est plus vraie aujourd’hui !! en effet, de par la complicité (et non le laxisme comme vous pourriez tous le penser) des juges CONTRE les Patriotes, et les blancs plus généralement, et du fait de la main mise par le NAZISLAM sur les prisons – normal, la plupart sont des MUZZs – les TERRORISTES et autres DEGENERES par le Mein KoraMPF n’ont absolument pas peur, ni de la mort, encore moins de la prison française !!!

    De moi, inspiré par la célèbre phrase de Voltaire :
     » Cherchez ce que vous ne pouvez critiquer, vous saurez au nom de quoi vous êtes SACRIFIES, et par quoi vous allez bientôt être gouvernés !!  »

    Que ne pouvez-vous plus critiquer ? Le NAZISLAM !! les plus de 250 morts et centaines de blessés savent de quoi je parle, enfin pour ceux qui ont encore un cerveau…

    Et le nombre de Français SACRIFIES va aller en augmentant, que TOUS les idiots utiles et autres ABRUTIS en soient convaincus !!!

  13. Zipo

    Charité bien ordonnée commence par soi-méme!
    Les fichés S se promènent en liberté ,il devrait donc étre permis a tout citoyen de se promener armé ,si il en a les capacités et la formation ,il y a des milliers de militaires en France retraités qui pourraient étre armés et cela ne couterait rien avec toutes les armes qui trainent dans nos rateliers!!
    a chacun sa solution!

  14. Rudolph

    Ces débats sur la possession d’armes à feu sont souvent étayés par des données très partielles.
    Ainsi , il est par exemple rarement fait cas de la Suisse, pays où les armes de guerre sont souvent confiées au citoyen , et qui ne connait pas une flambée de crimes par armes à feu.
    Autre antienne: La presse relaye rapidement les comptes-rendus de massacres commis avec armes d’assaut aux USA, mais ne révèle que rarement l’origine des meurtres avec armes perpétués quotidiennement; or, une forte majorité de ces meurtres sont commis au sein de la communauté diversifiée , entre malfrats, qui ne s’embarrassent pas d’un permis de port ou de détention d’armes.

  15. J

    Je trouve que cette histoire d’armer ou pas ne creuse pas le fond de la question.
    D’abord, aux E.U, ceux qui veulent avoir une arme doivent obtenir un port d’armes et ils sont régulièrement soumis à des tests, et ça, les merdias ne le rappellent jamais assez. Par contre, chaque fois qu’il y a une fusillade, ils dénoncent le lobby de l’armement et le fait qu’il est trop facile de se procurer légalement une arme. Par contre, personne pour citer en exemple que :
    – A Marseille, en France, on a régulièrement des morts par arme à feu lors de règlement de comptes, malgré notre « super législation ».
    – Les islamistes du Bataclan ont réussi à passer la frontière belge avec des armes automatiques et ont fait un carnage en quelques minutes.
    – Si quelqu’un pète un câble et veut tuer quelqu’un (ou plusieurs personnes) il n’a pas forcément besoin d’une arme. Un camion, un couteau, une tronçonneuse, bref n’importe quoi peut suffire. S’acharner sur les armes à feu est stupide. Les attaques à l’acide sont encore moins prévisibles et toutes aussi dangereuses.

    Par contre, il est certain que si des civils se voient obtenir un port d’armes et qu’ils sont en présence d’un individu dangereux, avoir une arme peut permettre d’éviter plus de morts. Au Bataclan, si seulement une personne avait pu tuer au moins un des islamistes, ça aurait fait de la puissance de feu en moins de leur côté. C’est juste logique et imparable. De même que tirer dans les roues du camion à Nice aurait pu le faire dévier voire partir en tonneau.

    Tout relève de l’hypocrisie et de la volonté des gouvernements européens qui ont décidé de sacrifier leurs peuples.

  16. Jocelyn

    Sous couvert de recherche et d’argumentation chiffrée, l’article de Laurent P. est totalement erroné.
    Pire, il est spécieux car destiné à tromper. D’ailleurs, sa conclusion apparaissait dans la question posée en guise de titre.

  17. France-org

    Un gendarme ou policier à la retraite propose d’armer ses collègues retraités. Cela ferait pas mal de monde semble t’il !!! .Cela peut être un début de solution à condition de ne pas être pris pour cible, naturellement.

  18. pte

    ce qu’on peut dire de base c’est que cette hypothèse repose sur du vent et est totalement ridicule, les calculs sont justes mais on oublie la base . En premier l’usage d’une arme est limité à la légitime défense….point a la ligne USA ou Europe. Ça permet déjà de dire que seul un criminel s’en sert pour autre chose. Aux USA, dans la plus part des états, il faut un permis et les conditions s pour le garder sont draconiennes, la moindre petite faute peut le faire perdre. Donc la seule statistique qui est défendable c’est les porteurs d’armes légaux si t plus ou moins criminogène que la Population en général…. et ça ben ils ont des statistiques eux et pas des hypothèses….un porteur d’arme légal est 10 fois moins criminogène que la Population et encore 6x fois moins qu’un flic. C’est ça la vérité, et en statistique on travaille sur des modèles homogène. Les USA et la France n’ont pas la même population homogène…donc on peut juste dire que aux UuSA dans un milieu homogène, tous les états qui ont accordés des CCW ont vu leur taux de criminalité descendre par rapport aux autres états ou par rapport à avant son introduction. Après aux USA toute mort par arme à feu est comptabilisé que ce soit un flic qui ait tué une racaille ou des racailles entre elles….et c’est la que la charte à ami au pied dans votre analyse , plus de la moitié sont dus au gang et ceux ci ne s’embarrassent pas des lois. On estime que 7% de personnes armés est largement suffisant pour réduire déjà drastiquement la criminalité de tous genre, mais alors il est vrai que certaine raciale de vos cités mordrait la poussière en légitime défense alors que maintenant c’est des zones de non droit ou tout est permis même si on va pas jusqu’au meurtre

Comments are closed.