Faut-il féliciter les casseurs qui ont dévasté un Mac Do à la manif du Premier Mai ?


Faut-il féliciter les casseurs qui ont dévasté un Mac Do à la manif du Premier Mai ?

Certes, nous sommes nombreux à RR à compisser, et pire encore, la malbouffe Mac Do, la standardisation des goûts faite pour créer de l’addiction à ce qui rapporte de l’argent à la multinationale en question et à ses soeurs.

Certes, on ne pleurerait pas sur la disparition d’un Mac do et même, soyons fous, sur celle de tous les Mac Do de France et de Navarre, et si nous pouvions les chasser ( à coups de fourche ? ) ainsi que l’islam de France notre bonheur serait sans partage. Déjà, il y 20 ans, je me souviens d’un triste dimanche soir en Dordogne où les touristes que nous étions avions erré désespérés à la recherche d’un bon petit restaurant de chez nous pour ne tomber que sur des Mac Do et autres fast food jusqu’à découvrir, caché dans une petite rue, sur une terrasse délicieuse au milieu des toits, sur un de ces petits restaurants français où les papilles se régalent et se sentent chez elles. Nous étions les seuls Français du restaurant, tous les autres étaient des Anglais…

Alors, un Mac Do détruit, ça ne devrait pas nous faire pleurer.

Et pourtant…

Et pourtant, il suffit de regarder ce qui a été écrit sur le resto pour blêmir : « vegan ».

Le Mac do n’a pas été détruit pour tout ce qu’il incarne, contraire aux traditions françaises. Il a été détruit parce que l’on y trouve de la nourriture venant d’animaux. Le vegan dépasse le végétarien puisqu’il refuse de consommer tout ce qui vient d’un animal, y compris donc les oeufs, le lait, le fromage., le miel… parce qu’il refuse « l’exploitation » des animaux. Bigre !  Laissez donc vos poules pondre ses oeufs chaque jour mais gardez-vous de manger ces derniers afin de ne pas exploiter Poulette, laissez les abeilles travailler comme des folles dans leurs ruches en vous gardant bien de toucher au doux miel qui s’accumule pour rien.. Et trayez vos vaches consciencieusement chaque jour pour jeter le lait au ruisseau de peur d’exploiter Marguerite entre deux vêlages…

Bon, on en pense ce que l’on en veut. Chacun est bien libre, à mes yeux, de ne jurer que par le saucisson-pinard et d’autres que par le quinoa et le tofu, cela n’a aucune importance, et c’est même rassurant de savoir que nous ne sommes pas encore complètement devenus interchangeables.

Sauf que…

Sauf que les militants de la cause animale ne se contentent plus de faire des pétitions contre la chasse et la corrida ( je vais encore perdre des lecteurs et des adhérents en disant que je suis pour la chasse et pour la corrida parce que ce sont des activités traditionnelles dans notre pays, qui font partie de notre identité ). Les dits militants en sont arrivés à vouloir IMPOSER par la violence LEUR façon de voir.

Ça ne vous rappelle rien ? Vegan-islam même combat ? Même totalitarisme ?

Il y a clairement deux France. Celle des antifas, gauchistes, zadistes… rejoints par des végétaliens en goguette qui, quel hasard, sont aussi, trop souvent, de fervents immigrationnistes et islamophiles. Leur devise : les autres (immigrés et animaux ) ont tous les droits ; les nôtres (Français d’origine aimant la France, ses traditions, le saucisson-pinard et le fromage qui pue et la laïcité ) ne doivent en avoir aucun. La loi – et les juges – est de plus en plus souvent avec eux, pour eux… mais il reste quelques vestiges gênants de la Déclaration des Droits de l’homme de 1789 et du vieux code Napoléon… A extirper par la force.

Extirper quoi ? Le droit de penser autrement, le droit de parler autrement, le droit de manger, acheter, vendre, construire … ce qui ne convient pas à l’autre France. On ne rappellera pas aux Zadistes, dont certains sont des fils à papa pouvant se permettre d’occuper des terrains qui ne leur appartiennent pas, qu’ils sont opposés à la construction d’aéroports là où ils se retrouvent pour leurs fumettes mais qu’ils ne crachent pas sur les dits aéroports leur permettant de s’extasier sur Katmandou ou Riyad…

La haine monte, inexorablement, entre eux et nous.

Nous en sommes encore au mépris pour les crasseux, pour les casseurs, pour leur haine.

Mais ce mépris se transforme peu à peu en haine absolue. Cela s’appelle de la légitime défense. Ils veulent nous faire disparaître absolument, comme ils veulent faire disparaître les Mac do. Et c’est là qu’on se rend compte de leur inculture, de leur sottise crasse. Ils ne comprennent pas que c’est parce que, nous aussi on est contre les Mac do et pour la liberté d’expression que l’on est contre l’islam, contre l’immigration et pour une France souveraine…

 Post-scriptum, après avoir reçu un commentaire d’une lectrice s’offusquant que je puisse défendre la corrida :

J’ai expliqué pourquoi j’y étais favorable, je sais tout ce qu’il y a à savoir et j’ajouterai que les pages que le sublime Henry de Montherlant a consacrées à la corrida justifient à elles seules l’existence de cette dernière. Sans parler de « la violence légitime  » dont on nous prive, nous les Français, même les flics n’ont plus le droit de tirer, on veut faire de nous un peuple de soumis. Et interdire la corrida c’est participer à cette horreur. Je comprends qu’on puisse être anti-corrida, je ne fais la leçon à personne et n’en accepterai de personne. J’ajoute qu’on a d’autres chats à fouetter sur ce site comme en France pour ne pas perdre notre temps et notre énergie à disserter sur le sexe des anges, euh! la corrida. La discussion est close. Nous ne validerons pas les commentaires qui voudront la relancer.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


27 thoughts on “Faut-il féliciter les casseurs qui ont dévasté un Mac Do à la manif du Premier Mai ?

  1. Dany BARTHOUIL

    Je suis désolée Christine de lire que vous êtes pour la corrida parce qu’elle est notre tradition!
    Vous êtes bien mal renseignée ! En effet, la corrida, ce spectacle sadique pour des sadiques , a été introduite en France sur la demande d’Eugénie de Montijo, impératrice, lors de vacances à Bayonne ! Notre tradition est la course landaise, la course Camarguaise , sans torture !! Les corridas ont été maintenues dans certaines villes du Sud par une dérogation provoquée par le refus de ces villes d’obéir à l’interdiction !
    En espérant que vous changerez d’avis….et que vous refuserez vous aussi qu’un animal soit torturé pour le plaisir d ce public !

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      J’ai expliqué pourquoi j’y étais favorable, je sais tout ce qu’il y a à savoir et j’ajouterai que les pages que le sublime Henry de Montherlant a consacrées à la corrida justifient à elles seules l’existence de cette dernière. Sans parler de « la violence légitime  » dont on nous prive, nous les Français, même les flics n’ont plus le droit de tirer, on veut faire de nous un peuple de soumis. Et interdire la corrida c’est participer à cette horreur. Je comprends qu’on puisse être anti-corrida, je ne fais la leçon à personne et n’en accepterai de personne. J’ajoute qu’on a d’autres chats à fouetter sur ce site comme en France pour ne pas perdre notre temps et notre énergie à disserter sur le sexe des anges, euh! la corrida. La discussion est close. Nous ne validerons pas les commentaires qui voudront la relancer.

      1. Mac Namara

        Mais quel rapport entre Mac Do la liberte d’expression, l’islam et l’immigration? nac do c’est pas bon, mais c’est une chaine de restauration rapide comme d’autres , comme des chaines qui vendent des pizzas de merde inmangeables ou des kebabs a vomir. Je suis d’accord pour dire que c’est l’horreur de la nutrition, mais pourquoi les combattre au meme titre que l’islam, l’immigration massive et la privation de liberte d’expression????

    2. frejusien

      L’animal n’est pas  » torturé  » comme vous dites, renseignez-vous,
      j’ai entendu un biologiste en parler, le taureau ne ressent rien, nada, je ne peux pas vous donner les détails, n’étant pas spécialiste, mais il faut arrêter de faire de l’anthropomorphisme au sujet des corridas !
      sensiblerie déplacée et mal placée

  2. Alix

    Ils ne sont pas tous cons, moi qui suis contre la chasse, contre la corrida, contre l’aéroport de NDDL, contre l’exploitation animale…
    Je peux aussi être contre l’islam.

  3. Machinchose

    « si nous pouvions les chasser ( à coups de fourche ? ) ainsi que l’islam de France notre bonheur serait sans partage. »

    je partage !!

     » je suis pour la chasse et pour la corrida parce que ce sont des activités traditionnelles dans notre pays, qui font partie de notre identité »

    je serais d’ accord si on coupait les couilles au toréador vaincu par le taureau et qu on les lui offrait: une attachée a chaque corne
    quand la chasse….que dire? je suis pêcheur….alors soyons pas faux-cul, au prétexte que le poisson est muet

    1. LavéritétriompheraLavéritétriomphera

      Je déteste la corrida car je me bats contre la souffrance sous toutes ses formes y compris animale. D’ailleurs si le bien-être animal les motive à ce point, ils auraient pu tout aussi bien s’attaquer à une boucherie hallal, à moins que leur colère soit sélective.
      Les abattoirs hallal-s ne sont pas considérés des modèles à suivre quant au respect du bien-être animal.

  4. Chevalier D'Eon

    Sans vouloir relancer le sujet , je suis d’accord avec les propos de Dany Barthouil , et suis moi même contre la corrida qui est une barbarie totale
    Je me bat contre toute forme de barbarie et de totalitarisme , la corrida en est l’exemple

  5. pomdapi

    CT , Montherlant c’est aussi:
    Montherlant n’a jamais écrit sur sa vie sentimentale et sexuelle49. Cependant, à 17 ans il a été renvoyé de l’Institution Notre-Dame de Sainte-Croix de Neuilly pour une relation avec un camarade plus jeune (Philippe Giquel). Montherlant deviendra le parrain de la fille de Philippe Giquel 50. Cette attirance pour les jeunes garçons expliquerait aussi la perte de son œil en mars 1968 : il l’aurait perdu en étant molesté dans la rue lors d’une expédition nocturne en chasse de jeunes adolescents et non des suites d’une insolation comme le veut la version officielle51. Il est admis dans une clinique de la rue de Passy, il est éborgné (l’ethmoïde gauche fracturée), les mains et le visage couverts de sang et on lui a dérobé sa montre52 Cette attirance sexuelle envers les jeunes garçons expliquerait aussi sa rupture avec son milieu familial après la mort de ses parents survenue dans les deux ans suivant le scandale à l’école. Elle expliquerait aussi le goût de l’auteur pour l’Afrique du Nord, pays où – comme André Gide, et peut-être conseillé par lui – il pouvait pratiquer sa pédérastie.

    Ça vient de wikipedia
    PS: j’ai peu d’espoir d’être publié mais cela n’a aucune importance

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Tout cela est hyper-connu : qu’est ce que cela change à l’appréciation LITTERAIRE de Christine ?

    2. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Je m’en tape complètement. J’ai déjà expliqué moult fois que je refusais que l’on fasse l’amalgame entre l’artiste et l’homme privé. On n’interdit pas les oeuvres de Céline à cause de ses propos privés. On ne dégueule pas sur Montherlant parce que sa vie privée ne serait pas conforme aux standards de son époque (homo ou pédophile, il y a une sacrée différence et a priori il n’a jamais été convaincu de pédophilie). Et quoi qu’il en soit sa langue, son intelligence, son sens du beau sont à savourer. L’homme privé on s’en fout.

  6. guiĺlotin

    Il faut arrêter de fabuler
    La dessus
    Certainement des flics payer
    Par le gouvernement pour casser les manifestations
    Ont connais le principe

  7. DUVAL Maxime

    C’était hier le 1er Mai,

    Je m’y prends à l’avance pour vous parler du Dimey…

    Disparu lui aussi avec ses poèmes et ses chansons .

    https://www.youtube.com/watch?v=RA56fLl2Cbk

    Comme vous,l ce me semble il aimait, et vin et saucisson, sur sa Butte, ainsi qu’accordéon…

    Le tout plus que raison.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      Merci Maxime pour cet hommage et cette pensée, je ne le connaissais pas je le découvre grâce à vous

  8. mata hari

    « Vegan-islam même combat ? Même totalitarisme ? » Je me suis fait également plusieurs fois cette même réflexion : leur manière de vouloir imposer leur façon de vivre ressemble à s’y méprendre aux musulmans. Et j’ai également remarqué qu’ils avaient la dégaine inélégante des zadistes et autre extrême gauche… A mon avis il va falloir se méfier d’eux dans les années qui viennent car ce sont les mêmes qui font signer des pétitions pour interdire les cirques et autres manifestations traditionnelles faisant intervenir des animaux. Si on les écoute, bientôt les seuls animaux ayant le droit de trimer seront les humains !

  9. Jeff

    Chère Christine Tasin, si un écrivain du niveau de Montherlant publiait des textes sublimes, sur le plan littéraire, à propos des camps d’extermination nazis, de la pédophilie avec des fillettes de cinq ans ou de la lapidation des femmes, quelle serait votre position sur ces sujets ? Ces belles pages « justifieraient à elles-seules » l’existence de ces faits ou votre argument ne tient plus ?
    Allez-vous censurer mon commentaire ou choisirez-vous de me répondre ?

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      vous mélangez tout, Montherlant n’a pa s publié de textes sublimes à propos de la pédophilie. Il s’agit encore une fois de ne pas mélanger l’homme et l’oeuvre

      1. Jeff

        Je ne mélange rien ni personne. Il s’agissait d’exemples de sujets traités, indépendamment de la vie privée de l’auteur dont je n’ai rien à faire.
        Que je sache, Montherlant ne s’est pas fait connaître comme toréador !
        Ma question est simple : est-ce que de belles pages peuvent justifier une saloperie ?

        1. Christine TasinChristine Tasin Post author

          vous êtes une fois de plus à côté de la plaque, les belles pages d’un écrivain, n’ont rien à voir avec les saloperies de sa vie privée, il n’y a là aucune justification. Vous êtes bouché à l’émeri ou dur de la comprenette ?

  10. Toréador

    Pour le Mac Do , rien de grave …. 1 de perdu , 10 de retrouvés … hélas ! Quand à la corrida … , c’est OUI ! mais seulement si on remplace le taureau par une racaille islamiste !! Y en a plein les rues !!

  11. J

    Les Vegan ? Pfff…
    Ben désolée mais moi, je pense à la douleur des légumes, arrachés à leurs sols, coupés de leurs racines sans précaution au mépris de leur douleur (ben oui, une salade souffre de se faire couper, c’est un être vivant), les fruits qui sont cueillis et jetés sans aucune délicatesse comme s’ils étaient des objets sans ressenti. Et puis, les fruits et les légumes n’ont pas demandé à nous servir de nourriture. Pourquoi on les force à pousser, hors saison, dans des serres avec des produits hasardeux ?
    Vous voyez, les arguments, ça marche aussi dans ce sens, hein.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Toute la question est l’existence ou non d’un système nerveux central :=)

  12. frejusien

    Vegan, c’est bien la mouvance gauchiste, ou extrème gauche, donc il faut en parler à melanchions pour lui mettre le nez dedans…..

  13. pjp

    Dimey était un Homme simple est bon vivant, tout deux devant une tite biere rue lepic, un régal de ces moments partagés. quand aux corridas , ayant assister a de nombreuses a Nimes dans les années 66/67 , bon souvenir . Nous avons devant nous des actions mortifere de barbares bien plus cruelles que de débattre des taureaux .

  14. stopàlatristesse

    Je suis fortement désolée de vous apprendre que la culture et les traditions évoluent perpétuellement, et ça l’a déjà été démontré maintes fois… Une culture qui n’évolue pas est une culture qui meurt. Je pense que vous vous laissez bien trop accaparer par la nostalgie. Le monde, les humains, les cultures, évoluent constamment depuis des millions d’années et c’est comme ça, vous ne pourrez pas l’arrêter. Ne vous rendez pas malade en vous attachant aux traditions; si vous vivez dans le passé elles se perdront, si vous vivez dans le présent, elles se perpétueront en prenant une autre forme.

  15. Sylvie

    Rappelez-vous, il y a cinq ans, des millions de manifestants envahissaient les rues de Paris et du pays tout entier. Ils venaient de leurs villes, villages, provinces, régions, départements en famille, avec des amis, des voisins, des proches, des collègues de travail. Ils venaient marcher pacifiquement et dans la bonne humeur aux quatre grandes manifestations pour la défense de la famille traditionnelle. Le père, la mère et les enfants.
    Rappelez-vous, c’était hier, le 13 janvier 2013, plus d’un million trois cent mille personnes avaient déferlé dans le calme au sein de la capitale et traversé le Trocadéro pour rejoindre le champ de Mars. J’y étais et je peux vous dire que l’ambiance étéit festive car on entendait de grosses sonorisations musicales, des airs connus, et les gens riaient de bon coeur.
    Le 13 janvier, nous sommes partis de la porte Dauphine vers le Trocadéro et le premier cortège comportait plus de 700 000 personnes. Un second cortège, avait 450 000 personnes et le dernier plus de 200 000 personnes.
    C’était des moments forts. Pas de casses, pas de violences. Le mot d’ordre était de rester calmes et de ne pas provoquer ceux qui nous contredirait. La seule chose qu’on nous conseillait c’était de rester souriants. Les consignes furent respectées par la masse du peuple venu de partout. Il y avait une grosse majorité de Blancs, français de souche et une minorité composée de Noirs, de Jaunes et d’Arabes… Très peu.
    Et le peuple s’écoulait dans les rues en chantant des chansons, en plaisantant et en applaudissant les drapeaux et les banderoles aux fenêtres.
    C’était une belle ambiance et la police vit que les gens qui étaient là, à cette grandiose manifestation, n’était que le peuple de France, calme et joyeux.
    La seconde manifestation fut plutôt statique et se déroula entre l’Arche de la Défense jusqu’à la place de l’Etoile. Le peuple voulait défiler aux Champs-Elysées mais le préfet refusa et fit déployer plus de 3 000 policiers et gendarmes aux abords.
    Plus d’un million quatre cent mille personnes battaient le pavé et se trouvaient tellement serrés qu’il fallut ouvrir un deuxième passage près de l’Etoile. La foule était immense et beaucoup parmi les manifestants avaient envi d’aller aux toillettes ou de rejoindre les Chmaps.
    Des incidents éclatèrent. Ce n’était pas le peuple français qui en était à l’origine, mais la police de monsieur Hollande. Des tirs de gaz lacrymogène provoquaient la colère des manifestants. Des enfants âgés de 7 à 8 ans en furent incommodés. Cela suscita de l’émotion et des réactions très dures parmi le peuple… Les forces de l’ordre s’amusaient à chaque fois que les manifestants entonnaient la Marseillaise, à envoyer des bombes lacrymogènes.
    Il pouvait bien se passer des choses ce jour-là. Une insurrection était possible. Imaginons les millions de manifestants bousculer le service d’ordre, défaire les barrières de sécurité et enfin marcher sur l’Elysée, que se serait-il passé ? Les forces de l’ordre auraient peut-être tirer sur le peuple mais n’auraient pas tenu longtemps ! La foule se rendant maîtresse des Champs-Elysées plus rien ne pouvait arrêter le cours des évènements : le peuple français aurait délogé Hollande de l’Elysée.
    Le 26 mai, un autre rassemblement fit venir plus d’un million de personnes.
    Jusqu’aux Invalides… Fatiguée par tant de marche, je repris avec mon groupe le chemin du car qui nous attendait.
    Il n’y eût auicun magasins, ni distributeurs de banque, ni restaurants ou cafés de dévastés. La foule de la Manif Pour Tous ne ressemble pas aux Blacks Blocks ni aux Anarchistes qui sèment le désordre partout. La foule de la Manif Pour Tous, ce sont des gens simples, bien élevés, qui respectent le matériel urbain des grandes villes. Voilà tout, c’est le peuple français et rien d’autre.
    Des gens respectables ! Pas des brutes avinées qui viennent tout casser à la fin des manifs.
    Autre chose seulement !

Comments are closed.