Günther Jikeli : « Oui, il y a un antisémitisme spécifiquement musulman »


Günther Jikeli : « Oui, il y a un antisémitisme spécifiquement musulman »

Illustration : Indiana University

 

Qui c’est qui ne va pas être content ?

Ce sont Tareq Oubrou, Marwan Muhammad ou les fans de Tarik Ramadan.

Après Éric Zemmour qui déclara :

« Les musulmans ont leur code civil, c’est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s’en aller. »

Après Georges Bensoussan qui osa lancer :

« C’est une honte que de maintenir ce tabou, à savoir que dans les familles arabes en France et tout le monde le sait mais personne ne veut le dire, l’antisémitisme on le tète avec le lait de la mère. »

Après le manifeste « contre le nouvel antisémitisme ».

Voici l’universitaire allemand Günther Jikeli assénant, dans l’hebdomadaire Le Point, « qu’il est hypocrite et dangereux de nier que les préjugés contre les juifs sont plus répandus parmi les populations musulmanes en Europe ».

Extraits.

 

Le Point : En France, l’assassinat de Mireille Knoll et la publication d’une pétition contre un « nouvel antisémitisme » ont ravivé le débat autour de la montée d’un antisémitisme musulman. Dans votre pays aussi, l’agression à Berlin d’un Israélien portant la kippa ou l’attribution d’un prix à des rappeurs faisant des références à la Shoah a suscité une émotion nationale. Qu’en pensez-vous ?

Günther Jikeli : Depuis deux ou trois ans, il y a un grand malaise au sein des communautés juives. Je l’observe en me rendant dans les conférences en Allemagne, en France ou en Autriche. Beaucoup de juifs sont inquiets […] L’année dernière, j’ai mené une série d’entretiens avec 150 réfugiés originaires de Syrie ou d’Irak, que ce soit individuellement ou par groupes. Nous avons constaté que la haine contre Israël et contre les juifs était assez répandue, surtout à travers des théories du complot […] Je distingue deux sources principales de l’antisémitisme chez ces réfugiés en particulier. Il y a d’abord le panarabisme et l’idéologie du parti Baas qui diabolise Israël. Les jeunes Syriens apprennent dans leurs livres scolaires qu’Hitler est un homme fort qui s’est défendu contre les juifs […] La deuxième source principale est une certaine interprétation de l’islam qui inclut des images négatives des juifs.

[…] Mais il existe d’autres d’inquiétudes pour les juifs dans mon pays. L’AfD n’est pas un parti nazi, mais en son sein il y a des néonazis qui propagent des théories du complot.

[…] Enfin, il y a la gauche anti-impérialiste pour qui les Palestiniens sont des victimes sans fautes, et qui estime qu’Israël comme les États-Unis sont les pires impérialistes […] Ce n’est pas nouveau, mais ce courant a un impact grandissant dans les médias ou chez les universitaires, avec un discours en noir et blanc sur le conflit israélo-palestinien.

Dans votre livre Muslim Antisemitism in Europe, vous expliquez que toutes les études montrent que l’antisémitisme est significativement plus élevé parmi les musulmans que parmi les non-musulmans en Europe…

D’un point de vue de la recherche, il n’y a aucun doute sur ce phénomène. Je trouve d’ailleurs surprenant que ça surprenne les gens. Il y a beaucoup d’hypocrisie derrière ça. En 2015, une enquête internationale de l’Anti-Defamation League montrait que 49 % des musulmans français interrogés étaient d’accord avec au moins six des onze déclarations antisémites qui leur étaient présentées, contre 17 % dans l’ensemble de la population.

[…]

Les enquêtes révèlent aussi l’ampleur de l’antisémitisme dans les pays arabes ou majoritairement musulmans. Je rappelle que Mein Kampf a été un best-seller en Turquie en 2005. Ce qui ne veut bien sûr pas dire que tous les musulmans soient antisémites. Mais dans toutes les études sur l’antisémitisme qui font une distinction entre musulmans et non-musulmans, on constate ce phénomène de surreprésentation.

Quelles en sont les raisons ?

Outre le complotisme classique et les justifications vis-à-vis d’Israël, il y a une haine anti-juive présentée comme étant une composante même de l’identité musulmane ou du Coran […] Certains m’ont expliqué que les juifs ont essayé de tuer Mahomet ou qu’ils ont falsifié le Coran […] Du fait de ce dogme [ le Coran dicté par Dieu, NDLR], il est très difficile dans le monde islamique d’argumenter contre un antisémitisme lié à l’identité même des musulmans, et de discuter du contexte historique dans lequel a été élaboré le Coran […] Enfin, j’ai distingué une dernière catégorie avec un antisémitisme qui se passe de justifications ou d’argumentations. Des personnes interrogées m’ont dit « je n’aime pas les juifs », et trouvaient ça tellement naturel qu’elles n’éprouvaient même pas le besoin de s’expliquer. Cela est renforcé par le fait qu’en France, « feuj » est devenu un terme négatif, une sorte de norme en soi.

Vous avez aussi montré qu’une partie des jeunes musulmans en Europe ont une perception différente de la Shoah…

En 2010, le journal Die Zeit publiait une étude portant sur des Allemands originaires de Turquie. 68 % admettaient qu’ils en savaient peu sur la Shoah et 40 % estimaient que les Allemands originaires de Turquie n’avaient pas à étudier ce sujet. En Grande-Bretagne, un sondage de 2006 montrait que seulement un tiers des musulmans croyaient que la Shoah avait eu lieu comme nous l’enseignent les historiens, et 17 % pensaient que c’était très exagéré […] Il faut aussi trouver d’autres pédagogies afin que les Allemands issus de l’immigration ne se disent pas : « cela n’est pas notre histoire ». Alors que j’interrogeais les réfugiés syriens, beaucoup m’ont dit qu’il n’était pas possible que 6 millions de juifs aient été exterminés […] Ce travail, hélas, ne se fait pas suffisamment dans les écoles. Souvent, on excuse des élèves d’origine étrangère, on se dit « ce sont des musulmans, c’est normal qu’ils aient une vision différente de l’histoire ». Il y a trop de tolérance vis-à-vis de ça.

Y a-t-il donc un antisémitisme spécifiquement musulman comme vous l’avez affirmé dans une récente tribune parue dans Le Monde ?

De la même façon qu’il y a un antisémitisme spécifiquement chrétien – ce qui ne veut pas dire que le christianisme est forcément antisémite – , oui, il y a un antisémitisme spécifiquement musulman, lié à la religion et à son histoire.

Les problèmes d’intégration, les discriminations sociales n’expliquent-ils par pourquoi l’antisémitisme est plus représenté chez des jeunes musulmans que dans le reste de la population ? Pour l’anthropologue Matti Bunzl, il faut l’inscrire dans un contexte anticolonialiste, les juifs étant assimilés au gouvernement ou à l’impérialisme…

Voilà une grosse connerie ! Si on pense que juifs sont liés à l’État, c’est déjà de l’antisémitisme […] En ce qui concerne les problèmes d’intégration, plusieurs études montrent que le niveau d’éducation n’a pas un grand impact sur le niveau d’antisémitisme parmi les musulmans […] Alors que dans la population en général, les personnes diplômées sont moins antisémites – ou en tout cas expriment moins leur ressentiment antisémite, car on leur a appris que cela ne se faisait pas socialement -, cela ne semble pas être le cas parmi les populations musulmanes en Europe.

Certains comparent aujourd’hui l’ « islamophobie » à l’antisémitisme des années 1930. Qu’en pensez-vous ?

Je me demande toujours pourquoi on fait cette comparaison entre la haine contre les juifs dans les années 1930 et la haine contre les musulmans. Je crois que cette mise en parallèle relève d’un besoin politique, car d’un point de vue historique il y a énormément de différences.

[…] Il existe aujourd’hui un danger avec les partis populistes, mais ce ne sont pas des organisations fascistes. Il y a bien sûr des discriminations contre les musulmans, mais il n’y a pas de lois de Nuremberg excluant pour des raisons raciales et religieuses une partie de la population de la citoyenneté. Selon moi, ces parallèles visent à faire taire les critiques, et à supprimer le débat.

La pétition contre le « nouvel antisémitisme » évoque « une épuration ethnique à bas bruit » visant les juifs. Voilà un autre parallèle très discutable…

Je n’aurais pas utilisé ce terme. Je pense que l’expression visait à susciter l’indignation, mais elle donne une interprétation fausse. Il y a un phénomène réel : de plus de plus de juifs ne sentent pas en sécurité dans certains quartiers, et veulent déménager. En Allemagne aussi, quand il n’y a que deux ou trois juifs dans une école, ils vont avoir tendance à la quitter. Mais ce terme « d’épuration ethnique » sous-entend que l’État est complice de cela. Ce n’est pas le cas, même si les États français et allemands doivent faire beaucoup plus pour garantir la sécurité personnelle de tous les citoyens. De nos jours, hélas, les communautés juives ont besoin d’une sécurité plus forte.

http://www.lepoint.fr/societe/gunther-jikeli-oui-il-y-a-un-antisemitisme-specifiquement-musulman-29-04-2018-2214454_23.php

 

Voilà, sur l’antisémitisme, c’est dit. Avec les propos lucides de Günther Jikeli, Le Point lance un pavé dans la mare du politiquement correct médiatique.

Maintenant, sur la christianophobie, la haine de l’Occident, les préjugés sur les asiatiques d’une partie des jeunes musulmans, il nous faudrait quelques universitaires polonais ou japonais pour échapper à la censure du CCIF ou de la 17ième chambre correctionnelle de Paris.

De son côté, Tarek Oubrou, l’imam à l’identité heureuse, tente une mise au point qui ne persuadera pas tout le monde :

Antisémitisme : « Il n’y a pas d’appel au meurtre dans le Coran, mais au combat contre l’injustice »

« Il n’y a pas d’appel au meurtre dans le Coran, mais au combat. Et ce n’est pas un appel au combat contre les juifs, les chrétiens et les incroyants parce qu’ils sont juifs, chrétiens et incroyants, mais contre l’injustice, l’agression. Ce n’est pas une question d’identité. »

https://www.sudouest.fr/2018/04/27/antisemitisme-il-n-y-a-pas-d-appel-au-meurtre-dans-le-coran-mais-au-combat-contre-l-injustice-5012742-710.php

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Günther Jikeli : « Oui, il y a un antisémitisme spécifiquement musulman »

  1. Stephane

    M.Mélenchon devrait présenter ses excuses à la société pour avoir encouragé la monté de l’antisémitisme en France.
    Oui Monsieur Mélenchon, les antisémites « de » France sont vos amis !

  2. Christian Jour

    C’est qu’il nous prendrait pour des cons le tarek oubrou.

    Ibn Omar (P.A.a) a déclaré avoir entendu le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dire : « Vous combattrez les juifs et aurez le dessus sur eux de sorte que la pierre dira : ô musulman ! Voici un juif caché derrière moi.. viens le tuer ». (rapporté par al-Boukhari, n° 3593).

    Et ce n’est qu’une saloperie parmi tant d’autre.

    1. peplum

      Certes, mais Tarek Oubrou se la joue opportunément « coraniste » (le Coran, rien que le Coran (sans d’ailleurs l’ouvrir devant nous), alors que la pétition ne dit pas que l’antisémitisme est dû uniquement aux textes coraniques). Or vous citez un haddith.
      Mais mon opinion de kouffar non imamo-gavé reste que sîras et haddiths doivent être pris comme des annexes du Coran …. (d’ailleurs, c’est le Coran lui-même qui le dit : S33V21, S3V32, S4V80).

  3. Christian Jour

    Plus de 600 versets consacrés à la guerre aux non-musulmans et aux apostats, dans le Coran.
    396 versets coraniques haineux, belliqueux, esclavagistes, anti-chrétiens, anti-juifs, appelant à tuer les apostats et les infidèles.
    129 versets coraniques prônant la guerre et le djihad.
    3 versets consacrés à la paix des peuples (IV:92, IX:46, X:10). Il y a plusieurs dizaines de versets pour la paix, mais ils concernent uniquement la paix entre musulmans.
    Plus de 200 répétitions du mot « enfer »,
    163 répétitions de la phrase « jour du jugement »,
    117 répétitions du terme « résurrection ».
    Au moins 365 répétitions du mot « châtiment » et ses nombreuses variantes (menaces, intimidation …).
    Il y a 41 versets coraniques misogynes et/ou associant la femme au mal et au diable.

    En résumé, les musulmans sont élevés dans une éternelle crainte de l’enfer. Ils vivent dans la menace perpétuelle de l’enfer, s’ils ne respectent pas le moindre précepte du Coran.

    Il n’y a pas un seul verset dans le Coran parlant d’Amour et de compassion. Il n’y a pas le moindre exemple d’un profond comportement compassionnel chez Mahomet, contrairement à Jésus ou au Bouddha.
    http://benjamin.lisan.free.fr/EcritsPolitiquesetPhilosophiques/SurIslam/VersetsViolentsDuCoran.htm

  4. peplum

    Le « combat » … (le djihad quoi) …. et à la fin, le butin. T’in, y’a une sourate communément intitulée « le butin » (http://www.intratext.com/ixt/FRA0015/_PS.HTM).

    Marrant que des « coranistes » nous montrent leur nombril du doigt, au lieu de nous montrer … le coran. Aussi logique que « marrant », in fine.

  5. Xtemps

    Les musulmans comme nos dirigeants justifient les crimes contre les juifs, les mécréants et tous les autres non musulmans du monde parce que non musulmans par des musulmans, en acceptant l’islam et ses pratiquants musulmans en Europe, ils se font les complices des crimes commis d’office contre l’humanité par les musulmans qui pratiquent le crime organisé dans le monde.
    Ils font de l’inversion accusatoire en disant qu’ils combattent l’injustice et légitimes les meurtres contre les non musulmans.
    Tout cela est écrit dans le coran des musulmans du monde et je ne vais par attendre que cela se vérifie, qu’il soit trop tard pour faire marche arrière avec l’invasion musulmane en Europe, les musulmans dehors! de chez nous, hors d’Europe, la haine dehors!!.
    Nos dirigeants ne s’interrogent même pas si les peuples européens sont d’accord avec leurs multiculturel cosmopolite totalitaire et leur métissage raciste, ils doivent toujours trouver des excuses bidons pour imposer de force contre la volonté des peuples européens autochtones et n’hésitent pas de passer outre des consultations populaires par référendum de tous les peuples européens autochtones! avec des escroqueries comme le racisme, l’Islamophobie et autres excuses bidons pour entraver le référendum des peuples européens.
    Insulter et imposer de force contre la volonté d’un peuple appartient aux dictatures, imposer est interdit et on ne cherche pas des excuses bidons pour imposer de force en démocratie, on propose et on s’incline devant le vote, la volonté du peuple et pas devant les dictatures en démocratie.
    Et l’état plus industrie égale Fascisme, dit par Dwight Eisenhower.
    L’Union européenne plus les lobbyistes égale fascisme, car les lobbyistes représentent l’industrie.
    L’antisémitisme musulmans est écrit depuis 1400 ans! et nos dirigeants ne l’auraient pas encore découvert!, on se fout royalement de la tête des gens.
    L’islam est une pratique criminel qui tue des innocents et pas une race, comme il n’existe pas de race de Nazis et de Fascistes.
    Moi je n’ai pas honte de dire que les Nazis et les Fascistes sont la honte de l’humanité, l’Islam pour moi c’est pareille, c’est la honte de l’humanité.
    L’Islam est une pratique Fasciste avec un dieu ajouté, qui impose de force comme toutes les dictatures, qui n’a rien à faire dans les pays libres.
    L’Islam est l’injustice mondiale même total des pratiques criminels à des massacres justifiés pour refus de l’Islam.
    L’Islam est fasciste et nous refusons tous les Fascismes, nous devons plus prendre des pincettes pour dénoncer le Fascisme quel qu’il soit; point Barre.
    Il faut que nos dirigeants cessent d’inverser les rôles de criminels en victimes et les victimes qui ont mérités leurs sorts, profondément malhonnêtes et criminel, çà suffit!.
    L’islam est fasciste et tue, un danger publique, la haine des autres car pas musulmans, la haine des juifs, voir le reste haineux de l’Islam, même si tous les musulmans ne pratiquent pas, c’est écrit dans le coran depuis 1400 ans!, point barre!.
    Ne tournons plus autour du pot, l’Islam tue, l’Islam est Fasciste et oser le dire aurait bien sauver des innocents dans le monde, bien des fascismes auraient disparus de nos jours, dénoncer doit rester un droit absolu et aux criminels de se justifier et pas aux victimes.
    Pourquoi les musulmans tuent, tuer n’est pas de la justice, mais de l’injustice quel que soient les raisons, tuer est un crime contre l’humanité!.
    les pays de l’Est, comme l’Espagne ont le droit de porter plainte contre les musulmans pour génocide contre leurs peuples!.
    Dénonçons la complicité de nos dirigeants avec le fascisme Islam qui tue depuis 1400 ans et les poursuivre en justice.
    Dire la vérité sauve des vies dans le monde, pas de complaisance avec le crime, l’Islam est dangereux et tue, l’islam est Fasciste!.

  6. Chevalier D'Eon

    Il n’y a pas d’appel au meurtre dans le Coran, mais au combat.Ce Tarek Oubrou manie très bien la Taqiya , mais son gros mensonge ne marche pas , il doit relire mieux son koran , il y trouvera à foison des appels au meutre , à la haine , à la discrimination …

  7. myosotis 75

    Superbe article; excellents commentaires; merci!

    Le politiquement correct et l’islamiquement correct (comme dit Alexandre des Valle) commenceraient-ils à craquer ?

  8. mercedes88

    Je n’apprécie guère les musulmans et leur culture, je préférerais ne pas les voir en France ou faible nombre et pour autant, je ne les hais pas !

  9. PATUREAU

    le problème est que nos dirigeants, ont fait venir les Maghrébins, ancienne
    possessions de la France, par des relations gouvernementales entre JUPITERS
    Régnants, pour se faire a coups de milliards, récoltés sur nos IMPOTS , un
    électorat gratuits, c’est nous qui payons, et ça soulages ces fausses démocraties Arabisantes d’une partie de leurs population qu’ils ont du mal a nourrir, du fait qu’ils se reproduisent a vitesse grand V, quand on regarde,
    l’Afrique, du nord et continentale jusqu’au SUD, ceux-ci ayant obtenus leurs indépendance de puis près de 70 ans, n’ont pas progresser, et même reculer
    aussi bien pour la DEMOCRASSIE que pour s’être MODERNISER, et certain sont revenus a l’ETAT TRIBALE d’y il a 2000 ans

  10. Machinchose

    Barèk Autrou ……. du Q !!

    variété de contre-péterie au nez de celui qui se prosterne derrière ! 😆

  11. Conan

    On parle encore d’antisémitisme au lieu de haine des juifs …
    Parmi les sémites, il y a certes des arabes et des berbères juifs, comme il y en a aussi qui sont chrétiens. Les plus nombreux–et de loin– étant musulmans.
    On ne peut même pas employer le terme de judéophobie, car bien que souvent très pratiquants, ces gens prient dans leur coin, sans ostentation et ne viennent pas emmerder le monde pour imposer leur croyance ou prêcher l’élimination des non-juifs….
    Par conséquent, il ne me paraît pas possible de ressentir une phobie, c’est à dire une peur, à leur égard.
    Cette haine du juif et de tous ceux qui ne veulent pas se soumettre à allah est inculquée dès l’apprentissage du coran.
    C’est un forme de racisme légalisé qui a été le moteur des conquêtes d’une partie du monde par ces peuplades, comme ce fut le cas également des nazis, les boucs émissaires étant utiles aux dictatures .
    Banaliser et encourager cette haine obscurantiste devrait être puni sévèrement et cette idéologie totalitariste habillée en religion devrait tout simplement être interdite dans nos démocraties, sous peine de disparition.
    On est bien d’accord là-dessus et pendant qu’on finasse sur l’honorabilité ou non de JMLP, des dizaines de charters nous débarquent chaque jour leurs centaines de nouveaux allocgènes en urgence sexuelle et bien décidés à relancer notre démographie …
    Y’a bon vos impôts !
    Vive la France de maqueron !
    Vive le Borloo nouveau !

Comments are closed.