Le Louvre se met en quatre pour accueillir et faire connaître l’islam… Chroniques 15


Le Louvre se met en quatre pour accueillir et faire connaître l’islam… Chroniques 15

CHRONIQUES QUOTIDIENNES DE L’ISLAMISATION N°15

 L’ouverture en septembre 2012 des nouveaux espaces consacrés aux collections du département des arts de l’Islam est l’aboutissement du plus grand chantier au musée depuis les travaux du grand Louvre. Près de 3 000 œuvres y sont désormais  exposées, issues de plus de 1 000 ans d’histoire et d’un territoire couvrant trois continents, de l’Espagne à l’Inde.

En 1993, la création du grand Louvre et le départ du ministère des finances de l’aile Richelieu permettent le déploiement des collections de la section dans un espace muséographique comptant alors 1 000 m2.

La muséographie permet de dresser un panorama des réalisations depuis les débuts de l’Islam au 7e siècle jusqu’au début du 19e siècle : éléments d’architecture, objets d’ivoire, de pierre, de métal, de verre ou de céramique, textiles et tapis, arts du livre. L’espace ouvert sur deux niveaux, en rez-de-cour et en parterre, met en avant la confrontation des différentes cultures et les échanges permanents entre les régions du monde islamique.

Une politique continue d’acquisition ainsi que l’important dépôt du musée des Arts décoratifs ont permis de compléter les collections dans les domaines les moins bien représentés jusqu’à présent comme le Maghreb ou encore l’Inde Moghole, permettant ainsi la présentation d’un panorama plus complet de « l’art » (1) des derniers grands empires de l’islam.

En 2018, le Musée du Louvre propose, au sein de son auditorium, des cycles de formation aux arts de l’islam consacrés plus spécifiquement à la représentation des personnages religieux et profanes. La question centrale étant de savoir s’il est autorisé de représenter le prophète. Et cela près de trois ans après l’attentat de Charlie Hebdo.

Voir les précédentes chroniques de l’islamisation parues ici 

Note 1 Christine Tasin récuse le mot art pour parler des oeuvres de l’islam, voici ses explications dans un article de 2012, quand Hollande avait inauguré le pavillon islamique au Louvre :

Nous avions déjà fustigé, en son temps ( video à partir de 08’08 »), l’ouverture d’un pavillon du Louvre consacré aux arts de l’islam. Je m’y interrogeais déjà sur le mot art utilisé pour les « objets » (3000) qui vont y être exposés et méritent davantage le terme d’artisanat . Peut-on parler d’art pour une civilisation qui refuse la représentation humaine ? Peut-on parler d’art pour une civilisation qui pratique des auto-dafés de ce qui la dérange ? Peut-on parler d’art musulman en présence de la Joconde ou de l’Enlèvement des Sabines ? Peut-on mettre sur le même plan des objets de tous les jours, fussent-ils fabriqués à la main, fussent-ils uniques, fussent-ils merveilleusement travaillés, quand il n’est question que d’utilitarisme et de décoration, quand un véritable artiste ne peut donner à voir sa vision du monde avec son œuvre, quand un véritable artiste ne peut ajouter à son œuvre ce souffle qui exalte, qui donne un choc et donne à toucher d’un doigt l’essence de la beauté, l’essence de la grandeur humaine.

Même un Masaccio qui montre Adam et Eve chassés du Paradis donne à voir du beau et la grandeur de l’homme dans sa chute, qu’il a choisie.

 

 

On peut préférer la vision d’un Masolino, mais il s’agit toujours d’un regard d’artiste, d’un regard sur le monde, sur l’homme, qui nous dit le mystère de notre vie et sa grandeur.

 

Rien à voir avec ces tapis ou ces verreries fabriquées par des gens à qui l’on a imposé de se soumettre à Allah, sans aucune transcendance possible.

Il était à prévoir qu’un Hollande, dont on se doute que l’art et la culture ne sont guère des moteurs dans sa vie (quelle décadence, après un De Gaulle, un Pompidou et un François Mitterrand d’avoir des Présidents plus incultes les uns que les autres au fil du temps) ne rendrait pas hommage à l’art mais ferait de la basse politique politicienne.

C’est ainsi que notre dhimmi de l’Elysée rend hommage à ceux qui sont en train d’acheter la France, à ceux qui financent vraisemblablement un certain nombre de femmes pour qu’elles portent le voile,  en France notamment,  et,  naturellement, il ose vanter le rayonnement des cultures de l’islam…

Il ose. Alors que l’islam, partout dans le monde, depuis 1400 ans, conquiert pour mieux détruire les civilisations qui l’ont précédé et notamment les œuvres d’art.  On évoquera, parmi des milliers d’exemples l’exemple d’un certain Adel Smith, Président de l’Union des musulmans d’Italie, qui, après s’en être pris à Oriana Fallaci, avait exigé que soit retirée de la cathédrale de Bologne une fresque du Moyen Age, Le Jugement dernier, de Giovanni da Modena, parce que Mohamet y est représenté en Enfer.

 

Retirer, cela signifie d’ailleurs détruire quand il s’agit d’une fresque. On ne s’étonnera pas des tentatives de destruction répétées de ce chef d’œuvre par des barbares qui haïssent la beauté et la civilisation. Mais on se rebellera devant les hommages rendus par nos gouvernants à ces barbares.

Comment, enfin, ne pas se révolter qu’un Hollande, fidèle à la tradition socialiste, croie encore qu’il suffit de « dire » pour éviter de « faire » en pourfendant « l’insondable bêtise »  des destructeurs de patrimoine mais surtout utilise des mots si neutres, si doux, comme si ceux qui ont détruit Bouddhas, Mausolées et autres richesses du patrimoine de l’humanité n’étaient que des enfants coupables de menus maux.

Tout est dit.

Je refuse depuis des années de mettre un pied dans un pays musulman, vais-je devoir aussi boycotter le Louvre pour ne pas, avec le prix de mon entrée, participer à l’achat et l’entretien d’objets mis là pour nous faire croire que la civilisation musulmane aurait quelque chose à voir avec nous et pourrait nous apporter quelque chose ?

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2012/09/18/hollande-inaugure-les-arts-de-lislam-et-poursuit-son-oeuvre-de-dhimmi-honte-a-lui/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




45 thoughts on “Le Louvre se met en quatre pour accueillir et faire connaître l’islam… Chroniques 15

  1. Machinchose

    « Je refuse depuis des années de mettre un pied dans un pays musulman, » »

    Chère Madame Tasin, comme je vous comprends, aussi a ces 58 « shithole » puis je me permettre de vous suggérer le seul et unique pays Juif au monde: Israel ?

    quand a ces expos de fayots concernant l’ Islam, on avait déjà cet « institut » du monde arabe qui sert de maison de retraite dorée a l’une des canailles-relique d’ un parti mort , a présent le prestigieux Louvre se met de la partie…et bientot ce sera Notre Dame de Paris ? histoire d’ y donner des concerts de musique sacrée musulmane ? ah! non! la musique est aussi prohibée par cette culture….

    quand a Adam et Eve, je pense que le rejet de la représentation humaine est du a la maladresse de tous ces peintres kouffar, qui ont représenté Adam avec la zézette capuchonnée
    faudrait essayer avec un Adam circoncis et une Eve voilée….

  2. .templier.templier

    CHRISTIAN JOUR…..FINALEMENT …VOUS AVEZ SANS DOUTE RAISON D EVOQUER QUE LA FRANCE DEVIENT LE 58 IEME PAYS MUSULMAN L AUTRE JOUR DANS UN COMMENTAIRE….
    VEXE QUE J AI ETE….J AI REPONDU QUE CE N ETAIT PAS ENCORE FAIT ET QUE N A SE FERA JAMAIS….
    PEUT ETRE QUE JE ME SUIS TROMPE…
    PROPHETIE DE L ISLAMISATION DE LA FRANCE…
    https://effondrements.wordpress.com/tag/les-propheties-de-la-fraudais/
    HOOOOOOOOOOOOOO PUTAIN….
    MONSTER MUNCH….
    MONSTER DE L APOCALYPSE….
    http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t2862-une-prophetie-annonce-l-invasion-de-l-europe-par-les-musulmans-et-surtout-de-la-france

    1. hathoriti

      Cher Templier, M.Julie Jahenny a prophétisé que la France sera à un cheveu de devenir mahométane..(.Nous y sommes..) que les mahométans seront les maîtres en France (nous y sommes…presque), que les criminels ne seront plus mis en prison à cause de leurs crimes ( si leur assassin mahométan avait été en taule, Laura et Mauranne seraient encore en vie !) qu’on arrachera le pain (et le travail) des mains des français pour le donner aux étrangers (y’a qu’à voir la tévé! ) C’est horrible, car la guerre civile éclatera et le sang coulera, oui, mais…c’est à ce moment qu’IL arrivera…le SAUVEUR…le ROI ! Le seul qui pourra nous sauver , n’en déplaise aux républicains ! et Marie Julie termine en prophétisant que les mahométans seront obligés de quitter la France et que eux qui ne voudront pas partir (je préfère détaler!) LEUR SANG NOURRIRA LA TERRE DE FRANCE ! Car le Sauveur ne sera pas seul ! Les patriotes et tant d’autres le suivront …comme un seul homme !

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        La Grande-Bretagne est une royauté : sa situation n’est pas meilleure (pire ?) que nous.

        RR publiera, à midi et ce soir un entretien en deux parties avec le « Zemmour britannique » qui le démontre.

        Orban est, lui, à la tête d’une République.

      2. frejusien

        bon, alors , il est où ce sauveur ?
        a-t-on une information sur son identité ?
        merci de nous tenir au courant

  3. Christian Jour

    Merci TEMPLIER.
    Quand j’ai écrit ces mots, c’était à contre cœur, mais devant des faits et la lâcheté de certain hommes inconscients, traîtres, corrompus, lèche cul de l’islam, j’ai vu un avenir qui s’annonce bien noir pour nous. L’islam avance de plus en plus vite car les musulmans sont de plus en plus nombreux, à cause de nos dirigeants, corrompus qui ont vendus leurs âmes au diable et il faudra se battre.

  4. Celtillos

    il n’y a pas d’art d’islam mais l’art voler par l’islam, l’islam ne crée pas, n’invente pas, l’islam vol tue pille s’approprie le bien et le savoir des autres, l’islam est l’Attila du savoir, l’art soit disant islamique n’est que le fruit de pillages, de vols, de massacres. l’islam n’est qu’un parasite comme le morpion ou les puces, chiant et inutile et extrêmement nuisible.

    1. PR1

      Il y a des découvertes qu’ils ont fait par eux mêmes. Notamment pendant le bas moyen âge. Comme Alhazen par exemple

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        J’aime bien votre « par exemple ».

        J’ai (un peu) travaillé l’histoire de la science dans l’aire musulmane.

        Votre « par exemple » se limite à une DIZAINE de nom de scientifiques importants (dont Alhazen justement) : une DIZAINE face à des MILLIERS, voir des DIZAINES de MILLIERS, de noms d’importance équivalente ou supérieure dans l’aire chrétienne.

        1)L’Islam n’a pas connu de science depuis la fin du moyen-âge, depuis la mort d’Al-Kashi (1431) en fait.

        D’ailleurs Alhazen (IXème, Xème siècle) n’appartient pas au bas Moyen-Âge (XIVème , XVème siècle) comme vous le dites.

        2)Ces prétendus scientifiques arabo-musulmans ne sont, souvent, ni arabes (car perses, kurdes etc), ni musulmans (car chrétiens, juifs ou athées (Al-Kindi)) …

        L’imposteur Ahmed Djebbar, promoteur de la « science arabo-musulmane » en France s’est fait souvent chahuter dans ses conférences par des Iraniens ou des Kurdes à ce sujet : je crois qu’il n’ose plus trop donner de conférences pour cela …

        1. PR1

          Bonjour à vous,
          Il est mort en 1039. Donc au XI siècle. D’après eux le XI siècle c’est le début du bas moyen âge.
          http://www.armand-colin.com/le-bas-moyen-age-en-occident-9782200248840
          Plus de science depuis 1431 => D’accord avec vous.
          Après les travaux grecs, il y aura un passage à vide avec les Romains. Les arabo-musulmans reprendront le flambeau jusqu’au XV siècle. Puis les européens. Mais il n’y a pas de très loin de dizaines de milliers.
          La plupart sont bien musulmans. Je ne savais pas pour les conférences du professeur Djebbar.

          1. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Merci pour cette précision.

            1)D’importance égale à ceux qui sont mis en avant par Djebbar and Co, il y en a bien de l’ordre de la dizaine de milliers contre une DIZAINE.

            2)J’ai pris la main dans le sac, un musulman qui affirmait que la grande lignée des médecins « Bakhtishu » était musulmane.

            Or, (doctus cum libro) j’avais appris dans le livre « Aristote au Mont Saint-Michel » que Bakhtishu veut dire « aimé de Jésus » en arabe .

            Ils étaient donc … chrétiens.

            Mon contradicteur n’a pas insisté :=)

            Alors méfions nous de cette idéologie de la « science arabo-musulmane ».

          2. frejusien

            « Les arabo-musulmans ont repris le flambeau « ,
            il ne faut pas tordre le cou à la vérité historique, le savoir gréco-latin a continué à se perpétuer dans les monastères où les moines passaient leur temps dans l’écriture, l’étude, le savoir et parfois la recherche, cela restait confidentiel et contenu dans l’intimité des cloitres, alors que la société civile n’était pas concernée

          3. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Dans la période, prétendue obscure, du Moyen-Âge, on a developpé de manière intensive la logique qui a permis, par la suite, à partir de Galilée, le développement explosif de la physique mathématique.

            Physique mathématique avec laquelle l’Europe a surclassé le Monde …

          4. PR1

            @Antiislam

            Le moyen âge a été une période obscure. Au moins en ce qui concerne une discipline qui me tient à cœur : la physique.
            Je suis d’accord avec vous le changement se fait avec Galilée.D’ailleurs nous le considérons nous les physiciens comme le fondateur de notre discipline.
            Mais ce n’est pas la logique qui a libéré la science. C’est l’effondrement du carcan de la religion. Après Galilée plus rien ne sera comme avant.

          5. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Le Moyen-Âge n’a pas été obscur et je mantiens ma position quant à l’importance de la logique scolastique.

            Je ne pense pas que cela soit l’ « effondrement du carcan de la religion » la cause et je pense qu’il est dangereux de partir d’un tel point de vue.

            L’abbé Lemaître a été moqué, contesté pour « spiritualisme » (sic) lorsqu’il a formulé sa théorie de l’atome primitif.

            Une affaire Galilée à l’envers en quelque sorte qui est peu relevée.

            Il faut maintenir science et religion sur deux plans différents …

          6. PR1

            Bonjour Antiislam,
            Il est important de préciser de quel domaine on parle. Pour la physique malheureusement… Après il y a certainement d’autres domaines qui ont été plus féconds. Certes ce n’était pas un âge sombre. Mais ce n’était pas un âge d’or non plus. Pour la logique scolastique, je m’inscris en faux car pour moi Aristote avait planté le décor depuis longtemps.
            Pour le carcan de la religion, il faut noter que pour la communauté scientifique de l’époque avait compris que désormais la science prenait le pas sur la religion. La vérité scientifique ne serait plus à chercher à l’aulne des écrits religieux.
            Oui science et religion sont bien sur 2 plans très différents. En ce qui concerne Georges Lemaître je ne crois pas que les moqueries venaient de la communauté scientifique.

          7. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Pour votre dernier point : si, notamment de Fred Hoyle qui a justement, en défense du matérialisme, crée le terme « Big Bang » pour ridiculiser la théorie de Lemaître …

          8. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Non, il a directement ridiculisé Lemaître …

            Une théorie qui ressemblait à la Genèse, par le rôle donné à la lumière, mise, en plus, en musique par un prêtre, faut avouer que c’était tentant …

          9. PR1

            Bonsoir,
            Autant pour moi alors. Mais pour la théorie ressemblant à la Genèse, il me semble que même Lemaître n’y croyait pas

          10. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Exactement . Lemaître n’y croyait pas du tout mais Hoyle justement voyait cela : c’est cela le sel de l’histoire.

            Comme quoi il est facile de ricaner sur les catholiques dans l’affaire Galilée, mais que trop de systématisme conduit ceux qui ricanent, exactement, aux mêmes errements …

  5. peplum

    Pas entièrement d’accord : prendre au sérieux, notre sérieux scientifique, leur art (même si son thème est bridé, avec d’ailleurs « sublimations » à la clé) est certes un cadeau qu’on leur fait aussi, mais ça signe … notre supériorité. Comme les Égyptiens actuels, redevables de Champollion, après quoi on s’intéressa carrément aux cunéiformes mésopotamiens.
    Et si leur art est lié à leur Histoire, eh bien vas-y, on la pigera mieux, et par ex. on aura plus d’intuitions HISTORIQUES sur le type humain de Mahomet …. leur héros LITTÉRAIRE (un genre littéraire « Sîra », ça vous dit pas ?), leur Bruce-Lee.

  6. Xtemps

    Et oui, et on se demande encore pourquoi tant d’attraits pour l’Islam aussi puant de haine, aussi vicieux que lâche de la part de nos dirigeants.
    On se demande si tous nos dirigeants seraient pas devenus musulmans en cachette pour nous imposer l’Islam et pourtant ils ne connaissent rien de l’Islam quand on leur pose des questions sur l’islam et ne pratiquent pas les prières musulmanes nul part comme les musulmans.
    J’ai même appris par la télévision RTL-TVI Belge, une témoignage marocaine musulmane de Belgique dire que Tariq Ramadan ne pratiquaient jamais la prière quand elle était avec lui et ne parlait jamais d’Islam en privé, sauf avec son publique.
    Un terrible manipulateur et menteur, agressif, surtout avec les femmes qu’il prenait pour des moins que rien.
    Ce Tariq, même les musulmans il manipule, il ressemble à nos escrocs imposteurs dirigeants qui touchent aux points sensibles que nous tenons pour nous occuper pendant que des magouilles se font ailleurs.
    Un Tariq Ramadan qui ne se pré-occupe pas des 200 milles milliards de dollars par an du pétrole musulman piller par l’Empire cleptomane mondiale, et il n’est pas le seul le musulman.
    Ce même Tariq ne menace jamais nos dirigeant avec l’islam, que nos dirigeants voient jamais rien non plus avec l’Islam.
    Nous avons faire à des drôles de cornichons dans les milieux des pouvoirs chez nous.

  7. Vivelarepublique

    Je ne sais pas: est-ce qu’il y a une chance pour que des institutions religieuses soient rémunérées de quelques façons que ce soit?

    Musulman ne fait que désigner la « culture » d’origine de ces oeuvres. Tout comme en Europe, les Arabes connaissaient un mécénat dévot de la part des plus riches (en rachat de leurs péchés).

    Faut-il boycotter une oeuvre parce qu’elle a été réalisée avec de l’argent dépensé pour des motifs religieux?

  8. frejusien

    Qu’ils soient d’une « insondable bêtise », ça on le sait et c’est le moindre mal,

    Il ne faut pas négliger toutefois la rage, la méchanceté, la haine, le plaisir de la destruction, le plaisir de faire le  » Mal  » qui se cache derrière ces destructions, et surtout le fanatisme aveugle qui caractérise cette immonde bête nommé islam,

    Et voilà qu’on leur faire encore une fleur, qui va couter combien ? pour plaire aux yeux sanguinaires de la bête, et nous faire croire que cette bête est celle du conte, et qu’elle se transformera en gentil et beau seigneur, aimable et aimé.

  9. Machinchose

    Bonjour Antislam

    «  »Bakhtishu veut dire « aimé de Jésus » en arabe . »

    tout en respectant l’ érudit que vous êtes, je ne pense pas qu il s’ agisse de langue arabe
    peut etre du Persan, du Syriaque, du Chaldéen, mais pas arabe

    en arabe,Jésus c’est Aïssa,

    comme en hébreu ou en Araméen, Jésus, c’est Yochoua

    et en revenant au , a …..Lard islamique, je préfère et de loin celui de Colonata

    l’ art islamique, vous en avez a présent des milliers d’ exemples dans ces bazars « orientaux » qui pullulent et vous vendent de l’ artisanat islamique made un Taïwan ou vous avez le choix entre un petit chameau en moquette, un plateau en pseudo cuivre, une paire de babouches en agloméré de plastique et poussière de cuir, un narguillé qui vous pète a la gueule, des verres a thé dont les dorures s’ en vont a la première vaisselle…..

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Merci mais je ne fais état que de mes lectures :=)

      Oui, vous avez raison, je crois me souvenir que Sylvain Gouguenheim, l’auteur « d’Aristote au Mont Saint-Michel », précisait bien qu’ils étaient des médecins syriaques.

      1. PR1

        Pour intéressant qu’il soit l’ouvrage de Sylvain Gouguenheim comporte des erreurs d’après les spécialistes de la question.

        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          Si par spécialiste de la question vous entendez Alain de Libera et ses semblables, j’ai de très gros doutes.

          Par exemple : d’après l’éditeur du livre, certains de ces « spécialistes » ont demandé un service de presse du livre APRES avoir écrit leur tribune incendaire vouant aux gémonies la travail de Gouguenheim …

          Ils ont incendié un livre qu’ils n’avaient tout simplement pas lu.

          Par ailleurs Sylvain Gouguenheim est professeur à l’ENS-Lyon et n’est donc pas le premier rigolo venu …

          1. PR1

            Bonjour,
            Mr Gouguenheim est un professeur éminemment respectable. Je me permettrai juste une remarque. Lorsque qu’un chercheur veut faire avancer la science il publie un article dans une revue à comité de lecture. Publier un livre présente moins de contraintes. Et vous n’êtes pas soumis au jugement de vos pairs pour corriger d’éventuelles erreurs.
            Pour la critique je pensais à celle de Lejbowicz ou celle de Ricklin
            https://journals.openedition.org/methodos/3048

          2. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Publier dans un revue à comité de lecture, pour tomber sous la coupe de Staliniens, comme ceux qui ont incendié le livre, je comprends que Gouguenheim n’ait pas voulu :=)

            Le fait est que l’ Université a sombré totalement : elle ne permet plus la libre recherche, hors les sciences « dures ».

            Lejbowicz est exactement du même tonneau que Libera : il a été demonté par les rares spécialistes qui ne sacrifient pas au culte du politiquement correct.

          3. PR1

            Bonsoir,

            L’université permet la libre recherche. J’aime à le croire en tout cas.De nombreux spécialistes de la questions ont relevés les erreurs de Gouguenheim. Ce qui ne condamne pas tout le livre mais montre qu’il y a des lacunes.
            Thomas Ricklin est un professeur d’université allemand.
            https://journals.openedition.org/trivium/3974

          4. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Beaucoup de ces auteurs se sont ridiculisés par leur sectarisme stalinien.

            Par exemple, Lejbowicz, que vous citez comme « spécialiste », a lancé comme critique contre Gouguenheim que sa bibliogaphie n’énumère pas les trois auteurs d’un même livre par ordre alphabétique de leurs noms !

            Voilà à quelle queue de cerise en sont réduits vos « spécialistes » !!

            L’Université est en perdition avec de tels cuistres stalinoïdes !

          5. PR1

            C’est fort possible. Mais sa critique dans le lien que j’ai fourni n’évoque pas ce point. Et pour le non spécialiste que je suis me paraît plutôt bien construite. Ainsi que celle du professeur Ricklin

          6. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Le centre de la critique de Lejbowicz est mensongère parce qu’elle fait dire à SG ce qu’il ne dit justement pas.

            Il reproche à SG de minorer l’apport scientifique des musulmans.

            Alors que SG dit exactement le contraire.

            A savoir que les musulmans ont repris essentiellement des écrits scientifiques et ont systématiquement écarté les écrits philosophiques pour non conformité à l’islam.

            Avec une exception, Aristote, et une exception dans l’exception, très révélatrice : « la Politique » …

            Enfin les Historiens (Hérodote etc) ont été considérés comme sans intérêt pour les musulmans et donc non traduits …

            Ouvrez un peu les yeux : le politiquement correct a détruit dans les facs américaines les humanités, les sciences sociales.

            Il s’est même attaqué, il y a déjà plus de 20 ans, aux sciences dures :

            https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Sokal

            Souhaitez-vous vraiment qu’il fasse de même dans l’Université française ?

            Le mal est déjà très avancé : l’affaire SG le prouve.

          7. PR1

            Bonjour,

            Je ne suis pas tout à fait d’accord. Sur l’aspect transmission du savoir c’est incontestable.Ils ont été intermédiaires qui firent connaître à l’Europe les découvertes de l’Asie et lui transmirent l’héritage grec. Il y a eu également dans les sciences des découvertes qu’ils ont fait pas eux mêmes. Comme Al-Hazen dans le domaine de l’optique. Il est d’ailleurs intéressant de noter que les grands savants arabo-musulmans finiront assez mal. Condamné pour des raisons religieuses.
            J’ouvre les yeux. Et je constate encore aujourd’hui, classement Shanghai 2016, que sur les 20 premières universités du monde 18 sont américaines. Si c’est le résultat du politiquement correct vivement que l’on fasse la même chose chez nous.
            Quant à l’affaire Sokal il est précisé que la revue Social Text n’avait pas de comité de lecture à cette époque

          8. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Oui, vous avez raison sur la supériorité actuelle du système universitaire américain.

            Reste que beaucoup de facs aux USA sont rongées par le politiquement correct.

            On a voit, en France cette fois, les délires de la ci-devant Juliette (UNEF-Tolbiac).

  10. Conan

    « Les arts de l’islam » ….
    Ah bon, ça existe ? Il me semblait que cette théocratie totalitariste était au contraire l’ennemi de toute expression artistique …de même que de toute science ou progrès …
    Entendons-nous bien, il y eut des arabes savants et artistes, mais avant que tout se fige sous l’effet de cette théocratie.
    Les beaux palais à l’architecture ouvragée réalisés en Andalousie et autres lieux de conquête l’ont été par des artistes assyro-chaldéens traînés sur place en esclavage par les arabo-musulmans…

    1. PR1

      Les Arts de l’Islam çà existe. Il y a tout un pavillon au Louvre qui leur est consacré. je ne peux que vous en recommander la visite. C’est vraiment le plus beau musée du monde.

  11. corinne

    L’affaire n’est pas nouvelle dans le Nord, département totalement islamisé, le musée des beaux-arts de la ville de Lille invite régulièrement des artistes musulmans pour parler de notre culture artistique comme d’un cadeau de la part de l’orient. La volonté d’assimiler notre grande culture artistique comme une conséquence de l’art moresque est tout simplement ridicule tellement elle est fausse. Mais dans ce département hautement craintif des musulmans, le message passe comme une lettre à la poste. C’est honteux et grossier mais les nordistes adorent. A saint sauveur, un lieu culturel plus dédié à l’Afrique, on ne rencontre même plus un seul blanc dans l’encadrement des expositions où on a jamis vu autant d’africains déguisés en habit du siècle des lumières sur les oeuvres exposées. Une époque où les africains, on le sait, peuplaient la totalité du territoire européen. Bref, l’encadrement est entièrement musulman et ils ne parlent même plus français entre eux. Quand un juif est reconnu par son idientité ils informent les autres en arabe. Quelle belle région culturelle!

  12. kovac

    Je veux bien essayer de comprendre l’islam mais avant il faudra qu’ils laissent la parole aux femmes et qu’ils laissent libres les jeunes filles de choisir leurs maris et partager un morceaux de cochons avec les bon français !

Comments are closed.