Savez-vous pourquoi les femmes doivent être tenues à l’écart de la science et du savoir ?


Savez-vous pourquoi les femmes doivent être tenues à l’écart de la science et du savoir ?

Je suis tombé – par hasard, mais y a t’il un hasard ?… -, sur le site d’un certain   » Issa Hamad  » , qui dispense cours et avis sur la pratique de l’Islam  … .

 

Dans l’un de ses articles, il cherche ainsi à  prodiguer aux internautes convertis quelques  conseils en matière d’éducation notamment en ce qui concerne les filles et jeunes femmes  maghrébines ( et qui pour certaines sont françaises … )

 

Je n’ai pu résister au plaisir de vous en adresser une copie, copie que vous voudrez bien  trouver ci-dessous.

 

Ce Monsieur  » Issa Hamad  » a au moins un mérite : celui de ne pas avancer masqué, et  d’assumer ses propos.

 

Mais c’est le seul mérite que j’ai pu lui reconnaître… , tant ses propos sont particuliers.

 

Courage accrochez vous pour la lecture ! … .

 

 

 » La femme diplômée … et ses cornes  » 

 

Les filles ont toujours été tenues à l’écart de la science et du savoir, et ce pour trois raisons :

-Parce qu’elles n’ont pas l’intelligence (abstraction, analyse, synthèse) pour comprendre quoi que ce soit.

-On n’a pas besoin qu’elles deviennent savantes pour accomplir plus tard leur raison d’être, à savoir devenir des épouses soumises et des mères aimantes.

-Parce que la connaissance produit toujours sur elles un effet absolument délétère.

Cet effet délétère est très simple à observer et il se vérifie presque toujours.

En effet, la jeune femme qui a fait de longues études est enflée d’un tel orgueil et d’une telle certitude d’être intelligente qu’elle devient hermétique à l’autorité de l’homme. Elle voit cette science acquise comme un moyen de se hisser au niveau de l’homme, de lui prouver qu’elle vaut autant que lui, qu’elle est capable de réfléchir et de comprendre autant que lui si ce n’est plus, et de ce fait, qu’il n’a pas d’ordre à lui donner, qu’il n’a plus rien à lui apprendre et qu’elle a parfaitement le droit de contester tout ce qui émane de lui. On parle bien de son futur mari, parce que devant son professeur ou son patron, elle continuera de s’écraser docilement en conformité avec sa nature profonde de femelle. En fait, les diplômes sont pour la jeune femme la conquête d’un phallus qu’elle ne manquera pas de brandir face à une majorité d’hommes.

Mais soyons sérieux, la jeune femme diplômée n’est qu’une petite idiote prétentieuse qui a juste eu le talent d’apprendre par cœur ses leçons (pendant que son frère jouait, se bagarrait ou draguait) et de tout recracher consciencieusement le jour de l’examen, ce qui ne démontre en aucun cas une quelconque intelligence réelle, encore moins une profondeur et une subtilité d’esprit. Il est même tout à fait savoureux de discuter parfois avec certaines d’entre elles et de mesurer rapidement l’écart prodigieux entre le niveau affiché de leurs diplômes grandioses et la stupidité naturelle qui est la leur et qu’elles s’évertuent vainement à dissimuler derrière un niveau de langage pédant et des références livresques sensées impressionner. C’est à ce moment précis que se met à résonner dans notre tête cette merveilleuse phrase de Nietzsche : « La femme est une surface qui mime la profondeur. »

Attention, la jeune femme qui a fait de longues études a une très haute opinion d’elle-même, ne vous aventurez pas à mettre à nu sa médiocrité intellectuelle ou à lui faire remarquer malicieusement quelconque illogisme dans ses raisonnements alambiqués, à moins qu’affronter son courroux et sa mauvaise foi ne fasse partie, comme pour moi, des petits plaisirs de la vie dont vous vous délectez avec gourmandise.

Cette jeune femme ne manquera bien entendu aucune occasion pour afficher son mépris pour les hommes n’ayant pas atteint son niveau d’études, ce qui est logique puisque la jeune femme ne fait absolument pas de longues études par passion pour la discipline qu’elle a choisie, par amour pour la science, les arts, ni même un métier quelconque, bien sûr que non ! Elle n’étudie que par ambition, parce qu’elle veut – on qu’on lui a fait vouloir – accéder à un futur pouvoir d’achat qui lui permettra d’acheter tous les sacs à main de luxe qui la font rêver et d’envoyer balader son futur mari dès qu’il commencera à lui sortir par les oreilles. Et puis pour la maghrébine, il y a aussi le désir immonde de venger sa mère soumise en montrant à son père qu’elle est plus forte que ses frères.

Vous l’aurez compris, les études pour les filles, ça n’apporte que du mal. Comme on dit chez nous, ça leur fait sortir des cornes que rien ensuite ne parviendra à couper.

Alors je le dis clairement, selon moi, les pères musulmans maghrébins éveillés devraient tout faire pour dissuader leurs filles de poursuivre de longues études après le bac. Une petite formation rapide en couture, coiffure ou pâtisserie, devrait largement suffire.

N’oublions pas que le but essentiel doit être de les marier au plus tôt, et ce qui fera d’elles de futures bonnes épouses et bonnes mères de famille, honorables et bénies, ce n’est pas un master en informatique ou en management des ressources humaines, mais la crainte d’Allah, la douceur, l’humilité et la tendresse.

Qu’Allah sauve nos filles !

http://www.issahamad.net/la-femme-diplomee-et-ses-cornes/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




33 thoughts on “Savez-vous pourquoi les femmes doivent être tenues à l’écart de la science et du savoir ?

  1. Christian Jour

    Pourquoi discuter avec des cons pareil, il vient de prouver son intelligence, qui doit être très proche du QI d’une huître en plein soleil. Tout le monde (sauf eux) le sait bien, le coran rend con. Bref, comme on n’a pas besoin de cons en France, il faut virer tous ces dégénérés, point barre.

  2. Machinchose

    « devenir des épouses soumises  »

    Mmmmm! que voilà de saines et sages paroles!!

    et ça: « les pères musulmans maghrébins éveillés devraient tout faire pour dissuader leurs filles de poursuivre de longues études après le bac. »

    quelle finesse, quelle perspicacité, quelle prévoyance…. décidément ce Issa Hamad, c’est un Saint-Homme!

    d’ ailleurs ,il n’ y a pas de hasard, son prénom le prouve!

    Issa, ou Aïssa = Jésus !!

    Admirable penseur que cet homme!

  3. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Voilà, on le savait déjà, mais ça va encore mieux en le disant ! Rien à cacher, tout est dit !

  4. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Et comme écrit en commentaire sur son blog, s’il veut que le médecin de sa femme en soit une aussi, comment faire alors ?

  5. Rocky

    On ne peut vraiment, sur le fond, donner tort à l’auteur du texte intitulé « La femme et ses cornes »; il n’est pour cela qu’à considérer Molière et sa pièce « Les femmes savantes » pour s’en convaincre. À une femme trop éduquée et donc amenée à exercer des fonctions à minima d’encadrement – où l’on ne compte pas trop ses heures de travail – il lui sera vivement contrindiqué, à juste titre, de vouloir mener de front une trop prenante carrière de mère gestante-allaitante-pouponnante et un engagement sans faille, physique comme psychique, dans ses fonctions de responsabilités en entreprise. On ne peut remplir de son mieux un rôle, que s’il est bien défini par rapport à un ou plusieurs autres rôles; c’est ce qu’avaient compris fondamentalement nos ancêtres plein de bon sens et d’intelligence, en laissant qui à leur femme tout pouvoir sur la maisonnée, qui à leur homme tout pouvoir sur le reste, sauf exceptions … qui confirme la règle comme chacun sait.

  6. J

    Je suggère d’envoyer ce… Torchon, aux différentes associations féministes (genre Femen), et aux gourdasses du style Haas.

    En fait, cette saloperie de secte jalouse les femmes, tout simplement. Le Momo était sans doute un haineux misogyne frustré et complexé devant les femmes.

  7. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Il faudrait que ce réquisitoire misogyne et ultra méprisant envers les femmes, soit diffusé non seulement aux féministes de chez nous mais surtout auprès des principales intéressées : les futures mères….

    A diffuser dans toutes les écoles « sensibles »….

  8. SarisseSarisse

    Une petite multiplication de Wafa Sultan(médecin,gynécologue et psychiatre bac+ 15) ou de Tasleema Nasreen, leur ferait le plus grand bien!
    La femme émancipée et éduquée, la femme non soumise et désendoctrinée sera le tombeau de l’islam😊, et hop « yallah », un grand coup de sarisse dans l’obscurantisme!
    Et bien entendu , sans voiles!

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Ramadan avait plein la bouche des « SAVANTS » musulmans.

      Qui sont des spécialistes du droit islamique c’est-à-dire RIEN.

      Zemmour l’avait taclé à ce sujet : Ramadan a toujours persisté dans son imposture.

      Tout est imposture dans le monde musulman RATP qu’on nous vend en France.

      Le vrai islam, il règne sans partage dans les pays musulmans et c’est un totalitarisme.

  9. Celtillos

    ce qui démontre bien que pour accepter de devenir ou de rester musulman il faut en tenir une sacrée couche, être abrutis et inculte au dernier degrés….
    l’islam c’est le zéro absolu de l’évolution.

  10. Juleslefuret

    Bonjour , ne pas oublier de mettre en copie le document pour notre Marlene nationale . C’est de la très bonne lecture pour cette groupie du caniveau.

  11. Joël

    Ben franchement, si c’est pour en faire des « Juliette » comme sur les vidéos de FDS et l’article de RL, effectivement vaut mieux les laisser où elles sont.

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Ah, ce relativisme qui nous tue à petit feu.

      Vous en connaissez beaucoup de catholiques, même intégristes ultra, qui parlent comme ce c***ard ?

      1. PR1

        Bonjour également,

        J’en connais même qui ont jugé très intelligent de tirer dans le dos d’hommes désarmés.

          1. PR1

            Bonjour,
            Je crains que çà ne soit le même sujet. S’indigner du premier en oubliant le second relève de l’inconscience ou de l’hypocrisie. Il ne doit pas y avoir deux poids et deux mesures pour juger des actes semblables.

    2. Celtillos

      être chretien ne veut pas dire etre con et inculte, les chrétiens eux respectent les femmes et les honorent.

      1. PR1

        « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise au Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses.

        Ça ressemble quand m^me beaucoup à des préceptes musulmans

        1. AntiislamAntiislam

          Bonjour,

          J’ai été à une réunion de soutien aux chrétiens d’Orient, organisée par Goasguen.

          Il y avait là, pour faire bonne mesure, le sinistre Kbibech du CFCM, qui a allégrement charcuté des versets du Coran pour leur faire dire exactement le contraire de ce qui était dit dans le Coran.

          Pour moi Kbibech = charcutier halal.

          Vous êtes aussi un roi de la charcuterie, parce que, comme Kbibech, vous amputez la moitié du texte.

          Voici la suite du texte :

          25Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, 26afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau, 27afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. 28C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même. 29Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise, 30parce que nous sommes membres de son corps. 31C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair. 32Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise. 33Du reste, que chacun de vous aime sa femme comme lui-même, et que la femme respecte son mari.

          Et ça, on le trouve aussi dans le Coran ?

          L’épicier musulman, près de chez moi, garde sa femme enfermée, toute la journée.

          On ne peut la voir que furtivement.

          Après tout restez persuadé que le statut de la femme en monde musulman = le statut de la femme en monde chrétien.

          Si ça vous fait plaisir …

          C’est grotesque, c’est tout !

          1. PR1

            La place de la femme dans les religions monothéistes est peu ou prou la même. C’est à dire inférieure à celle de l’homme.
            Comme ici : « Que la femme écoute l’instruction en silence, avec une entière soumission. Je ne permets pas à la femme d’enseigner ni de prendre de l’autorité sur l’homme; mais elle doit demeurer dans le silence. Car Adam a été formé le premier, Ève ensuite; et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression. »
            Ceci c’est pour le texte. la pratique est un autre problème

          2. AntiislamAntiislam

            Bonjour,

            Bien sûr.

            Jésus pose l’interdit de la lapidation il y a 2000 ans, à Jérusalem.

            Le musulman Ramadan, en 2009, n’envisage, à Paris, qu’un « moratoire » pour la lapidation.

            (Et après, bien sûr, on relapidera comme en 40).

            Mais, pour vous, tout est pareil.

            Je n’ai pas de temps à perdre dans la mauvaise foi.

            A la prochaine (fois) , je fous à la poubelle.

            (Le modérateur).

  12. Catherine Terrillon

    Au moins, cet islamiste a le courage de ses opinions et ne dissimule rien de son effarante misogynie. il ne fait pas de « takiya » c’est l’unique « point positif » de cette diatribe haineuse. C’est l’islam tel qu’il est vraiment et tel qu’il sera toujours. Si on considérait les choses pour ce qu’elles sont, on ne serait pas dans la confusion actuelle.

Comments are closed.