Al Jazeera voudrait bien effacer les discours et le souvenir d’Enoch Powell de la surface de la terre


Al Jazeera voudrait bien effacer les discours et le souvenir d’Enoch Powell de la surface de la terre

Il y a une semaine, Claude T.A.L. évoquait le superbe discours d’Enoch Powell de 1968 en relayant sa traduction avec cette introduction :

Cinquantenaire de 1968 , commémoration du 20 avril 1968 :  » des fleuves de sang  » …

 » Discours des fleuves de sang « , c’est le titre qui a été donné à un discours prononcé à Birmingham le 20 avril 1968 par Enoch Powell.

Enoch Powell était, à l’époque,  » l’étoile montante  » ( les journalistes ne reculent devant aucun cliché ) du parti conservateur britannique.

Dans ce discours, il prédisait ce que serait l’avenir de la Grande Bretagne avec une immigration massive :
« Si je regarde vers l’avenir, je suis empli de sombres présages ; tel le poète romain, il me semble voir le Tibre écumer d’un sang abondant ».

Inutile de préciser que sa carrière politique fut définitivement brisée, même si :  » un sondage de l’organisation Gallup réalisé fin avril 1968 montra que 74 % de la population était d’accord avec lui  » ( wikipedia ).

Je me proposais d’écrire un article à ce sujet le 20 avril, mais la BBC ( oui, la BBC ! ) me fait avancer la date prévue :
Elle vient d’approuver la programmation, sur  » radio 4 « , de la lecture complète de ce discours par un acteur.

http://www.bbc.com/news/uk-43745447

Il n’y a pas de raisons ….. Nous aussi, nous pouvons avoir connaissance de ce discours .

http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/14/commemoration-de-1968-des-fleuves-de-sang-annonces-par-enoch-powell/

Et voici que nos « amis » d’Al Jazeera voudraient bien voir disparaître ce discours… La charia dans nos pays occidentaux, c’est tout de suite.

Pourquoi la popularité d’Enoch Powell et de son discours raciste est préoccupante ::: http://www.fdesouche.com/991989-pourquoi-la-popularite-denoch-powell-et-de-son-discours-raciste-est-preoccupante
Par Porthos
20/04/2018

Selon la chaîne qatarie Al-Jazeera, la popularité d’Enoch Powell et de son « discours raciste » est préoccupante

Il n’y a pas eu de «fleuves de sang» en Grande-Bretagne, mais Enoch Powell et son discours raciste sont toujours populaires.

Le 20 avril 1968, il y’a cinquante ans de cela, le secrétaire à la défense britannique du cabinet fantôme Enoch Powell avait prononcé le fameux discours « fleuves de sang »

Pour marquer les cinquante ans de ce discours, la BBC a pris la décision de le diffuser en intégralité pour la première fois à la radio.

Cette décision a provoqué l’indignation de ceux qui auraient souhaité qu’on oublie que ce discours fut très populaire à l’époque.

Près de 74% des Britanniques étaient d’accord avec lui quand il disait que «Dans 20 ans, les Noirs domineront les Blancs dans ce pays.»(…)

Cinquante ans plus tard, le Royaume-Uni se retrouve au milieu d’un autre scandale sur l’immigration concernant des enfants de travailleurs caribéens invités à participer à la reconstruction de l’économie britannique après la Seconde Guerre mondiale et qui seraient menacés d’expulsion. La Grande-Bretagne a-t-elle vraiment changé au cours du dernier demi-siècle?(…)

La relation étroite qu’entretenait Powell avec l’extrême droite ne peut pas expliquer tout le soutien qu’il reçut à l’époque. Cela n’explique pas pourquoi les syndicats de gauche l’ont également soutenu, ou comment le gouvernement travailliste de gauche a introduit le Commonwealth Immigrants Act, quelques temps après le discours, mettant fin à une période où des personnes issues des anciennes colonies pouvaient venir librement au Royaume-Uni. Le discours de Powell résonnait clairement chez des millions, si ce n’est des dizaines de millions de britanniques.

Des personnalités diverses l’avaient publiquement soutenu. Eric Clapton, le célèbre guitariste, avait pris la défense de Powell sur scène en 1976 et avait demandé aux «étrangers» de rentrer chez eux.

L’ancien leader charismatique du parti travailliste, Michael Foot, l’avait qualifié de «personnalité exceptionnelle» et avait parlé de son renvoi du parti conservateur comme d’une «tragédie». Bien que l’idée n’ait jamais été mise en œuvre, Powell avait proposé la création d’un «ministère de la remigration» pour organiser des «rapatriements volontaires».

En juillet 1969, le Guardian qui critiqua le discours de Powell et ses «statistiques fallacieuses», posa néanmoins la question suivante: «Est-ce qu’on ne pourrait pas diminuer plus facilement la malheureuse concentration de communautés colorées dans quelques régions du pays par « le rapatriement volontaire » plutôt que par une politique de dispersion des immigrés à travers le territoire?»

Powell avait réussi à exploiter le mécontentement ressenti par le public face à l’immigration massive. Plutôt que de calmer les craintes des gens, il les avait incité à la violence.

Powell n’était pas un prophète. Il n’y a pas eu pas de «fleuves de sang», bien que l’immigration en Grande-Bretagne se soit poursuive. Cependant, le Brexit l’a emporté, à l’issue dune campagne axée sur l’immigration.

Il y a également eu des politiques en matière d’immigration scandaleuses que Powell aurait approuvées, comme cette directive anti-migrants qui a conduit entre autres, au scandale Windrush qui secoue actuellement la société britannique.

Ce scandale n’est pas vraiment une surprise. La tentation de la droite britanique de renouer avec la pensée de Powell n’a jamais vraiment disparu.

En 2012, le secrétaire d’Etat conservateur Iain Duncan Smith, avait écrit la préface d’un nouveau recueil d’essais, dans laquelle il exprimait de l’admiration pour Powell. Il avait regretté le ton incendiaire du discours mais estimait que Powell n’était pas raciste. Les jeunes conservateurs affirment eux aussi, en privé, que le slogan «Powell avait raison» ne devrait plus être abandonné à l’extrême droite.(…)

Al Jazeera
::: https://www.aljazeera.com/indepth/opinion/popularity-enoch-powell-racist-speech-180419160459434.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.

Articles du même thême

6 thoughts on “Al Jazeera voudrait bien effacer les discours et le souvenir d’Enoch Powell de la surface de la terre

  1. Alize

    Est-ce qu’Al Jazeera voudrait bien effacer les faits et les écrits de Mahomet, de l’islam, du coran, de ses adeptes depuis 1400 ans…?

  2. Conan

    Ces gens rêvent qu’il soit interdit de décrire chez nous les effets du totalitarisme islamique !
    Pourquoi ?
    C’est si inquiétant que ça ?
    Pour ce qui nous concerne, nous ne sommes pas gênés que le monde entier apprenne l’absurdité de nos guerres de religion, notamment celle ayant présidé aux massacres des protestants…
    Hé oh, les bédouins entorchonnés, faut évoluer, sinon, restez chez vous avec vos chameaux et vos sauterelles et foutez nous LA PAIX !
    M…e à fin !

Comments are closed.