Liberté, égalité, adelphité ; écriture inclusive et droits humains : ils réécrivent la Constitution


Liberté, égalité, adelphité ; écriture inclusive et droits humains : ils réécrivent la Constitution

Qu’avons-nous donc fait pour mériter cela ?

Des incultes, des névrosées, des hystéro-dingues vouant leur vie à essayer d’avoir une revanche sur les hommes qui ne leur ont rien fait…

Et ces dingues font partie, naturellement, du Haut Conseil à l’égalité entre hommes et femmes (merci Hollande ).

Et ce Haut conseil qui n’a pas été élu se permet de faire des propositions de modification de NOTRE CONSTITUTION qui seront votées, bien entendu, par les LREM aux ordres de Macron pour qui les désirs de Schiappa sont des ordres.

Après tout il y a là une cohérence. Ils veulent changer la France et les Français. Il est donc normal qu’ils changent notre constitution…

Certes, il faut à Macron une majorité des 3/5 ème, mais il est suffisamment roué pour insérer dans la nouvelle Constitution quelques points auxquels tiennent ses ennemis pour que ces derniers votent l’ensemble.

Et il est clair que le clan gauchiste ( suivez mon regard… ) sera en état orgasmique avec le changement de quelques mots.

Quant aux recommandations des tarés de service, les voici, cardiaques s’abstenir :

Le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes a fait neuf recommandations parmi lesquelles il propose de changer « droits de l’Homme » en « droits humains » et de garantir le droit à la contraception et à l’avortement. 

Écrire « droits humains » et non plus « droits de l’Homme », garantir le droit à la contraception et à l’avortement  : le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) fait neuf recommandations de modification de la Constitution, dans un avis publié mercredi.

De « droits de l’Homme » à « droits humains ». La révision constitutionnelle annoncée est « une opportunité de reconnaître encore davantage l’égalité entre les femmes et les hommes comme principe fondamental de l’organisation des pouvoirs publics et de notre société », écrit le HCE dans cet avis. Parmi ses neuf recommandations « pour une Constitution garante de l’égalité femmes-hommes », le Haut conseil suggère de remplacer l’expression « droits de l’Homme » par « droits humains », formulation utilisée selon lui « par la plupart des pays francophones ».

Écriture inclusive et remise en cause du terme « fraternité ». Il recommande de « recourir à une écriture égalitaire », en utilisant la double flexion (« les ambassadeurs et ambassadrices »), des termes épicènes (« l’électorat ») ou le point médian (« les député.e.s »). Il propose de « conduire une réflexion sur l’usage du terme ‘fraternité' » dans la devise de la République, suggérant des alternatives comme « adelphité » ou « solidarité ».

L’avortement et la contraception comme droits constitutionnels. Plusieurs recommandations visent à « garantir le partage du pouvoir à égalité », par exemple en écrivant « la loi ‘garantit’ – et non plus ‘favorise’ – l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives (…) ». Afin de « garantir de nouveaux droits fondamentaux », le Haut conseil recommande également d’insérer un nouvel alinéa dans le préambule de la Constitution, disant que « la République garantit le droit à la contraception et à l’avortement, ainsi que le droit à une vie sans violence sexiste et sexuelle ».

Il suggère également de « reconnaître le principe de la budgétisation sensible au genre, à l’instar de la Constitution autrichienne », notamment en ajoutant que les lois de finances et de programmation « s’inscrivent dans l’objectif d’égalité entre les femmes et les hommes ».

http://www.europe1.fr/politique/egalite-femmes-hommes-le-haut-conseil-recommande-de-modifier-la-constitution-3629318

Une catastrophe, une Constitution qui ressemblera et à Schiappa et à Macron, je ne vous dis pas le ridicule et la monstruosité.

-Droits humains au lieu de Droits de l’Homme ? Juste pour utiliser le terme anglais qui n’a rien à voir avec les Droits de l’Homme ( liés à ceux du citoyen chez nous…). Il s’agit tout simplement d’abolir l’essence de la Déclaration de 1789 pour prendre comme modèle celle de 1848 qui n’a rien à voir.

Les Droits de l’Homme concernent des droits fondamentaux, valables partout, en tous temps. La liberté, l’égalité, la fraternité.

Les droits humains ( human rights ) sont une dérive des droidelhommiste, dérive idéologique et politique qui n’a plus rien à voir. C’est un fourre-tout où chacun met ce qui lui tient à coeur… Certains osent même dire que porter le voile serait un droit humain…

Un extrait ci-dessous d’un ancien article de notre juriste Maxime pour éclairer le débat :

L’instrumentalisation des droits de l’homme, politiques (première génération) comme économiques et sociaux (deuxième génération) est en fait l’oeuvre d’ennemis des droits de l’homme.

La « néo-gauche » dite encore la « gôche » en fait partie.
Les droits de l’homme sont nés notamment de la Charte « Magna carta », qui s’inscrit elle-même dans la tradition des chartes médiévales conçues comme l’octroi de droits à une collectivité réduite (par exemple, les chartes de communes, les chartes de franchise : https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_franchises).Ces chartes sont un élément du patrimoine commun européen et les ancêtres des textes les plus vénérables qui soient, notamment la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.

Les droits fondamentaux, quelle que soit leur nature, comme la démocratie, se pratiquent idéalement dans des unités politiques restreintes. Plus leur champ d’application s’étend, plus il devient difficile d’en faire respecter les principes, en sanctionnant les abus. Nos gouvernants le savent parfaitement car c’est une classique de la philosophie politique ; on le dit moins, voire jamais, pour les droits de l’homme, qui en sont pourtant le complément indispensable.

Un Etat comme la France, c’est le maximum qu’on puisse faire pour ne pas trop s’éloigner de l’idéal des cités grecques antiques corrigé et enrichi par le projet révolutionnaire. C’est pourquoi aussi les Etats-Unis se sont constitués selon une structure fédérale.

Européaniser ou mondialiser la démocratie et les droits de l’homme, c’est mettre en échec la réalisation de ces idéaux ; c’est pourquoi politiques comme puissances économiques agissent généralement de conserve pour détruire les entités nationales. C’est là une profonde régression résultant d’une politique d’extrême-droite, la vraie !

http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/27/les-veritables-ennemis-des-droits-de-lhomme-sont-hollande-taubira-et-leur-clique/

 

Ecriture inclusive.. Ben voyons… On a déjà dit tout le mal que l’on pense de ces pauvres tares qui sont incapables de se sentir exister si elles ne sont pas visées explicitement dans un texte… Le sentiment d’appartenance à un groupe orthographié au masculin, elles le vivent comme un affront. Et au lieu d’aller voir un psy, voilà qu’elles imposent leurs blocages à tous avec la complicité active de Macron.

Par contre, remplacer la fraternité par l’adelphité… c’est gravissime.

En sus d’être une stupidité étymologique, en grec le frère c’est « adelphos », la soeur « adelphè »… Et quand on dit adelphité, tous les hellénistes entendent « ensemble des frères ».

Mais le plus grave, c’est qu’ils veulent remplacer  un mot très clair et très riche, figurant sur les frontons de nos  Mairies, faisant partie de notre patrimoine, par un autre qui n’a pas le même sens du tout.

La fraternité, comme l’égalité, n’a pas de sexe. C’est une valeur, une idée… Elle signifie que l’autre, le citoyen, au-delà de son sexe, de sa naissance, de son métier, de son niveau social… est le même  que soi. Et qu’on lui doit aide et assistance, parce qu’il fait partie de la même nation.

Un gros mot, nation. Qui disparaît, bien sûr, avec l’adelphité qui désignerait selon une définition trouvée via google des relations solidaires et harmonieuses entre êtres humains, femmes et hommes.

Plus rien à voir avec la fraternité.

La fraternité renvoie avec la vieille idée romaine de bien commun ( res publica ) l’adelphité renvoie à deux sexes considérés comme en guerre, et auxquels on consacrerait des efforts pour éviter la guerre.

Quel retour en arrière, quelle décadence… Passer du grand tout à l’individu et à ses petites histoires -freudiennes – : avoir un pénis ou pas.

En complément, un extraite d’un article de Maxime qui évoque fort bien les spécificités de la fraternité  et montre que la solidarité induite par l’égalité et la fraternité ne peut concerner que les nationaux, pas ceux qui viennent d’un autre pays… Ceci explique peut-être, aussi, l’empressement des femelles à modifier notre Constitution :

La solidarité nationale est réservée aux citoyens dans la Déclaration de 1789, un texte qui a une valeur juridique suprême.
La Constitution de 1958 proclame aussi la devise « liberté, égalité, fraternité » dans son article 2.
Implicitement, la fraternité est prescrite entre citoyens puisque dans la Déclaration de 1789, la liberté et l’égalité sont aussi proclamées mais seulement au bénéfice des citoyens.

Le préambule de la Déclaration est sans équivoque, qui proclame que la Déclaration est adoptée « afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution et au bonheur de tous » (au sein du groupe des citoyens, les autres Etats indépendants font ce qu’ils veulent en revanche).
La fraternité étant sur le même plan que la liberté et l’égalité, même si la Déclaration ne s’y réfère pas, c’est entre citoyens de la même façon qu’elle est établie. Elle justifie que la solidarité ne soit que nationale.

Les textes ultérieurement ratifiés, d’inspiration mondialiste, sont contraires à notre identité constitutionnelle.
Une Constitution peut être modifiée, mais elle peut être aussi dénaturée quand l’assemblée réussit à faire passer des mesures qui contredisent dans leur logique les textes préexistants et non abrogés.
Le régime républicain a une certaine cohérence. S’il devait y avoir du droit naturel, il se trouverait dans cette cohérence objective.

La République défigurée n’est plus la République. « La République en marche » n’est pas la République.

http://resistancerepublicaine.eu/2017/07/02/grace-aux-articles-4-et-10-de-la-ddhc-de-1789-on-peut-interdire-limmigration-musulmane/

 

L’avortement et la contraception inscrits dans la Constitution comme des droits fondamentaux ? Mais c’est une hérésie, un scandale, un non-sens. Et c’est une pro-avortement et une pro-contraception qui vous le dit !

Aucun droits sociétal ne doit être inscrit dans la Constitution parce qu’ils dépendent de bien des choses et d’abord de la volonté individuelle de chacun. Sans parler de circonstances particulières où l’intérêt général imposerait d’y avoir recours ou de ne pas y avoir recours. Il faut des lois pour les autoriser, les permettre, mais ils ne peuvent pas être gravés dans le marbre de la Constitution.

Le pouvoir est aux mains de fous, de médiocres, de déséquilibrés…

Ils voteront peut-être tout cela… Mais il en est de ces sottises comme des autres, nous les abolirons quand nous aurons gagné la guerre qui éclatera forcément un jour ou l’autre. Ou alors nous serons morts et nos descendants auront quitté la France, prête pour remplacer leur Constitution féministe par la Charia.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


28 thoughts on “Liberté, égalité, adelphité ; écriture inclusive et droits humains : ils réécrivent la Constitution

  1. Machinchose

    « adelphité »

    Va savoir pourquoi j’ ai immédiatement fabriqué dans ma tête, Pythié de Delphes….. quelle pitié…..

    «  »en grec le frère c’est « adelphos », la soeur « adelphè »… Et quand on dit adelphité, tous les hellénistes entendent « ensemble des frères ».

    et un de ces quatre matins aprés quelques années de sodomisation des mots, des termes, de leur sens on finira bien par avoir enfin un  » Adolphino » qui réglera les factures accumulées….a sa manière

    1. jojo ( le plombier )

      Nos « frères » ont tout compris bien avant nous puisque à la trilogie Liberté Égalité Adelphité … ils revendiquent en complément la Gratuité au nom des human rights. Comme quoi y a pas que les mots qui se font sodomiser .

  2. J

    Ces gauchistes sont juste obsédés par le sexe, voilà. Sérieusement, je comprends quand les femmes se sont battues pour voter, pour être indépendante financièrement et dans la vie. Je comprends aussi le combat pour l’égalité salariale. Mais ces combats sont valables parce qu’ils résultent d’une discrimination. L’égalité des mots avec cette connerie d’écriture inclusive, ou la féminisation des métiers, ça, c’est pas un combat.
    D’abord, l’égalité des sexes est une hérésie car une femme et un homme sont différents. C’est comme ça et pas autrement. Il vaut mieux respecter ces différences et vivre côte à côte, avec nos forces et faiblesses à tous.
    Et il faut arrêter de s’offusquer pour un simple mot. Oui on utilise le masculin en priorité, et alors ? ça empêche vraiment des gens de dormir, que ce ne soit pas les Droits de la Femme ?
    Et cette manie de classifier les actions en fonction des « victimes ». L’égalité salariale (pour un même poste) doit s’appliquer pas seulement entre un homme et une femme, mais aussi entre deux hommes, ou deux femmes, ou entre un valide et un hanidcapé, s’ils font le même travail avec le même rendement. Pourquoi se focaliser sur la différence homme / femme ?
    De même, pourquoi donner des gravités à des agressions ? Pourquoi agresser un homosexuel serait plus grave que d’agresser un hétérosexuel ? Le résultat est le même : blessure, traumatisme, peur… Pourquoi ces séquelles seraient-elles de facto plus grave chez l’un que chez l’autre ? Les gauchistes ont l’art de créer la discrimination.

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Si l’on agresse un homo uniquement parce qu’il est homo, il y a quelque chose de spécifique en plus par rapport à un individu pris au hasard. La discrimination est manifeste.

      1. J

        Et si un homo agresse un hétéro juste parce qu’il est hétéro, c’est la même chose mais au total, le mal restera le même, qu’il y ait mobile ou pas. C’est justement parce qu’on a commencé à classifier les agressons en leur donnant plus ou moins d’importance selon l’appartenance de la victime à une minorité ou non, qu’on se retrouve dans cette situation.
        Au total, un homme blanc hétéro tué, ça devient moins grave qu’un noir, qu’un arabe ou qu’un homo tué. C’est débile et justement anti-égalitaire.

        1. Amélie Poulain

          Tout à fait d’accord avec votre commentaire. En France, on aime bien les « cases » en oubliant que les cases en question créent de la discrimination interdite par la Constitution je crois, non ?

  3. Lacata

    Et moi c’est quand tante Adèle a un aphte. Et puis si adelphité veut dire solidarité, ce n’est pas la même chose que fraternité. Désolé, la fraternité implique que nous avons une ascendance commune, du moins une histoire commune faite de sang mêlé sur les champs de bataille, donc une mère commune: la patrie qui est la terre de France pour laquelle nos anciens se sont battus et sont morts pour elle.

  4. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Et pendant ce temps, comme hier, comme demain, Macron fait entrer 2000 musulmans en France.

    Et samedi soir, Arte va continuer à déployer sa propagande totalitaire en un documentaire en trois (!) volets :

    « Nous sommes tous des migrants ».

    La France de Macron est un mixte de la Byzance, où l’on discutait du sexe des anges, pendant que les musulmans envahissaient la région et des états nazis et staliniens quant à la propagande totalitaire …

    Et pendant ce temps, le Qatar massacre les homosexuels et sa chaîne AJ+ développe, en France, une propagande LGBT à l’américaine, complétement délirante dans la ligne de ce que dénonce l’article.

    https://www.facebook.com/ajplusfrancais/videos/vb.394973304203658/552666615100992/?type=2&theater

    On a l’impression, dans notre France, d’habiter une maison de fous et on ne voit guère la lumière de sortie …

      1. Amélie Poulain

        « On a l’impression, dans notre France, d’habiter une maison de fous et on ne voit guère la lumière de sortie … »

        Tout à fait d’accord, et le traitement ci-dessus est urgent.

    1. Joël

      Mieux que ça, maintenant même les terroristes sont les bienvenus en France :
      Loi asile-immigration : Un amendement a été rejeté. Il proposait de refuser ou de mettre fin au statut de réfugié lorsque la personne en bénéficiant constitue une menace grave pour la sûreté de l’État ou d’un État membre de l’Union européenne.
      http://www.fdesouche.com/990905-un-amendement-a-ete-rejete-il-proposait-de-refuser-ou-a-mettre-fin-au-statut-de-refugie-lorsque-la-personne-en-beneficiant-constitue-une-menace-grave-pour-la-surete-de-letat-ou-dun

    2. Conan

      A 60.000!€/an par tête importée …Basta ! ça va comme ça !!…
      Marre de payer pour faire entrer leur excédent de chômeurs formés uniquement aux égorgements rituels de l’aïd !!…
      Et tous ce fondus des affaires sexuelles lgbtistes et pan !!!..(fallait y penser …) quand s’intéresseront-ils enfin, tous ces castrés, à notre droit à une érection saine, vigoureuse et populo francouillarde ???!!!….
      Voilà qui ferait un bel ordre du jouir gouvernemental !

  5. Amélie Poulain

    Qu’est ce qu’ils sont bêtes, ils n’ont aucune culture, aucune recul… Ils mélangent tout, c’est méli-mélo, et ils ne vont rien changer du tout, ils peuvent toujours rêver.

    En psychiatrie quand quelqu’un délire on sait qu’il délire et ont ne suit pas son délire….

  6. Amélie Poulain

    Rectifications vu les erreurs :

    Qu’est ce qu’ils sont bêtes, ils n’ont aucune culture, aucun recul… Ils mélangent tout, c’est méli-mélo, et ils ne vont rien changer du tout, ils peuvent toujours rêver.

    En psychiatrie quand quelqu’un délire on sait qu’il délire et on ne suit pas son délire….

  7. Amélie Poulain

    « …. ainsi que le droit à une vie sans violence sexiste et sexuelle ». »

    J’éclate de rire ! Ca veut dire quoi ça ? Qu’est-ce que le « Droit » vient faire là ?

    On croit rêver… mais non.

  8. Amélie Poulain

    Et au lieu d’aller voir un psy, voilà qu’elles imposent leurs blocages à tous avec la complicité active de Macron. »

    Tout à fait !

    Bizarre, à mon âge, je ne me suis jamais sentie inférieure à l’homme dans notre Société Française, juste, à juste titre, différente. C’est cette « différence » qui les embête ?

  9. laurent plaurent p

    > revanche sur les hommes qui ne leur ont rien fait…
    Hé bien mais, justement, c’est PARCE QUE les hommes ne leur ont rien fait que ces femmes leur en veulent.
    Pas un regard concupiscent, pas une tentative de drague, pas la moindre attitude de séduction ni la moindre pincée de galanterie flatteuse, pas même une petite tentative de viol, RIEN !
    En clair ces femmes sont ce que l’on appelle communément des… « mal-baisées ».
    Et plus que probablement des même pas baisées du tout ces dernières années.
    D’où leur rancoeur contre les hommes :
    « Puisque les hommes ne me voient même pas, je vais les obliger à me prendre en considération en les faisant ch!er à mort ! »

    > le point média (« les député.e.s »)
    Euh… non. C’est pas le point « média » c’est le point « médiaN ».
    Et le point médiaN est, comme son nom l’indique AU MILIEU (et non pas en bas)
    Dans « les député.e.s » le point est en BAS (pas bon)
    Le point au MILIEU c’est « les député·e·s » (bon)
    On affiche le point médiaN par une gymnastique digitaloclaviculaire (« des doigts sur le clavier ». C’est mon néologisme stupide à moi, puisqu’en français on a désormais le droit d’écrire n’importe quoi !) :
    appuyer sur la touche ALT et la maintenir enfoncée. Sur le bloc numérique de droite, appuyer successivement sur les touche 0 1 8 3 puis relâcher la touche ALT : le point médian s’affiche.
    Pour se rappeler la séquence 0 1 8 3 :
    c’est nul (0) la pyramide (dessinée par 183, le 1 étant juste au dessus à la suite du 0) du Louvre (pour ceux qui n’aiment pas la pyramide du Louvre, et pour les autres aussi en tant que simple moyen mnémotechnique, mot qui n’est PAS un néologisme !).

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Merci pour ces astuces. Toutefois, le néologisme ne devrait pas faire intervenir la clavicule !! Il s’agit d’une gymnastique digitaloclavière ···· … je crois, bien que le correcteur orthographique souligne rageusement ce mot en rouge vif !

    2. Jean LafitteJean Lafitte

      Sur Mac, c’est à mon avis plus facile = Alt+Maj-F : ·.
      Au nom de l’égalité Mac-PC.

      N.B. : Mon MAC est rectangulaire (53×38 cm), PAS RONd !

  10. zipo

    Ce « haut conseil « est encore une usine a gaz qui ne sert strictement a rien sauf a placer les amis de mes amis dans une planque de la république et qui sont grassement payés a faire du vent!
    Mais ils doivent justifier de leur paye ,nos sénateurs et nos députés plus maintenant ce haut conseil ,décidément nos élus nous pompent jusqu »a nous saigner a blanc !
    Depuis qu’ils ont vu grandir la taille des éoliennes ils se sentent pousser des ailes pour ventiler !!!!!!!!!!

  11. Timbale

    Quand une chose bien établie se trouve modifiée par des médiocre reconnus… qu’ils prennent gare les français d’origine ne les laisseront pas faire!

  12. Joël

    Y a qu’à mettre « fiscalité », ça c’est la même pour tout le monde homme ou femme : faut payer. En plus, quelle fierté pour le pays N° 1 sur le podium de l’Europe.

  13. bm77

    C’est le laboratoire d’idées (?) » Terrra nova » qui doit fournir l’essentiel des gens du haut conseil à l’égalité.
    Arte chaine européenne fait de la propagande . Ce qui est sournois c’est qu’elle produit de bons documentaires mais en même temps elle y « glisse » toute son idéologie.
    C’est le haut du pavée médiatique alors les gens qui manquent de convictions se diront qu’il faut dire comme eux pour ne pas avoir le sentiment d’avoir raté quelque chose ou d’être à côté de la plaque!
    Pour moi ça fait l’effet inverse plus on veut me convaincre de façon trop insistante plus ça devient un bourrage de crane indigeste.
    Même dans les fictions, films et séries, on a le droit en France à cet espèce de « gloubi glouba » insidieux. C’es pourquoi je prends des pincettes quand j’ai affaire à une production Française. C’est quand même dommage que l’on tombe à chaque fois sur des histoires sociologiques de donneurs de leçon alors qu’il y aurait tant à faire . C’est un vrai gâchis.
    Où sont nos grands réalisateurs d’antan ?
    On voit bien qu’à l’image de notre société , c’est la médiocrité qui règne malgré l’exception culturelle qu’ ne nous a pas épargnée de ce marasme.
    Et c’est un abonné de longue date à C+ qui vous le dit sachant qu’à Canal on a le droit à toute la production Française!

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      C’est exactement cela : Arte mélange bons documentaires et documentaires de propagande.

      Maxime et moi avions commenté sur RR une série d’origine turque, qui se présentait comme historique, totalement scandaleuse quant aux faits.

  14. Dorylée

    J’attire modestement votre attention sur l’ÉNORME différence entre les droits de l’homme et les droits de l’Homme. Il convient de faire très attention à la majuscule qui change complètement le sens du mot  » homme « .

    1. Amélie Poulain

      Tout à fait, la majuscule est importante : on parle de l’Homme dans un sens général relatif à la caractéristique d’être un Humain, ce n’est pas sexué.

      Mais les esprits tordus voient des choses malsaines partout, c’est bien connu. Ils devraient pousser leurs connaissances en Français, ça irait mieux.

  15. frejusien

     » adelphité  » mais c’est évident, comme dirait l’autre,  » mais c’est bien sûr ! »,
    pourquoi n’y avons-nous pas pensé avant ?

    Le mot est lumineux comme la pensée créatrice qui l’a enfanté.

    La fraternité, tout un chacun connait, mais l’adelphité, je crois que c’est encore une entourloupe pour augmenter la confusion dans l’esprit des gens très majoritaires qui ne sont pas des linguistes distingués, ni des hellénistes, encore une idée qui sent la « caste » au pouvoir

Comments are closed.