Donald Trump aurait-il frappé des sites russes en Syrie ? Que veulent Trump et Erdogan ?


Donald Trump aurait-il frappé des sites russes en Syrie ? Que veulent Trump et Erdogan ?

https://fr.sputniknews.com/international/201804161035964081-trump-frappes-syrie-sites-russes/

Donald Trump était prêt à frapper entre autres des sites militaires russes et iraniens en Syrie, mais le chef du Pentagone James Mattis s’est prononcé contre cette initiative, relate The Wall Street Journal.

La veille des récentes frappes contre Damas, James Mattis aurait soumis à la Maison-Blanche trois scénarios éventuels: une frappe contre des sites militaires syriens liés à la fabrication d’armes chimiques; une frappe contre un spectre de cibles plus large, y compris contre des sites de recherches liés à la production d’armes chimiques et contre des centres de commandement militaire; et une frappe contre les DCA russes et iraniennes.

La dernière option aurait visé à «saper le potentiel militaire du régime syrien», sans affecter directement les «mécanismes politiques de Bachar el-Assad».

Selon le journal, Donald Trump insistait sur ce dernier scénario, mais le chef du Pentagone s’y est fermement opposé, si bien que le Président américain a dû accepter la conception d’un «scénario hybride».

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d’infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles, dont 71 ont été abattus à l’approche de leurs objectifs. L’année dernière, l’aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles.

Oui ! Il s’agit bien de cela ; sortir le président Assad et s’emparer de la Syrie en se la partageant en y mettant le ou les pantins de leur choix comme gérants mais en étant eux les proprios du territoire pour l’exploiter à leur convenance et en tirer le meilleur parti.

Ils auront donc tué et déplacé des millions de personnes sous couvert de protéger la démocratie, leur passe-droit.

Après c’est le tour de qui ?! Parce que ce n’est pas fini !

Entre temps, ils vont parader plus blancs que blanc ; champions du droit, de la morale ; les vertueux en action.
__________________________________
La Turquie appelle à un « ordre politique légitime » en Syrie
::: https://fr.news-front.info/2018/04/16/turquie-appelle-a-ordre-politique-legitime-syrie/

Date de publication: 16 04 2018, 00:26
Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a déclaré que le conflit entre les Etats-Unis et la Russie en Syrie « doit aller au-delà des guerres par procuration et des démonstrations de forces géopolitiques ».

« Il doit être focalisé sur l’établissement d’un ordre politique légitime, démocratique et inclusif sans le régime d’el-Assad et les groupes terroristes tels que Daech, al-Qaïda, les PYD et YPG… » a écrit Kalin dans le quotidien turc Sabah.

Notant que « les preuves que le Régime el-Assad a de nouveau utilisé des armes chimiques le 7 avril sont avérées », il a ajouté que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a signalé que 500 personnes « affichant des symptômes d’exposition à des produits chimiques toxiques » ont été traités à Douma.

Kalin a réitéré que l’utilisation des armes chimiques n’est qu’une partie de la tragédie syrienne soulignant que « l’attaque chimique du 7 avril doit être prise au sérieux et que le régime doit être tenu pour responsable pour ces crimes de guerre ».

« Le président Recep Tayyip Erdogan l’a justement dit. Beaucoup de personnes sont mortes à cause de l’utilisation des armes conventionnelles et la communauté internationale n’a pas réagi face ce drame, laissant le peuple syrien en proie à la barbarie du Régime el-Assad, d’une part, et Daesh et les autres groupes terroristes d’autre part », a affirmé Kalin.

Le porte-parole de la présidence turque a rappelé que « ce n’était pas la première fois que le Régime utilise des armes chimiques et quand cela est arrivé en 2013, le président américain Barack Obama a signalé que la ligne rouge a été franchie mais n’a rien fait pour éviter la répétition de tels ‘actes barbares ». « C’est cet échec d’Obama qui a permis à la Russie et à l’Iran d’entrer en Syrie et offrir une bouée de sauvetage au régime d’el-Assad », a-t-il déclaré.

« Au cours des quatre dernières années, la saga syrienne a été utilisée par les puissances mondiales et les acteurs régionaux pour se positionner géopolitiquement », a fait savoir Kalin notant « qu’il est peu probable que cela change aujourd’hui ».

« Le problème est que l’objectif n’est pas de mettre fin à la guerre mais de l’exploiter, de différentes manières, pour exercer une influence en Syrie, en Irak et au-delà », a poursuivi le porte-parole de la présidence turque affirmant que « le Régime d’el-Assad est ses alliés sont les seuls à qui profite cette « stratégie du bord de l’abîme » alors que le peuple syrien continue de souffrir ».

L’UE/l’OTAN , tous ensemmble ouais, ouais, tous ensemble, d’accord pour le feu d’artifice en Syrie ce 13 avril 2018 ; oui ! mais, eux evant et nous derrière juste pour cautionner sans nous mouiller ; et l’éternelle « double-faces », la Turquie, fiable, qui joue sur deux, trois tableaux, comment peut il mener ce coup de force, il est pourtant connu comme le loup blanc on sait que sa parole ne vaut rien ; ou plutôt les atlantistes savent que dans le fond, il roule indéfectiblement pour eux puisqu’il en est ; c’est tout simplement une taupe qui joue à découvert.
__________________________
L’OTAN a soutenu la frappe tripartite en Syrie
::: https://fr.news-front.info/2018/04/16/lotan-a-soutenu-frappe-tripartite-syrie/
Date de publication: 16 04 2018, 01:18
Le Secrétaire général de l’Organisation du Traité de l’Atlantique (OTAN), Jens Stoltenberg, a déclaré que tous les membres de l’organisation ont exprimé leur soutien total à la frappe militaire menée par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, soulignant qu’il n’y a pas d’autre alternative.

Il a ajouté que les trois Etats ont informé les membres de l’OTAN de la frappe militaire.

Stoltenberg a noté que les trois Etats ont confirmé que les informations obtenues montrent que le Régime syrien est responsable de l’attaque chimique terrifiante ayant visé les civils à Douma.

Il a souligné que les trois Etats ont clairement indiqué que leurs frappes se limitaient seulement aux institutions permettant au Régime syrien de produire et d’utiliser les armes chimiques.

Le Secrétaire général de l’OTAN a considéré que la frappe militaire a montré clairement que la Communauté internationale ne se taira pas devant l’utilisation d’armes chimiques.

Dans un autre contexte, Stoltenberg a indiqué que l’infrastructure fournie par la Turquie dans les zones proches de la frontière avec l’Irak et la Syrie ont joué un rôle axial dans la lutte contre l’organisation terroriste Daech.

Il a ajouté que la Turquie a apporté une grande contribution aux efforts des membres de l’OTAN et la Coalition internationale contre Daech, et a joué un rôle très important à cet égard.

Par ailleurs, il a souligné que l’OTAN est reconnaissante pour la transparence dont a fait preuve la Turquie au sujet de l’opération Rameau d’olivier, ajoutant qu’Ankara avait informé l’organisation à plusieurs reprises de l’enjeu militaire de l’opération et des aides humanitaires.

Stoltenberg a appelé tous les membres de l’OTAN à soutenir davantage la Turquie.

Complément de la-peste-et-le-choléra

La soit-disant guerre en Syrie est une guerre liée aux gazoducs et au gaz. Elle a été pensée dès 2006 par des diplomates américains en poste à Damas. Des foires internationales de ventes d’armement vont prochainement avoir lieu; il est donc bien d’avoir des résultats de bombardements à montrer aux acheteurs potentiels.
– rien n’est dit sur l’élimination des fusées par des missiles sol-air (russes)
– 100 fusées, pas un mort ?
C’est une manœuvre pour détourner les regards des difficultés en politique intérieure d’un côté comme de l’autre de l’Atlantique. N’importe quel gosse sait qu’on ne tire pas d’abord pour discuter en suite. Par ailleurs, le chlore n’est pas une arme chimique, c’est employé dans les piscines. Et s’il y avait d’autres substances que le chlore en jeu, pourquoi ne pas nous en donner le nom ?
D’accord aussi avec Pollett Daniel. Le moment choisi est très curieux.
Nous avons de la chance que Poutine et Lavrov restent calmes et courtois pour le moment (comme dans la video de prise de parole de Lavrov à un meeting de journalistes). J’espère que les habitants de la Russie ne feront pas monter la pression en leur disant « mais pourquoi vous laissez-vous faire ? »

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


5 thoughts on “Donald Trump aurait-il frappé des sites russes en Syrie ? Que veulent Trump et Erdogan ?

  1. Machinchose

    « la Peste et le Choléra » ??

    le même qui vitupère son venin anti-israel sur « Blanche Europe » ?

    un vrai camé comme le Léon de je ne sais plus quel site du genre Démocrassie Participassé

    Reply
  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Bon ! Maintenant c’est pas tout ça, mais va bien falloir trouver un volontaire pour se salir les mains en pissouillant dans la fiole justificative ! [je sais il s’agit de produit chimique ; mais bon ! c’est une illustration faisant référence aux pratiques que l’on connait déjà et qui ONT FAIT LEURS PREUVES pour justifier des génocides d’État.]

    Reply
  3. JackJack

    Voici un article paru sur Minurne Résistance. Outre les résultats différents selon qu’ils viennent des Russes ou des agresseurs (oups ! je voulais dire des Américano-Franco-Brits), la chose qui semble certaine est qu’il n’y a eu personne de tué par la pluie de missiles… Bizarre ! Vous avez dit Bizarre ? Mais lisez donc cet article : https://minurne.org/billets/15406

    Reply
  4. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Dans la gueule du loup ; n’importe quoi !

    De quel droit les USA, la France, la coalition se permettent-ils sans y être invités de décider de qui doit entrer dans un pays et d’y circuler armés en plus ; ça s’appelle une invasion armée.

    La Syrie a démontré qu’avec l’aide de « ses alliés » elle est capable de se défendre en luttant, réellement elle, contre les djihadistes que ceux qui prétendent s’imposer pour jouer ce rôle lui ont mis sur son territoire.

    Mais non ; tout ce qu’ils ont fait à ce pays en violant tous les droits et en tuant plus de 500 000 personnes ne suffit pas ; il faut encore que cette damnée coallition s’ingère encore et offre au boucher cette proie acculée de tous les côtés. S’il se passe quelquechose dans leur pays respectif, pas la peine de jouer à des je suis USA, je suis Frenchy, je suis Bobby ; de la « m.rde » oui ! voilà ce qu’ils sont ! Aux yeux du monde entier ils étalent leur infamie mais peu leur importe, ils continuent parce que de toute façon ce n’est qu’en allant jusqu’au bout qu’ils se sauvent. Ils ont un plan maudit qu’ils mettent en place jour après jour et « rien ne l’arrêtera » comme le disait Sarkhozy au début de son mandat présidentiel. Le courant du président actuel se nomme « en marche », celui qui l’a précédé, Hollande c’était la gestuelle de bascule ; ce n’est pas pour rien. Le plus beau c’est qu’ils nous le disent et nous nous attendons sagement sans broncher, respectant leurs règles qui nous enchaînent ; quand les évidences seront clairement établies c’est alors que les gens ne pourront pas faire autrement que de les voir tout comme ils ne pourront plus bouger.

    Et tout arrive, se précipite quand dans le même temps des mesures internationales de censures sont mises en place pour que les peuples ne sachent pas ce qui se passe. Un jour nous nous réveillerons et PEUT-ËTRE nous apprendrons que la carte du monde a changé ; par quel miracle ?

    C’est vraiment diabolique encore plus que machiavélique.
    _____________________________
    L’Arabie saoudite s’exprime sur l’envoi de ses troupes en Syrie
    ::: https://fr.sputniknews.com/international/201804171035992286-arabie-syrie-troupes-usa-envoi/

    Riyad mène des discussions avec Washington sur l’envoi de troupes en Syrie. Selon le chef de la diplomatie saoudienne Adel al-Joubeir, l’armée du pays arrivera en Syrie, si elle fait partie d’une grande coalition internationale.

    Si l’administration américaine invite l’Arabie saoudite à rejoindre l’opération militaire en Syrie, Riyad est prêt à envoyer ses troupes, ont annoncé mardi des médias arabes se référant au ministre des Affaires étrangères Adel al-Joubeir.

    «Nous menons des négociations avec les États-Unis depuis le début de l’année sur le déploiement des forces de la coalition antiterroriste internationale en Syrie. Mais ces propositions et cette idée ne datent pas d’hier», a indiqué le ministre cité par la chaîne de télévision Al-Ekhbariya.

    Le ministre saoudien a rappelé que son pays en avait déjà discuté avec l’administration du Président Barack Obama qui a finalement décidé de «ne pas prendre de mesures concernant cette proposition».

    Le Wall Street Journal avait annoncé mardi que l’administration de Donald Trump souhaitait inviter des forces de pays arabes pour qu’elles remplacent le contingent américain en Syrie.

    Selon le journal, les troupes des pays arabes devraient œuvrer pour stabiliser la situation dans le nord-est de la Syrie après la victoire sur Daech*. John Bolton, le nouveau conseiller à la sécurité national de Donald Trump, aurait contacté à ce sujet le chef des services de renseignement égyptien, Abbas Kamel.

    Mais Yahya Kadwani, vice-président de la commission parlementaire égyptienne, a déclaré à Sputnik que Le Caire ne déploierait ses troupes en Syrie qu’après l’approbation du Conseil de sécurité de l’Onu, mais que le parlement du pays n’avait pas encore examiné ce dossier.

    Des experts de la mission d’enquête de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) ont été déployés en Syrie pour enquêter sur les allégations d’une attaque chimique du 7 avril à Douma. Le directeur général de l’OIAC, Ahmet Uzumcu, a déclaré que la mission n’était pas encore arrivée à Douma, les responsables syriens et russes l’ayant informé qu’il restait des questions de sécurité en suspens.

    Des pays occidentaux ont accusé les forces gouvernementales syriennes d’avoir employé des armes chimiques à Douma, dans la Ghouta orientale, le 7 avril. Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les intox sur l’attaque chimique présumée de Douma étaient appelées à justifier une ingérence étrangère. L’état-major général des forces armées russes a rappelé qu’il avait prévenu d’une provocation planifiée en Syrie dès le 13 mars dernier.

    Damas a toujours signalé qu’elle avait détruit ses armes chimiques, l’OIAC l’ayant confirmé en 2016.

    Le 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont lancé des frappes contre des cibles en Syrie.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *