Il attend quoi Macron pour sortir les Zadistes qui veulent pas bosser à coups de canon à eau ?


Il attend quoi Macron pour sortir les Zadistes qui veulent pas bosser à coups de canon à eau ?

« On veut pas avoir à se lever tous les matins, pour gagner de l’argent, pour le re-dépenser, payer des taxes, des impôts »

 Nom de Zeus, ce tweet vaut de l’or. Les enfants de nos petits-enfants vont le conserver précieusement comme témoignage historique de l’heure où la civilisation qui a vu Socrate, Descartes, Galilée, Newton et Pasteur s’est éteinte, bonne à être remplacée par l’islam.

Ils ne sont pas mignons, les Zadistes qui ne veulent pas bosser, pas de contraintes, pas de violences, pas de guerres… mais qui ont déclaré la guerre à l’Etat il y a dix ans, ont remporté la victoire mais tiennent toujours la place-forte au motif que leur entre-soi vaut mieux que la vie de monsieur tout le monde.

« On n’est pas des terroristes ». »Les terroristes sont ailleurs ». Ben oui, justement, connasse, à cause des allumés dans ton genre, on a plein de terroristes qui nous menacent. A cause des salopards comme toi qui se croient encore en 68, dans une France protégée et souveraine par la grâce de De Gaulle.

Mais le fond du problème n’est pas celui-ci. C’est que le scandale dure, perdure… Que nos policiers sont mobilisés face à ces déchets de l’humanité quand on en manque drastiquement ailleurs.

C’est que Macron n’a que de la gueule.  » On ne peut pas accepter »… Ben voyons, tu fais quoi depuis un an, bouffi ?

C’est que nous avons les moyens, doux qui plus est, entre le gaz et les canons à eau, de faire évacuer une zone occupée illégalement.

Il me souvient qu’à Saint-Brieuc, il n’y a pas si longtemps, un Préfet zélé avait sorti 6 cars de police et les canons à eau contre une cinquantaine des nôtres, qui distribuaient pacifiquement quelques tracts dans les rues. Il faut dire qu’il avait interdit notre manifestation au motif que, selon lui, il n’y avait pas d’islamisation rampante en Europe. Il avait raison, rampante était de trop.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/01/30/communique-de-resistance-republicaine-interdiction-de-la-manifestation-du-6-fevrier-a-saint-brieuc/

Nous avions perdu le référé, mais, pour la première fois de notre histoire, nous n’avions effectivement pas obéi aux sinistres qui nous gouvernent, appelant à une présence muette à la manifestation interdite :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/05/saint-brieuc-nous-avons-perdu-le-refere-mais-nous-demandons-a-tous-daller-demain-a-la-manifestation/

Le Préfet avait vu rouge, avait sorti les canons à eau et avait trouvé très drôle d’être présent, dans les rangs… des antifas qui étaient face aux nôtres :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/02/06/saint-brieuc-la-manifestation-interdite-se-transforme-en-grande-operation-tractage/

Soufflons une bonne idée à Macron : qu’il envoie donc le préfet Pierre Lambert expulser les zadistes avec ses canons à eau.

Pierre Lambert était le préfet des Côtes d’Armor, il a été nommé il y a un an et demi préfet de Haute-Savoie…

Quelques centaines de migrants à y installer à coups de canon à eau, peut-être….

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


21 thoughts on “Il attend quoi Macron pour sortir les Zadistes qui veulent pas bosser à coups de canon à eau ?

  1. Hathoriti

    Ils ont une patience d’ange, les gendarmes ! Mazette ! A leur place, devant ces dégénérés, j’aurais pété un plomb…
    Quant à p’tit macron, que voulez-vous qu’il fasse ? Il parle et il s’écoute, nous sort des mots ronflants, il est sans courage et il ne sait pas, il ne peut pas ou il ne veut pas déloger les zadistes même au canon à eau ! Donc, il va bombarder un pays souverain pour faire croire qu’il a des coronès…! Pffff !

    Reply
    1. durandurand

      Micro-con pense jouer une pièce de théâtre , dont il est l’acteur principal , espérant qu’il joue son rôle de bouffon à merveille , et que les autres tartufes s’effaceront pour sa gloriole personnelle .nous sommes en plein meli mélo drame , dont nous savons que l’issue va très mal se terminer , à bon entendeur , salut .

      Reply
  2. inconnue

    qu’ils se servent des canadaires et les vident avec leurs pleins d’eau sur tous ces bons à riens (tgerroristes pour moi)

    Reply
  3. Sylvie

    Une idée : on demande aux rebelles syriens de nous livrer les gaz pour gazer les zadistes de Notre-Dame-des-Landes !

    Et ensuite, Trump bombardera son ami Macron, avec l’aide de madame May.

    Reply
  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Christine, jusqu’à présent je n’ai pas donné mon opinion sur le sujet de ND des Landes. Personne ici ne peut penser que je suis gauchiste. Je suis de droite et écologiste, ce n’est pas incompatible, loin de là ! Aussi, suis-je enchantée que le projet pharaonique de l’aéroport ait été abandonné ! Enfin, le bocage survivra à ce projet fou et démesuré, pour ne pas dire dépassé !

    Ne pensez-vous pas que le béton gagne trop souvent sur nos terres agricoles partout dans notre beau pays ???

    Enfin, si certains propos des zaddistes peuvent paraître provocateurs, j’approuve ce que nombre d’entre eux ont entrepris : rendre à la terre sa vocation première, celle d’être cultivée sans la tuer à coups de pesticides. Oui, je suis ravie quand on se tourne vers la permaculture et le bio !

    Et croyez que lorsque je vois qu’un brave type, qui élevait des poules, se fait salement exproprié, sa bicoque détruite, j’ai mal au coeur !

    Certes, ces gens doivent comprendre qu’ils leur revient de payer des impôts comme tout le monde – mais au fait, est-ce tout le monde qui paye des impôts ou seulement une partie minime des Français ???

    En outre, cette démonstration de force contre ces zaddistes, est l’illustration parfaite de la doctrine : « Etre fort avec les faibles et faible avec les forts » !

    Car, on peut toujours attendre de voir des CRS armés entrer dans les zones « sensibles » des banlieues françaises, pour « faire respecter la loi », « faire respecter l’état de droit » – des zones bien pires que la Zad, à ce que je sache, où de malheureux citoyens sont pris en otages entre les racketteurs et les dealeurs ! Alors que je pense que sur la Zad de ND des Landes se trouve une majorité de gens qui aiment cultiver la terre et élever des chèvres et des poules et son inoffensifs ! Bien sûr il y a des être en déshérence mais ne sommes nous pas une fois de plus face au deux poids, deux mesures ?

    Reply
    1. Claire

      Qu’il y ait des gens inoffensifs qui veulent cultiver la terre et élever des chèvres, comme dans le Larzac il y a 50 ans, sûrement. Cela dit, la terre ne leur appartient pas, il convient donc de régulariser leur situation.
      En revanche, toutes les activistes violents qui s’attaquent aux forces de l’ordre sont des groupuscules d’extrême-gauche qu’on retrouve partout en Europe dès qu’il y a la moindre manifestation: black bloc, no border, anars de gauche, punks à chiens, etc. S’ils se déclaraient d’extrême droite, il y a longtemps qu’ils auraient été réduits à quia. Or, ils continuent de sévir et de casser partout.
      Alors oui, il y a deux poids, deux mesures, à tous les niveaux. Il n’est que de voir l’acharnement contre les gens courageux qui osent dénoncer les dérives de l’islam (Christine Tasin, Pierre Cassen, Georges Bensoussan, Renaud Camus, etc.) alors que les islamistes prêchent la haine dans les mosquées salafistes.
      Si nous, citoyens lambda, commettons la moindre petite infraction, nous sommes épinglés tout de suite, alors que l’extrême gauche et les islamistes bénéficient d’une indulgence tout à fait disproportionnée.

      Reply
      1. Olivia BlancheOlivia Blanche

        Claire, je reconnais la justesse de vos arguments. Mais si Macron et Ed. Philippe envoient les CRS à la Zad, au motif qu’il ne doit pas exister de « Zone de non droit », ils doivent le faire partout où ces zones fleurissent. J’attends donc de voir jusqu’où ira leur courage !

        Et j’ajoute, pour ce qui est du renoncement à l’aéroport, que ce n’est pas pour « faire plaisir – ou reculer devant les gauchistes » que l’Etat a pris cette décision. Je veux croire que, pour une fois, la raison a prévalu sur l’appât des profits, en écoutant l’avis des experts. En effet, ceux-ci l’on jugé « énergivore » et surdimensionné, déjà dépassé, sans oublier le fait que son occupation aurait supprimé une faune et une flore endémiques tout à fait remarquables.

        Ceux qui ont des enfants et petits enfants devraient donc se réjouir car on n’a que trop favoriser l’expansion du béton partout en France !

        Reply
  5. jojo ( le plombier )

    « on veut pas avoir à se lever tous les matins pour aller gagner de l’argent… pour payer des taxes et des impôts » bé nous non plus my friend ! Si c’est pour financer la politique du macron, l’islamisation du pays, la perte de notre culture, de notre civilisation , de notre langue et de notre liberté d’expression. Nous non plus on veut pas ! Merci Christine . Dans une actualité qui ne prête pas à rire, l’humour rampant de votre billet « n’est pas de trop » mais au contraire bienvenu.

    Reply
  6. Charles Martel 02

    Le terrain est occupé par une bande de zonards, de déchets humains qui n’ont plus aucune raison d’occuper des terres qui ne leur appartiennent pas, ils se sont installés ont certainement planté leurs « petits jardins » de cannabis et vivent là on se demande bien avec quoi? Probablement les aides généreuse que l’état distribue a tous les parasites qui vivent en France? Alors bien sûr ils sont bien là au milieu du tas de merde qu’ils ont foutu. Mais bon sang il suffit de dire aux gendarmes de foncer dans le tas et de cogner sur cette bande d’abrutis s’ils n’obtempèrent pas et le tour est joué! l’état sait être très ferme quand il s’agit de taper sur des français qui manifestent paisiblement mais paradoxalement quand on a à faire à des parasites là plus rien, on mobilise des gendarmes on se demande bien pourquoi? La France est devenue la patrie des déchets humains, des parasites en tous genres et des voyous. Toute cette engeance pourrie a désormais tous les droits !!!

    Reply
  7. claude t.a.l

    Eh ben dis donc !
    Celle-là, c’est pas du tout-venant !
    C’est vraiment de la pétasse de haute volée !
    Ça doit être l’herbe des pâturages …..
    Faudrait qu’elle bouffe de la barbaque au lieu d’être herbivore.

    Reply
  8. La moutarde me monte au nez

    Nous assistons à un test grandeur nature.
    Quand on voit les difficultés des forces de l’ordre pour évacuer ces traînes savates renforcés par les fouteurs de merde professionnels on peut se dire qu’il y a peu de chances dans ces conditions de reprendre les zones de non droit, d’autant qu’il y en aurait plus de sept cents.
    Et là on s’interroge sur la validité de vivre, travailler respecter les lois et payer impôts et taxes dans un pays où force ne reste plus à la loi,où les impôts financent les emplois fictifs et les politiciens véreux, les policiers qui sont terrorisés, les juges qui déraillent, les enseignants qui formatent, les cotisations maladie alimentent un hôpital malade, aux urgences débordées par les migrants, les allocations familliales financent l’invasion, les retraites*payent une partie des salaires pour soulager le grand patronat.
    Et la boucle est bouclée, on en vient à douter et à se demander si au bout du compte ce n’est pas le traîne savate qu’on combat qui à raison?

    * Macron ment sur les retraites.
    toutes les caisses ne dépendent pas du régime général, bien qu’elle soient tenues d’y abonder, sauf celle de la SNCF qui est alimentée par l’etat.
    les caisses corporatives comme celles des professions libérales sont souvent excédentaires.
    Ainsi, lorsque j’etais en activité,ma caisse m’annonçait que grâce à l’augmentation des cotisations notre régime de retraite était pérennisé jusqu’en 2030 minimum.
    J’ai donc été baisé deux fois,
    à l’aller par l’augmentation des cotisations au titre de la solidarité,
    et au retour par la diminution des rentes toujours au titre de la solidarité.
    Et je ne suis pas le seul.

    Comme on disait à l’armée : «  les baisés, comptez vous « 

    Reply
  9. Christian Jour

    En effet ça vaut sont pesant en cacahuètes. Ils résonnent comme des enfants, comme les connards de 68 qui disaient « il est interdit d’interdire ». Je t’enverrais tous ça au taf, à coup de pompes dans le cul.

    Reply
  10. Nadine

    « une élite restreinte de prêtres, avec les artistes qui travaillaient pour elle, n’imposait aux villages l’autorité des villes que par son prestige sacré, peu ou point par la force. Génération après génération, le paysan devait prélever sur son travail une part considérable pour nourrir cette élite, (…) afin de contribuer à l’essor d’une connaissance ésotérique qui lui demeurait étrangère. Sans doute, pendant longtemps, le cultivateur maya, avec cet esprit pratique et cette résignation qu’on lui voit encore aujourd’hui, a-t-il supporté sa condition parce que l’aristocratie sacerdotale lui garantissait en échange, la protection des dieux. Mais le charme s’est dissipé, peut-être pcq les spéculations mathématiques et astronomiques du clergé se sont écartées de plus en plus des préoccupations quotidiennes des masses rurales. Alors le lien social s’est distendu ; le paysan, ou bien s’est tourné avec colère contre ses maîtres, ou bien ce qui paraît plus probable, s’est dérobé à leur pouvoir, revenant à son petit lopin familial, à sa hutte, aux dieux de son hameau. (…) Peut-être pour échapper aux exigences de la ville, les « plébéiens » se sont-ils dispersés dans la campagne. Et la cité, comme un cerveau sans corps, privée de main d’œuvre et de nourriture, est morte d’inanition, tandis que son élite se dispersait à son tour, que la brousse envahissait les avenues (…)
    D’où l’on déduira qu’une civilisation peut périr de diverses manières. »
    Jacques Soustelle, « les quatre soleils », Terre Humaine,1967

    Reply
  11. Sylvie

    Quand il y a eu en 2013, des millions de manifestants dans la rue, à crier contre la loi Taubira, Hollande n’a pas hésité à réprimer violemment. Il a envoyé policiers et gendarmes contre le peuple français.

    Quand il y a eu d’autres manifestations, cela a été la même chose : les gendarmes et les CRS contre le peuple.

    Et là pour une poignée d’éneergumènes extrêmistes on les laisse faire, on ne tire pas sur eux.

    Il y a vraiment deux poids deux mesures… Ce sera quoi la prochaine fois quand d’autres millions de Français descendront dans la rue pour dire non à l’invasion migratoire ?

    De la répression sans doûte, et là, on ne tergiversera pas : on ouvrira le feu sur le peuple !

    Reply
  12. Hurlevent

    Je pense plus urgent de récupérer les cités et zones de « non droits (?) que d’assaillir ces zadistes . A moins que ce ne soit un entraînement pour ? ……..

    Reply
  13. jojo ( le plombier )

    Et pourquoi pas un projet alternatif sympa super créatif autonome et aimons nous les uns le autres dans une cité de non droit ? ? On y ferait pousser des légumes et pi on y ferait cuire notre pain quotidien e pi on y ferait grandir des poules pour y en avoir des zeufs qu’on vendrait aux gens qui viennent à la cité de non droit pou y faire leur courses en herbes médicinales e pi avec un coq on y aurait l’heure le matin pour y aller traire les brebis en priant pour que les muZz ne les egorgent pas et pour que les gendarmes osent venir y entrer pour nous protéger.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *