Fac de Tolbiac : des centaines de milliers d’euros de dégâts selon le chercheur Denis Peschanski


Fac de Tolbiac : des centaines de milliers d’euros de dégâts selon le chercheur Denis Peschanski

Certes, ce chercheur n’est pas neutre, c’est le moins que l’on puisse dire, puisqu’ancien du PC puis du PS il a rejoint la  République en marche… Iil est donc du côté de Macron dans les pires horreurs de ce dernier.

Il n’empêche que sur le coup, ce qu’il décrit sur son compte facebook ne peut pas être mis en doute et est proprement scandaleux.

Qui va payer ?

La révolution n’a pas de coût. Paraît-il.
Voici quelques résultats de l’occupation de Tolbiac. Le chiffrage définitif et les devis n’interviendront pas avant plusieurs semaines, selon que, par exemple, un tableau barbouillé à la peinture sera récupérable ou pas, mais les personnes compétentes sont très pessimistes. Les écrans de vidéo-projections découpés sont morts et très probablement aussi ceux qui sont maculés. Les câblages des vidéo-projecteurs et les ordinateurs des amphis ont été arrachés. Il paraît difficile de remettre rapidement en état le rez-de-chaussée, d’autant que plusieurs inscriptions vont poser problème. On estime pour l’instant les dégâts à plusieurs centaines de milliers d’euros. Au passage, nos grands révolutionnaires peuvent avoir un pensée pour les agents de l’Université qui, il y a deux ans, ont repeint la totalité de Tolbiac. Au passage, l’un d’entre eux a été sévèrement blessé à l’oeil par le jet d’une bouteille de vinaigre. Il est à l’hôpital. Beaucoup de respect, au passage, pour les agents qui restent sur place et tentent d’éviter le pire. Mais le pire est là. Devant nous. Devant tous. Devant ces enseignants-chercheurs qui sont de la race des signeurs et qui appellent à se rassembler pour protéger « les occupant.e.s ».
Je leur propose un autre projet:
1. Venir, le moment venu, pour aider les agents à réparer les dégâts.
2. Nous dire combien d’entre eux ont privilégié ou privilégieront les filières sélectives plutôt que le cursus classique de l’université pour leurs propres enfants. C’est histoire de faire des stats.

Ne pas manquer non plus  sur le Huffington post le « guide de la commune libre » de Tolbiac, ses photos et la visite guidée…

https://www.huffingtonpost.fr/2018/04/11/parcourez-le-guide-de-la-commune-libre-de-tolbiac-reportage_a_23408577/?utm_hp_ref=fr-homepage

 

Note de Christine Tasin

Et pendant qu’on s’ébaubit, qu’on se scandalise des méfaits de nos crasseux et autres zadistes, Macron complote avec Ben Salade pour faire de la France le 58ème pays musulman. Hasard ou nécessité ?

Tout va très bien, madame la Marquise.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Fac de Tolbiac : des centaines de milliers d’euros de dégâts selon le chercheur Denis Peschanski

  1. Joël

    Hé bien, il n’a qu’à remercier le camarade mittrand qui a abrogé la loi anti-casseur dès son arrivée au pouvoir. Depuis c’est la fête à neuneu pour tous les casseurs, antifas, zadistes et autres joyeusetés de gauche.
    Qui va payer ?
    Ben les autres, c’est-à-dire nous, comme d’habitude. Parce que depuis 1981, c’est toujours les « autres » qui règlent les factures. Jamais les responsables, ni politiques ni syndicaux et encore moins leurs milices du bas de l’échelle.

    1. Amélie Poulain

      Merci Joël pour ces précisions.

      Jje sais depuis longtemps que l’ère Mitterrand est le début de la fin avec l’institution officielle du Royaume de la Facilité où l’effort et la rigueur sont malvenus voire interdits, mais je ne savais pas son action malsaine, une de plus, à ce niveau.

  2. durandurand

    Il n’y a pas 36 solutions , dissolution de cette vitrine anarchiste qu’est l’unef , arrestations de tous ces délinquants et les touchés au porte-feuilles , suspensions des bourses et des aides qu’ils peuvent percevoir , ça leur fera les pattes à ces dégénérés de gauchiasses . Si ils veulent du fric ils iront bosser après les cours au lieu d’aller se bourrer la gueule .

    1. Amélie Poulain

      Et, de plus, les faire nettoyer les tags pendant les vacances d’été afin que tout soit prêt pour la rentrée universitaire….

    2. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      Si ceux qui dirigent les universités n’étaient pas laxistes ou protecteurs des casseurs, on pourrait les faire passer en conseil de discipline s’il y a des preuves de leur participation et les exclure des universités françaises pendant cinq ans. Ça les responsabiliserait et en calmerait plus d’un.

      Le droit de grève n’est pas le droit d’empêcher les autres de travailler.

    3. crina

      Tien, tien quelle idée folle!!!! Calmez-vous car demain ils seront dans de grandes responsabilités et il va falloir se prosterner devant eux. Et il y a quelques exemples : Mr. Juliard (adjoint à la Mairie de Paris, Mr. Harlem Daisir député européen etc…..etc…..

  3. claude t.a.l

    Parmi les graffitis, dans les photos du Huffington post
    – sur la porte d’un ascenseur :  » notre seule patrie l’enfance « .
    – à l’entrée de l’amphi qui sert de dortoir :  » amphi dodo « .

    C’est exactement ça !

    Pipi, caca, dodo , comme des nourrissons .
    Et qui crieront  » maman bobo  » pour peu que l’un d’entre eux ait un ongle retourné lors d’une intervention policière ou autre .

    A 20 ans ou plus, dans une université !
    La France de 2018 …….

  4. Christian Jour

    Et oui c’est ça les gauchos, destruction et violence, et c’est juste le reflet d’une France gouvernée par la gauche. Surtout pas Marine le Pen, tout sauf le FN qu’ils disaient. On voit le résultat.

  5. Xtemps

    Tous ces escrocs n’ont que des excuses pour l’autre, l’autre comme excuse bidon, l’autre de force avec insultes du racisme et autres excuses bidons, c’est des êtres humains comme vous et moi, déjà comme mot de passe droit, mais demander l’avis du peuple autochtone son avis, çà ils ne connaissent pas, le référendum évidemment certainement pas, le peuple autochtone tout entier pourrait refuser l’immigration imposé de force, c’est raciste.
    Et bien sûr, bonjours les factures surfacturés pour remplir les poches, car en plus ils sont profondément malhonnêtes avec tout çà.
    L’immigration les enrichissent au détriment du peuple autochtone puisque c’est lui qui paie.
    Ici ils font leurs publicité, çà rapporte les dégâts pour ces escrocs imposteurs, nous devons plus s’étonner, dès que vous avez le dos tourné ils en profitent et les excuses du racisme et autres excuses bidons sont faits pour s’en servir.
    Ce gars là, il demande encore qui va payer, mais ils sait très bien qui va payer, vous les français autochtones, les européens autochtones.
    Quand les peuples n’ont rien à dire, c’est ce qui arrive, quand il y a pas de référendum et remplacés par le racisme et autres excuses bidons, c’est la liberté confisqué des peuples européens autochtones, sans le référendum, c’est un chèque en blanc pour nos escrocs imposteurs aux pouvoirs, qui sont eux à l’abris de tous les besoins aux détriments des peuples européens.
    Le vrai racisme n’est pas combattu, il est instrumentalisé comme ruse pour les avantages par nos escrocs imposteurs aux pouvoirs aux détriments du référendum et bien sûr les peuples européens autochtones avec.
    Et plus les dégâts sont importants, plus çà leurs rapporte, que voulez vous, la malhonnêteté rapporte plus que l’honnêteté pour l’instant dans notre monde.
    Ce gars là se paie de notre tête en plus, il s’en cache même plus et en public!.
    ces gens là nous prennent pour des cons, comme avec le mur des cons pour une certaine justice.
    Il ne faut jamais donner autant de pouvoirs à une minorité entre leurs mains, mais à la majorité des peuples du monde la démocratie.
    La démocratie ce sont les peuples du monde qui sont aux pouvoirs et qui dirigent les élus où chaque citoyen est Président de son pays.
    Peuple du monde réveillez vous!.
    Nuremberg pour tous ces escrocs imposteurs criminels mondialistes.

  6. Marie

    Vu entre autres sur fds, les enseignants d’une fac votent l’attribution de la note de 20 aux étudiants, ailleurs l’unef refuse que les opposants à la grève viennent aux AG pour voter et ces très démocrates gauchistes prétendent que c’est parce qu’ils sont fachos…. de qui se moquent ils ? En attendant quand on les voit à la télé, ils ne respirent ni l’intelligence ni le courage. D’ailleurs il y a un très beau spécimen interviewé ce matin sur bfm, la journaliste en entendant sa voix de fillette de 4 ans s’est pris un fou rire, son équipier a essayé de noyer le poisson, mais au passage suivant le garçon n’apparaissait plus, enfin il est certainement passé pour une buse devant pas mal de monde, pire que s’il avait fait une pub pour prostamol ou les dragées fuca.

  7. Machinchose

    jouez! jouez ! les vieux mômes a barbe….

    ça prend forme, ça vous pend au nez comme a tous ce qui veut faire une ruine de la France

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Machinchose ce groupe présente de gros inconvénients, en-dehors d’être totalement infiltré, c’est qu’ils croient pouvoir gagner en jouant aux billes… donc on évitera d’en parler ici

  8. frejusien

    Les casseurs doivent payer la note, soit par l’intermédiaire des syndicats de gauche étudiants qui ont lancé cette grève, soit directement sur leur bourse ou leur argent de poche papa-maman
    et un travail d’intérêt général, repeindre toutes les inscriptions et remettre en état le matériel, ranger les tables et les chaises etc…. virer leurs ordures qui trainent partout comme des crottes de chien

    S’ils ne veulent pas étudier, qu’ils usent un peu d’huile de coude

    1. Jean-Paul Saint-Marc

      Ce qui les préparera à un métier symbole d’échec social pour eux, peintres en bâtiments !
      C’est cette idéologie qui prévaut à l’école, le monde du travail est symbole d’échec social et donc scolaire !
      En somme, vaut mieux le chômage…

Comments are closed.