La bataille du rail déraille


La bataille du rail déraille

La bataille déraille…

Pour aller au travail, faut montrer de l’entrain !
Mais côté syndical, les choses vont bon train…
Le sinistre se veut pugnace,
face aux cheminots qui menacent !
Et l’histoire au final, finit dans le pétrin…

PACO Boute en quatrain.
08/04/2018.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Paco

C'est jamais que des mots tournés en écheveaux, des embrouillaminis parcourant le cerveau ! Mais c'est vrai ça vaut pas tripette, ces mots tirés à l'escopette, ce n'est pas du Verlaine et pas du Marivaux... PACO 2016.


3 thoughts on “La bataille du rail déraille

  1. Sylvie.

    J’ai un de mes amis qui habitent près de Paris, à La Celle-Saint-Cloud. Il devait venir pour la médiévale de Harfleur, mais hélas pas de train vers Rouen, ni le Havre. J’étais désolée. Les grévistes sont de moins en moins populaires du fait qu’ils empêchent les trains de circuler, les voyageurs de rejoindre la province, les travailleurs de travailler et les familles de retrouver les leurs soit à Lille ou à Marseille.
    Je lui avait dit qu’il existait du covoiturage avec Bla Bla Car, les Flexibus, les Ouibus, ces cars qui partent de Paris vers Rouen ou Harfleur.
    A Harfleur, la médiévale était superbe. Beaucoup de monde partout. Que des Blancs seulement (des Français) et peu de personnes voilées. Je n’en n’ai pas vu.Où étaient-elles ?
    Ce sera la même chose la semaine prochaine soit à Neufchâtel-en-Bray ou à Margny-les-Compiègne. Dans les deux cas, la médiévale est superbe.
    Avant-hier, j’ai été souffrante sur la manifestation : eh oui, Christine, j’ai trop mangé de chocolats à Pâques et eût une constipation avec du sang dans les selles mais tout s’est arrangé grâce au fait que j’ai acheté deux choses utiles : du cucurma et du thé vert à la menthe. Cela m’a fait du bien et je me sens mieux.
    Ah oui, au fait, j’ai repris mes habitudes alimentaires : je remange du chocolat mais à petites doses.
    Une de mes amies russe m’a offert du chocolat russe et du pain d’épices avec Poutine dessus.
    Hier, j’ai acheté sept poules à Buchy et j’en ai appelé une Vladimira Poutina et une autre Victoria Orbania. La grosse poule que j’ai est une Gournay (race viking) et l’autre une counu (race normande).

  2. durandurand

    Avant la SNCF ce n’était qu’une seule entreprise avec diverses branches d’activités , elle était un modèle de fonctionnement , depuis la séparation en plusieurs entités , RFF etc etc , c’est la courses au pognon ,négligeant le qualitatif au profit du quantitatif ,nous voyons bien le prix que cela coûte d’avoir morceler l’entreprise , chaque secteur tirant la couverture à soi .il est loin le temps ou les trains partaient et arriver à l’heure .et ou l’entreprise prospéré .
    Si micro-con continue son délire de privatiser la SNCF , nous assisterons aux même événements qui ont eu lieu au Royaume -Unie à partir de 1990 jusqu’a 2002 ou l’état britannique renationalisa. ses chemins de fer .

  3. zipo

    Pour ma part j’aie décidé depuis 30 ans de ne plus prendre un ticket de train ainsi que ma famille et j’aie tenu parole!
    j’en aie marre que l’on prenne les voyageurs en otages alors qu’ils sont en déficit chronique depuis 50 ans et se versent des salaires et des avantages qu’ils se payent sur le dos des Français ,il y a mème la prime pour celui qui n’a pas de primes!Alors il faut mettre cette institution en faillite et bon vent aux syndicats qui ne défendent que les avantagés de la république !
    si ils ne sont pas satisfaits ils doivent faire comme tous les Français donner leur démission et aller voir ailleurs !
    Mr Macron ne cedez pas comme vos prédécesseurs quand on parle de service public messieurs les grévistes l’on ne fait pas gréve ,les infirmiers et les toubibs eux continuent leur mission mème en gréve prenez en de la graine !

Comments are closed.