Orban plus le Jobbik : 161 sièges sur 199 ! Ils en disent quoi les Zadistes qui nous gouvernent ?


Orban plus le Jobbik : 161 sièges sur 199 ! Ils en disent quoi les Zadistes qui nous gouvernent ?

1. FIDESZ-KDNP: ( parti de Orban ) circonscription individuelle: 91, liste nationale: 43, total: 134, sièges parlementaires: 67,34%.
2. JOBBIK: circonscription individuelle: 1, liste nationale: 26, total: 27, sièges parlementaires: 13,57%.

Victoire écrasante des patriotes, souverainistes, anti-UE, anti-immigration. Et cela malgré la désinformation, les manipulations médiatiques, les menaces et autres chantages des Européistes immigrationnistes.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/09/macron-pas-content-orban-le-champion-de-leurope-libre-a-remporte-les-elections/

Les autres, nos Zadistes à nous, Macron, Merkel, May, Juncker… peuvent bien crier à la manipulation, le verdict des urnes est indiscutable.

Les Hongrois ont choisi massivement le refus de l’Europe de merde islamisée et ouverte à tous les vents.

On a peu parlé du Jobbik, le parti à la droite d’Orban,  qui est arrivé deuxième aux élections hier.  Il est temps de se pencher dessus :

C’est un parti ouvertement de droite, chrétien, et rétrograde au niveau sociétal ( pro-famille, opposition à l’avortement, l’euthanasie etc ) mais euro-sceptique et souverainiste, attaché à une Hongrie blanche et traditionnelle ( défense notamment de l’agriculture ) et donc opposé à l’immigration.

Il est naturellement qualifié de neo-nazi… Comme le parti d’Orban, d’ailleurs, par les Zadistes européens.

L’Alliance des jeunes de droite – Mouvement pour une meilleure Hongrie (hongrois : Jobboldali Ifjúsági Közösség-Jobbik Magyarországért Mozgalom), communément appelé Jobbik, est un parti politique hongroisd’extrême droite ultranationaliste parfois qualifié de néo-nazi17, fondé en 2003 et présidé par Gábor Vona. Jobbik est l’acronyme de Jobboldali Ifjúsági Közösség, et signifie également en hongrois « le meilleur »18.

Il avait obtenu 20 pour cent des voix aux législatives de 2014, mais il est difficile de comparer puisqu’entre-temps il y a eu une modification des règles électorales.

Le Jobbik, parti anti-sémite ou pas ? Islamophile ou islamophobe ? Difficile à dire quand on connaît la désinformation continue et sans états d’âme des medias et politiques envers ce qui n’est pas politiquement correct en Europe :

Le Jobbik plaide, au nom de la préservation de l’identité nationale, pour le retour des valeurs chrétiennes, de la famille et de l’autorité au cœur de l’action de l’État hongrois. Entretenant le souvenir de la période de régence de Miklós Horthy, le Jobbik se positionne explicitement contre le libéralisme politique et le communisme. Il rend le cosmopolitisme responsable des maux du pays et, selon des responsables catholiques et juifs, entretient un discours antisémite latent22, et assimile l’élite intellectuelle et économique résidant à Budapest à des alliés objectifs des intérêts étrangers. Il revendique un certain provincialisme et fait de la protection de l’environnement et de l’agriculture hongroise des thèmes de campagne récurrents. Le Jobbik est à l’origine d’une milice rurale, la Garde hongroise.

Le Jobbik est favorable à la réunification de l’enseignement moral et de l’éducation religieuse. Il s’oppose également à l’avortement. Il est globalement défavorable à la construction européenne et à l’immigration tout en dénonçant le Traité de Trianon.

Le Jobbik a abandonné la proposition d’un référendum sur le retrait de l’Union européenne (UE) au profit de la création d’un groupe centre-européen avec la Pologne et la Croatie pour mieux influer sur l’agenda de l’UE23.

Contrairement à d’autres forces de la droite radicale en Europe, le Jobbik ne suit pas une politique pro-Israël24. Dans son ouvrage Né un 20 août paru en 2011, Gábor Vona décrit sa fascination pour l’Islam qui est à ses yeux un des derniers bastions du traditionnalisme25 et « le dernier espoir de l’humanité dans les ténèbres du globalisme et du libéralisme »26.

Courant 2016, le parti entreprend une stratégie de dédiabolisation en abandonnant une partie de corpus idéologique originel et en écartant certains éléments extrémistes, afin de rendre son image plus respectable et incarner une opposition crédible au gouvernement conservateur de Viktor Orbán27,28. Malgré des gages donnés par le Jobbik notamment vers la communauté juive en Hongrie, de nombreux intellectuels et personnalités politiques engagés à gauche, déclarent vouloir maintenir leurs distances avec une organisation jugée non-démocratique29,30.

Bien que le parti soit couramment décrit comme d’extrême droite par les observateurs et dans la presse internationale, certains médias considèrent désormais qu’il est plus difficile de classer le Jobbik tel qu’il se présente aujourd’hui à l’extrême droite du fait de sa dédiabolisation31,32, voire qu’il est actuellement un parti de droite5,33.

Le Jobbik plaide, au nom de la préservation de l’identité nationale, pour le retour des valeurs chrétiennes, de la famille et de l’autorité au cœur de l’action de l’État hongrois. Entretenant le souvenir de la période de régence de Miklós Horthy, le Jobbik se positionne explicitement contre le libéralisme politique et le communisme. Il rend le cosmopolitisme responsable des maux du pays et, selon des responsables catholiques et juifs, entretient un discours antisémite latent22, et assimile l’élite intellectuelle et économique résidant à Budapest à des alliés objectifs des intérêts étrangers. Il revendique un certain provincialisme et fait de la protection de l’environnement et de l’agriculture hongroise des thèmes de campagne récurrents. Le Jobbik est à l’origine d’une milice rurale, la Garde hongroise.

Le Jobbik est favorable à la réunification de l’enseignement moral et de l’éducation religieuse. Il s’oppose également à l’avortement. Il est globalement défavorable à la construction européenne et à l’immigration tout en dénonçant le Traité de Trianon.

Le Jobbik a abandonné la proposition d’un référendum sur le retrait de l’Union européenne (UE) au profit de la création d’un groupe centre-européen avec la Pologne et la Croatie pour mieux influer sur l’agenda de l’UE23.

Contrairement à d’autres forces de la droite radicale en Europe, le Jobbik ne suit pas une politique pro-Israël24. Dans son ouvrage Né un 20 août paru en 2011, Gábor Vona décrit sa fascination pour l’Islam qui est à ses yeux un des derniers bastions du traditionnalisme25 et « le dernier espoir de l’humanité dans les ténèbres du globalisme et du libéralisme »26.

Courant 2016, le parti entreprend une stratégie de dédiabolisation en abandonnant une partie de corpus idéologique originel et en écartant certains éléments extrémistes, afin de rendre son image plus respectable et incarner une opposition crédible au gouvernement conservateur de Viktor Orbán27,28. Malgré des gages donnés par le Jobbik notamment vers la communauté juive en Hongrie, de nombreux intellectuels et personnalités politiques engagés à gauche, déclarent vouloir maintenir leurs distances avec une organisation jugée non-démocratique29,30.

Bien que le parti soit couramment décrit comme d’extrême droite par les observateurs et dans la presse internationale, certains médias considèrent désormais qu’il est plus difficile de classer le Jobbik tel qu’il se présente aujourd’hui à l’extrême droite du fait de sa dédiabolisation31,32, voire qu’il est actuellement un parti de droite5,33.

On n’est pas sûrs que le JOBBIK serait nos alliés, si effectivement ils ont une certaine fascination pour l’islam… mais ils incarnent une certaine idée de la Hongrie incompatible avec l’islam… A approfondir donc.

Quoi qu’il en soit, le JOBBIK a aussi l’avantage de dé-diaboliser Orban, de le mettre plus au centre…

Bref, une seule chose est certaine, c’est que les Hongrois sont plus que majoritairement du côté de ceux qui défendent leur identité, leur indépendance, leurs traditions, et qu’ils ne veulent à aucun prix de l’Europe que nos zadistes nous fabriquent avec entrain depuis le Traité de Rome de 1957.

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Orban plus le Jobbik : 161 sièges sur 199 ! Ils en disent quoi les Zadistes qui nous gouvernent ?

  1. Dany BARTHOUIL

    Mêmes idées, même volonté que celles de Marine LP que notre gouvt fait tout pour abattre , comme pour NDA , et que les Français , victimes de la mauvaise info , décorent de tous les noms d’oiseaux !!!

  2. Franchouille

    Pour vos vacances , je vous conseille la Hongrie (moi , ça date de 1990 , avec un peu de Roumanie)

    1. claude t.a.l

      Parler roumain est plus facile : t’apprends ça en 10 minutes !
      ( peut-être un peu plus, mais comparé au hongrois ….. )

  3. Fourcade

    Bravo,bravissimo !!Nos partenaires Hongrois confirment et signent !!Les souverainistes Français doivent en faire autant aux Européennes !!

  4. Machinchose

     » Il rend le cosmopolitisme responsable des maux du pays  »

    OK j’ ai compris!

    dés que je lis « cosmopolitisme » je me bouche le nez et je crache dessus

    pas besoin de traduction….

    le Jobik admire l’ Islam…..tiens! tiens! comme certain dignitaires Nazis et a l’ image du peintre-caporal, dit Oncle Dolphie….

    allez PCHHHHHHHHHHHHHH

    -bruit de la chasse d’ eau que je viens de tirer au dessus des chiottes-

    1. MaximeMaxime

      c’est dommage car la notion de cosmopolitisme n’a rien de négatif.
      Il est indéniable qu’une partie de la population française a moins d’attache à son pays qu’une autre : par exemple, ceux qui ont plusieurs nationalités, ceux qui disposent d’un permis de résider à l’étranger, et même ceux qui ne sont pas français mais vivent en France.
      Bien sûr, cela n’implique pas que cette partie de la population est en soi mauvaise, mais elle est objectivement dans une situation différente que l’autre.
      Or, ces gens peuvent influer sur la vie politique française, certains même le font au plus au niveau.
      En cas d’effondrement de la France, tout le monde n’en subira pas les conséquences de la même façon et cette distinction des cosmopolites et des uninationaux dépendant de leur patrie est essentielle à mon avis.
      Marine le Pen la pratique à sa façon en opposant les « mondialistes » et les « nationaux ».
      Ce n’est pas parce qu’autrefois, des imbéciles antisémites avaient utilisé cette notion contre les Juifs qu’elle n’est pas pertinente.
      Il faut simplement lui donner son sens originel.
      On peut par ailleurs avoir une culture cosmopolite tout en se trouvant dans la situation des uninationaux dépendant de leur patrie comme je l’ai soutenu dans un commentaire évoquant l’autobiographie de Stefan Zweig :
      http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/03/dis-maman-cest-quoi-un-radicalise/
      C’est de mon point de vue un aspect essentiel de l’argumentation car souvent les gens se disent : mais quel intérêt Untel a-t-il à trahir la France ?

      1. Machinchose

        « Ce n’est pas parce qu’autrefois, des imbéciles antisémites avaient utilisé cette notion contre les Juifs qu’elle n’est pas pertinente.

        sans doute Maxime, sans doute et ce n’ est pas a nos âges que je vais me lancer dans un cours de sémantique

        je dis que ce mot a été et continue a être utilisé par les admirateurs et successeurs d’ un Céline, d’ un Drumont et autres canailles maladivement obsédées par les Juifs

        il n’ est que de faire un tour sur ces pléthores de sites qui en sont toujours au Juif déicide, ou encore au juif accaparant le globe entre ses doigts crochus et ou le fameux « cosmopolite » est évoqué avec une violence digne de ces grands courageux

        je suis, et nos lecteurs le savent, totalement opposé a ces notions de Bi ou Tri nationalité!
        on n’ en a qu une! point barre…
        et quels qu en soient les bénéficiaires, autant Fraco algériens, que Franco-israéliens, que franco-suisse (encore ça, ‘est un bon dessert…)

        les Pérégrins me gonflent , tout comme cette loi, dont j’ ai oublié le nom, qui leur accordit une presque citoyenneté romaine, au prétexte qu ils habitaient Rome…
        or ils y étaient uniquement pour y faire du Bizness….et faisaient venir leurs familles, qui acquéraient la citoyenneté romaine

        comme quoi, les européens n’ ont jamais cessé d’ avoir de la mer dans les yeux !

  5. Desouche

    C’est magnifique la démocratie BRAVO les HONGROIS.
    C’est surtout la grosse différence avec notre pays margoulin, qui depuis des années truc les élections.
    Ils y a peut être aussi moins de collabos ?

  6. Christian Jour

    Notre gouvernement et ces sinistres individus qui le forme a bénéficié du soutient des votes musulmans. Pas pour rien qu’il les laisse rentrer le macron. Maintenant avec la désinformation on ne fait plus le poid. Par contre en Hongrie le gouvernement a la tête sur les épaules et peux compter sur le vote des hongrois qui eux contrairement aux Français n’ont pas subi de lavage de cerveau.

  7. kancau11

    Chez nous la majorité des partis politiques sont exclusivement peuplés de fiottes et de traitres.

  8. delicheres

    Si l’UE n’était pas une grande passoire ou le tiers monde essentiellement mahométan vient prendre de l’argent et des soins gratos , ne légiférait pas sur la taille des carottes, le lait entier, le camembert et le droit de cultiver des fruits et legumes dans son jardin sans doute pourrions nous y croire et meme y adherer !

    Mais voila il y a quelque chose de pourri dans ce multi-machin chose aux saveurs Africaines, et surtout Halal, fortement marquees .

    N’allez pas croire que je n’aime pas la cuisine Africaine mais allez savoir pourquoi la Française me semble bien au dessus du lot !

    Le choix est dorénavant tres simple : Soit le MacDo soit le Kebab , avouez que c’est plutôt triste non ? d’autant plus que tout devient par la force des choses : Halal !

    Alors je dis : Vive la Hongrie et le groupe de VISEGRAD !

  9. Xtemps

    Bravos Orban!, Quand à certains juifs, il faut voir si c’est pas les mêmes comme en France, ceux du Crif et autres qui s’en foutent des juifs, des juifs qui défendent plus les musulmans que les juifs eux mêmes qui couvrent encore les crimes des musulmans, qui font semblant de soutenir les juifs, des genres Soros, des infiltrés qui obéissent au même truque débile quoi.
    Avec nos médias, ils sont déjà repérés comme des menteurs et manipulateurs professionnelles profondément mal honnêtes par beaucoup de personnes en Europe d’où la chute spectaculaire des médias .
    De moins en moins les gens croient les médias menteurs traditionnelles habituels et se renseignent sur les réseaux sociaux.
    Et Junker et autres escrocs manipulateurs imposteurs ont beau crier extrême droit qui monte partout en Europe, à ce niveau là, ce n’est plus de l’extrême droite, mais les peuples européens qui sont en colères contre la dictature union Européenne Fasciste et le mal immense qu’ils font aux peuples européens surtout.
    Nous voulons plus de cette saloperie d’Union Européenne criminel Le Sieur Junker, ni de vous et vos acolytes, ainsi que vous actions répréhensibles extrêmement grave contre tous les peuples européens.
    L’Union Européenne et tous ceux qui sont pour, ont du sang sur les mains avec les attentats en Europe, ce sont des assassins!, des criminels!.

Comments are closed.