Pascal Praud aux étudiants : si vous ne savez pas prendre de notes à 18 ans, faut faire autre chose


Pascal Praud aux étudiants : si vous ne savez pas prendre de notes à 18 ans, faut faire autre chose

Excellente et jubilatoire intervention. Merci Pascal d’avoir si bien traduit notre exaspération devant ces prétendus étudiants qui pleurnichent et demandent à ce qu’on leur fasse tout, comme s’ils avaient 5 ans.

La représentante de l’UNEF n’a pas honte… L’UNEF n’a pas honte d’envoyer de telles sottes sur les plateaux télévisés…

Cela dit l’inanité de cette révolte de « zadistes », fainéants, demandant même que tout le monde ait au moins 10 sur 20 aux partiels…

Génération de dégénérés.

Ou plutôt, on n’entend et ne voit que les dégénérés de cette génération… Merci les journaleux, merci les politiques qui mettent en garde à vue ceux qui s’opposent à l’occupation sauvage et imbécile des facs par des dégénérés qui n’aiment que le désordre et le farniente.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “Pascal Praud aux étudiants : si vous ne savez pas prendre de notes à 18 ans, faut faire autre chose

  1. POLLETT DANIELPOLLETT DANIEL

    Ben oui, pendant qu’ils occupent les facs, ils n’ont pas besoin de prendre des notes !

    1. PUGNACITE

      QUI sont les parents de ces étudiants utopistes et inconscients???
      Eux mêmes porteurs d’une histotre belle car ralliant des Français en lutte légitime pour rattrapage nécessaire mais non encore insuffisant…
      les enfants et petits enfants de soixante huit ont généré des catastrophes bien entendu …

    1. J

      Des assistés, plutôt, oui. Cette conne demande que les profs apprennent à des étudiants de 18 ans comment on prend des notes. C’est affligeant et franchement, je serais elle, je serais morte de honte d’avoir osé dire ça dans une émission.

    2. Patrice

      Oui c’est vrai, mais dedans ils y a sûrement des crétins qui vont être ministre, magistrats, procureurs, préfets,maires, députés, etc etc, je suis malheureux et inquiet pour nos générations futures.

    3. llorens

      malheureusement ce sont nos enfants !
      quelque part si cette génération est « crétine » quelque part c’est de notre faute

  2. Colérix

    Faut remettre la majorité à 21 ans ; tu lui pinces le nez , il sort du lait , et ça a des idées sur tout !

    1. Amélie Poulain

      L’autre jour, j’ai vu un documentaire concernant trois résistantes connues, elles n’avaient même pas vingt ans, la plupart avaient 15 à 16 ans…..

      Avant, il était courant que l’on soit parent à 20 ans voire même plus tôt.

      Dans les peuplades dites « primitives » le rituel de passage de l’état d’enfant (l’adolescence n’existait pas, et en France elle n’a existé qu’au début du 2Oème siècle) à l’âge adulte se situait aux alentours de 12 ans….

      C’est dire l’infantilisation dans laquelle se complaisent beaucoup d' »adolescents » (enfin ceux que l’on met en avant, tous n’étant pas comme ça), ce qui arrange aussi certains parents, il faut bien l’admettre.

      Moi, cela me fait toujours sourire quand j’entends parler d’un « ado de 25 ans » voire plus….

  3. Stephane

    Voilà à quoi conduit l’état de « droit », sans conscience ……
    Parlons un peu de principes et de bon sens !
    Ah pardon, on n’apprend pas ça à l’ENA ?

  4. Xtemps

    Que voulez vous, nos zozos élus n’aiment que les dégénérés qui ne savent même pas prendre des notes tout seul à l’unif, il faudra bientôt leurs proposer bientôt des langes pour bébés aux toutous préférés de nos élus zozos.
    On se demande comment ces pauvres musulmans ont conquis une partie de l’Orient et avoir 57 pays musulmans, tellement qu’ils sont arriérés, même leurs armes sont faits par les mécréants pour ces malheureux djihadistes, ils sont incapables même de fabriquer des armes eux mêmes.
    Moi je vous dit encore, ce sont pas les musulmans qui ont conquis l’Orient, mais bien autre chose de bien plus grand que les musulmans derrières, qui les financent, les arment, les nourrissent, qui les abêtissent, qui les chouchoutent comme le nous voyons actuellement en Europe.
    Quelque chose de bien plus grand que l’Islam et le monde entier, qui place les événements historique et échiquier pour pousser les peuples du monde dans les conflits, avec des dirigeants qui cadrent tout avec des faux ennemis, avec des vrais ennemis qui sont nos marionnettistes.
    Les choses sont tellement grotesque que nous ne pouvons plus se tromper, nos dirigeants sont les principaux instigateurs qui sont commandités par d’autres au dessus d’eux, que certains appel çà le pouvoir de l’ombre et tout çà dirigé comme avec un seul chef d’orchestre, même les multinationales et banques délocalisent presque en même temps comme des coups d’envois donnés.
    C’est pas les musulmans qui nous islamisent, mais nos dirigeants qui ouvrent toutes les portes en Europe.
    De la même manière, les pays d’Orients ont été conquis de cette façons comme nous le voyons aujourd’hui en Europe et nous sommes les suivants par les mêmes marionnettistes actuellement.
    Supprimez les marionnettistes qui ont joué les pièces dictatures du Nazisme, du fascisme, du communisme, il y a plus d’Islam en Europe et dans le monde entier.
    On nous fait jouer une pièce de ce que nous sommes pas depuis très longtemps, on nous fait jouer un rôle avec nos semblables dans des comédies que nous ne sommes pas, mais là les comédies ne sont pas avec des balles à blanc comme au cinéma, mais avec des vrais balles, des vrais décors, avec une histoire déjà écrite Hollywood, avec des vrais morts et vrais victimes.
    Le cinéma et la réalité, il y a qu’un pas pour nos zozos aux pouvoirs, en tous les cas cela y ressemble drôlement.

  5. jojo ( le plombier )

    À mes yeux Pascal Praud présente au moins 2 qualités. 1/ il n’ hésite pas à appeler un chat un chat serait il le chat d’El’ imam et encore moins à reprendre une cruche quand une cruche tant va à l’eau tiède de la béatitude estudiantine gauchiasse boboislamodéfavorisésdémunis, quelle risquerait de se casser 2/ mais surtout il donne la parole comme chroniqueuse à Charlotte d’Ornellas qui est une bien jolie Jeanne D’arc qui allie le charme à une parole libre et assurée dans un monde de brutes. Ce choix de P . Praud est rare sur les plateaux télé et mérite d’être souligné.

  6. la-peste-et-le-choléra

    Honte intégrale…Quelle débile. Elle fout la honte aux étudiants…et aux femmes !!! Ras-le-bol d’être représentée par des idiotes pareilles. Mais il n’y a pas une femme intelligente pour prendre le relai ?!!!! Signé: une femme qui savait prendre des notes quand elle a commencé ses études….(soupir)

  7. Bruno

    Pendant 20 ans j’ai été livré en fuel par un livreur qui a pris sa retraite, donc cet année le nouveau livreur arrive avec une goutte de lait au nez , il voulait pas descendre chez moi car après il y a une marche ARRIÈRE un peu longue à faire résultat : j’ai changer de boutique .
    3 mois après c’etAit autour de mon maçon le livreur de béton est reparti
    La relève est là …..c’est sûr.

  8. frejusien

    L’entrée à l’université, un pas vers le passage à l’age adulte, ils ne se sentent pas capables de le franchir, c’est la panique !

    il est plus facile alors, d’organiser des occupations de fac, ça leur donne l’impression d’agir, et ça remonte l’estime d’eux-mêmes, ils en oublient l’essentiel : leur incapacité congénitale

  9. PUGNACITE

    Des remises à niveau conjointement décidées certes dans des objectifs précis et sériés dans le temps et en fonction du niveau des notes obtenu;
    Sinon utopies pures et simples , au delà des capacités de financement autorisées.

  10. bm77

    Cette fille de l’UNEF est manipulé par les politiques de gauche pour faire de la surenchère pendant cette période agitée
    c’est systématique, c’est le passage obligé, on a le droit aux jérémiades immatures d’étudiants pour des revendications plus ridicules les unes que les autres. Tout cela pour qu’un petite con ou conne représentant de L’UNEF se face la main pour se retrouver invariablement dans les rangs de l’assemblée nationale sous la bannière du Front de gauche.
    Les gens veulent la moralisation politique et la transparence mais c’est aux l jeunes que l’on doit montrer l’exemple.
    Hors les seuls endroits épargnés par le pistonnage que l ‘on retrouve dans tous les interstices de la société sont ces endroits sanctuarisés de la maternelle à l’université. En permettant à des jeunes de bénéficier de la discrimination positive pour le seul facteur racial ou social on crée un précédent et on fait rentrer dans les têtes que le mérite par le travail ne suffit plus à l’école
    Par contre je suis pour le rattrapage de celui qui est un peu juste dans ses moyennes.
    Je suis pour la sélection à l’entrée de l’université et des facultés, des gens qui ne travaillent pas n’ont rien à y foutre sinon de dépenser une fois de plus l’argent publique inutilement qui pourrait être utiliser à aider ceux qui en ont vraiment besoin pour continuer leur cursus .
    Les gens qui sont en université à ne rien faire et j’ai autour de moi de nombreux témoignages de ce phénomène coutent un bras par le fait qu’il faut créer des postes en conséquences et des infrastructures donc des budgets qui pourraient être débloquer pour permettre à ceux qui ont du mérite mais pas de moyens de pouvoir continuer.
    Donc cela créer l’inverse du but recherché.
    Des gens occupent les bans de l’université sans y avoir leur place mais il faut quand même passer des examens et les trafics de diplômes commencent à apparaître car même lorsque l’on a pas travaillé on est sanctionné par un examen. Et là aussi la corruption propre à notre société commence à apparaître

Comments are closed.