Grâce à Macron et à 46 députés on ne pourra plus dénoncer les scandales comme ceux du Mediator


Grâce à Macron et à 46 députés on ne pourra plus dénoncer les scandales comme ceux du Mediator

InKisition !

Un vent trouble se lève, un vent d’InKisition !
Qui ne doit nous pousser à la renonciation…
l’État veut priver de moyens,
l’armée des cybercitoyens,
et prépare des lois comme autant de baillons…

PACO Sans dent dissident.
06/04/2018.

 

L’actualité, un peu par définition, passe très vite et même si la lutte pour la liberté d’expression remplissait dernièrement les colonnes de RR, puisqu’il reste en cette lettre de Renaud Camus comme un nuage de traîne météo…et que sur un blog (résolument anar) paraît ce petit rappel d’un vote à l’Assemblée,

Le voici donc :

Amis de la quadrature du cercle et du bicarbonate de soude réunis, bonjour ! Nous sommes le Vendredi 06 avril 2018, 17è jour de Germinal dédié au Mélèze et c’est la St Marcellin qui fut, comme chacun s’en souvient, un ministre de l’intérieur fort apprécié des soixante-huitards… Le mélèze c’est balèze disait mon aïeule qui en faisait des bonsaïs.

Vas-y Coco, envoie l’actu…

Les députés ont approuvé, mercredi 28 mars en première lecture, par 46 voix contre 20, une proposition de loi LRM pour protéger le « secret des affaires » des entreprises qui suscite des inquiétudes parmi les médias et associations, relayées dans une partie de l’hémicycle. Selon le texte est protégée toute information qui n’est pas « généralement connue ou aisément accessible à une personne agissant dans un secteur […] traitant habituellement de cette alerte_90catégorie d’information », dont la valeur commerciale est due à son caractère secret, et qui a « fait l’objet de la part de son détenteur légitime de mesures de protection raisonnables ». Un collectif de société de journalistes a dénoncé une définition « si vaste que n’importe quelle information interne à une entreprise peut désormais être classée dans cette catégorie » et estimé que des « scandales comme celui du Mediator ou du bisphénol A, ou des affaires comme les “Panama Papers” ou “LuxLeaks” pourraient ne plus être portés à la connaissance des citoyens ». Selon ce collectif, les dérogations prévues à la protection du secret pour empêcher les poursuites de syndicalistes, lanceurs d’alerte ou journalistes sont « trop faibles ».

 

Le Dr Irène Frachon, pneumologue au CHU de Brest, qui avait révélé le scandale du Mediator, a découvert « avec effarement » l’amendement de la loi Macron instaurant un « secret des affaires » lanceursPAGE2susceptible d’écarter journalistes et lanceurs d’alerte. Je cite: «

Avez-vous lu l’amendement initial ? C’était… terrifiant !» Et de poursuivre: « Cela voulait dire, pas question de mettre le nez dans nos affaires ! Pas d’investigation possible ! C’est tout simplement incroyable. C’est une chape de plomb qui s’abat avec le verrouillage de toute info qui pourrait gêner les intérêts d’un industriel. Qu’elle provienne de la presse ou d’un lanceur d’alerte.» Bref, circulez y-a rien à voir, laissez nous magouiller dans notre (bit)coin, ne vous mêlez pas de ce qui vous regarde car vous risquez la relégation en Calédonie avec Elise Ducet et Edwy Plenel…

 

Voici le résultat du scrutin compte tenu de l’absence de 88% des députés…
Nombre de votants     66 sur 577
Nombre de suffrages exprimés 66
Majorité absolue     34
Pour l’adoption     46
contre     20

Décidément, on vit une époque formidable. Allez, portez vous bien et à bientôt peut-être.

http://lescenobitestranquilles.fr/2018/04/la-loi-du-silence/

 

 

Note de Christine Tasin

Il s’agit, une fois de plus, de transformer une directive européenne en loi française…

Merci à Marchersurdesoeufs qui nous a donné le moyen de connaître le nom des députés qui ont voté cette saloperie :

http://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/434

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




17 thoughts on “Grâce à Macron et à 46 députés on ne pourra plus dénoncer les scandales comme ceux du Mediator

  1. Jean Bart

    A Nantes l’effigie de ce guignol …..
    Ah ah ah….
    Après un an le vernis se fissure et la poudre aux yeux c’est fini.
    Les français commencent enfin à voir qu’ils ont affaire à un petit imposteur médiocre.

  2. SAINT-MARC Jean-Paul

    Sur déroulement des votes à l’AN.
    Je vois qu’ils sont fournis sur un com. précédent.
    Le compte rendu de séance.
    Protection des savoir-faire et des informations commerciales
    http://www.assemblee-nationale.fr/15/cri/2017-2018/20180170.asp#P1215837
    La vidéo :
    http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5763454_5abb9048bed5b.1ere-seance–questions-au-gouvernement–directive-sur-la-protection-des-savoir-faire-et-des-inform-28-mars-2018
    A noter personne des NI (donc FN)…
    Ce n’est pas la première fois !

  3. frejusien

    Comment peut-on faire voter une loi avec moins de 10% de députés présents ?

    est-ce légal ?
    à quoi servent les 511 qui sont absents ?

  4. Patrice

    comment se fait ils qu’ils y est ci peu de députés pour cette audience à l’assemblée nationale, à mon avis ils étaient aussi d’accord sur cette loi, mais ils ne voulez pas être coupable de l’avoir voté, ils ne sont donc pas venus et ils ont laisser les SS a macron faire leurs sales besognes, car ne me dite pas que les 88% d’absents n’était pas aux courent sur cette loi et sur le jour de sa présentation à l’assemblée nationale,ce n’est pas possible que toutes ces personnes soient absents en même temps.

  5. SAINT-MARC Jean-Paul

    Vous pouvez aussi vous adresser aux Sénateurs qui vont avoir à se prononcer…
    Pour ma part j’ai couvert les B…

Comments are closed.