Sputnik publie l’interview de Christine Tasin sur l’islamisation de la France


Sputnik publie l’interview de Christine Tasin sur l’islamisation de la France

Voici l’article en anglais, tiré de l’interview que j’ai accordée à Radio sputnik hier :

https://sputniknews.com/analysis/201804061063293192-france-terror-attack-migrants-police-security/

Pour rappel, les questions et réponses traduites de l’anglais publiées hier sur notre site :

1 Selon vous, pourquoi une base de données commune a-t-elle des pays différents qui appliquent différents critères pour déterminer qui ajouter à la liste?

Certes, chaque pays, malgré les lois et directives européennes, a des vestiges de son propre code pénal, de ses propres lois. On pourrait penser que cela pourrait expliquer des différences de critères, mais je ne le crois pas. Je crois qu’il y a effectivement en France plus de musulmans identifiés comme dangereux que dans les autres pays d’Europe.

2 Si les pays utilisent des critères différents pour marquer les personnes, quelle est l’efficacité du système?

Je ne pense pas que les critères soient fort différents, mais s’ils l’étaient, cela montrerait l’inanité du système de l’UE qui veut annihiler les différences entre les peuples d’Europe, annihiler des histoires différentes, une vision du monde différente, forcément. Notre Code Pénal, par exemple, vient de Napoléon, qui l’avait lui-même pris en grande partie chez l’empereur romain Justinien. Par exemple, nous n’avons pas, nous, Français, la tradition de l’habeas corpus des Anglais. Bref, l’UE veut marier des carpes et des lapins et c’est impossible.

3 Pourquoi pensez-vous que la France a signalé plus de personnes que tous les autres pays européens réunis?

Les choses sont très simples, elles tiennent en trois mots : plus de musulmans,  plus de musulmans délinquants et la place d’honneur donnée aux Frères musulmans en France.

Je m’explique : la France est le pays d’Europe où il y a le plus de musulmans. Même si les statistiques ethniques sont interdites en France, les estimations les plus vraisemblables font état de 15 à 20 millions de musulmans, soit un quart de la population française. Un ancien ministre du Président Chirac, Azouz Begag, affirmait déjà cela en 2014.

Par ailleurs, les prisons françaises détiennent entre 70 et 80 pour cent de musulmans, chiffre confirmé par l’ancien Ministre Jack Lang et par le nombre de repas halal servis dans les prisons. Et il faut ajouter à ce nombre celui des fichés S qui sont officiellement 20 000, pour l’essentiel des personnes repérées pour risque de radicalisation. Il n’y a nulle part en Europe de tels chiffres.

Enfin, nous subissons une islamisation voulue et mise en oeuvre par les Frères musulmans, démontrée récemment par un documentaire israélien intitulé « Le djihad silencieux  » : l’UOIF, nom des Frères musulmans en France, avec la complicité des différents gouvernements français, depuis plus de 40 ans, s’emploie à imposer aux musulmans voile, halal, ramadan, respect strict de la charia, refus de serrer les mains des femmes, antisémitisme coranique… dont les effets sont de faire tomber de plus en plus de jeunes musulmans dans la tentation terroriste.

Bien sûr il y a parmi les fichés S d’autres personnes que des musulmans, des patriotes français luttant contre l’islam et des activistes gauchistes, mais ils sont très minoritaires.

D’ailleurs, la France est le pays d’Europe qui a payé le plus lourd tribut aux attentats islamiques avec plus de 250 civils tués depuis 2015.

4 Certains responsables européens ont exprimé leur inquiétude que le système soit mal utilisé, pensez-vous que ce soit le cas ?

Vous faites sans doute allusion au député allemand Andrej Hunko qui a parlé d’une utilisation abusive, voire frauduleuse  de la base de données SIS par les Français : je ne crois pas qu’il s’agisse d’une utilisation abusive et encore moins frauduleuse. Il se trouve que la police française remplit la base avec les données qu’elle a, sans tricher. Or, la situation de la France est terrible et unique en Europe, c’est pourquoi ses chiffres sont les plus importants.

5 Le rapport a également noté que le montant des contrôles discrets en 2017 a dépassé 134 mille alors qu’en 2015 il était inférieur à 70 mille, avec quoi cette augmentation est-elle liée?

Il est évident que nous subissons, en Europe et tout particulièrement en France une offensive sans précédent, avec une multiplication des ennemis à l’intérieur de notre pays. Cela est dû à plusieurs phénomènes :

L’invasion migratoire aggrave sérieusement la situation. Un grand nombre de clandestins ( appelés migrants )  viennent de pays musulmans appliquant strictement la charia, et nombre d’entre eux sont envoyés par l’Etat islamique pour faire des attentats sur notre sol.

Les auteurs des attentats commis en France étaient pour partie des migrants, et pour l’autre des musulmans fréquentant les mosquées, salafistes ou pas, comme la mosquée Omar à Paris, où un journaliste israélien déguisé a pu enregistrer un appel au djihad.

Or, le gouvernement d’Emmanuel Macron, au lieu de lutter contre l’islamisation, l’immigration et l’implantation des Frère musulans les favorise avec des lois favorisant l’islam aux dépens des autres religions et des athées, avec la discrimination positive, les lois et les juges interdisant la critique de l’islam, malgré l’abolition du délit de blasphème depuis la révolution de 1789. De la même façon, Theresa May et Angela Merkel font tout pour islamiser leurs pays. Les conséquences en sont terribles, les fichés S et autres signalés vont forcément augmenter de manière exponentielle. Et les attentats aussi.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/04/06/interview-de-christine-tasin-par-radio-sputnik-78000-francais-signales-comme-dangereux-en-2017/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


5 thoughts on “Sputnik publie l’interview de Christine Tasin sur l’islamisation de la France

  1. Vindicta

    Information :  » Istanbul accueille , ce week – end , 6,7,8 avril 2018 , une conférence internationale sur l’islamophobie  » .
    Le but de cette initative ,  » stratégies et politiques susceptibles de limiter sa propagation  » .
    Thème de ce vendredi :  » L’islamophobie et son impact sur la culture et les politiques mondiales  » . Initiative du Centre pour l’Islam et les Affaires mondiales de l’Université Sanahattin Zaim .  »
    « L’événement réunit des chercheurs et des professeurs de Turquie et du monde , vise à discuter de l’impact de l’islamophobie sur la culture , la société , la politique et les relations internationales .
    « Nous avons besoin de repenser la façon dont nous comprenons le phénomène de l’islamophobie  » , a déclaré Salman Sayyid , un universitaire de Leeds , également co -auteur du livre  » Think Trough Islamophopbia : Global perspectives  » . »
     » C’est que pour ce chercheur , toute étude de l’islamophobie devrait commencer par la mise en place de définitions claires et spécifiques de ce phénomène .
    Mehmet Gormez , ancien Président de la Présidence des Affaires religieuses , a également pris la parole lors de la conférence pour souligner le rôle des savants musulmans dans la lutte contre l’islamophobie  » .

    Commentaire de Vindcta : comme pour le foulard , ils font appel à tous les musulmans du monde . La Turquie est un pays particulièrement catolicophobe , ne reonnaissant au culte catholique aucune reconnaissance juridique ( les églises doivent avoir des portes dérobées et ne pas apparaître sur la rue principale ) , les catholiques , à qui ont dérobent leurs églises t leurs terres , ne sont plus qu’une poignée , vivant dans la peur ( mais il n’y a pas pour l’instant d’agressions ). Ils vivent en cultivant la vigne . »

  2. Fallaci

    Bonsoir Christine,
    J’ai lu un article daté de ce jour où l’on cite P. Cassen, mais je ne parviens pas à le copier.
    Si cela vous intéresse :

    France : Vers une soumission totale de l’islam et la destruction de la liberté d’expression.

    fr.gatestoneinstitute.org.

    Cordialement

  3. frejusien

    Les catholicophobes, un terme très peu répandu, à nous de le faire circuler !
    surtout dans les milieux ruraux attachés aux traditions religieuses;

    CATHOLICOPHOBES

  4. MaximeMaxime

    Très intéressante interview, mais peut-être y a-t-il une erreur à propos de Justinien et du code pénal… En effet, depuis 1992, le nouveau code pénal s’éloigne considérablement de l’héritage napoléonien et a fortiori de Justinien, qui, s’il avait assoupli les principes de la législation, n’en restait pas moins « un dur » en matière pénale.
    Les lois relatives à la lutte contre le terrorisme sont d’ailleurs en général plutôt dans le code de la sécurité intérieure désormais, même s’il faut le combiner souvent avec le code pénal.

Comments are closed.