Quand la République était impitoyable …


Quand la République était impitoyable …

Toutes nos élites potitiques, médiatiques, judiciaires chouinent en choeur.

On ne peut pas  interdire le salafisme.

On ne peut pas expulser les fichiers S.

On ne peut pas mettre fin au regroupement familial.

On ne peut pas interdire l’ UOIF.

On ne peut pas arrêter l’immigration.

La liste de ce qu’ils ne peuvent pas faire est infinie.

Sont-ils des responsables français ou des petits Rats de l’Opéra ?

Bref ils ne savent RIEN faire, ils ne peuvent RIEN faire contre la peste verte qui agresse la France.

Pourtant notre Histoire récente montre que la République savait se défendre contre la barbarie.

Du Figaro:

TRIBUNE – Pour le préfet Hugues Moutouh, le terrorisme n’est pas une fatalité et il y a des mesures à prendre pour l’endiguer.

Il rappelle la fermeté avec laquelle la IIIe République avait répondu à la vague d’attentats anarchistes dans les années 1890.

Une fois encore la France est en deuil et pleure ses morts, après une nouvelle attaque terroriste sur son sol.

C’est le premier attentat depuis le début de l’année 2018.

L’an dernier, les services en ont dénombré onze au total, neuf ayant échoué près du but et deux, malheureusement, qui ont abouti: celui du 20 avril 2017 (la fusillade sur les Champs-Élysées a fait une victime parmi les forces de l’ordre), et celui du 1er octobre 2017 (deux jeunes femmes égorgées sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille).

Certes, nous avons conscience que le risque zéro n’existe pas.

Certes, il ne faut pas céder aux amalgames.

Certes, la France, qui est une démocratie, ne doit pas se renier.

Le terrorisme est-il pour autant une fatalité?

Nous ne le pensons pas. Pour le combattre efficacement et de façon impitoyable, commençons par regarder la réalité en face.

Ayons le courage de dire la vérité, toute la vérité.

La menace terroriste qui frappe aujourd’hui la France est principalement endogène.

Autrement dit, ceux qui passent à l’acte vivent dans notre pays depuis longtemps et y sont souvent nés.

Dix des onze attentats ou projets d’attentats perpétrés en 2017 sont ainsi le fait de Français ou de résidents français.

Mais ce que les responsables politiques, comme les journalistes, du reste, taisent pudiquement, de peur d’être mal compris ou stigmatisés, est quela quasi-totalité de ces terroristes sont issus de l’immigration et de ce que les spécialistes appellent dans le secret de l’alcôve, l’islamo-délinquance: Radouane Lakdim, Ahmed Hamachi, Karim Cheurfi, Adel Kermiche, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, Larossi Abballa, les neuf membres du commando du Bataclan, Yassine Salhi, Sid Ahmed Ghlam, Amedy Coulibaly, les frères Saïd et Chérif Kouachi, Mohamed Merah…

La France, compte tenu de sa forte immigration en provenance de pays de culture musulmane est un territoire particulièrement à risque

.
Que faut-il en conclure? D’abord ce que tous les observateurs étrangers, en particulier anglo-saxons, disent depuis des années: que la France, compte tenu de sa forte immigration en provenance de pays de culture musulmane est un territoire particulièrement à risque.

Ensuite, que le processus d’intégration est bel et bien en panne.

Il y a, en effet, deux façons de voir les choses: soit on part du principe rassurant que ces terroristes qui rejettent la France,son mode de vie et ses valeurs,ne constituent que des exceptions qui viennent confirmer la règle (cellede la bonne intégration de tous les autres), et alors on ne change rien ;soit on considère que ces actions antifrançaises et plus généralementanti-occidentales sontdes épiphénomènes révélateursd’une profonde crise, ce que nous croyons.

Une telle analyse n’est pas facile à admettre pour les gouvernants.

Elle pose, dans le cadre de nos régimes démocratiques contemporains, marqués par une forte philosophie libérale et un déni de la souveraineté nationale, un épineux problème: il faut accepter de limiter fortement l’immigration – légale autant qu’illégale -, combattre pied à pied la tendance au multiculturalisme en favorisant l’assimilation, et reprendre le contrôle des nombreuses zones du territoire où la force n’est plus à la loi.

Non, il n’y a aucune recette miracle contre le terrorisme.

Il y a juste des mesures évidentes, de bon sens, à prendre.

La responsabilité du précédent gouvernement est grande.

Car en dépit des effets d’annonce et des coups de menton, la France s’est désarmée intellectuellement, moralement et pénalement ces dernières années.

Rappelons que devant la vague d’attentats anarchistes, qui frappa d’effroi notre pays dans les années 1890, la IIIe République, pourtant mère de nos grandes libertés, n’hésita pas à frapper durement les terroristes, comme leur entourage.

La situation n’est pas si différente, quand on y songe.

Peu organisés, souvent autoradicalisés, agissant seuls ou en petites cellules, défiant l’État et ses symboles à coups de couteau ou de bombes, les terroristes anarchistes furent impitoyablement traqués et défaits.

Le gouvernement d’alors employa les grands moyens, froissant au passage certaines libertés fondamentales: interdiction de la presse et de la propagande anarchiste – élevée au rang de délit d’opinion -, loi permettant l’inculpation de tout membre ou sympathisant des groupes anarchistes, sans faire de distinction, etc.

Nous demandons au pouvoir actuel la même fermeté: de dissoudre les associations clairement inspiratrices des terroristes islamistes, de surveiller et punir les personnes radicalisées, d’expulser les étrangers qui constituent une menace pourla sécurité des Français, de déchoir de leur nationalité ceux qui l’ont obtenue en dupant notre confiance, enfin, de reprendre le contrôle – par la force s’il le faut -, de tous ces quartiers que l’on dit sensibles, qui servent en fait d’asile à tous les trafics et d’incubateurs à toutes les entreprises terroristes.

Alors, non. Non, il n’y a aucune recette miracle contre le terrorisme. Il y a juste des mesures évidentes, de bon sens, à prendre.

Cela nécessite du courage. Le lieutenant-colonel Beltrame, que la France honore justement comme son héros, a fait le don de sa vie.

Nos gouvernants peuvent sans doute prendre le risque de déplaire.

 

Hugues Moutouh.

*Ancien conseiller spécial du ministrede l’Intérieur, il vient de publier «Dictionnaire du renseignement» (Perrin, 2018).

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




25 thoughts on “Quand la République était impitoyable …

  1. Machinchose

    «  » »
    …………………………..: Radouane Lakdim, Ahmed Hamachi, Karim Cheurfi, Adel Kermiche, Mohamed Lahouaiej Bouhlel, Larossi Abballa, les neuf membres du commando du Bataclan, Yassine Salhi, Sid Ahmed Ghlam, Amedy Coulibaly, les frères Saïd et Chérif Kouachi, Mohamed Merah…

    bien sur ces noms ont été changés…..
    il ne faut surtout pas stigmatiser l’ ésstrême drouate 😆

  2. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Très justement pointé. Mais, je vais vous dire ce qui coince. En 1890 la France était composée d’éléments non hétérogènes comme c’est le cas aujourd’hui. La Pologne, les pays de l’Est n’ont pas été des « Terres d’Asile » comme la France. Ce sont des peuples « unis » par une même conception, une même foi, contrairement à la France… Par qui sommes nous gouvernés ? : il y a eut Valls, la maire de Paris est, aussi, d’origine espagnole, et le nombre incalculable de parlementaires qui ont des origines étrangères… Donc, tous, avant de prendre les décisions qui s’imposent, pensent à leurs grands parents « qui sont venus d’ailleurs, en France » et ils raisonnent toujours de la façon suivante : « Si la France n’avait pas accueilli nos grands parents nous ne serions pas là »… Et ils ont « scrupule » à appliquer aux nouveaux arrivants la loi du retour au non du droit d’asile dont on bénéficié leurs aïeux….

    1. angora

      sauf que, sauf que….leurs aieux ne foutaient pas le bor…l…respectaient ceux qui les avaient accueillis et ne demandaient qu’à s’integrer dans la société française. meme ceux qui chez eux continuaient à parler leur langue d’origine. là je parle des immigrés d’origine européenne meme parfois très éloignés de la France.
      qu’en est-il aujourd’hui?

  3. Machinchose

    rien ne va plus entre la Turquie et la France !!

    «  »LA REVUE DES INFOS

    SYRIE | Les forces spéciales et l’aviation militaire française viennent soutenir les forces américaines contre les forces turques 3 avril 2018

    Infos-israel.news
    Lire l’article complet sur https://infos-israel.news/ (…)
    3 avril

    xxxxxxxxxxx

    chouette! on va casser du Turc avec Trump !!

    manque plus que Natanyahou pour faire chorus contre le Mamamouchi et ses turqueries quotidiennes….

    je sens venir des manifs de Turcs a Strasbourg et a Paris …et des Kurdes prêter main forte a nos CRS ……

    comme dirait Reiser : on vit une époque formidable 😆 😆

  4. Sitting bull

    Bien envoyé , cependant ce serait mieux de remballer tous ces musulmans chez eux pour qui n en reste plus un seul en Europe

  5. maury

    Tout ce qui pourra être fait ne servira à rien puisque le danger est l’invasion programmée il n’est pas question d’intégration puisque le but de ces mahométans est de nous soumettre ou de nous tuer!! et ceci depuis des siècles
    c’est leur ,but, ils obéissent au coran satanique qui dit qu’il faut prendre le pays où ils débarquent !Au début ils n’étaient pas nombreux et ne pouvaient seulement « embrasser la main qu’ils ne pouvaient couper! »mais maintenant en ajoutant aux vagues annuelles celles des soi disant réfugiés on va être débordés et à leur merci !!le seul moyen de nous’en sortir est de prendre les armes et avoir l’aide de la légion et de toute l’armée sans attendre car l’heure est grave!!!!!!!!!!!!!

  6. Amélie Poulain

    Merci Antiislam pour cet article si plein de « bon sens »…. Vous avez raison, c’est cela qui manque dans les réponses apportées par les Politiques de tout poil;

    Qu’ils aient le « courage » de déplaire effectivement, ils sont là pour servir la France…

    Ils l’oublient bien souvent ou plutôt se laissent influencer par certains qui ne pensent pas dans le « bon sens » car ils n’y auraient pas d’intérêt, chacun ayant ses propres raisons.

  7. denise

    ah les anglais disent que la France est un territoire à risque ? j’ai lu hier qu’il y avait tellement d’attaques avec des couteaux ( ! ) , chez eux, qu’ ils ont dépassé le nombre par rapport à New York !

  8. angora

    on ne peut pas parce qu’on ne veut pas ; tous les prétextes sont bons.
    et si, face à la colère du peuple certains politiques proposaient une solution de bon sens, l’armée de gauchiasses ,d’antifas, d’anarchistes , qui est leur force armée interviendrait pour faire cesser le processus.
    ceux-là aussi sont à éliminer et en premier.à commencer par leur soutien financier.

  9. Claude LaurentClaude Laurent

    Excellent article Anti-islam.
    Auquel on ajoutera:

    On ne peut pas pratiquer les contrôles osseux pour déterminer la majorité.
    On ne peut pas établir de statistiques ethniques.
    On ne peut pas assimiler certaines ethnies (selon Erdogan)
    On ne peut pas citer la cause de nos soucis.

    On ne peut pas FAIRE RESPECTER la France

  10. Xtemps

    Voilà ce que nous devons attendre d’un vrai gouvernement qui passe son peuple en priorité avant les autres en bon père de famille, qui ne passe pas son temps a l’insulter pour imposer de force des âneries multiculturel stupide et métissage raciste.
    Il y a des bons et des mauvais partout dans le monde entier, mais nos dirigeants prennent tout, sans rien trier, ils laissent venir n’importe qui en Europe sous n’importe quels excuses bidons fourre tout du racisme.
    Les peuples européens autochtones légitimes n’ont rien fait et rien demandé de tout çà, pourquoi devrions nous être condamné, condamné de quoi?.
    Les vrais responsables sont nos escrocs dirigeants imposteurs aux pouvoirs qui nous ont mis dans des sales draps et maintenant il y a des meurtres et des attentats en Europe sans oublier le reste qui sont gravissimes.
    Nuremberg pour ces ordures.

  11. frejusien

    Cet article aurait pu être écrit par Christine, et on le trouve dans le Figaro,
    c’est un bon début, mais il ne faut pas rêver, la gauche ne fera RIEN,

    d’ailleurs, la droite, avec toutes ses appellations qui n’ont pas arrêté de changer, a fait exactement la même chose,
    La même politique depuis 40 ans,
    et on sait que chaque fois qu’ils promettent avant les élections, ils mentent juste pour être élus

    1. Machinchose

      «  » » la droite, avec toutes ses appellations qui n’ont pas arrêté de change

      😆 😆

      si vrai! on change l’ étiquette mais c’est toujours la même vulgaire piquette

      la « droite » n’ est qu une « pousse au grime « 

  12. frejusien

    Dans les années 1890, les anarchistes étaient français, avec qq éléments étrangers en tout petit nombre, le danger était circonscrit, cette doctrine n’avait que peu d’adhérents, la majorité de la population était contre, par simple bon sens,
    Aujourd’hui , le danger est international, avec 57 pays musulmans, et iles musulmans représentent 1,9 milliards d’individus dans le monde,

    En faire entrer des milliers de plus dans un pays, c’est signer son arrêt de mort, quand on connait l’expansionnisme musulman et son désir de domination,

    Nos gouvernements successifs sont bien des traitres , des vendus, des inconscients, des dérangés du ciboulot

  13. SarisseSarisse

    Les anarchistes, la fameuse « bande à Bonnot » , étaient franco-français et n’avaient pas de bases arrières, pas de Jawad pour leur assurer de planques dans des banlieues acquises à leur cause, ni de financements étrangers, un ministre de l’Intérieur rad’soc comme Clémenceau, surnommé « Le Tigre » su les mater sans aucun état d’âme ni excuse.
    Si un Clémenceau revenait il serait à la fois le Clémenceau des brigades du Tigre mais aussi le Clémenceau qui clame haut et fort aux élus de la Nation: »je fais la guerre », Clémenceau aurait très vite cerné, lui qui fit un voyage en Orient, et en avait donné son jugement, la nature belliqueuse et fanatique de l’ennemi et il lui aurait fait une guerre sans merci.
    C’est une autre guerre qui est faite à toute une nation, plus insidieuse qu’une guerre de soldats, ni anarchistes, ni casques à pointe mais celle d’un fanatisme qui doit être écrasé avant qu’il n’emporte tout.
    C’était la République d’un autre temps et d’autres moeurs, elle était celle qui ne s’en laissait pas compter, elle appelait encore un chat un chat et n’hésitait pas à se battre en duel ( à travers un Clémenceau) elle avait encore un honneur.
    Où est donc passée cette intransigeance, avec armes et bagages à l’ennemi?
    En ce temps-là, la République ne se désolidarisait pas de la Nation.
    Il y a une continuité depuis Bouvines, pas une opposition quand la Nation est en danger, et tout un ensemble de valeurs qui ne sont pas exclusivement républicaines, il faut un peuple derrière, mais on suit des Philippe-Auguste, on suit des Clémenceau, pas des traitres qui vendent leur pays par appartements comme de vulgaires promoteurs immobiliers aux premiers venus.

  14. Conan

    Oui
    Merci Anti-islam !
    Les données du problème sont parfaitement décrites.
    Si aucune action efficace n’est entreprise, c’est bien qu’il y a une acceptation de cette invasion migratoire avec toutes les conséquences aisément prévisibles, comme se faire mettre carrément dehors de chez nous !..
    Le pacte Eurabia exposé par Alain Wagner n’est pas issu de vues d’esprit complotistes …On peut toucher du doigt, concrètement, les effets mortels de ce pacte pour notre civilisation !
    Par contre, la force impitoyable de la République —si on peut appeler encore ainsi le « machin »— va, aujourd’hui, s’exercer contre les Résistants républicains !
    Et nous sommes de plus en plus rançonnés pour faire fonctionner cette entreprise de destruction …

  15. Dorylée

    « …en favorisant l’assimilation… » est une chose IMPOSSIBLE puisque cela relève de la seule volonté du futur  » assimilé  » . Posez-vous la question : que faudrait-il que l’islam fasse pour que vous vous y convertissiez ? Réponse : rien ! C’est impossible ! Inimaginable ! C’est une idéologie bien trop tordue, totalitaire, haineuse. Tout est à jeter. Eh bien vu de chez les musulmans, notre société est beaucoup trop différente pour qu’ils s’en rapprochent. Ils sont inassimilables ! Et c’est tant mieux, on n’en veut pas !

  16. Sylvie.

    Les révolutionnaires de 1793 et les républicains modérés de la fin du XIXème;siècle, jusqu’à la première guerre mondiale et de l’entre-deux-guerres étaient profondément nationalistes.
    Les lois instaurant la préférence nationale (Salengro en 1931) ont toujours préféré le Français à l’étranger. Idem en 1793, il existait une préférence nationale à l’emploi…
    Je me pose des questions afin de savoir si la France du Comité de salut public n’était pas d’extrême drouâte….

    1. Conan

      Bonjour Vivie !
      Il y a ça et aussi, il faut bien le dire, le besoin d’ordre ! Et alors ? c’est pas honteux !
      Sans pour autant tomber dans le fachisme, non ! m’enfin, stop au bordel institutionnalisé !!!
      Est-ce que notre chérubin golden boy maintient les portes et fenêtres ouvertes au Touquet et y laisse s’installer les racailles qui oseraient braver la froititude en montant là haut ???….
      Et qu’est-ce que c’est que tous ces cancres demi analphabètes qui bloquent toutes nos universités au point que nos enfants méritants risquent de perdre une année dans leurs études ??
      Ce n’est pas pour autant que je ne suis pas de gôche …comme Christine, ceci, en ce que j’adhère volontiers à un système de juste et honnête redistribution, via l’impôt, en faveur de mes compatriotes qui n’ont pas eu autant de chances que moi …Mais pas à l’égard du monde entier !…
      Pourquoi? Hé bien c »est vérifiable : il y a des civilisations qui réussissent et d’autres qui ne s’en sortiront jamais…lesquelles ont cependant la prétention de nous imposer leur méthode erronée … Ce à quoi nous devons tous résister !

    1. Amélie Poulain

      « J’oublie encore quelque chose : Robespierre était national-socialiste… »

      Oui comme Hitler à un certain moment…..

  17. bm77

    J’ai du mal à imaginer que des gens qui mettent toujours en avant leurs origines étrangères et refusent nos lois et tout ce qui fait notre culture soient de vrais Français!!
    Beaucoup se comportent en clients privilégiés, ils auraient tort de se priver puisque de nombreux partis politiques à la recherche du pouvoir à courte vue ou pour le garder les draguent sans vergogne depuis maintenant des décennies allant au devant de leurs désirs en interdisant toute critique de leur présence en l’assimilant à du racisme et en facilitant l’implantation sur tout le territoire de leur religion sans discernement
    Ces opportunistes véreux poursuivent pour délit d’opinion les rares personnes qui ont résisté au lavage de cerveau et qui dénoncent leurs compromissions en particulier Christine Tasin et Pierre Cassen , en empruntant au passage les mêmes réflexes totalitaires tyranniques des états ‘où sont issus leurs clientèle..
    Depuis quelques années dans une schizophrénie complète ils sont en train de composer avec le terrorisme que 40 années d’islamo immigrationniste et de paranoîa antiraciste budgétisés et subventionnés par l’oligarchie LRPS ont permis de voir se réaliser. Les attentats ne sont que le « point d’orgue » auquel devait mener inévitablement cette manipulation démagogique de l’immigration qui n’a rien à voir avec les valeurs Républicaines Françaises d’assimilation.
    Comme vous le soulignez Antiislam la République n’a jamais fait de compromis avec ses principes sauf lorsqu’elle y a été contrainte par les envahisseurs!!!
    Les PR et autres LRM comportent tous le mot République dans leur sigle mais de quelle République parle t-on? Une République d’inspiration étrangère?
    Celle qui n’assimile plus les étrangers mais les appose à notre culture en autant de communautés ? Celle qui galvaude la laïcité en favorisant l’implantation des mosquée ?
    Tout ça n’a rien à voir avec le République française mais il faudra une fois de plus se battre pour la récupérer à ceux qui l’ont trahi.
    .

    1. AntiislamAntiislam Post author

      Bonjour,

      Sans compter que l’on peut avoir de la sympathie pour certaines grandes figures de l’anarchie.

      Mais il n’ y a vraiment AUCUNE figure de l’islam : de Mahomet à Tariq Ramadan en passant par Ibn Tamiyya qui ne suscite la moindre sympathie …

  18. frejusien

    NON, aucune, certainement pas ! Beurk !

    tout ce ramassis n’appartient pas à notre culture, un occidental moyen ne peut se reconnaitre dans cet obscurantisme pré-moyenâgeux,

    nous n’avons pas les mêmes racines, ni le même développement, ni la même mentalité, ni la même expression artistique, rien de commun en littérature, en musique, en sculpture, etc…..
    Qui pourrait trouver des points communs ???

Comments are closed.