Au moins 10 des 16 morts à Gaza étaient membres de groupes terroristes


Au moins 10 des 16 morts à Gaza étaient membres de groupes terroristes

https://fr.timesofisrael.com/au-moins-10-des-16-morts-a-gaza-etaient-membres-de-groupes-terroristes/

L’armée israélienne a identifié dans la nuit de samedi 10 des 16 personnes qui auraient été tuées pendant des manifestations violentes le long de la barrière de sécurité avec Gaza comme étant des membres des groupes terroristes palestiniens et elle a publié une liste de leurs noms et des postes qu’ils occupaient au sein de leurs organisations.

Vendredi, environ 30 000 Palestiniens ont participé à un mouvement de protestation le long de la frontière avec Gaza, durant lequel les émeutiers ont jeté des pierres et des cocktails Molotov aux troupes israéliennes regroupées de l’autre côté de la frontière. Ils ont fait brûler des pneus et du bois, ont cherché à franchir la clôture de sécurité et à l’endommager et, dans un cas, ont ouvert le feu sur les soldats israéliens.

L’armée a fait savoir que ses tireurs n’avaient ciblé que les auteurs d’actions violentes explicites contre les militaires israéliens ou ceux qui ont tenté de traverser ou de créer des dégâts à la barrière de sécurité. Une séquence vidéo a montré que dans un cas, un émeutier – classé par l’armée dans sa liste des membres du Hamas – a paru être touché par une balle alors qu’il fuyait la frontière. L’armée israélienne a riposté en accusant le Hamas de manipuler ses images et de faire des montages.

Selon l’armée israélienne (lien en arabe), huit des hommes tués étaient des membres du Hamas qui gouverne la bande de Gaza. L’un servait au sein des brigades des martyrs al-Aqsa et un autre était affilié au « Jihad global », a-t-elle fait savoir, se référant apparemment à un groupe salafiste de Gaza.

Dans la matinée de samedi, le Hamas a reconnu publiquement que cinq membres de son aile militaire, les brigades Ezzedine al-Qassam, figuraient parmi les victimes.

Les Palestiniens transportent la dépouille de Hamdan Abu Amsha, qui aurait été tué par des tirs israéliens un jour auparavant durant une manifestation massive à la barrière de sécurité, à Beit Hanoun, dans le nord de la bande de Gaza, le 31 mars 2018 (Crédit : AFP/ MAHMUD HAMS)

L’armée a précisé qu’au moins un membre du Hamas, Sari Abu Odeh, faisait partie de la force d’élite Nukhba du groupe et qu’un autre, Muhammad Abu Amro, avait servi dans ses opérations de tunnel (le porte-parole arabe de l’armée israélienne a donné plus de détails en arabe sur Twitter).

L’armée a identifié l’un des deux membres du Hamas qui a tiré sur des soldats israéliens vendredi soir et qui a tenté de franchir la barrière de sécurité avant d’être tué. Il s’agissait de Mussab al-Saloul, âgé de 23 ans.

Les dirigeants du groupe terroriste du Hamas ont diffusé les images des membres de son aile militaire qui, ont-ils reconnu, figurent parmi les 16 Gazaouis tués par des tirs israéliens durant des affrontements le long de la barrière de sécurité, le 30 mars 2018.

Les médias palestiniens ont fait savoir que les dépouilles des deux hommes armés ont été capturées par les soldats israéliens, une affirmation que l’armée n’a pas officiellement commentée.

Le combattant le plus âgé a été identifié sous le nom de Jihad Farina, 35 ans, commandant d’une compagnie militaire au sein de l’aile militaire du Hamas. Le plus jeune s’appelle Ahmad Aodeh, 19 ans, qui servait dans le bataillon Shati de l’organisation terroriste, ont annoncé les militaires.

Le Hamas a déclaré que les personnes tuées participaient à des « événements populaires, côte à côte avec leur peuple ».

L’armée n’a fourni aucune preuve de ces identifications. Certaines ont pu être vérifiées grâce à des photographies des combattants portant l’uniforme ou faisant l’objet de funérailles de type militaire de la part du groupe terroriste incriminé.

Des milliers de personnes se sont rendues aux funérailles organisées samedi à Gaza de 14 des tués – deux ont été enterrés vendredi. Les personnes dans l’assistance portaient des drapeaux palestiniens, certains appelant à la vengeance et lançant des tirs en l’air.

« Où êtes-vous, Arabes ? Où êtes-vous, musulmans ? », ont scandé les foules réunies lors de ces inhumations, appelant le monde arabe et musulman à intervenir. Une grève générale a été organisée dans la bande de Gaza et en Cisjordanie.

Le porte-parole de l’armée israélienne, le général de brigade Ronen Manelis, a déclaré samedi que les personnes tuées étaient toutes engagées dans les violences, ajoutant que les responsables de la Santé du Hamas à Gaza exagéraient les chiffres des blessés et que quelques douzaines seulement avaient été touchées par des tirs à balles réelles, les autres souffrant des effets des gaz lacrymogènes et autres moyens de dispersion.

Manelis a expliqué vendredi soir que l’armée a dû affronter une « manifestation terroriste violente en six points » le long de la clôture. Il a expliqué que l’armée israélienne avait fait usage de « tirs chirurgicaux » à chaque fois que des protestataires ont tenté de franchir la barrière de sécurité ou de l’endommager. « Toutes les victimes étaient âgées de 18 à 30 ans, plusieurs d’entre elles étaient connues de nos services, et au moins deux étaient membres des forces de commando du Hamas », a-t-il précisé.

La marche des Palestiniens vers la frontière entre Gaza et Israël, vendredi, a été la plus importante manifestation de ce type, de mémoire récente, appelant les Palestiniens à pouvoir revenir sur la terre qu’avaient fui leurs ancêtres lors de la guerre d’Indépendance de 1948. Elle avait été intitulée « la marche du retour ».

Les Palestiniens défilent devant une tente érigée le long de la frontière avec Israël à l’est de la ville de Gaza dans la bande de Gaza pour commémorer la Journée de la Terre, le 30 mars 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MAHMUD HAMS)

Le bilan des morts de la manifestation de vendredi a été fourni par le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, qui a également noté qu’environ 1 400 Palestiniens avaient été blessés durant ces manifestations, plus de la moitié par balles. Les autorités israéliennes n’ont aucun moyen de confirmer officiellement ces chiffres.

Manelis a averti samedi que si les violences devaient se prolonger le long de la frontière avec Gaza, Israël élargirait ses réactions et frapperait les terroristes qui en sont à l’origine. Les militaires ont jusqu’à présent restreint leur réponse à ceux qui tentent d’ouvrir une brèche à la frontière, mais si les attaques devaient continuer, ont-ils mis en garde, ils frapperont les terroristes « également à d’autres endroits », a-t-il dit.

Manelis a répété qu’Israël « n’autorisera pas une violation massive de la clôture vers le territoire israélien ».

Il a expliqué que le Hamas et d’autres groupes terroristes utilisent les manifestations comme couverture pour mener des attaques. Si les violences continuent, « nous ne serons plus en mesure de limiter notre activité à la barrière de sécurité et nous agirons contre les organisations terroristes sur d’autres sites également », a-t-il ajouté.

Le Hamas est un groupe terroriste islamiste qui cherche à détruire Israël. Il s’est saisi du contrôle de la bande de Gaza en 2007, l’arrachant des mains du Fatah d’Abbas.

Le chef du Hamas, au centre, scande des slogans et fait le signe de la victoire alors qu’il participe à une manifestation dans une ville de chapiteaux érigée près de la frontière avec Gaza, le 30 mars 2018 (Crédit : AFP PHOTO / Mohammed ABED)

L’armée est restée en état d’alerte élevé même si les violences ont semblé s’apaiser vendredi soir dans un contexte de craintes persistantes d’éventuelles attaques, et notamment de tentatives d’infiltration sur le territoire et de tirs de roquette.

 

Les organisateurs du mouvement de protestation ont indiqué que les marches massives continueraient jusqu’au 15 mai, 70e anniversaire de l’établissement de l’Etat d’Israël. Pour les Palestiniens, ce jour est celui de la « nakba » ou catastophe, où des centaines de milliers de personnes avaient quitté volontairement ou non le territoire israélien durant la guerre de l’Indépendance de 1948. La vaste majorité des deux millions d’habitants de Gaza sont leurs descendants.

 

Lors des pourparlers de paix antérieurs, les Palestiniens ont toujours demandé, avec la souveraineté en Cisjordanie, à Gaza, à Jérusalem-est et dans la Vieille Ville, un « droit au retour » en Israël pour les Palestiniens qui avaient quitté ou avaient été dans l’obligation de quitter l’Etat juif lors de sa fondation. Les Palestiniens ne demandent pas seulement l’exercice de ce droit pour les centaines de milliers de réfugiés encore en vie – un chiffre qui atteindrait des dizaines de milliers de personnes – mais également pour leurs descendants, qui sont des millions.

Aucun gouvernement israélien ne pourrait probablement accepter cette demande puisqu’elle signerait la fin d’Israël en tant qu’Etat à majorité juive. Le positionnement israélien est que les réfugiés palestiniens et leurs descendants pourraient devenir les citoyens d’un Etat palestinien à l’apogée du processus de paix, comme cela avait été le cas des Juifs contraints à fuir les pays du Moyen-Orient en raison de gouvernements hostiles qui sont devenus par la suite des ressortissants israéliens.

En Europe , les frontières sont grand ouvertes, ou plutôt n ‘existent plus…

 

Note de Christine Tasin

Si certains lecteurs s’interrogeaient sur le poids des informations concernant Israël sur notre site depuis quelques jours, c’est que ce qui se passe là-bas est le calque de ce qui se prépare chez nous et que notre devoir élémentaire est de soutenir de toutes nos forces nos amis israéliens et le sionisme, à savoir leur droit  à avoir une terre et à la protéger par tous les moyens de ceux qui veulent la leur prendre et les exterminer.

Comme il est de notre devoir de nous battre pour conserver la nôtre contre ceux qui veulent nous la prendre et nous exterminer.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Au moins 10 des 16 morts à Gaza étaient membres de groupes terroristes

  1. paul

    au passage, il faudrait faire lire cet article au « patron » (hum) du CRIF, histoire de le maintenir informé

  2. Edmond RichterEdmond Richter

    « LE HAMAS A EU 17 TUÉS VENDREDI. Nous regrettons sincèrement de ne pas en avoir tué 100 fois plus. NOUS FERONS MIEUX LA PROCHAINE FOIS! » (un vainqueur)

  3. claude t.a.l

    Même france inter ( dans la chronique de Bernard Guetta ) reconnaissait que ….

     » ….. mais il est également vrai qu’il s’agissait là de la première journée d’un mouvement conçu pour durer six semaines et que les autorités israéliennes n’avaient ainsi pas de bonne solution.
    Si elles se contentaient de lacrymogènes et de balles en caoutchouc, elles risquaient qu’il y ait beaucoup plus de gens qui s’approchent de la frontière et essaient même de la franchir.

    Il n’y aurait alors pas eu seize morts mais un bain de sang d’une tout autre ampleur  »

    https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-02-avril-2018

  4. Machinchose

    ils sont loin d’ être des héros, surtout Vendredi dernier ou ils se sont enfin heurtés a une décision ferme israélienne, qui les avait avertis de tirs a balles réelles

    résultat: Samedi, tranquilles, ils enterraient les défunctés, Dimanche peinards, ils faisaient les « tantes de deuil, les condoléances et les prières »
    et , aujourd’ hui Lundi; ils se sont dit qu il valait mieux s’ arrêter là…ces cons de Juifs ayant décidé (enfin) de dégonfler la baudruche arabe musulmane

    hé oui! c’est pas facile de venir brailler et abriter dans la foule de civils, des terroristes armés, (bien visé, les snipers de Tsahal! tous les dix crasseux abattus d’ une balle dans le front, un seul d’ une balle dans le dos, un malin qui a du comprendre qu on risquait gros .. )

    n’ en doutons point; ce qui se passe la bas, préfigure ce qui se passera en France, quand le signal sera donné a ces dizaines de milliers de félons qui ne demandent qu a en découdre

    1. Robert

      Les Juifs d’ISRAËL sont bien loin d’être des « cons », ami Patriote !!!

      Effectivement, ce qui se passe là-bas préfigure ce qui va arriver ici, sauf que l’ennemi est parmi nous…

      Remarque, ils ont aussi des ennemis intérieurs en ISRAËL …

      Mais le cancer NAZISLAMIQUE est rongé de l’intérieur, INTERNET passe par là !!!

      Cela ne se voit pas encore, mais la ré-information fait son travail, et les DEGENERES, par leurs actes en Europe, et partout dans le monde, actes qui ne peuvent plus être cachés avec le NET justement, prouvent la NOCIVITE du NAZISLAM…

      Ajoute à cela l’effondrement économique qui arrive, qui est mondial, et les ingrédients les plus explosifs sont réunis pour la « grande fête » finale !!!

  5. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    « Le Hamas a déclaré que les personnes tuées participaient à des « événements populaires, côte à côte avec leur peuple ». Sans trop me tromper, j’ai le net sentiment que le peuple s’en serait bien passé de ce côte à côte… Il est comme tout le monde dans sa grande majorité, il aime vivre en paix, pas avec les tordus aux cerveaux en chiffonade qui ne cessent de l’entraîner dans des conflits sans fin.
    D’autre part, il m’a semblé avoir lu naguère je ne sais plus sur quel site, qu’un Palestinien avait avoué que jusqu’à ce que l’OLP (Hamas actuel ?) – cela remonte à bien longtemps ! – ne leur fît un lavage de cerveau, Palestiniens, Juifs et Chrétiens vivaient sinon en harmonie, du moins en bonne intelligence en Palestine.
    Si un contributeur pouvait confirmer cet épisode, j’en serais ravie.

  6. Machinchose

    l’ express, ce Lundi de Pâques

    «  »Lundi, la zone frontalière était relativement calme, mais quelques dizaines de jeunes Palestiniens ont dressé des tentes près d’Erez, un point de passage vers Israël.

    En attendant la prière musulmane du vendredi, qui pourrait être une nouvelle journée à hauts risques

    xxx

    et voilà le travail!

    une trés grosse fessée et ça se calme! 😆

    et ce journal de merde, qui attend ce vendredi pour son orgasme !!

    genre, ne criez pas victoire trop tot les Feujs, ils vont se reprendre les Zazas et vous allez en chier….

    quand, Seigneur, quand cette presse écrite, parlée,télévisée se rendra compte que le minuscule état les emmerde , eux et leurs chéris palos ou arabes…
    dur, trés dur a avaler pour tellement d’ entre eux…

    Plenel, le stipendié de l’ Organisation de la conférence islamique, se déchaine, contre les Nazis d’ Israel ….dans son torche cul dit Maudiapart

    y a plus de Tatrique Ramadan a soutenir, alors ce vieux maquereau, tente de justifier les gros subsides a ses employeurs musulmans…

  7. Machinchose

    Zut!
    parti trop vite (comme une balle de M 16 sur un Hamassis )

    il s’ agit d’ un éloge funèbre fait a un énième bénéficiaire des largesses du jardin d’ allah ….qui était blessé a l’ estomac…faut dire que du plomb c’est lourd a digérer…bah! au jardin d’ Allah, il sera soigné a coups de Mopral 72…vous savez les 72 poufs, le pinard a volonté, les « éphèbes » a sodomiser, les fruits, l’ eau fraiche..les bières (trappistes de préference) …enfin….toutes ces ragaillardises a défunctés qui n’ ont plus de secrets pour tous içi . 😆

  8. frejusien

    16 de moins, c’est pas beaucoup, mais ça va les refroidir pour la suite des réjouissances prévues par le Hamas

  9. eitan

    Télé suisse romande: le Rochebin de service a interviewé la salope d service, Leila shaid.
    j’ai pas pu écouter. j’ai zappé. mais à voir la gueule ravagée du Darius au filet, on a pu imaginer les pleurs et lamentations en préparation.

Comments are closed.