Garde à vue prolongée pour le doyen Pétel…


Garde à vue prolongée pour le doyen Pétel…

Le doyen Pétel a été mis en garde à vue :

Jeudi 29 mars 2018 à 12:51 – Mis à jour le jeudi 29 mars 2018 à 15:11Par Guillaume Roulland, France Bleu Hérault et France Bleu

VIDÉO – La garde à vue de Philippe Petel est prolongée de 24 heures au commissariat de Montpellier

L’avocate de Philippe Petel a annoncé que la garde à vue de l’ancien doyen de la fac de droit de Montpellier était prolongée de 24h. Elle a aussi dénoncé une forme de « vengeance » à l’encontre de l’ancien doyen. Ce dernier s’apprête à passer une deuxième nuit en garde à vue.

Me Iris Christol, l'avocate de l'ancien doyen de la fac de droit de Montpellier, devant l'hôtel de police de Montpellier
Me Iris Christol, l’avocate de l’ancien doyen de la fac de droit de Montpellier, devant l’hôtel de police de Montpellier © Radio France – Guillaume Roulland

Montpellier, France

Philippe Petel, ancien doyen de la faculté de droit de Montpellier, suspendu de ses fonctions d’enseignant ce jeudi matin par la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal, reste donc pour 24 heures supplémentaires à l’hôtel de police sous le régime de la garde à vue. C’est ce qu’a annoncé ce jeudi après-midi son avocate, Maître Iris Christol, qui a par ailleurs dénoncé une forme de « vengeance » à l’encontre de son client.

Devant les enquêteurs, l’ancien doyen a une nouvelle fois contesté avoir organisé et commandité les événements de la semaine dernière. Il a reconnu « avoir pu donner l’ordre d’ouvrir les portes de l’amphithéâtre en pensant que les services de l’ordre ou les services de police pourraient ainsi intervenir ».

« Vengeance »

Selon son avocate « cette prolongation s’apparente d’avantage à de la vengeance qu’à de la justice. Aujourd’hui c’est un homme qu’on vient fouler au pied, sans qu’aucun élément n’ait fait la démonstration de sa culpabilité ».

Iris Christol a également affirmé que « cette garde à vue à été programmée trop tôt.  Il me semble qu’il aurait été plus adapté de l’entendre plus tard, quand l’ensemble des éléments matériels aurait été recueilli. Même les téléphones portables n’ont toujours pas été exploités, de sorte qu’on ne peut rien vérifier ».

Jean-Luc Coronel de Boissezon, professeur d’histoire du droit, est également entendu depuis mercredi après-midi sous le régime de la garde à vue. Plusieurs étudiants accusent l’enseignant d’avoir activement participé à l’évacuation de la fac de droit le jeudi 22 mars.

Dans la France de Macron, des citoyens qui ont prouvé tout au long de leur vie leur honorabilité finissent en garde à vue comme des vulgaires malfrats, qu’ils soient doyens de faculté au terme d’une riche carrière universitaire, critiques de l’islam ou simples particuliers usant de nuit de la légitime défense contre des agresseurs.
En revanche, les « Lakdim » sont en liberté…

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/fac-de-droit-l-avocate-de-philippe-petel-denonce-une-garde-a-vue-politique-1522319792

Note d’Antiislam:

La France de Macron, c’est génial comme nous l’explique Maxime.

On est rebelle, gauchiste : soit !

Mais, en plus, on a l’autorité policière, la justice, toutes  les institutions avec soi !

En 68, les Gauchistes se faisaient tabasser par le pouvoir.

50 ans après, ILS SONT  LE POUVOIR.

Mais ils maintiennent   la même pose de  « rebellitude » : vaste imposture !!

Et si les vrais rebelles à l’ordre établi  étaient  le doyen Philippe  Pétel et le professeur Coronel ?

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


7 thoughts on “Garde à vue prolongée pour le doyen Pétel…

  1. clairement

    C’est une décision de juriste zélé probablement arbitraire car je ne suis pas juriste même si je suis quelquefois convoqué pour être un auxiliaire qui a eu à subir quelques mesures d’exclusion parce que je parlais trop à propos de l’Islam.

    C’est le monde à l’envers.

  2. Alix

    La force de ces gauchistes c’est qu’ils ont le pouvoir, ils sont le pouvoir. Leurs idées dominent.
    Mais ils arrivent aussi à se faire passer pour des rebelles, des antisystèmes !

    1. crina

      Vous avez raison! Mais s’ils « ont le pouvoir  » c’est que les autres leurs ont donné le pouvoir. Depuis que les rebelles ont bloqué la fac les autres qu’est ce qu’ils ont fait?
      Pétition au ministère? appel des forces d’ordre? Appel de la mas-media pour montrer ce qu’il se passe?
      Ils deviennent fort seulement parce que nous sommes faibles.

  3. Marie

    C’est sûr que ce ne sont pas tous ses collègues doyens de faculté, vous vous rappelez ceux qui envoyaient des mails aux étudiants pour qu’ils votent macron, qui vont faire une pétition pour demander sa réintégration. Si il avait été un des leurs, il aurait pu faire les pires saloperies, ils seraient déjà tous dans la rue en entraînant les étudiants pour réclamer justice.

  4. Dorylée

    On sent bien la grosse patte  » Mur des Cons  » du gauchiste syndicat de la magistrature. Vous pensez, évacuer de force une poignée de merdeux fainéants pour libérer l’accès d’une fac aux étudiants qui veulent travailler, c’est inadmissible ! Que fait-on de la liberté d’emmerder le monde ?

  5. dahier

    Et oui ! Il n’est pas du bon côté ! Si c’était l’extrême droite qui avait bloqué l’amphithéâtre, il aurait été applaudi pour l’ avoir chassée !

Comments are closed.