Plein le cul, tenté de péter les plombs ? C’est arrivé… à Saint-Jean-le-Blanc


Plein le cul, tenté de péter les plombs ? C’est arrivé… à Saint-Jean-le-Blanc

‌‌Tout le monde en a plein le cul.
Tout le monde est sur le point de péter les plombs.

C’est arrivé. A Saint-Jean-le-Blanc (  » agglo  » d’ Orléans ), cette fois sans dépasser trop de bornes :

Un homme en colère a fait irruption en plein conseil municipal de Saint-Jean-le-Blanc, mardi 27 mars, alors que la séance avait débuté depuis près d’une heure. 

La scène a duré deux minutes. 120 secondes un peu surréalistes tant elles étaient soudaines. Alors que le conseil municipal de Saint-Jean-le-Blanc avait débuté depuis près d’une heure, un homme a fait irruption en criant, mardi soir. Ignorant la policière municipale postée à l’entrée de la mairie, il s’est dirigé directement vers l’hémicycle. « Est-ce qu’on peut dormir, ici ! » a-t-il hurlé,  index en l’air.

Avant de se diriger vers le banc des élus de la majorité et du maire, pour exposer, en des termes agressifs, l’objet de son courroux.

Des nuisances importantes depuis plusieurs nuits 

Des jeunes qui traînent sur le terrain multisports à côté de chez lui, « l’empêchant de dormir depuis trois nuits », explique-t-il, à bout de nerfs. Et ses courriers et appels à la mairie qui n’ont eu, selon lui, aucune réponse. « Soit vous êtes illettré, soit analphabète, mais vous ne répondez pas ! », a-t-il lancé au maire.

Excédé, l’homme, qui doit avoir une soixantaine d’années, a commencé à se tourner vers la sortie après avoir vidé son sac, sous les yeux ébahis des élus.

 

« Vivez tranquilles Messieurs les bourgeois »

« Vous n’avez pas le droit, s’il vous plaît ! » a réagi le maire Christian Bois, pour signifier à l’Albijohannicien qu’il est interdit d’intervenir, inopinément, en plein milieu d’un conseil municipal, sans y avoir été invité

« Je me suis fait caillasser il y a deux ans, et rien !, répond l’habitant. Alors, vivez tranquilles Messieurs les bourgeois ! Moi aussi je suis un bourgeois, je suis bien loti. Mais quand on appelle ça des responsables municipaux, c’est à mourir de rire… »

Il a ensuite quitté l’hôtel de ville, accompagné de la patronne de la police municipale, qui lui a proposé d’aller constater sur place, avec lui, ce qui se passait.

Ce mercredi 28 mars, dans l’après-midi, la députée de la première circonscription, Stépanie Rist, a condamné « avec fermeté cette agression verbale envers un représentant de la République, et a exprimé tout son soutien au maire ainsi qu’aux autres membres du conseil municipal de Saint-Jean-le-Blanc. »

Florent Buisson

https://www.larep.fr/saint-jean-le-blanc/politique/2018/03/28/un-homme-fait-irruption-au-conseil-municipal-et-sen-prend-verbalement-au-maire-de-saint-jean-le-blanc_12790969.html

 

Il y aura, inévitablement, d’autres pétages de plomb, pires encore.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




40 thoughts on “Plein le cul, tenté de péter les plombs ? C’est arrivé… à Saint-Jean-le-Blanc

  1. Robertr

    La passivité de certain élus, face aux troubles finira part faire sortir de leurs torpeurs certain citoyens,

  2. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Requête à Claude t.a.l. et autres patriotes :

    J’ai pour habitude de faire suivre les messages de RR et RL à mes connaissances et j’essaie toujours d’élargir le cercle pour sensibiliser le plus possible nos compatriotes aux problèmes posés par l’islam et la situation.

    Mais, j’ai eu des retours négatifs et je vais vous en donner la raison. Beaucoup ont trouvé, dans le passé, et récemment, qu’il y a trop de grossièretés, d’injures, de virulences dans les témoignages postés…

    Ainsi, je sais que je ne ferai pas suivre le présent message qui commence par : « Plein le cul »…. Je ne vois d’ailleurs pas, personnellement, l’utilité de ces mots pour alerter sur une situation insupportable. Celle-ci finit par passer au second plan pour celui qui lit et s’arrête aux premiers mots.

    J’espère que Christine comprendra et laissera passer mon message. Je peux vous assurer que trop de violence rebute et va à l’encontre de notre combat.

    1. clintrep

      Bien vu ! J’adhère totalement aux analyses et aux préconisations de RL et RR. Je voue une admiration sans bornes à leurs voix principales, P Cassen et C Tasin, pour leur énergie et leur incroyable courage. Mais Rl et RR se condamnent à des audiences confidentielles tant que les contributions publiées se laisseront aller à la vulgarité et à l’insulte. La quasi-totalité des gens qui pèsent se ferment totalement au contenu message quand le messager est braillard et débraillé. Pour augmenter l’influence, il faut élever le niveau. Pour châtier l’islam, il faut d’abord châtier le vocabulaire.

    2. Jean d'Aulon

      Ou quand la forme l’emporte sur le fond … C’est d’autant plus regrettable que nous disposons et des arguments – nombreux, irréfutables, documentés – et de la capacité à les formuler de façon imparable. Nous avons tout pour que RR et RL soient unanimement perçus comme ce qu’en réalité ils sont déjà : des sites de référence. Que vaut le petit plaisir fugace de se lâcher à côté de notre souci lancinant : l’avenir de la France.

    3. eitan

      tout à fait d’accord avec vous.
      Au moment des élections, j’avais demandé à Mme Tasin, diplômée en lettres classiques, je crois, d’argumenter plutôt que d’insulter.
      Je dois dire que R.R. s’est bien assagi, mais je suis persuadé que R.R. peut devenir un « grand » média. Le temps est venu de persuader les indécis, ceux qui cherchent des infos libres, ceux qui sont sur le point de péter un câble!
      merci d’avance!

    4. agathe

      je ressens la même chose : en accord sur le fond mais inutile d’avoir recours aux mots désignant le … fondement….

    5. Révolution

      En accord avec le commentaire d’Olivia Blanche
      et je rebondis moi aussi sur le sujet
      Je pense et il m’est arrivé aussi certainement à se laisser aller dans des propos qui sont à mettre sur le dos d’une colère légitime , mais il est vrai , il faut le reconnaître que tout discours doit être modérés
      et non insultant , car comment voulez vous avoir un impact sur la majorité des lecteurs qui nous rejoigne sur ce site , qui doit rester avant tout un site d’informations .

    6. claude t.a.l

      ‌Soit !

      Devant l’avalanche de critiques, je m’incline.
      En outre, c’est vrai, je ne suis certes pas  » un fin lettré  » : mes études étaient scientifiques, et je ne connais sans doute rien à la littérature.

      Quelques-uns de mes sans doute pseudo-articles ont été publiés dans RR.

      Jamais je n’y avais employé de termes vulgaires, sauf sciemment .

      Les mots que vous me reprochez ,  » plein le cul …. « , m’ont été soufflés par un ami, âgé de 68 ans, qui habite non loin de chez moi, et qui avait commencé sa carrière comme apprenti pour finir responsable du garage d’une grande marque.
      Un type du peuple, qui parle comme le peuple. Et qui dit ce que ressent le peuple.

      Je viens aussi du peuple.
      Et nous ne sommes pas dans un dîner de gala. Depuis longtemps.

      Je n’avais pas jugé bon de mettre des guillemets à ces propos puisque je les partageais.

      claude t.a.l

      1. Olivia BlancheOlivia Blanche

        Claude, je comprends ce que vous dîtes. Mais, le recours aux injures et autres grossièretés confortent nos adversaires, voire nos ennemis, dans l’idée que les gens proches du FN – autrement dit les gens du peuple – sont peu instruits, sous-entendu débiles, et que c’est la raison pour laquelle ils votent FN. Ils se retranchent derrière leurs hautes études et leurs diplômes, l’idée de leur supériorité, pour nous discréditer. Pourtant l’acculturation de certains ministres n’est plus à démontrer !

        Quant à ceux qui partagent nos convictions, on peut leur épargner des textes sans gros mots. Reconnaissez que c’est plus agréable. Et c’est aussi rendre hommage à notre belle langue que de les oublier.

        1. claude t.a.l

          Olivia,
          je ne suis nullement fâché.

          Le tombereau d’injures qui va suivre ne s’adresse bien sûr pas à vous.

          Apollinaire :

           » la réponse des cosaques Zaporogues au sultan de Turquie

          Poisson pourri de Salonique
          Long collier des sommeils affreux
          D’yeux arrachés à coup de pique
          Ta mère fit un pet foireux
          Et tu naquis de sa colique

          Bourreau de Podolie Amant
          Des plaies des ulcères des croûtes
          Groin de cochon cul de jument
          Tes richesses garde-les toutes
          Pour payer tes médicaments.  »

          Parfois, j’estime qu’il faut le dire ainsi.

          Très amicalement.
          claude

          1. frejusien

            très bien @Claude !

            même les très GRANDS AUTEURS savent utiliser « l’ordure » quand il s’agit de décrire des ordures,
            n’en déplaise à ces dames de salon

      2. Christine TasinChristine Tasin

        Cher Claude j’ai publié ton article et j’ai sciemment utilisé l’expression incriminée dans le titre. Parce qu’on n’a pas d’équivalent aussi clair de la lassitude du Français moyen. Que chacun aime ou pas les « gros mots » selon son éducation ou ses référents, c’est normal. Que d’aucuns puissent arguer de leur utilisation de temps en temps pour nous cracher dessus je n’y crois pas un instant. Ce sont des culs serrés qui ont peur de ce que l’on dit et non de la ma nière dont on le dit et n’osent pas le dire… Quand on veut tuer son chien… Donc je persiste et signe, il y aura encore, ponctuellement, des pleins le cul dans les articles si besoin.

        1. Calamity Jane

          Bravo !
          Et vive Brassens, Apollinaire, Rabelais, Ferré’, Villon et tant d’autres poètes qui savaient que la grossièreté n est pas dans l utilisation d un mot dit vulgaire mais dans la façon de vivre…..
          La vraie vulgarité, ce sont ces caricatures de femmes en sac poubelle, ces barbus crasseux en pyjama, ces jeunes clandestins qui violent et qui volent, ce primitif qui a égorgé comme un mouton un homme digne, cette petite merde qui a assassiné une grand mère juive, ce ramadan qui a violé quantite de jeunes filles, ces gouvernants qui font des discours pompeux et qui derrière crachent sur le peuple… Alors,oui, on a le droit de dire _MERDE!

        2. frejusien

          Bravo Christine !
          Défendons notre patrimoine linguistique populaire , il est très riche et expressif, et ne s’encombre pas d’interdits

    7. laetitia

      Un site qui se veut populaire doit accepter le parler populaire: le langage ordurier ou calomniateur n’est pas efficace bien sûr, mais le langage dit ‘ familier’, avec dans des moments difficiles où le mot excessif est une soupape sanitaire devrait être accepté . La langue évolue, (peut-être hélas, mais c’est ainsi dans le langage, l’habit, etc) et il me semble que nous devons faire raisonnablement évoluer notre tolérance itou.

  3. La moutarde me monte au nez

    Je suis d’accord avec vous Olivia Blanche
    Même si on peut comprendre l’exasperation, et si on ne peut pas demander à tous d’etre de fins lettrés, il y a vraiment trop de commentaires à raz des pâquerettes.
    Çà nous discrédite.

    1. Joël

      Certes, vous avez raison ainsi qu’Olivia, mais ne croyez-vous pas aussi que la marmite bout depuis un peu trop longtemps et que de temps en temps, une bulle de vapeur s’échappe du couvercle ? De plus en plus de monde a mal aux tripes de cette gangrène islamique et certains le disent avec leurs mots à eux, c’est tout. Ça ne fait pas avancer les choses mais ça soulage.

      1. Oncle Bob

        Je n’ai encore employé aucun gros mots sur RR, mais ailleurs, je n’emploie que des gros mots. Un gauchos heureux de la mort d’un héros qui a donné sa vie pour en sauver une autre, une vegan qui se réjouit de la mort du bouché du marché, désolé, je ne me permet aucune politesse.

    2. clintrep

      J’adhère à 100%. Une petite réserve toutefois. Quand Chrisitne Tasin a osé rétorquer au barbu qui l’invectivait: « L’islam est une saloperie ». Ca manquait d’élégance mais pas de justesse. Et quel courage !!

  4. Sylvie.

    Cet habitant qui en a marre de l’insécurité devrait prendre des mesures de rétorsion vis-à-vis de sa commune :

    – Premièrement, monter une association avec d’autres riverains.
    – Organiser une pétition ou une requête auprès de la préfecture (et s’il n’obtient aucune réponse : se déclarer Indépendant et crééer une entité comme il y en a (Llivia, Monaco, Anodrre, etc…)

    1. Fomalo

      Sylvie@, monter une association contre » l’insécurité  » à Orléans ou sa banlieue relève du fascisme au regard de la plupart des « autochtones exogènes », il n’y a qu’à voir comment cette agglo est infiltrée par les misilmans, y compris les facs depuis des décennies ( grande banlieue élargie de Molenbeek ? )
      -Organiser une pétition ? (et pourquoi pas signée, avec l’adresse du signataire!)
      Enfin, les requêtes auprès des préfets nommés par l’Etat et ses thuriféraires, vous parlez sérieusement?

  5. Christian Jour

    La despute Stépanie Rist, a condamné « avec fermeté cette agression verbale envers un représentant de la République, et a exprimé tout son soutien au maire ainsi qu’aux autres membres du conseil municipal de Saint-Jean-le-Blanc. »

    Ben tiens pourquoi pas, il faut surtout fermé sa gueule pour ne pas froisser ceux qui un jour nous remplaceront. J’espère qu’à Saint-Jean-le-Blanc ils se rappelleront au moment de voté que la ville appartient désormais à ce que l’autre abruti de edwy plenel appelle des chances pour la France. Ah oui surtout au prochaine érection n’oubliez pas « tout sauf le FN » et vous aurez le vivre ensemble, après si vous pouvez pas dormir, c’est pas leur problème.

  6. Machinchose

    Ceux là, aussi, ils en ont plein ……les godillots et ils piaffent d’ impatience depuis des années…
    ce Vendredi, en Israel, les Zazas celèbreront leur « Nakba » , en clair la victoire d’ Israel, de 1948 et leur jour sombre de défaite!

    ces manifestations, provoquent des défilés de ces félons citoyens Zazas de l’ intérieur d’ Israel contre Israel
    une préfiguration d’une éventuelle célébration du 19 mars 1962 içi…

    la plaisanterie dure depuis quelques décennies….et ne provoque aucune réaction musclée de la part d’ Israel…
    devant ce laisser aller, le Hamas, entité terroriste qui dictature Gaza, a lancé un appel a tous les gazaouis pour se porter en masse vers la frontière et pénétrer en Israel de force , a des civils, bien sur…

    les services israéliens et le gouvernement savent que Gaza est a bout de souffle et autant contre les Juifs que contre les autres Zazas de l’ Autorité Palestinienne

    ils ont besoin d’ une grosse, trés grosse flaque de sang, aussi n’ hésitent ils pas a spéculer sur ce Vendredi, pour faire ce que tous les Zazas du monde font le mieux: couiner, chialer,accuser et exposer des mômes flingués dans ce suicide organisé

    mais cette fois, a la lumière de ce qui vient de se passer en France, et toujours provoqué par leurs cousins chéris, les Zazas de France, l’ Armée israélienne vient de prendre les choses en main
    Gadi Azancot, le chef d’ état major de Tsahal a prévenu:

    «  » »L’armée israélienne a déployé des renforts à la frontière en prévision de vendredi. Elle dit se préparer à tous les scénarios, à commencer par une tentative, organisée ou pas, de forcer la barrière de la part de Gazaouis. Une centaine de tireurs d’élite ont également été réquisitionnés.

    Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR » » » »

    et ces pauvres types, au lieu de passer leur jour saint peinards, vont aller par dizaines ( au moins, j’ espère) copuler avec les 70 vierges !

    Israel ayant toujours servi de terrain d’ essai depuis 60 ans a toutes les hostilités possibles, depuis les Fidayines des années 50, jusqu aux attentats quasi quotidiens , en passant par l’ époque des détournements d’ avions…
    et ces charmantes attentions ayant aussitot été importées en France (hier, un automobiliste fonce sur des militaires, en France ..)

    ce vendredi, demain, on verra si ce ne sont que des effets de manche de part et d’ autre….mais si les Zazas tenaient parole et fonçaient vers la barrière et que les snippers déployés ne font pas leur boulot, ce serait terrible pour la crédibilité du minuscule territoire

    car il est possible qu’ en réalité ce soit une tentative de tester la réponse israélienne, en perspective de la Grande Explication, qui surgira tot ou tard au sud, au nord, a l’ est ??

    Bons tirs a Tsahal et joyeuses orgies aux valeureux Chouhoud -pluriel de chat Yide 😆 qui tomberont en pigeons d’ une équipe de racailles, planquée dans les sous-sols de l’ hopital Shiffa de Gaza, confiants dans l’ imbécilité israélienne qui leur a fait respecter le « croissant rouge »

    a votre « shiffa » les Zazas …… 😆

    Shiffa = Santé, en arabe …..

    1. Fomalo

      OUi MACHINCHOSE@, d’autant que Pessah, de la nouvelle lune au premier quartier encadre cette année nos propres fêtes de Pâques en France et dans les pays chrétiens.Je souhaite que les cafards du croissant rouge soient éradiqués où que ce soit.

  7. Massilia

    Ce mercredi 28 mars, dans l’après-midi, la députée de la première circonscription, Stépanie Rist, a condamné « avec fermeté cette agression verbale envers un représentant de la République, et a exprimé tout son soutien au maire ainsi qu’aux autres membres du conseil municipal de Saint-Jean-le-Blanc. »
    Ils sont prompts à se soutenir entre privilégiés, laissant crever le peuple dans des quartiers infâmes où même la police n’entre plus……quel mépris des gens de rien Madame la député !!!!!

    1. Joël

      Plus facile de taper sur l’honnête citoyen que d’intervenir contre la racaille.
      Honte à cette député collabo.

    2. Charles Martel02

      Est ce que cette député félonne aurait eu la même réaction si ça avait été une CPF qui vienne foutre le bazar en plein conseil municipal pour exiger par exemple que la cantine scolaire soit halal?? Je parie que non au contraire elle aurait très probablement pris le parti de ces pauvre mahométans incompris!!

  8. paul

    Toutes ses salopries de bureaucrates nantis n’en n’ont rien à foutre du quotidien de plus en plus merdique des masses ; que le maire s’estime heureux de ne pas en avoir pris une dans la gueule au passage. Salauds de bureaucrates-politicards du système, va !

  9. Charles Martel02

    Rien d’étonnant,les plaintes d’un français emmerdé par de la racaille ne sont pas entendues, faut bien que la racaille s’exprime n’est ce pas? Du coup il n’y a plus que ce genre de réaction qui mobilise l’attention de tous ces putains d’élus qui n’ont rien dans le pantalon et s’agenouillent devant les voyous en tous genre. Ceci dit ils ont tous les courages quand il s’agit de faire chier un pauvre’ pékin qui a pété les plombs et qui a flingué une des ces CPF qui le faisait chier depuis des lustres

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ILS ETAIENT à SCIENCES-PO ENSEMBLE
    ::: http://www.fdesouche.com/miniatures/620×400/979021.jpg

    Quand Macron expliquait que pour faire carrière au PS il aurait dû s’excuser d’être un « jeune mâle blanc »
    ::: https://www.nouvelobs.com/politique/20180328.OBS4283/quand-macron-se-voyait-en-jeune-male-blanc.html
    29/03/2018

    n 2010, le futur chef de l’Etat, alors banquier chez Rothschild, était interrogé par le magazine des anciens de Sciences-Po, raconte Anne-Sophie Beauvais dans un livre à paraître.

    Dans l’ouvrage, elle reproduit notamment cette réponse d’Emmanuel Macron sur sa carrière politique : « Aujourd’hui, disait-il il y a huit ans, je ne suis pas prêt à faire les concessions que m’impose le Parti socialiste, c’est-à-dire m’excuser d’être un jeune mâle blanc diplômé. En d’autres temps, c’était un avantage compétitif inouï. Un jeune mâle blanc inspecteur des finances, il y a soixante ans, était le maître du monde. »

    (…)

    Il ajoutait :

    « Le mode de fonctionnement de la politique, très clanique aujourd’hui, les conditions du débat, la gérontocratie qui tient encore largement, m’ont écarté du monde politique à court terme. »

    Mais pas pour longtemps…

  11. PATUREAU

    le mot JUSTE est lâchée, COLLLABO, de DEPUTE, il y e n a trop, et a
    parier c’est surement, une gôchissarde de SOCIALISTE, ces VENDUS
    quand c’est pas aux Allemands ,, tiens tiens, ces SOCIALISTES ont
    l’AMOUR des Allemands, comme en 1939/1945, ces COLLABOS
    GERMANIQUES qui ont envoyés des milliers de Juifs et des résistants
    Français dans les CAMPS de la MORT en Allemagne , et maintenant ils
    nous vende aux ISLAMISTE S TERRORISTES MUSULMANS,
    ils sont devenus LES COLLABOS DES TERRORISTES MUSULMAN

  12. Dunois

    Je me demande si je dois désormais écrire ma colère (noire et terrible) avec des mots gentils pour ne pas effaroucher les précieux qui commentent ici. Les mots sont les mots (relisez les conseils de Confucius sur l’importance des mots…) Si on n’en peut plus, la colère déborde et si on ne nous laisse pas l’exprimer, cette colère devient l’ouverture à la violence mais aujourd’hui, il faut parler « correct » et ne pas employer de gros mots (comme si ces gros mots ne faisaient pas partie de la langue française). Quand les limites sont franchies, il y a tous les mots et des actes à réaliser au plus vite. C’est vrai, quoi, nom de dieu de merde !.

  13. frejusien

    Les élus sont totalement débordés par la situation, et ils ne font même plus semblant, ils baissent les bras en silence,

    Mais qu’est-ce qu’ils sont choqués quand un brave citoyen, excédé par leur comportement larvaire vient crier sa colère et son exaspération !!

    ça les étonne, ça les dérange, ils trouvent ça déplacé,

    par contre, ça ne les dérange pas de laisser les lettres de réclamations sans réponse, et de traiter les électeurs comme de la merde qui ne mérite même pas un courrier si bref soit-il

  14. Conan

    Hé Claude, t’inquiète ! ça fait du bien de se sentir entre populo-francouillards ! Espèce hélas en voie de disparition … Un truc : au lieu de dire plein le c.l , (trop identitaire..) essaye « plein les grinnguenoz » (les claouis en breton…) plus régionaliste …
    Mais, tiens, Saint-Jean- Le-Blanc …le conseil municipal va-t-y pas voter une loi pour débaptiser le nom de la commune que les anti-fa et autres islamo-trotskistes doivent trouver sacrément facho ??…

  15. lucide

    Ca fait du bien de voir un pétage de plomb. Parce qu’il faut bien le dire on est tous au bord du pétage de plomb. Et le contenir est loin d’être facile.

    Ce Monsieur, par son intervention démontre bien dans quel pays de chiffes molles de l’état nous vivons.

    Comment se fait-il qu’à l’époque de nos parents et grands parents, quelqu’un qui se serait plaint de ne pas pouvoir dormir à cause de jeunes « turbulents » aurait tout de suite été entendu PAR LE MAIRE ET PAR LA POPULATION DU VILLAGE OU SON ENTOURAGE. Comment se fait-il qu’à cette époque de jeunes adultes pouvaient  » ENGUELES et étaient honteux au point de ne pas recommencer.

    Est-ce que MME STEPHANIE RIST A UN COEUR DE PIERRE pour ne pas comprendre que ce monsieur a tout essayé et que c’était la seule solution pour lui d’être enfin écouté.

    Villageois, Villageoises ou habitants de quartiers, c’est fini. Vous êtes abandonnés par les services de l’ETAT. QUAND COMPRENDREZ VOUS QU’IL FAUT VOUS UNIR ET FAIRE FACE ENSEMBLE A CES JEUNES SANS FOI NI LOI. Ils vont vous dévorer, si vous ne vous unissez pas.

    Allez dans n’importe quel village d’Afrique ou du Maghreb et vous verrez que la jeunesse ne peut pas se permettre « d’emmerder le monde ». LES ADULTES S’ENTRAIDENT ET LES JEUNES LES CRAIGNENT.,

    REVEILLEZ VOUS? Faites des réunions, parlez entre adultes de cette « jeunesse » qui entend faire sa loi. Décidez de vous entraider pour l’éducation, et pour « rectifier » ceux qui n’ont aucun respect de l’autre.

    ENCORE UNE FOIS, VOILA UN ARTICLE QUI MERITERAIT D’ETRE DANS LES BOITES AUX LETTRES avec la formule  » DEVONS-NOUS TOUJOURS SUBIR OU NOUS UNIR POUR TROUVER DES SOLUTIONS?

  16. gaston

    Et nous, nous condamnons l’aveuglement des élus, leur détermination à nous exterminer en brandissant l’étendard de leur légalité. Ils ont été élus pour nous entendre, nous représenter et nous protéger, nous ne voulons plus de réfugiés quel qu’ils soient, nous voulons que ces « représentants  » s’occupent des Français de souche et de La France. Etre ou vouloir devenir Français se mérite,

Comments are closed.