Pour le Parisien, à Trèbes, ce sont les musulmans les premières victimes…


Pour le Parisien, à Trèbes, ce sont les musulmans les premières victimes…

Il a aussi tué notre communauté» : la cité où vivait le terroriste de l’Aude sous le choc

 

La cité Ozanam où vivait le terroriste Radouam Lakdim. LP/Jean-Baptiste Quentin
 

À la cité Ozanam de Carcassonne (Aude), où vivait Radouane Lakdim, des jeunes battent le pavé pour en interdire l’accès, tandis que de mères ne comprennent plus leurs fils plongés dans un islam de haine.

 

 

 

A la cité Ozanam, là où le terroriste Radouane Lakdim, un Franco-Marocain de 25 ans, résidait depuis six ans, les volets sont clos.

Les portes claquent.

Et les menaces fusent.

Quand ce ne sont pas quelques cailloux qui volent.

Certains osent soutenir de loin que « Radouane est un héros » sous le regard ulcéré et meurtri de mères marocaines effondrées par « le geste fou d’un garçon qui a aussi tué ses parents ».

Une mère au foyer et un père ouvrier agricole.

Après avoir appris que son fils était l’auteur des attaques qui ont fait 4 morts et de la tentative d’assassinat contre des CRS, sa mère a été hospitalisée.

Le 28 avril prochain, la famille Lakdim avait déjà préparé le mariage de la sœur cadette de cette fratrie de six enfants.

Tout était prêt : la salle, l’orchestre, le traiteur.

« Il a ruiné l’avenir de sa petite sœur de 20 ans », lâche en colère cette femme, dans sa robe traditionnelle qui devait participer à la préparation du repas.

« Ce qu’il a fait n’est pas humain »

« Tuer de sang-froid comme cela…

Ce n’est pas cela l’islam.

Notre prophète n’a jamais dit qu’il fallait tuer.

Bien au contraire, il faut sauver des vies », évoque cette mère et voisine perdue dans « cet islam de la haine », que certains jeunes apprennent sur Internet « comme une sainte vérité ».

« Ce qu’il a fait n’est pas humain.

Il a tué sa famille en faisant cela.

Il a tué un gendarme, des employés, un viticulteur, un client, cela aurait pu être nous aussi », continue cette femme au visage défait et aux yeux soulignés de khôl.

« Ce n’est pas pardonnable. Nous n’arrivons pas à comprendre. Peut-être était-il trop solitaire ?

Il ne sortait pas beaucoup avec les autres garçons.

Encore un qui s’est fait laver le cerveau par n’importe qui… », poursuit cette autre riveraine qui mène un groupe de quatre dames d’âge mûr et se prêtent aisément au dialogue.

Les menaces giclent, comme les insultes

Mais lorsqu’un jeune homme arrive au volant de sa Renault Clio, les menaces giclent, comme les insultes.

Il promet de tuer.

Il faudra l’intervention énergique des quatre femmes qui se remettent à parler en arabe pour qu’il laisse la conversation se poursuivre.

Et reparte en faisant un geste de menace de la main.

« Il a tué aussi notre communauté ici.

Ce n’est pas réparable.

On ne les comprend plus.

Ils ne nous écoutent plus.

Et nos maris ont depuis longtemps abandonné leur famille.

Nous sommes seuls face à des adultes déchaînés », se lamente la plus âgée, qui avoue ne pas savoir si elle doit retourner dans son pays ou rester.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/il-a-aussi-tue-notre-communaute-la-cite-ou-vivait-le-terroriste-de-l-aude-sous-le-choc-25-03-2018-7627641.php

Note de Christine Tasin

Elles ne savent pas lire ces mères, ces femmes ? Elles n’ont jamais eu la curiosité de lire le coran ?

Elle ne se sont pas demandé d’où sortait l’islam de leurs fils ?

Et elles parlent de « leur communauté »… Elles n’ont pas vu que vivre en communauté, en oumma, c’était donner l’islam à têter à leurs gosses dès l’enfance ? De quoi elles se plaignent ces imbéciles heureuses ?

Elles sont lamentables. Oui, elles n’ont qu’une chose à faire, retourner dans LEUR pays puisqu’elle considèrent clairement que la France n’est pas leur pays. Et qu’elles y emmènent leur marmaille coranisée.

Et le statut de ces bonnes femmes victimaires… Nos enfants ne nous écoutent pas, nos mecs se sont barrés… A dégueuler.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




31 thoughts on “Pour le Parisien, à Trèbes, ce sont les musulmans les premières victimes…

  1. myrtille

    Toujours le même refrain après les attentats des mamans voilées éplorées e du c’est pas ça l’islam.

    1. la-peste-et-le-choléra

      mais ça, c’est vrai. Les premiers camps de concentration ont été bâtis pour emprisonner les socialistes, les communistes, les syndicalistes, les homosexuels, tous les opposants de manière générale. Cela a commencé dès 1936, bien avant la persécution des Juifs. Lire à ce propos le magnifique livre de Anna Seghers, écrivain de l’ancienne République Démocratique d’Allemagne qui relate comment la Résistance allemande a été anéantie dès le début. Seule une vision manichéenne de l’Histoire (les bons Français contre les vilains Allemands) peut prétendre à une lecture pareille. Eh oui, j’ai pris mon petit comprimé de Padamalgam ce matin: ) (humour, ne tirez pas !)

  2. Christian Jour

    C’est toujours pareil, ils se disent innocent et pourtant ils lisent un coran qui ordonne de tuer le plus de non-musulmans possible pour accéder au paradis. Ils nous prennent pour des cons et ça marche auprès des abrutis.

  3. frejusien

    Il est de plus en plus évident que beaucoup de muzz du peuple ne connaissent pas leur coran,

    Mais pas grave, l’état leur construit des mosquées et là, les jeunes peuvent aller s’abreuver aux paroles de HAINE de leur prophète, par l’entremise de leurs imams arriérés et autoproclamés

  4. Mauki

    Si les mères ne comprennent pas leurs gamins il n’est pas étonnant qu’ils se comporte de cette manière !
    Les événements que nous subissons depuis des années font regretter les pays avec des dirigeants autoritaires, au moins chez eux de tels événements ne se produise que très rarement ; évidemment il y a des inconvénients concernant la liberté individuel.

  5. Joël

    « Elles n’ont jamais eu la curiosité de lire le coran ? »
    La plupart ne savent pas lire, leur rôle se limite à la cuisine et c’est l’imam qui leur donne la bonne parole.
    Certaines ne parlent pas un mot de français même après 25 ans de présence.
    Pas la peine qu’elles viennent chialer, en vivant à part dans leur monde islamique, elles participent grandement à la haine de leur progéniture.

    1. denise

      je suis d’accord avec vous pour les avoir cotoyé , elles ne savent pas lire après plus de 25 ans de présence sur le sol français ? Il faut savoir que même les enfants les infantilise, et pour cause, elles ont toujours eu cette place là et pire en France puisque elles n’ont pas le droit d’avoir le porte monnaie.. tout ce qu’elles savent c’est oral et par leur famille , elles ne savent pas leur date de naissance ..donc elles se comportent comme des victimes,c’est plus facile et encore une fois les responsables sont nos dirigeants depuis plus de 40 ans

  6. dan

    pour se déculpabalisé , rien de tels que de jeté le blame sur les autres ! on connait bien la machine maintenant ,,,

  7. Charles Martel02

    Oui c’est a gerber et ça y est, les journaleux complices commencent a renverser la vapeur, les pauvres victimes c’est ces pauvre arabes qui ne sont pas foutus d’élever correctement leur maudite progéniture dans le respect des lois et du mode de vie du pays qui les accueille si grassement. Et voila les grands poncifs qui redébarquent « l’islam ce n’est pas ça, faut pas faire d’amalgame etc etc etc ». Dans quelques jours ce sera la faute aux méchants français et à cette méchante France si ce salauds a tué. Bref comme d’hab,on étouffe on éteint l’affaire ensuite on va bien trouver un philosophe véreux pour nous élaborer une grande théorie visant a faire de ces putains de muzz de pauvres victimes et le tour sera joué. Suite au prochain attentat….

  8. jpass60

    Ben voyons la quasi totalité de la communauté musulmane se tait quand elle n’approuve pas… Le Parisien devrait changer son nom : je propose « la Poudre aux yeux »

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Témoin d’une scène dans la salle d’attente d’une dermatologue, où j’étais en compagnie d’un couple musulman, mère voilée, avec leur garçon de cinq ans environ. Il y a de cela au moins 10 ans… Le gamin se permettait tout : il courrait dans la salle, envoyait les revues en l’air, criait, bref, était infernal. Je regardais la mère : elle n’a jamais bronché, pas plus que le père d’ailleurs… Le merdeux avait le droit de tout faire… Et, à côté, la secrétaire n’est pas intervenue. Alors qu’il était impossible de ne pas entendre cette furie déchaînée… D’ailleurs, quand j’ai été reçue en consultation, j’entendais toujours, depuis le cabinet du docteur, les cris et la course… Là encore, le médecin n’a pas réagi… Personne n’est intervenue, y compris moi-même, un peu intentionnellement, car je voulais savoir jusqu’où pouvait aller la permissivité, la tolérance…. J’ai été servie.

    Aujourd’hui ce pré-voyou est adolescent. Avec de tels parents, le droit de pouvoir tout se permettre, je vous laisse imaginer son comportement et l’état d’esprit dans lequel il se trouve.

    1. Charles Martel02

      Je fais le pari que la première personne que serait intervenue pour demander de ramener le petit animal au calme aurait été traitée de tous les noms d’oiseaux en arabe et bien sûr de « raciste ». Sans compter que cette personne risquait encore de se voir trainée devant les tribunaux par je ne sais quelle saloperie d’association et condamnée pour comportement raciste..Voila ce qu’est devenu la France…

  10. jojo ( le plombier )

    Nike la France n’est plus un slogan c’est la réalité filmée au quotidien. Titre du film :  » vive l’état de droit » Scenario , casting et Mise en scène: le génial sous fifre Castaner / réalisation : l’inénarrable présidant en marche vers le néant / producteurs associés ? récompense envisagée : Palme d’or collective pour l’ensemble de leur œuvre ?

  11. Machinchose

    mes petits-enfants ont fréquenté durant toute leur scolarité secondaire la prestigieuse école des Francs Bourgeois
    établissement catholique-frères Salésiens-

    il y a toujours eu dans leurs classes des camarades musulmans….depuis le Salih » jusqu au trés foncé Boubacar

    mais venant de quels millieux Meseigneurs !! que de l’ élitisme! diplomates, chirurgiens, juristes, enseignants, ingénieurs……

    rien a voir avec ces °°°°°°°°°° pas d’ ennuis au site….

    non seulement du top, mais intégrés et Français jusqu au bout des ongles (bien manucurés) la cantine de l’ établissement, faut le savoir n’ a qu une seule cuisine, pas de plats spéciaux! la même bouffe pour tout le monde, ça te plait pas ? tu laisses dans ton assiette….

    résultat: deux mille élèves jusqu » en terminale…y a plus de place, les Terminale suivent leurs cours a coté a la Rue de Béarn

    et sur la liste d’ attente : plusieurs centaines de candidatures en attente
    le seul piston ( a ma connaissance) un livret scolaire correct a défaut d’ être brillant…

  12. Pascal

     » Il ne sortait pas beaucoup avec les autres garçons  » dit cette mère : en une petite phrase, tout l’islam est dit. Une maman française (pas française juste de papiers) aurait dit « il ne sortait pas beaucoup avec les garçons et les filles de son âge ». Mais en islam les femmes, qui ne valent guère mieux que des animaux aux yeux des barbus, on ne se mélange pas avec elle sauf pour se reproduire. Et on ne voit les occidentales, celles dont on peut voir le visage, une épaule ou le mollet, ces femmes libres et égales des hommes, que comme du gibier sexuel. Et si la violence de ces musulmans était, pas que cela mais aussi une immense frustration sexuelle, pour eux à qui leur religion demande tant de rigueur, d’abstinence, de pudibonderie, tout en les faisant vénérer un soi-disant prophète qui lui était un obsédé sexuel, un pédophile, et un assassin ?

  13. Conan

    Et cette presse pourrie qui collabore (le parisien, vingt minutes etc…) de vraies torche-balles !

  14. Sitting bull

    tiens elle disent que notre prophète n a jamais dit de tuer alors que Mahomet a tuer de sa main en égorgeant …elles se foutent du monde , le coran abonde en verset qui disent justement de tuer …

  15. Nemesis

    Ces ennemis de la France ne se cachent même plus pour afficher la haine qu’ils ont de notre pays et de ses habitants. L’attitude de ce GVT de traitres est aussi répugnante que celle de ces assassins en puissance.

  16. Marco

    Le jour où l’en entendra des Bouddha Akbar, des Krishna Akbar, des Jésus Akbar, des Zoratustra Akba et bien les adorateurs de la secte pourront nous sortir cette excuse que leur pseudo prophète n’a jamais appeler à la mort des non croyants.

Comments are closed.