Montpellier : coup de chapeau aux 12 étudiants qui ont chassé 50 grévistes occupant l’université !


Montpellier : coup de chapeau aux 12 étudiants qui ont chassé 50 grévistes occupant l’université !

Bravo aussi au doyen de la dite université, Philippe Petel ( voir photo ci-dessus),  qui félicite ses étudiants et ne cache pas sa fierté.

Il dit clairement le scandale, la honte en notre pays, à savoir que la police aurait dû, aurait pu faire ce qu’ont fait ces étudiants et chasser les occupants.

La police n’a rien fait. Sans doute que le Préfet obéissant aux ordres de Macron tremble à l’idée de fois les antifas en émoi.

 

Il suffit de lire les commentaires sous le tweet pour comprendre le monde partagé en deux où nous vivons :

Sans doute que  n’a pas envie de voir la fac de Montpellier faire concurrence à celle de Saint-Denis, occupée, elle aussi, par des clandestins et donc… aux mains de l’extrême gauche pouilleuse et haineuse.

http://resistancerepublicaine.com/2018/03/23/sur-les-murs-de-la-fac-de-saint-denis-mort-aux-blancs-kill-cops-antifrance-vaincra/

Naturellement, toutes les forces hostiles à l’ordre et à la loi protestent et veulent la peau du doyen, au motif que  » qui ne dit mot consent ». Or, non seulement il n’a pas dit mot, mais il applaudit des deux mains.

Le Président de lUniversité porte plainte, le député insoumis s’agite…’Même le Ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, condamne… non pas les occupants illégaux mais ceux qui ont fait ce que la police ne fait pas.

http://www.lemonde.fr/campus/article/2018/03/23/montpellier-des-etudiants-violemment-expulses-de-la-fac-de-droit-par-des-individus-cagoules_5275544_4401467.html

Quoi qu’il arrive, savoir qu’il existe ici ou là en France, des gars déterminés à faire régner l’ordre et à s’opposer aux hordes fascistes, ça fait un bien fou.

La peur va changer de camp, peu à peu…

La France est clairement partagée en deux, et les macronistes sont main dans la main avec les mélenchonistes…

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


25 thoughts on “Montpellier : coup de chapeau aux 12 étudiants qui ont chassé 50 grévistes occupant l’université !

  1. AvatarMassilia

    Redoutante Lakdim Délinquants notoire naturalisé français en 2015 !!!!!
    prendrait-on les français pour des c….. ?

  2. AvatarXtemps

    Ces gens aux pouvoirs ne sont que des lâches, des traîtres qui n’ont que de la haine contre les peuples européens, qu’ils veulent voir exterminés avec leurs ethnocide multiculturel cosmopolite Fasciste pour leurs sociétés raciste, avec leurs métissage raciste obligatoire par la force totalement antidémocratique.
    Le Méchant con est un raciste avec sa troupe d’anti européens Fasciste haineux, serai plus exacte pour ce crottin de merde Fasciste/Nazi.
    Ces soient disant anti/fas viennent la plupart du temps en tenue de combat avec des battes pour agresser et insultes les manifestants pacifiques.
    Qu’on lui remet une moustache carré au Méchant con, ainsi que le sieur de branches macron escroc imposteur avec.
    Il est temps de se débarrasser de ces crasseux aux pouvoirs de vrais merdes Fascistes, ils ont assez fait du mal aux peuples européens avec leurs haines anti européens.
    Bravos! au Doyen de l’université, çà bouge de partout en Europe.

  3. AvatarVivelarepublique

    Est-ce donc ça la nouvelle Justice dans notre pays? Faire appel à des gros bras pour déloger les squatteurs, les emmerdeurs, les empêcheurs de tourner en rond…..

    Il y a déjà un service normalement pour ça, qui s’appelle la « POLICE NATIONALE ». C’est à eux de faire ce travail, pas les simples citoyens eux-mêmes. Si la loi les en empêche, c’est qu’il y a un problème à la source.

    Surtout qu’à ce compte là, chaque camp peut engager sa propre milice en pensant avoir le droit pour lui (ordre public contre droits fondamentaux).

    1. Avatarmarc

      Les citoyens vont agir..Que ca déplaise à certains!
      L’Etat ne remplit plus sa fonction, sécurité des personnes ni leur liberté.
      De quel DROIT quelques personnes empechent des milliers d’étudier??
      La police est sous les ordres des politiques..immobilisme.
      C’est aux citoyens de reprendre leur destin entre leurs mains. Un minimum d’ordre dans ce pays.
      Vive la France !

  4. Laurent P.Laurent P.

    Coquille :
    > tremble à l’idée de fois les antifas en émoi.
    je ne sais que proposer comme correction mais il y a clairement un truc qui cloche

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Que dire…….

    « Brest. Sur la place de la Liberté, une nouvelle délinquance.

    Une bande de mineurs étrangers, isolés, s’adonne à des vols, des violences et à un trafic de stupéfiants dans le centre-ville. Policiers et élus s’avouent impuissants face à ce phénomène.

    Qui sont ces jeunes ?

    Ils sont une vingtaine. Il s’agit de mineurs étrangers, isolés. Ils ne sont pas en situation irrégulière car, quand on est mineur, on n’a pas besoin de papiers. Ils ne sont donc pas expulsables. Les travailleurs sociaux ont du mal à travailler avec eux. On a donc missionné une association pour s’en rapprocher. Il faut comprendre d’où ils viennent, qui ils sont… Pour l’instant, le travail est en cours, sous l’égide de la Protection judiciaire de la jeunesse et du Département…….. »

    https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/brest-sur-la-place-de-la-liberte-une-nouvelle-delinquance-5637837

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Ce qui me sidère c’est que des « mineurs » n’aient pas besoin de papiers et sont inexpulsables… Qui et où a-t-on pu sortir une telle ineptie irresponsable ?…… C’est grave.

  6. Avatardahier

    ça bouge ! c’est le principal ! tous les jeunes ne sont pas intoxiqués par macron et ses sbires ! il y en a encore de sains prêts à se battre pour la France ! merci à eux !

  7. MaximeMaxime

    J’ai connu de tels mouvements de blocage de fac lorsque j’étais étudiant. C’est insupportable et injuste pour ceux qui les subissent.
    L’enjeu des études est trop important pour prendre des usagers du service public en otage.
    On ne peut à cet égard qu’admirer le doyen Pétel, qui fait cependant figure d’exception dans le monde universitaire.
    Philippe Pétel est un grand juriste spécialiste des procédures collectives c’est-à-dire le traitement des entreprises en difficulté.
    J’ai lu ses chroniques toutes les semaines pendant des années et j’ai beaucoup appris ainsi. C’est un homme qui a un sens aigu de la réalité et notamment de celle des entreprises qui souffrent. C’est l’envers du décor : l’échec, ses causes, ses remèdes. Derrière une branche du droit passablement technique, des enjeux humains colossaux. Il faut être un grand humaniste pour s’intéresser à de telles questions aux allures morbides (écrire un livre sur les entreprises qui meurent, ce n’est pas plus réjouissant qu’écrire un livre sur les cimetières ou les viols).
    Tout le contraire de l’extrême-gauche et des voyous qui profitent de ce que d’autres ont construit tout en crachant dessus.
    Je pense notamment aux petites exploitations agricoles en difficulté avec des gens qui bossent comme des fous pour un revenu dérisoire. Le travail de la terre est pourtant si bénéfique pour une civilisation qu’il devrait être à l’honneur. On peut être républicain et prôner le retour à la terre !

    1. Claude LaurentClaude Laurent

      Le Doyen est à remercier pour remettre les pendules à l’heure.

      A propos de paysans, ce matin un reportage montrait un jeune agriculteur, en difficulté. Pour s’en sortir, il a passé le permis transport scolaire et certains soirs il se transforme en chanteur/musicien dans des fêtes locales.
      Il avoue devoir pratiquer 3 métiers pour tenir le coup !

    2. ConanConan

      Bonsoir Maxime et merci pour cet article qui nous fait entrevoir l’importance du savoir faire de certains professionnels travaillant, en secret, d’arrache-pied, pour aider des entrepreneurs à s’en sortir.
      Il me semble avoir entendu un commentateur dire que le doyen avait commis une erreur de communication …Ce qui n’est certainement pas l’avis de la majorité des étudiants qui souhaitent vraiment étudier…
      On aimerait voir se dérouler le même scénario pour la fac de St Denis, mais là il faudrait mobiliser un bon millier de volontaires pour y parvenir tant ce lieu est gangréné …

  8. AvatarJFC

    Il faudra me dire comment se comporte ces gauchos fanatiques quand ils veulent faire gréve et que d’autres ne le veulent pas. Ils sont d’une violence inouïe pour évier que toute personne n’entre dans les amphis quand ils ne saccagent pas les locaux ( exemple à Rennes) et tout ça est normal. Aujourd’hui tout le monde en ras le bol de cette merde gauchiasse qui emmerde le monde. ils ont récolté ce qu’ils ont semé et je suis du même avis que le doyen. Une petite question se pose tout de même, une porte était soit disant ouverte ? Rien ne démontre que ce ne sont pas ces gauchiasse qui ont planifié cette attaque pour se victimiser vu leur popularité de fossoyeurs que le peuple leurs décerne avec légitimité. Si ce sont des jeunes de cet Fac qui ont commis ces actes en raison de l’intolérance de ces gauchos alors je suis de leur côté. Au moins on peut espérer que ces jeunes ne sont pas lobotomisés par la secte Macronite et surtout gauchiste qui pollue l’éducation depuis tant d’année. Soutien au doyen même si il a démissionné.

  9. AvatarJoël

    Cette inversion des valeurs si chère à nos merdias m’a fait hurler de rire.
    Rendez-vous compte, ce sont les cagoulés qui rétablissent l’ordre maintenant.
    Et dans une fac de droit qui plus est.

    1. MaximeMaxime

      Pour avoir vécu cela, en général ceux qui bloquent viennent des autres facultés.
      https://www.reddit.com/r/france/comments/6id1yb/mardi_introspection_quel_est_votre_meilleur/

      On peut lire un témoignage qui montre bien l’état d’esprit des intéressés :

      « MnyxArmes Impériales il y a 9 mois
      J’ai jamais participé à une grève ou manif mais j’en ai bien profité au lycée pour être systématiquement absent à chaque jour de grève. La moindre excuse était bonne à prendre. Si y a grève, je n’y vais pas. Je regrette pas au final.
      Mon autre souvenir de grève c’est à la fac (de droit(e)). Il y avait une manif de l’UNEF, sauf que l’UNEF n’était pas vraiment représenté (ils avaient pas eu la dizaine d’étudiants requis pour former une liste). Donc ils avaient fait venir des étudiants des autres facultés (philo, lettre…) pour venir manifester devant la fac et tenter de faire un blocus.
      La doyenne est devenu furieuse et a engagé des vigiles privés pour tous les foutre dehors, c’était super drôle mais chelou de devoir montrer sa carte à l’entrée de la fac sensée être publique ».

      Dans ces conditions, pour un juriste, ce genre d’intervention qui contrarie tous les principes républicains est insupportable.
      Je comprends que certains n’aient pu contenir leur colère face à cette situation où des gens qui n’en ont pas le droit portent une atteinte grave aux libertés sans réaction suffisante des pouvoirs publics. L’illégalité appelle l’illégalité.

  10. Avatarsaintpol

    Vivl la France ,vive l’ordre ,vive le patriotisme ! ! ! Dehors le  » president ‘ qui a traîné notre Nation dans la boue en l’accusant de crimes contre l’humanité , dehors ce  » président  » qui insulte la France et sa culture , dehors se  » président ‘ aux ordres de la finance , de Bruxelles et des bédouins du quatar ! ! ! ! RETROUVONS NOTRE SOUVERAINETÉ.

  11. AvatarDorylée

    J’adore le commentaire de AnneSo@londonygirl parmi les commentateurs du tweet :  » Frapper des femmes et des personnes non armées et pacifiques place ces individus au même niveau que les #antifas…. » Qu’une sympathisante gauchaille reconaisse que les prétendus antifas frappent les femmes et les personnes non armées et pacifiques me réjouis. Toute mon admiration et mon soutien à ce doyen courageux.

Comments are closed.