Augier, trésorier de Hollande, fait une pub éhontée à l’islam et aux musulmans dans « Books »


Augier, trésorier de Hollande, fait une pub éhontée à l’islam et aux musulmans dans « Books »

Ces mois de mars et avril 2018, le magazine français « Books » propose un hors-série sur le thème des musulmans et leur histoire. Vendu au prix de 12,00 Euros, ce numéro met à l’honneur la communauté musulmane en nous présentant l’islam comme une religion de paix et d’amour qui porte la parole de Dieu. Mahomet y est décrit comme un grand prophète abrahamique.

En feuilletant le magazine, c’est de nouveau la propagande « islamophile » des médias qui s’exprime en présentant les musulmans comme de véritables victimes des Ooccidentaux responsables de tous leurs maux. Alors qu’une vague d’attentats islamistes a endeuillé récemment la France, nous assistons à une inversion accusatoire de la part des journalistes qui continuent d’accuser et de culpabiliser le peuple français.

Nous reproduisons, ci-dessous, quelques extraits de ce hors-série de« Books » qui donnent la tonalité sur le positionnement idéologique de cette publication :

«  L’Europe doit beaucoup à l’érudition musulmane, qui a dominé le monde scientifique et culturel pendant cinq siècles. »

 « Trop peu de chercheurs ont étudié les croisades d’un point de vue oriental. Cet épisode de l’histoire contribue aujourd’hui à nourrir le ressentiment des musulmans, qui ont gardé le souvenir d’une Europe agressive, arriérée et fanatique. »

 « Et si le Moyen-Orient était la partie du monde qui avait le plus souffert des conséquences de la Première Guerre mondiale ? Selon Eugene Rogan, il est grand temps de sortir de notre vision eurocentrique du conflit. »

 «  Autrefois remarquablement laïque, l’espace public arabe a progressivement considéré la foi comme le seul remède à tous ses maux. Pendant ce temps, l’Occident s’est montré passablement indifférent aux torts qu’il a causés. »

Le magazine « Books » est la propriété de Jean-Jacques Augier, homme du milieu de l’Edition, qui fut également le trésorier de la campagne présidentielle de François Hollande au cours de laquelle, il fut poursuivi pour des malversations financières. On constate, de nouveau, la collusion flagrante entre nos dirigeants politiques et les directeurs de publications françaises qui sont tous porteurs de cette même pensée unique en faveur de l’islamisation de la France.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Augier, trésorier de Hollande, fait une pub éhontée à l’islam et aux musulmans dans « Books »

  1. Avatardurandurand

    Le jean-jacques augier, ne pas l’oublié sur la liste des traîtres comme tous ceux de sa trempe .

  2. Avatarlucide

    UN TRESORIER, il me semble que c’est celui qui gère les fonds d’un parti.

    Il gère donc la « RECEPTION de dons de généreux mécènes dont les pays d’origine pourraient être le Qatar ou l’Arabie Saoudite. ou encore d’autres généreux pays « amis » musulmans, me semble-t-il?
    Ces généreux fonds offerts par nos donnateurs n’auraient pas pour but « la protection et la promotion » de l’Islam en France?

    On ne pouvait pas s’attendre à mieux de la part d’un trésorier. Il fait son boulot le cher « ange ».

  3. AvatarG1Avis

    Vous écrivez  »il fut poursuivi pour des malversations financières ».
    Il a été condamné ?
    Vous utilisez un principe de désinformation honteux.
    D’accord pour montrer le vrai visage pourri et dangereux de l’islam, mais pas avec ce genre de pratiques merci.

  4. Avatarkancau11

    12€ pour un torche cul, çà fait un peur cher, il vaut mieux acheter Libé ou le Figaro, voire le Monde en fonction de ses tendances.

  5. AvatarRochefortaise

    Ses origines libanaises (dixit Libé …) pourraient-elles expliquer, à l’age des bilans, ce retour aux sources ?

  6. Avatarjojo ( le plombier )

    Tous les moyens sont bons pour gagner la guerre. L’argent qui permet d’acheter l’ennemi en est un . Et le monde musulman a beaucoup d’argent à dépenser.

  7. pikachupikachu

    Prophète abrahamique ??????
    Ca ne veut rien dire. Ca suggère une origine commune, une fraternité à un certain niveau, mais ça ne veut absolument rien dire.
    A ranger dans la novlangue avec des mots comme vivre-ensemble, esprit citoyen, droit à la différence, et tous ces « concepts » fumeux qui sont plus de la poudre aux yeux que des idées issus d’une réelle réflexion.

    1. pikachupikachu

      En fait, le mot abrahamique est, me semble-t-il, un rafistolage dans l’urgence : on avait utilisé jusqu’à récemment l’expression « religions du livre » pour qualifier l’ensemble des trois grandes religions monothéistes. Seulement voilà, on s’est rendu compte (mais un peu tard) que l’Islam n’était pas une « religion du livre » et qu’elle allait encore plus loin que le Christianisme.
      Là où le Christianisme parle de ?ouveau Testament (Johnny, si tu nous entends …), pour signifier que la Bible d’origine, est caduque, que le peuple juif a été déshérité, l’Islam est allé un cran plus loin. Pour lui, la Bible Juive et le Nouveau Testament ne sont pas désormais caduques, mais carrément faux et Mohamed, avec le Coran, vient rétablir la religion originelle, la parole originelle que D.ieu que Juifs et Chrétiens avaient perverti. Le Coran n’est donc pas une strate supplémentaire qui reconnaitrait « le Livre » (ou les Livres) à l’instar du nouveau Testament qui reconnait tout de même la Bible qui l’a précédé. La preuve, le Coran réécrit l’Histoire sainte à sa manière.
      Donc, quand il devint clair que l’Islam n’était pas une religion du Livre, on a cherché un autre vocable « consensuel » pour mettre à pied d’égalité l’Islam avec les deux religions qui le précédèrent.
      D’où ce nouveau terme de religion abrahamique qui ne veut rien dire.

  8. AvatarMAQUIGNON

    Cet type est juste un camelot, un genre de maquignon … çà se vend bien en ce moment la momoïsation ? faisons çà ! Par chez moi on se méfiait naturellement du « maquignon » sur les foires – mais quand il arrivait à fourguer une vieille haridelle maquillée … il se faisait une belle réputation tandis que l’acheteur de la rosse devenait la risée du coin. Bref, achetez « books », ce maquignon vous dira merci.

Comments are closed.