Témoignage exclusif : l’islam à la conquête du Salon du Livre


Témoignage exclusif : l’islam à la conquête du Salon du Livre

Au Salon du Livre, Porte de Versailles, hier, dimanche matin, déjà une foule compacte se pressait. La Russie y étant l’invitée d’honneur cette année, je m’attendais à la voir mise en avant dès l’entrée. Que nenni, quelle ne fut pas ma surprise de voir à l’extérieur l’entrée du hall surmontée de deux affiches géantes annonçant les stands de l’émirat de Sharjah et de l’Arabie Saoudite !

J’avais en tête de visiter quelques éditeurs de littérature islamique dont j’avais déjà repéré les stands mais je n’imaginais pas à quel point les pétrodollars avaient facilité l’envahissement d’une immense partie du Salon du Livre.

Commençons par le stand d’une très importante organisation chiite internationale, agissant surtout autour de l’océan Indien et ayant pignon sur rue à Montréal, au nom gouleyant d’Ahl Ul-Bayt AS World Assembly :

https://www.livreparis.com/fr/Exposants/4094505/AHL-UL-BAYT-AS-WORLD-ASSEMBLY

Ces deux articles de l’excellent site canadien Poste de Veille nous éclairent sur l’idéologie de ce mouvement qui n’a rien à envier aux Frères Musulmans :

http://www.postedeveille.ca/2014/02/reponse-a-ali-sbeiti-et-hussein-hoballah.html

http://www.postedeveille.ca/2015/02/des-vaticans-islamiques.html

La « littérature » proposée par ce petit stand, entre autres ratiocinations coraniques communes aux savants barbus entorchonnés ou enturbannés, fait l’éloge du « révolutionnaire » Khomeini et offre aux femmes pudiques de nombreux conseils pour l’accomplissement de leur vie d’épouse soumise. Des textes enflammés fustigent le dévoilement en le traitant d’infâme ! Je fais remarquer avec véhémence au petit jeune homme iranien qui tient le stand à quel point je trouve ces écrits révoltants à l’heure où de nombreuses Iraniennes se battent pour réclamer le droit de ne plus porter le voile. Semblant s’ennuyer fermement car personne à part moi ne désirait s’intéresser à ces quelques publications, celui qui me dit être étudiant en sciences à Paris et à qui « on » avait demandé de tenir le stand, semblait découvrir, effaré, le contenu que je lui mettais sous les yeux et, semblait être ravi de discuter longuement avec une horrible islamo-critique ! Enfumage ou innocence… surréaliste en tout cas.

Comment cette organisation a-t-elle pu avoir l’autorisation d’exposer ?

Comment ces publications ont-elles pu être autorisées au Salon du livre ?

Quelques images des publications :

Ensuite direction les très renommées Editions Albouraq : https://www.livreparis.com/fr/Exposants/4115685/ALBOURAQ-EDITIONS

Albouraq présente de nombreuses publications apparemment très éclectiques dans les domaines de la spiritualité et de la philosophie, avec un prétendu penchant de bon aloi pour le soufisme. La fameuse Librairie de l’Orient, au quartier latin, tenue par la famille Mansour depuis des décennies, diffuse les Editions Albouraq, qui proposent aussi la  vente en ligne et dont il est fort intéressant de consulter le catalogue :

https://www.albouraq.fr/objets/catalogue.pdf

On y trouve bien sûr de nombreuses éditions du coran qui reste leur meilleure vente, qu’Allah akbar les bénisse, et des fleurons de la littérature du meilleur jus salafiste, tel Le Jardin des Vertueux, ou de la Vertu ( Riyad es-salihine), incontournable vade-mecum de tout vrai Musulman cherchant à s’imprégner des mœurs et comportements du beau modèle ; cette compilation de hadiths permet au dévot de savoir comment se vêtir, se laver, se torcher, commercer avec les femmes, les mécréants et les chiens en toute circonstance ; l’arriération de ce texte peut prêter à rire mais pose question quant à l’intégration de ses lecteurs à notre société. Mais le pire est dans son chapitre 234 qui s’intitule Le mérite de la Guerre Sainte, énumération de sourates et de hadiths faisant du djihad une obligation pour tout vrai croyant. Très bonne vente également pour Albouraq qui l’avait distribué dans les grandes surfaces au moment du Ramadan (voir article du Figaro note 1) il y a quelques années.  C’est long, fastidieux, grotesque, effarant mais il faut le lire car c’est éclairant :

https://islamhouse.com/fr/books/260970/

http://www.icm37.fr/uploads/1/3/4/2/13423470/lejardindesvertieux.pdf

https://francaisdefrance.wordpress.com/tag/le-jardin-des-vertueux/

Cependant, sans doute par prudence ou suite à quelques mises en garde, ce livre sulfureux n’était pas présenté sur le stand Albouraq du Salon du Livre… D’autres pourtant étaient en bonne place et ne valent guère mieux, tels La Citadelle du Musulman (voir note 2), Les Quarante Hadiths et toute l’œuvre de Al Ghazâli dont l’étiquette soufie est censée faire oublier que les références de l’auteur restent les mêmes, le coran, la sunna et les élucubrations des hadiths ; j’ai ouvert sur le stand Le Livre du Mariage de Al Ghazâli et lu quelques pages sur les bienfaits de la virginité, la nécessité et la béatitude pour l’homme musulman d’épouser une ou des vierges, sans parler des injonctions faites à l’épouse d’être obéissante et soumise ! Vous avez dit soufisme ? Interrogé sur ces pages scandaleuses, le vendeur d’Albouraq botta en touche en prétendant qu’ils étaient ouverts et proposaient toutes sortes de publications sans censure ! Ensuite, pour positiver, il me conseilla un livre à l’eau de rose sur l’amour dans le mariage en islam…

Sur les images  on remarquera que Tarik Ramadan est également en bonne place sur le stand ainsi que les écrits d’un converti mouride, un certain Didier Hamoneau ou El Hajj Alioune M’Backé dont le titre phare est : « Les racines musulmanes de la France » ! A savourer…

Pour en finir avec Albouraq je vous conseille vivement cet article du Point d’octobre 2015 et surtout sa vidéo dans laquelle le responsable de la Librairie d’Orient Wissam Mansour nous explique doctement que le terme « guerre sainte » est chrétien et que le djihad représente un effort intérieur sur soi-même, du grand art ! Taqya pseudo intello avec barbe de trois jours branchée mode et assistante crinière au vent, ou l’islamisme germanopratin pour les nuls !
http://www.lepoint.fr/societe/coran-salafisme-et-soral-le-grand-bazar-des-librairies-islamiques-30-10-2015-1978008_23.php

Après avoir longuement détaillé les publications d’Albouraq sous l’œil un peu inquisiteur du pourvoyeur de conseils es amour musulman, je n’eus guère de mal à trouver les stands dédiés à l’Arabie Saoudite et aux Emirats Arabes Unis tant leur surface et leur volume étaient importants.

Ce n’était plus les 120 mètres carrés dont parlait Bernard Dick dans son article de 2013 (note 3), mais bien dix fois plus avec effets d’architecture islamiques, vidéos pédagogiques sur écrans géants, coins salons aux fauteuils confortables, salles de conférences ouvertes, hôtesses françaises (non voilées), luxueuses brochures, le tout dégoulinant d’une insolente prospérité. Au murs, pour une déco de bon goût, de grandes sourates du coran artistiquement calligraphiées, sur des sièges d’élégantes et très maquillées empaquetées devisant devant quelque boisson licite semblaient attendre le début d’une conférence littéraire en arabe, et ailleurs quelques barbus en costume trois pièces avalaient des pâtisseries au miel en devisant… sans femmes… A part ces indigènes, trois ou quatre curieux, dont je faisais partie, erraient dans ces somptueuses coquilles vides, semblant se demander le sens de cet étalage luxueux où la place du livre était si infime qu’il fallait vraiment les chercher sur quelques étagères !

Mais c’est alors que m’adressant à une hôtesse du stand de Sharjah, j’appris que cette cité-émirat située à dix km au nord de Dubaï, serait la Capitale Mondiale du livre en 2019 ! En effet Sharjah, grande zone franche et paradis fiscal, se consacre à l’impression, l’édition internationale et se veut à la pointe du développement de la lecture et de la culture, et cela malgré une réputation de rigorisme islamique parmi les plus marqués de la région (même les touristes dans les grands hôtels sont interdits d’alcool ! Oui, oui, il y a du tourisme là-bas…) On ne remerciera jamais assez l’UNESCO pour ce titre et on n’oubliera pas que Conakry avait aussi été Capitale Mondiale du livre en 2017… J’appris aussi que les Editions Gallimard ont signé un accord avec des éditions Kalimat de Sharjah  afin d’éditer des livres jeunesse arabes traduits en français et que d’autre part des livres de sa collection jeunesse seraient traduits et édités en arabe : Les trois Petits Cochons auront-ils leur chance de voyager aux Emirats ? Le baiser du beau prince à Blanche Neige endormie aura-t-il son visa ?

On n’oubliera pas le Qatar qui était bien sûr invité et présentait si peu de livres que… bon, soyons charitables avec un partenaire tant chéri par nos politiques :

Pour finir cet étonnant voyage au pays des pétroliers-chameliers-éditeurs, je vous offre ces photos de femmes entièrement voilées par un horrible masque rigide (voir note 4) à la mode de là-bas, et acceptées à Paris au salon du Livre. En effet elles faisaient découvrir aux curieux la pratique du  tressage de galons, sorte de passementerie, et celle du décor des mains au henné,  toutes de noir vêtues, des pieds à la tête.

La jeune femme qui prêtait ses mains semblait ravie et sans doute charmée par la tenue si folklorique de l’emburkanée, c’était certainement cela le plus insupportable, pire que les organisateurs du Salon vendus aux pétro-monarchies, l’image de l’hébétude face au cheval de Troie.

Danielle Moulins

 

note 1 : http://www.lefigaro.fr/vox/religion/2014/07/29/31004-20140729ARTFIG00251-islam-ce-que-revelent-les-livres-pronant-le-djihad-en-supermarche.php

note 2 : Parmi les deux livres présentés, le grand classique La Citadelle du Musulman de Ibn Wahf al-Qathaani, édité par le ministère des Affaires Islamiques du royaume d’Arabie Saoudite, et présenté par des étudiants de l’Université Islamique de Médine, soit l’institution la plus extrémiste de l’islamisme.

A la page 18, une définition du Martyr [Shahîd] est conforme à l’islam traditionnel.

Les musulmans, pour tromper les Occidentaux, affirment souvent que le djihad est seulement défensif. Ce passage, en affirmant que la défense de l’islam n’est pas la seule raison de son déclenchement car il faut avant tout que la « parole d’Allah soit la plus haute » (que les autres religions) illustre bien le projet suprématiste de l’islamisme.

Page 72 on lit également un passage aux accents offensifs :

http://www.prechi-precha.fr/la-mosquee-salafiste-de-nogent-le-rotrou-enseigne-le-martyre-au-combat/

https://ripostelaique.com/mosquee-de-montelimar-moderee-ou-vraiment-radicale.html

https://www.albouraq.fr/index.php?page=livre.html&idlivre=31

https://www.facebook.com/LesJardinsDesVertueuxNisvet

note 3 : https://ripostelaique.com/paris-quand-le-salon-du-livre-abrite-les-proselytes-de-lislam-wahhabite.html

Note 4 : http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?t=22581

Sorte de burka qui enserre le front, écrase le nez et immobilise la mâchoire, ainsi que l’on peut le voir sur cette photographie :

Quelques liens et compléments d’information supplémentaires :

L’Ahlul Bayt World Assembly (ABWA) est la principale organisation de nature religieuse qui relie les différentes communautés de chiites duodécimains du monde. Sa mission trouve un écho particulier dans l’océan Indien avec des communautés nombreuses

http://www.lefigaro.fr/livres/2017/06/27/03005-20170627ARTFIG00303-emirats-arabes-unis-sharjah-nommee-capitale-mondiale-du-livre-en-2019.php

https://emirates4yu.com/connaitre-zone-franche-dhamriyah-aux-emirats/

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=en&u=https://publishingperspectives.com/2017/03/gallimard-kalimat-publishing-collaboration/&prev=search

https://www.livreparis.com/zoom-sur/sharjah-ville-invitee-speciale/sharjah-ville-de-l-edition/

En Arabie Saoudite le prince Bin Salman met la démultipliée pour les exécutions capitales :

https://www.dreuz.info/2018/03/18/arabie-saoudite-record-dexecutions-capitales-et-de-cruaute-sous-la-ferule-de-mohammed-bin-salman-mbs/

https://ripostelaique.com/temoignage-exclusif-lislam-a-la-conquete-du-salon-du-livre.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




9 thoughts on “Témoignage exclusif : l’islam à la conquête du Salon du Livre

  1. Dédé

    Je pense qu’il faut se réjouir de la progression de la lecture sous tous les tropiques…car un jour on finit par tomber sur le Nouveau Testament…
    (Pas envie de voir la vie en noir ce matin)
    Bonne journée

  2. Christian Jour

    Je n’ai pas besoin d’acheter ou de lire ces torches culs pour savoir ce que veut cette secte puante et criminelle. L’autorisation de mettre ces livres en vente est tout simplement inadmissible et pourquoi pas faire l’apologie de mein kampf. L’islam a de beau jour devant lui a cause de bobos, de zartistes ou de pseudos intellectuels qui rêve d’une nouvelle France des lumières (éteinte) sans savoir ce qui leur pend aux nez. Pauvre France.

  3. Anne

    C’est à Carrefour qu’ils se vendent?
    Qu’est-ce qu’on peut faire Christine? Tenter les autocollants?

  4. dan

    belle preuve d innocence, etre en vue au salon du livre et pas capable d en discuté, et en meme temps, certains musulmans qui s offusque de cette pensé trop radical et trop visible ! et pourtant aucun musulmans est présent pour dénoncé et condamné ce mauvais coté de l islam ! l islam est évolutive, elle commence par etre a peine visible de nous les mécréants, pour s exposé a un certain moment, puis s appliqué au bon moment ! c est vraiment poche

  5. Machinchose

    « Sorte de burka qui enserre le front, écrase le nez et immobilise la mâchoire, ainsi que l’on peut le voir sur cette photographie :

    ……………………..en réalité le couvre lèvre métallique, c’est une sorte de ceinture de chasteté de la bouche chez ces bédouines……..

  6. DURADUPIF

    Ils sont rentrés, ils rentrent, ils rentreront encore dans tous les interstices de notre Démocratie. Et on continue à les laissé faire. Mais qui autorise ces mascarades islamistes sous couvert de culture littéraire ?

Comments are closed.