Islam : à quel jeu jouent les USA ? Avec les djihadistes au Yemen et avec les Turcs contre les Kurdes !


Islam : à quel jeu jouent les USA ? Avec les djihadistes au Yemen et avec les Turcs contre les Kurdes !

Il y a de quoi être très inquiet de la politique des USA.

Trump ou pas Trump, rien ne change dans la politique musulmane des USA.

Hier, le 20 h de France 2, pour une fois pas politiquement correct, nous apprenait cette horreur : au Yémen, les troupes américaines se battent contre les rebelles houtistes (zaydistes) aux côtés de l’Arabie Saoudite et des DJIHADISTES d’AL-QUAÏDA, d’Al-Nosra : ils les équipent en armement !

 

De même en Syrie, nous ne pouvons que constater avec effroi que les USA ne font, en ce moment,  rien pour empêcher le massacre des Kurdes d’Afrin par les Turcs appuyés par des djihadistes.

 

Le péché originel est l’alliance américaine avec des régimes musulmans pourris (pléonasme) : l’Arabie wahhabite des Saoud qui finance partout la terreur musulmane contre nous, la Turquie du « Frère musulman » Erdogan, héritière de 1000 ans de crimes atroces contre la Chrétienté et la civilisation en général.

Et ces alliances s’imposent à l’ « UE » qui, loin de défendre une politique de civilisation européenne envers son entourage immédiat, se met à la remorque d’une Amérique, en fait, totalement indifférente à notre proximité géographique avec l’islam.

Nous avons payé très cher, par le passé, les errements de la politique américaine envers l’islam :

– Soutien aux djihadistes afghans contre les Soviétiques (alors que l’URSS était, de toutes les manières, condamnée à très court terme).
– Destruction de l’Iran du Shah au profit d’un régime, lui, totalement islamiste.
– Destruction du régime « laïque » quoique stalinoïde de Saddam pour éviter de frapper les Saoudiens, vrais organisateurs du 11 septembre (15 Saoudiens sur 19, pas un Irakien).
– Destruction du Kosovo chrétien pour complaire aux musulmans.
– Tergiversations dans la lutte contre les djihadistes en Syrie (problème réglé en quelques jours par les Russes).
– Soutien inconditionnel, depuis 70, ans au Saoud et à leur régime djihadiste.
– Soutien inconditionnel à la Turquie musulmane dont ils ont fait un membre de leur OTAN.

Le politique étrangère des dirigeants américains est erratique et incohérente, catastrophique pour nous.

N’est-il pas urgent, comme Français et Européens, de s’en autonomiser rapidement ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




23 thoughts on “Islam : à quel jeu jouent les USA ? Avec les djihadistes au Yemen et avec les Turcs contre les Kurdes !

  1. durandurand

    La politique amèricaine , nous avons cru qu’une fois Trump élu que les choses (les copinages avec les régimes arabes) allaient changées . Je pense que Trump est un feu follet ,qu’il amuse la galerie , tout content d’avoir à sa disposition un puissant jouet qu’est l’armée US , son double langage de traiter les états qui financent le terrorisme avec sévérité , et de l’autre d’envoyer sur le terrain des troupes pour les soutenir militairement et de les équipés avec des armes modernes , nous avons un paradigme .

  2. clairement

    Je pense que la question se pose au niveau de la mondialisation et du partage des parts de marché des oléoducs et du pétrole .

    Il faut lire absolument « l’ATLAS du MONDIALISME » de Pierre HILLARD et tout s’éclaire.

  3. La moutarde me monte au nezBrigit

    Pour ma part. Je considère qu’aprés le 11septembre les USA ont pris le parti de créer des foyers de fixation du djihâd un peu partout au moyen orient, mais surtout loin de leur sol, et tant pis si çà éclabousse l’europe et la France en particulier.
    Cela procure aux combattants islamistes, à la fois un but et une usure des moyens.
    Pendant que les gogos accourent de partout pour rejoindre les divers groupes combattants en Afghanistan, Irak, Libye,Syrie,Yémen,Mali,Mauritanie,Burkina, etc…ils oublient les USA

  4. Anne

    Les américains ont des bases militaires en Turquie. Ils ne vont pas se fâcher avec un dictateur comme Erdogan pour quelques kurdes….et plus tard pour quelques chypriotes grecs ….et plus tard pour d’autres îles grecques proches de leur côte…et plus tard pour la Thrace…
    Et l’Europe, elle bougera?
    Qui a bougé pour sauver Chypre?

  5. Olivia BlancheOlivia Blanche

    J’avais une amie, mariée à un Libanais chrétien avant la guerre au Liban… Quand elle m’a tout raconté, dans son récit où il y avait beaucoup de choses difficiles à comprendre, j’ai cependant retenu qu’elle considérait : « l’Amérique comme une grande Salope »…. Livraisons d’armes aux ennemis des ennemis, ou quand ça faisait leurs affaires… Seul compte le fric. Ils ne s’embarrassent pas de questions morales…

    – N’oublions pas non plus que l’Amérique joue un rôle dans l’islamisation de l’Europe.

    – Que ce sont les Américains qui ont testé le napalm à Royan, alors que la guerre contre les Allemands était finie… La ville, une ville française, théoriquement alliée, a été brûlée, rasée….

    1. Charles

      Quand on dit « américains » , il faudrait être plus précis ! est-ce le texan ? qui frise parfois l’illettrisme ? ou ceux qui se réclament des vrais hommes ?

      1. Olivia BlancheOlivia Blanche

        réponse à Charles : j’ignore si ceux qui ont bombardé nos côtes à la fin de la guerre étaient des Texans, des gars originaires du Sud ou de la Californie… A ce qu’il me semble ils étaient tous citoyens américains !

  6. Gally

    Il ne faut pas oublier un paramètre que bien peut d’entre vous connaissent (ce qui n’est guère étonnant vu les merdes qui vous servent de médias et de journalistes) : l’Iran, via le Hezbollah, s’est incrusté de façon critique dans toute l’Amérique du Sud, Mexique compris, pendant le mandat de l’islamo-gauchiste Obama. Inutile de vous préciser qu’il ne fait pas cela pour le plaisir…

    Le litige entre les USA et l’Iran est loin, très loin de se limiter au simple problème nucléaire. Les houtistes étant le bras armé de l’Iran dans une région qui contrôle l’un des plus importants détroits pétroliers du monde…

    (Ceci étant dit sans affirmer à aucun moment que les USA, en particulier dans le passé, aient toujours fait des choix judicieux, juste pour apporter des éléments de compréhension)

      1. rinocero

        Concernant l’intervention turque dans l’enclave d’Afrine il faut se souvenir que peu de temps avant l’intervention turque, les américains avaient déclaré vouloir créer au nord de la Syrie une force d’interposition kurde et arabe de 30 milles hommes encadrée par des militaires américains. Cette force était censée prévenir toute tentative de l’état islamique de se reconstituer. En fait c’était un pur prétexte, cette force avait pour but de maintenir la pression sur le gouvernement syrien et ses alliés iraniens et de maintenir la pression sur le gouvernement turc en froid avec les USA depuis la tentative de coup d’état en Turquie dont Erdogan attribue la responsabilité à la confrérie religieuse Gülen dont le dirigeant est réfugié aux USA.
        Or cette déclaration américaine a fait office de chiffon rouge pour le gouvernement turc qui sachant que cette force militaire instruite et encadrée par les Etats-Unis serait constitué majoritairement de combattants kurdes y a vu l’amorce d’une région autonome kurde au nord de la Syrie ce qui est pour les autorités turques une ligne rouge à ne pas franchir; En faisant cette déclaration les américains ont offert un prétexte à Erdogan pour intervenir militairement dans l’enclave d’Afrfine. On peut effectivement se demander à quel jeu joue les américains? Une chose est certaine, pour eux comme pour les autres pays de la coalition internationale, les kurdes ne sont que des alliés de circonstance. Les pays occidentaux se sont servis des kurdes pour éliminer (au sol) Daesh en Syrie avec l’appoint de forces arabes syrienne de l’opposition en laissant espérer à la communauté kurde une forme d’autonomie. Au final les rapports de force l’emporte , les américains ne veulent sans doute pas que la Turquie se rapproche trop de l’Iran et de la Russie. Peut être espèrent-ils aussi mettre en difficulté la Russie au cas où les forces turques entreraient en conflit direct avec les forces gouvernementales syriennes ? Dans cette hypothèse la Russie déjà isolée en Europe ne pourrait se permettre de se brouiller avec la Turquie et serait à ce moment là obliger de modérer son soutien à Bachar El Assad car sur le fond la coalition USA, Arabie saoudite, Qatar , Israël, et sans doute les alliés européens de cette coalition n’ont pas renoncé à l’idée de faire tomber Bachar El Assad.

  7. frejusien

    Alors là , je suis tout à fait d’accord avec votre démonstration @antiislam
    Cette politique US est incohérente et erratique, et nous en subissons les contre-coups,
    Par moment, ils combattent l’islamisme, à d’autres ils arment les combattants,

    La France qui devrait avoir une politique indépendante, n’en a aucune,

    Nous payons cher toutes ces manipulations politiques

  8. Machinchose

    Comment faire pour inculper, Laurent Fabius, Hollande et Sarkosy,

    et Giscard ? et Chirac ? et Mitterand ??

    mais toi tu vises uniquement les Juifs comme Sarko ou Fabius, qui ne le sont pas plus que le Pape

    et ta manière de parler des gens ‘ d’ origine étrangère », apprends qu on dit dans ce

    cas (((cosmopolites)))

    hein , Valérie de mes deux….

    Modé, je te demande de supprimer ce commentaire , on se croirait sur Réseau Libre ou Desouche

    je sais que leurs incursions sont fréquentes, tout comme l’ autre poubelle Démocrassie participative

    Merci

    1. Christine TasinChristine Tasin

      j’ai supprimé, alertée par ton commentaire, le pire est que c’est moi qui l’avais validé… trop vite, lu en diagonale

  9. JackJack

    Que le président des États-Unis soit démocrate ou républicain, on ne touche pas à l’Arabie Saoudite… Même sous Donald Trump, alors que désormais, l’Amérique est en voie d’exporter de l’énergie et a la possibilité de se passer du pétrole des chameliers. Mais voilà, les grandes compagnies pétrolières peuvent encore faire des gros revenus avec le pétrole (et sans doute le gaz) du Moyen-Orient… et peuvent, accessoirement, influencer les élections. « Money talks » ! On n’est pas prêts de changer cela. N’oublions tout de même pas que la Russie de Poutine fait beaucoup d’affaires avec l’Iran qui soutient Hezbollah et compagnie dont l’objectif à plus ou moins long terme est la disparition d’israël. Alors, l’infiltration des Turcs en Syrie pour détruire les Kurdes ? Qui, malheureusement, va s’en soucier ? Angela Merkel qui « flirte » avec Erdogan ? Macron qui continue la même politique que Sarko concernant le Qatar ? Quant à nous, les résistants du clavier, nous ne pouvons que nous indigner, tant qu’on nous autorise encore à le faire…

    1. Grain de riz

      En fait,si,les petites gens ont malgré tout un certain pouvoir,c’est le boycot des produits fabriqués dans un pays donne,si on estime que celui ci à une attitude qui nous déplait,et de le faire savoir.Cette attitude peut paraître dérisoire,mais tout le monde,qu’il soit important ou anonyme,a un point sensible,c’est le portefeuille.

  10. frejusien

    Bon, je comprends ce que vous dites@Jack
    Tout ça, c’est encore une affaire de gros sous où la démocratie et les droits de l’homme ne veulent absolument plus rien dire,
    Toute la politique internationale est sous la coupe des grands trusts pétroliers et de l’armement,
    En France on a TOTAL qui fait la loi, en plus d’être à la traine des US,

    Autrefois, les gouvernements avaient une marge de manœuvre bien plus importante,
    Aujourd’hui, ce ne sont plus que des pantins agités par les lobbies,

    La démonstration a été faite de manière éclatante à la suite de l’élection de Trump,

  11. Joël

    Et à quel jeu joue l’Europe ?
    L’Union européenne a approuvé un paquet d’aide supplémentaire de 3 milliards d’euros pour l’État turc qui s’engage dans un nettoyage ethnique contre les Kurdes syriens dans le canton d’Afrin, au nord de la Syrie.
    https://www.dreuz.info/2018/03/19/octroi-dun-nouveau-montant-de-3-milliards-deuros-pour-letat-turc-honte-a-leurope/
    Et à quel jeu joue la France ?
    Amnesty International accuse la France d’être complice de l’Arabie Saoudite qui bombarde les populations au Yémen.
    http://www.fdesouche.com/973101-amnesty-international-accuse-la-france-detre-complice-de-larabie-saoudite-qui-bombarde-les-populations-au-yemen
    Il n’y a pas que les US dans ce bordel, tout le monde trempe dedans.

Comments are closed.