Mariama Coulibaly, policier grâce à la discrimination positive et voleuse d’armes de service…


Mariama Coulibaly, policier  grâce à la discrimination positive et voleuse d’armes de service…

Illustration : Le Parisien

 

Mariama Coulibaly est une jeune fille de 20 ans issue de la diversité, sans diplôme, originaire d’une banlieue forcément « défavorisée ».

A ce titre, en septembre 2015, elle entre dans la police nationale comme « cadet de la République ». Ce dispositif est un outil de discrimination positive. On pourrait dire un « passe-droit » quand le péquin moyen s’échine à passer un concours difficile avec une chance sur cent de réussir.

En 2001, le défunt Richard Descoings, directeur de Sciences-po, avait initié le mouvement en faisant entrer sur dossier des candidats issus de zones d’éducation prioritaire (ZEP) ou de zones sensible. Cela explique peut-être que nous ayons aujourd’hui « la journée du hidjab » rue St-Guillaume (Le Point).

Pour Mariama Coulibaly, devenue adjoint de sécurité au commissariat de Pantin en 2016, sa ferveur religieuse va au-delà du hidjab :

« Mais, très vite, elle est soupçonnée de consulter les fichiers de police pour informer son frère et ses amis d’une cité d’Ozoir-la-Ferrière (Seine-et-Marne). Pas de preuves formelles mais assez de doutes pour qu’elle soit déplacée début 2017 vers la guérite de l’entrée de la direction départementale à Bobigny. »

« Elle émet ensuite le désir de quitter la police. Elle s’inscrit sur des sites de rencontres réservées aux pratiquants musulmans et explique être particulièrement gênée parce qu’elle est obligée de quitter son voile avant de pénétrer dans les locaux du commissariat. Ses collègues la voient garder son gros blouson à capuche sur la tête pour cacher ses cheveux malgré la chaleur de l’été. »

« La policière apprend l’arabe et télécharge des prêches de l’imam controversé de Brest. Elle envisage de se marier avec « un bon musulman » et de s’installer en Algérie ou en Arabie saoudite. »

http://www.leparisien.fr/faits-divers/mariama-20-ans-la-policiere-qui-volait-des-armes-13-03-2018-7606485.php

Précédée d’une réputation sulfureuse, on la maintient tout de même en poste, avec accès à l’armement.

Et dans la nuit du 26 au 27 août 2017, deux pistolets Sig Sauer et des chargeurs pleins sont volés à la direction territoriale de Seine-Saint-Denis, à Bobigny. Très vite soupçonnée, « elle est mise en examen […] ainsi que trois autres complices présumés, âgés de 19 à 29 ans, dont un est militaire. » (Le Point du 13/02/2018).

Le commanditaire de ce vol se révèle être son frère Salif (et un « ami ») qui a vendu les deux armes à Mehdi, banlieusard d’Ozoir-la-Ferrière mais surtout caporal-chef au 152e régiment d’infanterie de Colmar (Haut-Rhin).

« Ce soldat de 28 ans, passionné d’armes à feu, a revendu, pour 800 € l’un des pistolets à Lamine, un trafiquant de drogue de 31 ans qui vit dans le XVIIe arrondissement de Paris. Mais cette seconde arme n’a pas été retrouvée. L’affaire a éclaté lorsque Mehdi s’est fait accidentellement tirer dessus par un ami dans la forêt d’Ozoir en essayant le pistolet volé… » (Le Parisien).

Le Parisien pose alors une question incongrue : « Au-delà de l’arme, il reste une question centrale à résoudre : pourquoi dérober des armes tracées et nominatives dans un lieu si surveillé, alors qu’il est de notoriété publique que s’en procurer n’est pas un problème ? »

Mais au-delà de savoir s’il était très intelligent de dérober ces armes et, donc, d’apprécier les facultés intellectuelles de Mariama Coulibaly, d’autres questions viennent à l’esprit :

-En période d’attentats, et en suivant le sacro-saint principe de précaution, est-il bien raisonnable de « discriminer positivement » ce genre d’individu ?

-Y-a-t-il eu véritablement enquête de moralité à la sélection de cette policière et de ce militaire ?

-Les institutions, et notamment les forces régaliennes, ne risquent-elles pas la gangrène islamiste ?

 

N’attendez surtout pas du gouvernement et des politiciens actuels une réponse rapide, ferme et sans états d’âme.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




23 thoughts on “Mariama Coulibaly, policier grâce à la discrimination positive et voleuse d’armes de service…

  1. Stephane

    Il y a de quoi se poser des questions quand on voit le président de la république actuel, qui par ailleurs n’a jamais servi l’armée, « jouer » au camion militaire sur les Champ- Elysées.

  2. claude t.a.l

    Coulibaly, Coulibaly …
    Ça me dit quelque chose …..

     » La prise d’otages du magasin Hyper Cacher de la porte de Vincennes à Paris est une attaque terroriste islamiste et antisémite, perpétrée le 9 janvier 2015.
    L’auteur de l’attaque, Amedy Coulibaly, est déjà recherché par la police pour l’assassinat, commis la veille, d’une policière municipale de Montrouge  » .

    Y’en a combien des  » Coulibaly « , en France ?

    1. Marie

      Comme les Traoré, Diallo ça grouille de partout. Quand je pense qu’on trouve ces bénéficiaires de discrimination positive partout dans nos administrations y compris dans les lieux où ils ne devraient absolument pas poser un orteil, ça me met en rogne.

    2. camp11

      c’est comme les « traoré », y en a plein, et le point commun entre eux, c’est que ce sont de gros merdiers …

    3. Machinchose

      pas bizarre du tout, je me suis posé la même question que toi 😆

      mais Marie vient de nous donner la réponse, j’ ajouterais juste les Touré ….et les Diop

      quand aux Mariamna (Merième, Marie,Myriam) ça rejoint les Fatou,Ahmadou,Mamadou, Doudou, dis donc!

      on voit le même faciès le soir sur les Boulevards des maréchaux entre les portes de saint-ouen et de Clignancourt…

      discrimination positive…….tu parles!
      quand on voit les difficultés et la masse de connaissances, aprés 3 années de droit qu a du se farcir un de mes neveux pour réussir le concours d’ entrée a un IRA… (Institut Régional d’ Administration)…hé bien, ça laisse rêveur…
      et ça te donne envie d’accrocher tous ces « irresponsble » a la Lanterne, sur l’ air de « ah! ça ira…ça ira…. ça ira………………..

  3. Oliviar BlancheOliviar Blanche

    Les vrais fautifs sont ceux qui favorisent la « discrimination positive » – Puis, « sans diplôme » c’est la religion de Mai 68 ! Beaux résultats ! Quelle HORREUR !!!

    – SOS, SOS, SOS, SOS :
    Suite à la « panne » dont ont été victimes RR et RL avant hier, j’ai dû réinscrire mon pseudo – qui avait disparu – Or, j’ai fait une faute de frappe et un r s’est ajouté à la fin d’Olivia, donnant Oliviar… Sitôt que je m’en suis aperçue j’ai laissé un message, ici même, demandant au webmaster de bien vouloir enlever cette lettre de trop car, seule, je n’y parviens pas ! Je corrige sur la ligne en dessous mais le « r » revient !!! MERCI donc, de nouveau, je demande :
    – au webmaster ;
    – à Antiislam ;
    ou à Christine,
    de bien vouloir faire le nécessaire pour retrouver Olivia et non Oliviar….

    1. Christine TasinChristine Tasin

      je vais essayer Olivia je regarde ce que je peux faire ; vous ne pouvez pas enlever le r quand vous mettez votre identifiant ???

  4. frejusien

    Toute une flopée,
    rien que le patronyme devrait inciter à la prudence, mais pas à Bobigny, fief des socialos, là-bas, on donne des gages de confiance aux enc… prêts à nous égorger

  5. La moutarde me monte au nez

    C’est intéressant de voir que nous commençons à avoir du beau monde dans la police et l’armée.
    Pour être complet, il faudrait aussi leur trouver des postes dans l’administration Judiciaire, voire pénitentiaire.
    De toute façon dans l’etat où elles se trouvent çà ne pourrait pas être pire.
    Hors sujet, mais pas complètement, j’ai vu par ailleurs qu’il faut que les patriotes se tiennent à carreau pour ne pas’donner le bâton pour se faire battre.
    Bien que nous soyons déjà bien battus.
    Mais ok, attendons un chef légitime, et là, nous pourrons très vite rattraper le temps perdu…
    Mais en attendant, là où je prendrais un véritable pied, ce sera lorsqu’une chance pour la France, dans le genre de celle-ci, mettra à profit les faveurs et passe droit qu’on lui octroie en volant une arme pour flinguer un politicien ou encore mieux un juge.
    Le strike!
    L’arroseur arrosé, quoi!
    Champagne!

  6. Fomalo

    Excellent rappel. Combien de CPF islamisés dans l’armée, la police, les entreprises de sécurité, de transport, l’aviation? J’en ai repéré d’autres inscrits « au quota » en fac de médecine, greffiers, »aides-soignants », techniciens informatiques etc… bi-nationaux bien sûr, mais maghrébins ou turcs, comme ils se revendiquent!

  7. Machinchose

     » les facultés intellectuelles de Mariama Coulibaly, « ………………………..

    non! trop bon! évoquer les « facultés intellectuelles » de cette QI 65…

    merci Yann pour le fou-rire! et, je suis certain, partagé avec tous ceux qui ont connu le Mali ou le Sénégal….

    cette jeune sotte aurait du consulter , avant de faire l’ imbécile, le grand Marabout Hassan Diop, un de mes bons ami, qui a reussi a désenvoûter mon PC par téléphone et a qui j’ ai encore fait appel pour démarrer ma bagnole, cause batterie a plat , suite aux derniers grands froids!

    il lui aurait fourni le gri-gri adapté aux risques qu elle prenait …..surtout que le Grand Professeur Diop, en secret, vend des talismans pour ne pas mourir même si une balle de 9mm te traverse!

    banane sur la noix de coco: le Pr Diop est Sénégalais…comme Maramna

    1. YKempenich

      Normalement, la balle de 9mm du Sig Sauer ne traverse pas (pour éviter les victimes « collatérales ») : elle s’écrase ou se répand dans le corps.

      Il faut donc des talismans très puissants, ceux que portaient les miliciens Krahn pendant la guerre au Libéria 😉

      Blague à part, j’ai quand même de l’affection pour le Sénégal et les Sénégalais.

  8. Sylvie.

    Deuxièmement, à chaque fois que je passais des concours administratifs, ma famille me disait : « on va t’orienter vers l’industrie ! »
    Or, je n’avias aucune compétence ni connaissance du monde industriel. Un jour, mon père me propose de travailler à la caisse d’Epargne (le stage ne durera que deux jours) et n’y reste pas à cause de la maltraitance d’une employée à mon égard. Elle me frappait sur mes doigts avec une régle, car n’allant pas assez vite pour trier des papiers alcoolisés.
    J’amène le lendemain des gants en plastique et la DRH m’annonce que je suis virée pour incompétence notoire et parce que mes idées ne lui conviennent pas.
    Quand j’écrivais pour du travail, on me répondait toujours par la négative (jamais par l’affirmative) et on me demandait si je possédais un permis B.
    Pas de voiture, pas de situation.
    Un de mes amis m’a indiqué la voie à suivre : travailler au sein des écoles de ma ville comme auxilliaire de vie scolaire. Cela me permettrait d’être tranquille durant une partie de ma journée. M’occuper des élèves, remplacer la directrice ou le directeur, appeler les parents quand un élève est malade ou accidenté…

  9. SarisseSarisse

    Voir aussi, bien plus dangereux car c’est le noyautage d’En Haut, l’étrange conseiller de Macron, Yacine Belattar, la soumission décrite par Houellebecq commence à bas-bruit et sur un mode faussement comique qui n’a rien de drôle et tout d’inquiétant.
    Voir encore l’état d’abandon des écoles rurales(la « France profonde ») au détriment des banlieues( sans commentaire, on aura compris), Macron prend le train de l’islamisation rapide.
    La résistance c’est d’abord la vigilance, elle ne fait pas de bruit, mais elle ne peut se permettre de dormir.

  10. bm77

    Ce que je crains, plus que ce fait divers isolé, c’est le réflexe communautariste de certains employées de l’administration issus de l’immigration qui pourraient favoriser le « cousin » ou la « sœur » comme cela se pratique couramment dans leurs pays d’origine pour leurs proches ou leur voisins moyennant un bifton au passage. Que ce soit à la Sécu à l’hôpital etc où la règle de l’égalité devant l’administration doit être de mise sinon de rendre caduque la notion même de service publique .Hors la gangrène de ces pays et leur incapacité à se réformer c’est justement cette corruption endémique qui au passage est une des raisons importante pour lesquelles leur populations veulent émigrer!!!

    1. Marie

      J’ai eu l’occasion de bénéficier des bienfaits d’une de ces personnes l’année dernière : je voulais passer mon fils du privé vers le public (eh oui dans les coins encore épargnés par la racaille, on peut ne pas trouver son compte dans le privé très axé sur le caritatif chez les africains). Donc je fournis tous les papiers demandés par l’académie dès le mois de mai à une personne « référente secteur » très agréable, puis une doudou ladidon m’envoie un mail pour dire que ce n’était pas les bons papiers…. quand j’avais la personne qui s’occupait officiellement du dossier tout allait bien et quand fatoumata y mettait son nez je me retrouvais dans la maison qui rend fou d’Asterix. Elle a fait du zèle dans le sens négatif, ça traînait et quand je téléphonais elle était toujours très désagréable. J’ai fini par avoir la référente juste une semaine avant la rentrée qui m’a dit que ma demande était passée en commission en juillet et que c’était accepté. L’autre bourrique j’ai bien l’impression qu’elle a fait exprès de faire traîner les choses. Du coup la date limite pour l’inscription au transport scolaire était dépassée et il aurait fallu que je paie une pénalité de retard pour que mmn gamin puisse le prendre. Voilà où mène la discrimination positive, on se retrouve face à des gens qui sont payés pour nous emmerder.

Comments are closed.