Islamophobes interdits d’entrer en Angleterre, arrêtés puis expulsés : la Charia règne à Londres


Islamophobes interdits d’entrer en Angleterre, arrêtés puis expulsés : la Charia règne à Londres

Que se passe-t-il donc dans les hautes sphères du Pouvoir britannique ?

Jeudi dernier, Martin Sellner, leader de Génération Identitaire en Autriche, était arrêté à l’aéroport de Londres avec sa compagne, Britanny Pettibone, une journaliste américaine conservatrice, et tous deux ont été maintenus dans un centre de détention pendant 3 jours, avant d’être expulsés sur Vienne en Autriche.

Leur crime : Martin Sellner venait faire un discours sur… la liberté d’expression et Britanny Pettibone venait interviewer Tommy Robinson, « un extrémiste de droite » selon les termes des autorités anglaises, qui « incite à la haine raciale ». Belle terminologie pour empêcher des gens du droit légitime à la liberté d’expression, surtout quand on sait que Tommy est tout le contraire d’un raciste.

On se croirait dans un pays du bloc soviétique dans les années 60 ! Mais hélas, ça se passe en Europe de l’ouest, dans un pays qui fut jadis un modèle démocratique.

Mais le pouvoir britannique n’en est pas resté là.

Lauren Southern, une journaliste canadienne conservatrice, a été refusée sur le territoire britannique et mise plusieurs heures en détention à Calais, sous le prétexte qu’elle aurait distribué des feuillets « racistes » à Luton le 24 février 2018.
https://twitter.com/PrisonPlanet/status/973149836462755840

Voilà qui est intéressant, car voici ce qu’elle distribuait comme feuillets, en compagnie de… Britanny Pettibone et d’un journaliste anglais, homosexuel revendiqué, qui travaille avec… Tommy Robinson.
https://twitter.com/CaolanRob/status/967444384668057600
Un feuillet qui disait “Allah est un dieu gay”.

On peut donc se demander qui a bien pu trouver ce feuillet haineux… Je vous laisse deviner.

Bref, il semble bien que le Pouvoir britannique ne supporte plus qu’on ait la moindre parole défavorable envers Allah (et que ce dernier n’a pas apprécié qu’on le pousse à faire son coming-out ? En tout cas, les autorités n’ont pas fait de communiqué à ce propos).

Plus sérieusement, quand on voit que les autorités britanniques ont laissé rentrer des djihadistes revenant de Syrie, qu’elles ont laissé entrer un prêcheur islamiste qui est si extrémiste qu’il est interdit d’entrer même au Pakistan, quand on voit que ces mêmes autorités britanniques ont couvert le viol d’un millier de jeunes anglaises dont certaines ont carrément été assassinées, parce que la communauté des coupables était (une fois de plus) pakistanaise, c’est-à-dire, surtout, musulmane, dans un nouveau scandale, dans la ville de Telford, une ville anglaise proche du pays de Galle, qui semble se révéler pire que le scandale de Rotherham, on est en droit de se poser quelques questions sur l’état de la démocratie au Royaume-Uni.

Tiens, remarquons au passage que la BBC, dont l’impartialité fut légendaire, n’a pas trouvé opportun de parler de ce scandale qui semble pourtant majeur, au vu de l’écho qu’a eu le scandale de Rotherham.

Est-ce que Theresa May tire ses dernières cartouches, parce que sa position de Premier Ministre est contestée même au sein de son parti ?

Il est en tout cas clair que lorsque les autorités anglaises doivent choisir entre la charia et la démocratie, elles ont fait leur choix. Mais le peuple n’a sans doute pas dit son dernier mot.

Tommy Robinson doit prononcer le discours de Martin Sellner, le discours sur la liberté d’expression, à Hyde Park corner, un coin de Hyde Park où la liberté d’expression est sacrée depuis 300 ans.

Tommy se demande s’il sera empêché d’y être, par une arrestation, ou par un malheureux accident de voiture…

Remarquons enfin que les leaders du mouvement patriote Britain First ont été mis en prison cette semaine, Paul Golding pour 13 semaines, et Jayna Fransen pour 26 semaines, pour – encore et toujours – incitation à la haine raciale.

Affaire à suivre. L’heure est grave.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




15 thoughts on “Islamophobes interdits d’entrer en Angleterre, arrêtés puis expulsés : la Charia règne à Londres

  1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Et pendant ce temps ; Schengen bien ouvert, sans contrôle, d’un pays à un autre dans toute l’Europe, pas ailleurs on remarque quand même, à tous les envahisseurs souvent pas très animés de bonnes intentions.

    Sont-ils compétents ou cons pétant tous ceux qui nous gouvernent d’une main de fer avec clous ?!

    1. durandurand

      le deuxième mon Colonel !
      L’heure approche ou les peuples de souches doivent reprendre en main leurs destinés , et celle de leur pays .
      Il nous faut foute en l’air toute cette chienlit qui nous asphyxient et nous submergent de plus en plus , le temps de la parole est révolu , le temps de l’action a sonné cette année .Dans moins de trois ans il sera impossible d’agir ,vu la répression qui s’accentue un peu plus chaque jour sur les patriotes ,et ceux qui rejettent l’islamerde ,et les allogènes .

  2. jojo ( le plombier )

    Stigmatisés, rejetés, persécutés, Les islamophobes vont ils devoir investir un territoire et créer eux aussi leur Khalifa ? l ‘Otan, l’Europe, la France, la G b, vont ils les aider comme ils aident ( certains le disent ) les gentils rebelles syriens ?

  3. lucide

    IL EST VRAI ainsi que l’exprimait Anne ROUMANOFF , son petit verre de pinard à la main » qu’ ON NE NOUS DIT PAS TOUT »

    et j’ajoute, notamment de notre assujettissement aux FINANCES ARABOPHONES ET AUX FINANCIERS MONDIALISTES.

    MELENCHON, dit que nous ne pouvons plus rembourser la dette et qu’il vaut mieux être dans l’inflation.Il n’a pas tort.

    LA RECONQUETE DE NOTRE DIGNITE repassera par là. Mais est-ce que les banksters supporteront que nous ne soyons plus leurs « endettés à vie ». Nous sommes en quelque sorte, leur drogue, leur came, ce qui les fait planer.

    NOTRE DEPENDANCE AUX DEUX FINANCES EMPECHE LA LIBERTE D’EXPRESSION.

  4. Oncle Bob

    Ca ne m’étonnerais pas que la reine elle-même ainsi que ses fils et petits fils se soient déjà convertis.

  5. charvet

    qui aurait pensé il y a 30 ans que cette pauvre europe en serait là…la démocratie est tres mal en point et un nouvel exemple en angleterre ou des identitaires sont arretés pour délit d’opinion.
    en france avec riposte laique et resisance republicaine.
    face à la comission européenne et aux etats qui remettre au gout du jour des idéologies du passé pour permettre leur funste projet d’anéantir les etats européens.

  6. Grain de riz

    À voir ce que devient le Royaume Uni,au niveau population et au niveau etat de droit,cela inquiète énormément,mais aussi cela fait mal au cœur car tout le monde a de la considération pour ce pays,du fait de son courage au cours de la seconde guerre mondiale,et de tout ce qu’il a apporté au niveau civilisation, musique,excentricité,humour,style.Le Royaume Uni disparaît.

  7. Révolution

    Il y a plus de 20 ans l’Angleterre et surtout la famille royale n’acceptait pas que Lady Diana épouse Dodi Al Fayet un muslim et aujourd’hui regardez le bordel qu’il y a en Angleterre ! Quel pays de merde c’est devenu ! Infesté par les muzzs les plus fanatique !

    1. Joël

      La reine se cache derrière les rideaux de son palais en attendant la prochaine chasse à courre. Le peuple Anglais ? What is it ?

  8. Dorylée

    Queen Mum qui avait refusé de quitter Londres pendant la deuxième guerre pour ne pas abandonner son peuple doit se retourner dans sa tombe. Sa fille semble beaucoup moins courageuse. Je suis certain que si elle s’indignait vigoureusement du traitement indigne que subissent Tomy Robinson et ses amis quand ils défendent leur pays contre l’islam, les citoyens anglais réagiraient. À moins qu’elle ne trouve cela normal comme Theresa May… Souvent, la vieillesse est un naufrage…

  9. JFC

    Moi qui pensait qu’avec le Brexit, les anglais se sortiraient de l’immigration massive et de la musulmanie toujours plus répugnante mais non. Ils sont vraiment trop con, enfin je parle des politiques. Et comme chez nous ils préfèrent exterminer son peuple que de les sauver de la barbarie des sauvages qui polluent notre si belle Europe. Si l’Europe sans sort, j’espère bien que ces raclures de politiciens vont bouffer leur mère et avec les chaussures. N’oublions pas leur noms et leurs visages.

  10. Anne

    Moi aussi je le pensais JFC; J’étais comme toi persuadée que le Brexit était la conséquence du raz le bol de l’immigration, d’autant plus qu’ils ne veulent pas des migrants « calaisiens ». Vraiment très déçue comme ces deux jeunes qui voulaient rappeler aux anglais qu’ils avaient été les champions de la liberté d’expression, un pays où on a le droit de tout dire tant qu’il n’y a pas d’agression physique.
    En fait ils le sont restés, mais que pour les égorgeurs. Incroyable!

Comments are closed.