Violences conjugales… Le prévenu, Oussama, est étudiant en médecine…


Violences conjugales… Le prévenu, Oussama, est étudiant en médecine…

Source de l’illustrationhttp://www.postedeveille.ca/2011/01/maroc-63-des-femmes-ont-subi-un-acte-de-violence.html

Ni la « Nouvelle République », ni « Centre presse » ne semblent falsifier les noms dans les faits divers et affaires judiciaires que ces quotidiens traitent.
En revanche, « Centre presse » choisit soigneusement l’éclairage qu’il retient pour présenter une affaire jugé au tribunal cette semaine.

« La violence conjugale existe aussi chez les étudiants
Jaloux et violent envers sa petite amie, l’étudiant en médecine a désormais une peine au-dessus de la tête.
Les violences conjugales sont une préoccupation quasi quotidienne pour les magistrats du parquet. Récemment, une affaire de ce type a concerné un milieu inhabituel: le monde estudiantin. La victime est une mineure de 17 ans, le prévenu, Oussama, un étudiant en médecine de 19 ans ».

http://www.centre-presse.fr/article-589392-la-violence-conjugale-existe-aussi-chez-les-etudiants.html

Ah, ces étudiants… les jeunes vous savez…
« Le 14 novembre dernier, devant la porte d’un appartement, à Poitiers, la police découvre une jeune femme en pleurs, choquée.
Elle explique avoir été projetée à terre par son ex et décrit leur vie de couple « Il me mettait un foulard dans la bouche, me tenait fermement la mâchoire ou m’assénait des coups de poings. Quand je ne répondais pas, il menaçait de me crever les yeux… » Elle évoque aussi des clés de bras pour la forcer à s’allonger sur le lit. « Ça faisait partie de notre quotidien, c’était presque anodin. A l’époque, j’étais très amoureuse, je lui pardonnais ces violences. » Jaloux, Oussama pensait avoir été trompé ».
« Elle a peur, elle est terrorisée »
Outre un tympan perforé, la victime se faisait « traiter de chienne ».

Oussama a 19 ans en 2018, il est donc né en 1998 ou 1999.
Certes le bobo de base rappellera que les attentats du 11 septembre, c’était en 2001 !
Mais dès 1998, un mandat d’arrêt international était délivré contre Oussama Ben Laden.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Oussama_ben_Laden#Terrorisme_de_masse_(1998-2001)
« Le premier mandat d’arrêt international lancé sur sa personne date de mi-avril 1998 ; il émane d’Interpol à la demande du gouvernement de la Jamahiriya arabe libyenne, à la suite de l’assassinat en 1994 sur le sol libyen d’un couple de citoyens allemands, les Becker, des agents secrets de l’Office fédéral de protection de la constitution (Bundesamt für Verfassungsschutz/BfV). Depuis lors, l’Espagne et les États-Unis ont également demandé des notices rouges sur lui à Interpol.
Les États-Unis le tiennent pour responsable des attentats à la bombe dirigés contre les ambassades américaines de Nairobi au Kenya (213 morts dont huit Américains) et de Dar es Salam en Tanzanie (onze morts, tous Tanzaniens) le 7 août 1998. À la suite de ceux-ci, le gouvernement américain met sa tête à prix pour 5 millions de dollars en octobre 1998. À chaque agression, ben Laden se réjouit des attentats, mais ne les revendique pas.
Une preuve tangible de la forte présence de l’ISI en Afghanistan a été donnée par la protestation officielle pakistanaise lors du bombardement américain de représailles par missiles de croisière contre les camps dirigés par ben Laden le 12 août 1998 qui tua cinq officiers de ce service.
En 1999, deux colonels de l’armée chinoise le citent abondamment dans leur livre La Guerre hors limites où il est désigné comme un grave péril futur. Il est placé en juin de la même année sur la liste des dix fugitifs les plus recherchés du FBI.
En août 2001, le Groupe islamique combattant marocain fait allégeance à Oussama ben Laden, en particulier via des gens présents en Afghanistan, et qui vont par la suite vivre en Belgique. Le prince Turki est limogé durant la même période par le régime saoudien.
Épaulés par le Pakistan, les États-Unis négocient avec les talibans, qui tergiversent. Les attentats du 11 septembre 2001 stoppent brutalement cette négociation ».

Bref appeler son fils Oussama en 1998 ou en 1999, était-ce vraiment neutre ?
A-t-il reçu une éducation sur le modèle de Ben Laden ?

Et si finalement, Oussama était ni plus ni moins un « fou d’Allah » ?
Personne n’en dit mot dans l’article…

Le tribunal a en tous cas ordonné une obligation de soins.

Le professeur Sami Aldeeb a écrit au sujet du verset H-92/4:34 « qui autorise les hommes, voire leur donne l’ordre de frapper leurs femmes. Ce verset dit:
Les hommes s’élèvent au-dessus des femmes par ce que Dieu a favorisé certains par rapport à d’autres, et ce qu’ils ont dépensé de leurs fortunes. Les femmes vertueuses sont dévouées, et gardent le secret que Dieu a gardé [pour elles]. Celles dont vous craignez la dissension, exhortez-les, abandonnez-les dans les couches, et frappez-les (udribuhun). Si elles vous obéissent, ne recherchez plus de voie contre elles. Dieu était élevé, grand.
https://ripostelaique.com/frappez-femmes-interpretation-verset-coranique-92434.html

Bien évidemment, la gôche est ici écartelée entre l’horreur de la violence conjugale et le risque de stigmatiser… entre « balance ton porc » et « pas d’amalgame », difficile de choisir !

« Centre presse » révèle le nom de l’avocate de la victime, mais pas celui de l’avocat d’Oussama. Peur de révéler que son avocat appartient aussi à l’oumma ? Allez savoir… car « la victime en a rajouté un peu » selon l’avocat d’Oussama.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


10 thoughts on “Violences conjugales… Le prévenu, Oussama, est étudiant en médecine…

  1. Zozo la moche

    Et la a Paris, reportage pétainiste de TF1 pour diaboliser les chercheurs en physique nucléaire sénégalais contraints au deal de dope.
    Tout est bon pour diaboliser les réfugiés politiques.
    J’ai envie de vomir.
    Dans le métro parisien, les dealers de crack, « presque tous d’origine sénégalaise » selon la police, sévissent…
    https://t.co/43gNppjNnN

    Infâme reportage tourné dans le métro parisien, qui ressemblait à cela il n’y a pas si longtemps encore:
    https://youtu.be/wy7lNJ7jrYg
    Dans ce petit documentaire, on (re)découvre une France que j’ai connue dans ma prime jeunesse. Imaginez deux secondes le choc anaphylactique que vivent au quotidien ceux qui ont connu cette « France française » pour peu qu’ils aient un tant soit peu de mémoire et d’amour-propre, sinon d’amour de la patrie.

  2. frejusien

    Un étudiant en médecine, ça promet….
    quel genre de médecin ça donnera ?
    aurons-nous celui-là dans nos hôpitaux ?

    1. zenoviev

      Soyez en certains ! Et pour votre information ils sont même recherchés par les directeurs des hôpitaux!

  3. palimola

    Etudiant en médecine ? pourtant vu le niveau ……….j’espère que cette saloperie ne va pas exercer en France !

    1. pauledesbaux

      j’espère tout simplement qu’on ne lui donnera pas son diplome….mais sait-on jamais un cadeau de plus ou de moins à ces Chances Pour La France (CPF°)

    2. crina

      Oh que si ! Des médecins capables sont traqués pour qu’ils quittent les hôpitaux et leur faire de la place.

  4. Machinchose

    « appeler son fils Oussama en 1998 ou en 1999, était-ce vraiment neutre ? »

    pas du tout ! c’est bien volontaire! et ce prénom de « Oussama », je peux vous affirmer qu il était aussi inconnu que Geoffrey (Angelique Marquise des Anges) avant que le celèbre islamiste ne fasse parler de lui a la fin des années 90

    aprés le 11 septembre il est devenu aussi recherché chez les arabo musulmans d’ europe que Mohamed
    dévoilant, grace a leurs formidable manque de neurones, vers qui allaient leurs sympathies!

    1. MaximeMaxime

      A 19 ans il peut être en première année tout simplement, après redoublement, avec juste le bac en poche.

  5. Purfruit De La Fraise

    19 ans, étudiant en médecine, souhaitons pour notre santé qu’il ne passe pas en 2e année

Comments are closed.