Courbe du chômage ou croûte du fromage ?


Courbe du chômage ou croûte du fromage ?

La croûte du fromage.

 

On nous a expliqué la courbe du chômage !

Il restait de la croûte mais plus rien du fromage !

Malgré les moyens déployés,

ça devient dur de travailler,

et pour nos gouvernants de taire le naufrage…

 

PACO Dresseur d’animots.

09/03/2018.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Paco

C'est jamais que des mots tournés en écheveaux, des embrouillaminis parcourant le cerveau ! Mais c'est vrai ça vaut pas tripette, ces mots tirés à l'escopette, ce n'est pas du Verlaine et pas du Marivaux... PACO 2016.

Articles du même thême

3 thoughts on “Courbe du chômage ou croûte du fromage ?

  1. frejusien

    Un contrat de douze milliards pour Sefran, constructeur de moteurs d’avion, décroché par notre PDG en chef, en visite officielle en Inde

  2. jojo ( le plombier )

    Tel un fromage la France molle s’est avachie / affluent les rongeurs affamés. faut pas trop compter sur le reflux ! Quant au refus ? çà pue .

  3. Machinchose

    la chambre syndicale des VRP, a décidé de le décorer de l’ ordre des Placiers

    (Placier au sens de celui qui brigue la meilleure place)

    c’est quand même grotesque cette application a faire d’ un Président de la République depuis quelques bonnes années, un commercial, qui arrive, sourire éclatant, dents blanches et qui « enlève » un contrat de 12 milliards d’ euros…comme le Commercial d’ une entreprise de l’industrie française, heureux de sortir son carnet de commandes pour concrétiser une proposition, une affaire qui a demandé des semaines d’ études, de devis, de contre-propositions et pour un budget de 90.000 euros !! faut croire que notre Commercial au rire carnassier, lui, a du bol!

    il arrive, trés bien reçu, jamais soumis a l’ obligation d’ Antichambre, et là il sort son stylo, paraphe une commande contrat, laissant le soin a un buvard a deux pattes d’ éponger l’ encre d’ un geste théatral, on se lève, on se serre la paluche, on fait face a la horde de photographes et voilà!

    et aussitot , la presse hexagonale se cocoricotise, encense le génial commercial, la qualité et le sucçès du « made in France »….

    on a gagné ! on a gagné !! on a gagné !!!

    et les pauvres cons de chez Safrans, qui ont bossé depuis des mois et des mois, qui se sont fait chier en allers-retours Paris Delhi, qui ont essuyé les rebuffades traditionelles a ce niveau de bizness ???
    on les a oubliés, mais qu ils se contentent du sucçès de Manu…pour le reste ils pourront rire Jaune safran…

Comments are closed.