Héritage de Johnny : tremblez, amis patriotes, Dominique Besnehard veut vous « casser la gueule! »


Héritage de Johnny : tremblez, amis patriotes,  Dominique Besnehard veut vous « casser la gueule! »

Il est piquant d’observer que dans le camp des enfants de « Jauni » (orthographe adaptée à l’état de décomposition cadavérique) figure Dominique Besnehard ! Celui qui déteste Marine Le Pen et Florian Philippot envisage même de « casser la gueule » de ce dernier.

http://www.valeursactuelles.com/politique/les-insultes-brutales-de-dominique-besnehard-le-pen-et-philippot-83468

Pourtant, le parrain de Laura Smet, en évoquant une « usurpation d’héritage », se réfère implicitement à la réserve successorale propre à la loi française.

http://www.lefigaro.fr/culture/2018/03/06/03004-20180306ARTFIG00098-apres-nathalie-baye-dominique-besnehard-s-en-prend-a-laeticia-hallyday-et-sa-famille.php

L’idée qu’une loi française puisse s’imposer en raison de liens particuliers avec la France suppose d’adhérer au principe des nationalités, de la répartition des individus dans le monde dans des Etats-nations avec lesquels ils entretiennent des relations composées de droits et de devoirs, envers lesquels ils doivent faire preuve de loyalisme aussi.

Cela justifie par exemple que l’uninationalité doive être privilégiée et la binationalité interdite.

Une idée défendue par Marine Le Pen !

Au contraire, faire du monde entier son terrain de jeu, chercher à payer ses impôts à l’étranger pour moins contribuer à l’effort de financement des dépenses publiques de l’Etat dont on est ressortissant et dont on tire l’essentiel de ses ressources, jouer avec les lois pour choisir la loi américaine afin de déshériter les enfants de premiers lits, ce sont de pures manifestations du cosmopolitisme !

Bref, aucune cohérence chez le producteur de cinéma, mû par une haine irrationnelle contre Le Pen et Philippot. Mais comme ces derniers ne font pas partie des « chouchous » de la loi Pleven, Besnehard n’encourt aucun risque pénal, malgré ses déclarations haineuses.

De mon point de vue, Johnny Hallyday ayant acquis par son mérite et son talent l’ensemble de ses ressources, sans hériter de rien, ne doit rien à ses enfants, moralement comme juridiquement. Qu’il choisisse sa fidèle épouse depuis 22 ans comme seule héritière ne me choque donc pas.

La solidarité et l’intimité entre époux sont naturellement plus fortes qu’entre parents et enfants.

Cependant, la réserve héréditaire est une institution du droit français qui a encore une logique pour l’immense majorité de la population.

Elle permet d’éviter la tyrannie des pères si bien combattue par un Molière au XVIIe siècle afin de rendre indisponible à son décès une partie du patrimoine du défunt qui est présumée provenir de sa famille et non acquise par ses efforts personnels.

La consécration de la réserve héréditaire s’inscrivait dans une économie où les biens immobiliers constituaient l’essentiel du patrimoine d’une personne et étaient souvent hérités. Le Code civil utilise encore le mot « héritage » pour désigner le bien immobilier en souvenir de cette époque. Moins liquides, ces biens étaient censés ne pas être dissipés par le défunt au cours de sa vie.

La stagnation de l’économie était telle aussi sous l’ancien régime en général que la chaîne des générations jouait un rôle important dans la détermination des ressources d’un individu. De même, le marasme économique actuel tend à rendre d’actualité cette justification de la réserve héréditaire pour bon nombre de Français.

Vestige du droit romain, la « légitime », ensuite nommée réserve héréditaire, visait aussi à tenir compte du fait que l’échec d’une relation entre parent et enfant ne pouvait que rarement être exclusivement imputable à l’enfant.

Elle s’inscrivait aussi dans l’économie d’un droit familial où les parents disposaient par ailleurs de moyens de pression importants sur leurs enfants, par exemple en pouvant refuser de consentir à leur projet de mariage afin de le faire échouer.

La nation américaine n’a pas tenu à reprendre cette institution dans le droit des Etats-Unis qui n’a pas, contrairement au droit français, été constituée sur les bases du droit romain de Justinien repris par Napoléon.

Le droit de Justinien était l’état le plus sophistiqué du droit romain. Il comprenait la légitime (réserve héréditaire) parmi ses institutions du droit de la famille comme tempérament à la toute puissance du « paterfamilias », tempérament introduit après que les dérives du droit archaïque apparurent. Le droit de Justinien introduisait très souvent des tempéraments à des règles initialement rigides du droit romain. En effet, sur bien des points, le droit romain archaïque était proche de la charia des pays musulmans. C’est dire à quel point la charia nous renvoie à des temps éloignés et obscurs.

La différence est que le droit romain a su évoluer et au lieu de continuer à consacrer la toute puissance du patriarche ayant droit de vie et de mort sur sa maisonnée, il a su s’adapter à ce qui était alors la modernité selon l’état des moeurs, en permettant l’émancipation de la femme, ainsi que du fils de famille ou encore des esclaves.

La loi américaine fait primer l’individu sur la structure familiale parce que les émigrés venus peupler l’Amérique étaient en général libres de toute racine familiale. C’était souvent historiquement des personnes rejetées par leur famille, par exemple parce qu’elles étaient protestantes au sein de familles catholiques.

Johnny Hallyday ayant été abandonné par son père et ayant bâti sa vie à partir de rien, on peut comprendre qu’il se soit reconnu davantage dans le système américain. C’est cohérent avec la vie qu’il a menée.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.

Articles du même thême

25 thoughts on “Héritage de Johnny : tremblez, amis patriotes, Dominique Besnehard veut vous « casser la gueule! »

  1. Eric

    J. H. a vendu combien de disques aux USA ? Sa fortune est bien francaise aˋ 80 pour cent, au moins…
    Et dire que la solidarite´ est d’abord entre epoux, drole d’idee… divorce-t-on de ses enfants? Pour un parent, ses enfants passent avant tout, sinon, il ne fallait pas en faire !

    1. MaximeMaxime

      La loi est beaucoup plus explicite quant à la solidarité entre les époux que dans les relations entre parents et enfants où elle se réduit à l’obligation alimentaire réciproque à l’âge adulte en cas de nécessité.
      Dans les régimes communautaires, les plus répandus, la solidarité matérielle est bien plus prononcée encore qu’avec des enfants.

      1. Eric

        Je comprends que vous parlez de droit, mais c’etait sur le plan moral que je voyais cette question.

      2. Marie de Bourgogne

        Ceci dit, ce sont bien les enfants qui doivent payer la maison de retraite si les moyens financiers des parents ne suffisent pas.

  2. Rita la belge

    Quand on fait un enfant, qu’on le crée, on en responsable jusqu’au bout.
    Sans cela on met une capote.

  3. Amélie Poulain

    Au-delà de tout ce que l’on peut dire à ce sujet, je pense que cette question d’héritage concernant les enfants n’est pas une question « économique » mais une question de psychologie et de reconnaissance, c’est symbolique.

    La « transmission » est bien plus qu’une simple question d’argent. Et là, Laura et David sont marqués à vie quelle que soit l’issue du ou des procès.

    Je suis d’accord aussi pour dire que les liens entre parents/enfants sont immuables et forts (c’est quelque part un prolongement de soi notamment, ce qui n’est pas le cas du couple). Ils ne peuvent ainsi être comparés à des liens entre époux, on n’est pas sur le même plan.

    Pour ma part, je suis choquée de voir ce choix de déshériter ses enfants en sachant le mal que cela leur fera (à moins que l’on ne s’en rende pas compte, il y a des parents comme cela, et c’est plus grave). D’autant que dans ce cas précis, il y a une participation du fils à l’oeuvre du père et une chanson dédiée à la fille, participation qui est complètement niée.

    Dramatique pour les enfants…. Je suis sensible à la souffrance qu’ils peuvent ressentir même si je n’ai pas eu particulièrement d’intérêt pour le sujet qui, au-delà de cela, reste une affaire familiale intime.

      1. Grain de riz

        Christine,je ne suis pas de votre avis.Certes,je n’ai pas d’enfants,si j’en avais,j’aurais peut être un autre avis.Toutefois,les choses étant ce qu’elles sont,moi, il me semble que les gens devraient avoir le droit legal et moral de donner leur argent à qui ils veulent,à ceux qui les ont aidés dans la vie,comme aux USA.Moi,je vois ma mère,très âgées,qui a eu plusieurs enfants,et petits enfants,avec qui elle est très attachée,pourtant elle est vraiment scandalisée que en France on ne puisse pas déshériter ses enfants si on estime qu’ils n’ont pas été convenables.Et je suis bien d’accord avec elle,les enfants,s’ils veulent avoir de l’argent,eh bien,en premier lieu,ils n’ont qu’à se retrousser les manches.L’argent de leurs parents n’est pas a eux.A une emission C dans l’air,un intervenant m’avait etonne,il avait dit que en France,80 pourcent de ce que les gens leguent,eh bien ils l’ont eux meme herite.Cela construit une societe d’heritiers,d’ayant droit.C’est d’autant plus inadapté que, on voit souvent des enfants qui délaissent totalement leurs parents,mais qui sont terriblement attentifs aux dépenses que peuvent faire leurs parents,comme si les parents n’étaient plus des majeurs,les enfants savent qu’ils vont hériter quoiqu’il arrive.Moi qui ai longtemps été médecin généraliste dans des zones semi rurales,et aussi dans un centre de soins de suite dans ces memes zones,j’ai tres souvent constate des situations incroyables.Style,un homme vieux et un peu invalide,veuf,qui se remet en ménage avec une femme de son âge,veuve egalement,mais plus valide,et cette nouvelle épouse vit chez l’homme âgé,elle s’en occupe sans compter ses efforts.Eh bien les enfants et petits enfants du monsieur coupent tout contact avec le vieux bonhomme en lui reprochant de les priver de l’héritage de la maison,maison qui ne leur appartient pourtant pas.Le devouement de la nouvelle epouse est pris pour un acte hypocrite dans le but d’heriter.Dans le centre de soins de suite,on voit beaucoup de personnes âgées,un bon nombre sont complètement fâchées avec leurs enfants ou une partie d’entre eux.Je ne connais bien sur pas les motifs des ruptures,mais c’est ainsi,rupture il y a.Et d’ailleurs,qui s’occupent de venir les voir,de parler avec l’équipe soignante,leur apporter des vêtements? C’est souvent les frères et sœurs,âgés également,totalement désintéressés,mais qui sont eux aussi des parents du premier degré,et qui ont un lien affectif très fort depuis l’enfance,même si aux yeux de la loi,et meme de la culture enFrance,les frères et sœurs sont de complets étrangers. On le voit,chaque individu,chaque famille est un monde à lui tout seul.Ainsi,la loi américaine,qui donne plus de liberté aux individus,me parait meilleure.Moi qui n’ai pas d’enfants,mais de nombreux frères et sœurs,neveux et nièces,à certains je lèguerai des biens,et à d’autres,ce sera un gros zéro.Je suis libre.

        1. Christine TasinChristine Tasin

          je suis tout à fait d’accord avec vous je suis d’ailleurs pour des droits de succession élevés entre parents et enfants au-delà des 100 000 euros auxquels chaque enfant a droit actuellement ce qui me semble raisonnable pour éviter justement ce côté héritier. Ce qui est choquant dans l’affaire de Johnny c’est qu’il puisse transmettre toute sa fortune à deux de ses enfants aux dépens des autres… C’est bien sûr la liberté de chacun de léguer tout ou partie aux uns plutôt qu’aux autres mais déshériter totalement ses enfants je trouve que cela a un goût de reniement, une façon de dire je ne vous aime pas je ne vous ai jamais aimés, c’est dur.

          1. Grain de riz

            Oui,c’est sur que déshériter totalement un enfant n’est presque jamais justifié car,même quand,a partir d’un moment,il y a rupture de lien entre les parents et un enfant,et que cela est définitif,eh bien,auparavant,il y avait bien un lien affectif durant des années,et de plus,la rupture n’est pas toujours due au comportement de l’enfant,il y a des parents vraiment pas sympathiques avec leurs enfants,ou avec certains d’entre eux.

          2. Marie de Bourgogne

            En fait christine, Johnny a également déhesrité ses deux petites filles. Il n’y a qu’une seule héritière et c’est son épouse.
            Imaginons : Laetitia se remarie avec un américain, a un troisième enfant, ses relations se tendent avec ses 2 filles devenues adolescentes, Laetitia décide tout léguer à son mari et au 3ème exclusivement, elle meurt accidentellement et David et Laura Jade et Joy voient un inconnu hériter et gérer tout le droit moral de JH. Johnny y a t il seulement pensé? Impossible scénario? Non c’est ce que lui a fait. Je suis sûre qu’il aurait juré à Sylvie au moment de leur divorce que priver David de son héritage n’arriverait jamais…. On peut quand même être sceptique sur le fait qu’il ait réalisé toutes les conséquences de son acte. Pourtant avec ce testament le « patrimoine national Johnny » géré par un texan inconnu et les droits taxés par les US uniquement : c’est POSSIBLE.

  4. Alain H

    Les enfants d’abord !
    Les copains après. …

    Si les enfants sont des héritiers naturels c’est aussi pour que le patrimoine acquis reste en France et pour des Français.
    Le fait que ce soit toute la smala des Boudou qui jouent un rôle dans ce testament qui confie tout à des trusts de plus en fait une espèce de société anonyme sans frontières.

    Dans ce flou qui sent l’escroquerie à l’héritage en bande organisée et à l’abus de faiblesse sur personne de plus de 70 ans, je pense que ce sera annulé. Et que le droit français prévaudra. ..

    Prions pour cela et attendons nous peut être à une jurisprudence qui fera loi dans l’avenir.

  5. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Est-ce Marine Le Pen et Philippot envisageraient de porter plainte contre ce type pour les avoir menacés ? Après tout Caroline de Haas l’a bien fait tout récemment à l’encontre de ce même hargneux qui osait dire qu’il aimerait lui mettre une gifle ?
    Si cette plainte est instruite, pourquoi pas celles de Marine Le Pen et Philippot ?
    Décidément Besnehard aime en découdre avec bien du monde !

  6. Vent d'Est, Vent d'Ouest

    Oups ! Il déteste seulement Marine Le Pen, seul Philippot est menacé.
    Au temps pour moi !

  7. claude

    tremblez, amis patriotes, Dominique Besnehard veut vous « casser la gueule! »
    ah bon va falloir qu’il croise un gars du genre Tommy Robinson pour lui mettre une patate dans la gueule!

  8. Xtemps

    En parlant d’héritage avec le cas de Johnny, ici nous parlons d’une famille, mais dans notre cas à nous tous les peuples européens, c’est de toute l’Europe que les peuples européens sont déshérités, tous nos pays sont distribués à tout le monde et à qui ils veulent par les escrocs imposteurs pilleurs d’états aux pouvoirs.
    Nous aussi les peuples européens autochtones sommes des déshérités, dépouillés par des voleurs aux pouvoirs, des escrocs imposteurs, des manipulateurs et des assassins qui ont du sang sur les mains à cause des attentats, qu’ils laissent faire.
    Alors comme çà cette grande gueule veut nous casser la gueule, et bien qu’il vient ce fasciste nous casser la gueule pour voir.
    Ce sale type là, il s’en fou qu’il y a des violes dans plusieurs pays européens et des attentats en Europe, ce con, comme les autres aux pouvoirs fascistes ont du sang sur les mains à cause des attentats, qu’il vient faire de sa grande gueule ce fasciste, qui a la haine des peuples européens, car ce crottin là ne supporte pas que les peuples lui refuse ses petits caprices de merde.
    Nous les résistants avons des bonnes raisons d’en vouloir à des ordures comme lui, et un jour il paiera de son arrogance, de sa haine et le mal qu’il fait aux peuples européens, comme les autres.
    Ce petit con est un lâche, on le voit pas faire tant de sa grande gueule pour les attentats et les victimes, là nous voyons pas de courage de sa part, il est fort car il se sent entouré par ses petits copains de merde, aussi cons que lui qui ne font juste les intéressants comme des gamins.
    Je voudrais les voir dans les beaux cartiers des zones interdites et perdus de la république y vivre, pour voir leurs grandes gueules.
    Ils sont forts devant les faibles et faibles devant les forts, des lâches et rien d’autres.
    Ces gens là n’en valent même pas la peine que nous nous dérangeons pour ces crottins puants de haine.

  9. Apolitique

    Que chacun s’occupe de ses affaires , pas de celle des autres . Ce besnehard ne m’a pas l’air très affûté pour un boxeur .

  10. bm77

    C’est bizarre comment des gens comme Besnehard dévoilant par là une absence totale d’ arguments et une immaturité complète peuvent stigmatiser les patriotes, les nationalistes, et les souverainistes au choix ou ensembles en les affublant du fameux terme de Fachos . Les mêmes qui vous somment de ne pas faire d’amalgame entre Musulmans modérés et djihadistes se permettent allègrement d’insulter une bonne proportion de la population Française afin de les marginaliser par une dialectique qu’aurait pu employer des apparatchiks de la nomenclature soviétique à l’encontre des dissidents pour justifier à l’avance les arrestations arbitraires et les procès Staliniens et leurissue fatale. Il est vrai que dans le cadre de l’UE sous présidence d’un Junker et la domination d’une Merkel nous ne sommes pas loin d’être dans une dictature totalitariste avec il est vrai l’ habillage soft et presque glamour que lui offre les médias. Des gens comme Besnehard s’y sentent comme des poissons dans l’eau pour imposer aux sceptiques et récalcitrants l’idéologie dont il ne faut pas s’éloigner sous peine d’être affublé de termes définitifs pour bannir ou exclure, même, de la société.
    Une façon comme une autre d’éliminer de fait les opposants pour se retrouver dans l’entre soit des Europhiles mondialistes.
    Monsieur Besnehard qui est attentif aux affaires d’héritage devrait se soucier de celui que nous allons léguer à nos enfants et qui ne sera pas un cadeau pour eux avec les nouvelles populations qui nous sont imposées et qui veulent définir de nouvelles « règles d’usage » propre à leurs origines qui sont aussi leur héritage. Nous , les Français de peu nous ne voulons pas faire du passé table rase pour faire de la place au nouveaux venus et au contraire léguer l’intégralité du patrimoine culturel et naturel aux générations futures comme nos aïeuls nous l’ont légué. Pourtant pour beaucoup nous n’avons pas pu en profiter autant que monsieur le donneur de leçon Besnéhard occupés que nous sommes à nos basses besognes. Lui il a eu la chance de s’en repaitre jusqu’à ne plus en distinguer le privilège. C’est pour cela qu’il est prêt à tout brader et déshériter les nouvelles générations au nom d’un mondialisme Roi .

  11. Dorylée

    La communauté de biens appartient exclusivement aux époux. Si l’un des deux décède la communauté de bien doit revenir entièrement au survivant sans que personne n’ait rien à dire, pas plus les enfants que d’autres. Je ne vois pas à quel titre quiconque, y compris l’État, viendrait piocher dans les avoirs du couple avant la mort du dernier vivant. Avant d’hériter de Johnny, attendons que Laetitia soit morte. De même, je ne vois pas pourquoi, lorsque le dernier vivant décède, des parasites, des charognards, y compris l’État, prélèvent une part aussi infime soit elle sur les biens qui devraient revenir intégralement et à part égale aux enfants.

  12. mc gyver

    Johnny est libre de laisser son fric à qui il le souhaite. C’est légal aux USA . Et puis les autres enfants « déshérités », ont été suffisamment « gâtés » de son vivant .Personnellement , j’aimerais pouvoir être déshérité de cette façon.

Comments are closed.