Merouane Benahmed, un islamiste assigné à résidence en France aux frais du contribuable français


Merouane Benahmed, un islamiste assigné à résidence en France aux frais du contribuable français

La France le recherchait pour non-respect de son assignation à résidence, Merouane Benahmed, un ancien membre du Groupe islamique armé (GIA) algérien, a été extradé en mars 2017 par la Suisse vers la France.

Merouane Benahmed, 43 ans, était assigné à résidence à Evron, dans l’ouest de la France, mais depuis septembre 2016, il ne s’était pas présenté à la gendarmerie pour l’un de ses quatre pointages quotidiens. En décembre 2016, le ministère Suisse de la Justice avait donné son feu vert à la demande d’extradition de la France.

Merouane Benahmed, marié et père de quatre enfants, avait fui l’Algérie en 1999 et avait été condamné à 10 ans de prison en France dans le cadre de l’affaire des filières tchétchènes, soupçonnées de projeter des attentats à Paris. Libéré en 2011, il vivait depuis sous le régime de l’assignation à résidence, la Cour européenne des droits de l’Homme ayant refusé son extradition vers l’Algérie à cause de sa condamnation à mort par contumace dans ce pays.

En mars 2015, BFM TV avait réalisé un reportage sur Merouane Benahmed dans lequel il était confirmé que ce dangereux terroriste vivait depuis plusieurs années en France, avec toute sa progéniture, aux frais de l’Etat et du contribuable français. La présence de cet individu radicalisé constitue un véritable danger pour les habitants des communes où il est assigné à résidence, comme le confirmait le Maire du village de Beaupréau (Maine-et-Loire) où Merouane Benahmed vivait jusqu’en 2016.

 

L’éternel alibi de la Cour européenne des droits de l’Homme derrière lequel se drapent les pays d’Europe occidentale pour éviter d’extrader les terroristes recherchés par l’Algérie constitue depuis des années une réelle menace pour nos pays d’accueil. La France continue, d’une certaine manière, à couvrir et à choyer ces criminels même après la vague d’attentats islamistes qui a ensanglanté notre pays depuis 2015.

Il est urgent de revoir la législation européenne et française en matière de droit d’asile de façon à protéger en priorité les citoyens français au détriment de tous ces musulmans fanatisés qui sont assignés à résidence sur notre territoire national. D’une part, ces individus projetaient de commettre des attentats en France avant leur arrestation et d’autre part, ces islamistes sont toujours en relation avec des réseaux terroristes, à l’image de Kamel Daoudi et d’Olivier Corel (surnommé « L’Emir Blanc ») qui a endoctriné une filière entière de jeunes djihadistes français partis combattre en Syrie.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Merouane Benahmed, un islamiste assigné à résidence en France aux frais du contribuable français

    1. claude t.a.l

      12 grammes ? cal .45 ?

       » face à tout cela,
      un colt,
      espoir du soleil levant  » ( René Char )

  1. JJB

    Ce genre de mesures, assignation à résidence, bracelet électronique, vont être multipliés selon le désir de notre freluquet qui n’a aucune connaissance des dérives que cela va créer ! Comme il n’y a plus de place en prison, c’est plus facile de laisser ce genre d’individu en liberté ! Et qu’il ne nous dise pas ce petit roitelet que tout est fait pour notre sécurité, c’est faux !

  2. Machinchose

     » la Cour européenne des droits de l’Homme ayant refusé son extradition vers l’Algérie à cause de sa condamnation à mort par contumace dans ce pays. »

    rien a foutre!

    charbonnier est maitre chez lui!

    dehors! par le premier avion vers l’ algérie….

    merci de me passer une aiguière ,une cuvette et une serviette que je me lave les mains
    il est l’ heure de passer a table…

    1. Conan

      Le comble c’est qu’il y en a au moins une vingtaine—en principe—car, on n’en sait rien !
      C’est peut-être bien 50, 100 ou 300 !!….On ne le saura jamais !
      Ah que j’aurais aimé que l’on nous donne les nom, adresse de tous ces fous de dieu hébergés en France sur ordre de la CEDH !!…
      Tu as vu la belle tronche du merouane ? un de leurs « savants de la foi »….
      Il en a égorgé combien pour être condamné à mort en Algérie ???….
      Là dessus aussi, on n’en saura rien, mais il faut payer son entretien et celui de sa smala + le RSA et les allocs en argent de poche !!….
      Il mettra tout ce pognon de côté et dans 10 ans, il s’achètera une villa à St Raphaël …
      Il faut croire que les français aiment ça ??…
      Venez tous ! Mieux vaut vivre comme ça que crever la faim en Algérie !!…

  3. Joël

    Pas sympas les Suisses, ils auraient pu le livrer directement à l’Algérie en disant qu’ils n’étaient pas au courant pour ses frais d’hôtels impayés en France.

  4. Dorylée

    Bon, puisqu’on ne peut pas l’expulser gardons le chez nous, à Bure, il reste des chambres disponibles. Et puis là au moins, on est sûr qu’il y reste rat…

  5. Conan

    Wunderbar !
    Et on est assez con pour réclamer l’extradition d’une pourriture pareille à la Suisse !!!!!!!!!………
    Et pourtant, j’ai souvent entendu dire, en France, qu’il n’y avait pas plus con qu’un suisse-allemand !!….
    Tiens, je vais les trouver pour leur demander si y’a pas moyen de me faire naturaliser, de préférence du côté de Zurich, par exple dans un village au bord du lac, si je peux m’y offrir un loyer …
    Ah Schweizland, my schweizerdream !!….

  6. frejusien

    Passer au-dessus des décisions de la CEDH, qu’est-ce qu’on risque ?
    n’est-ce pas un prétexte fallacieux ?
    a-t-on la preuve de cette allégation ?

    1. Conan

      Quelle allégation ?
      Notre soumission à l’égard de la CEDH est indiscutable.
      Le couvercle est mis sur cette situations ubuesque afin d’éviter la révolte des CONtribuables…
      Il arrive que nous prenions connaissance, par ci par là et très fortuitement, de la disparition d’un des protégés de la « république »,…Et c’est seulement à cette occasion, que nous apprenons que tel barbu était en « résidence surveillée » …
      Pour les autres, du moment qu’ils ont décidé de continuer le djihad « at home » et qu’ils pointent régulièrement à la gendarmerie, les me.dias n’en parleront jamais.
      D’ailleurs E.Zemmour ne s’y trompe pas quand il dit que le meilleur candidat à la Présidence sera celui qui montrera la plus grande motivation en annonçant la sortie de notre pays des griffes de la CEDH …
      Personnellement, j’ajouterais qu’il y aurait lieu aussi d’annoncer la fin des conseils d’Etat et Constitutionnels et même du Sénat..
      Salut et fraternité fréjusien !

  7. frejusien

    Salut Conan ,
    par allégation, je parlais de la contrainte vis-à-vis de la CEDH,
    n’est-ce pas un prétexte du gouvernement qui veut nous faire croire que la CEDH empêche le renvoi de ces gens ?
    La CEDH a-t-elle un caractère obligatoire ou simplement consultatif ?

    D’accord avec toi pour la suppression du conseil d’état et du constitutionnel, on n’arrête pas de s’alourdir de toutes sortes d’institutions liberticides , inutiles et couteuses, comme le monstre de Bruxelles dont on se passerait bien
    fraternité !

Comments are closed.