A propos des élections italiennes, Marine Le Pen : Macron est un peu blême, il a peur….


A propos des élections italiennes, Marine Le Pen : Macron est un peu blême, il a peur….

Marine Le Pen croit Dire que Matteo Salvini n’est pas un extrême droite
https://fr.news-front.info/2018/03/06/marine-pen-croit-dire-matteo-salvini-nest-extreme-droite/
Date de publication: 06 03 2018, 18:17
Sur RTL, Marine Le Pen a défendu Matteo Salvini, dont le parti la Ligue du Nord rangé dans une coalition droite/extrême droite est arrivé en tête aux élections législatives dimanche en Italie.

C’est extrême droite, parfois c’est populiste…» Marine Le Pen s’est montrée agacée mardi matin sur RTL. Ravie de voir La Ligue du Nord aux portes du pouvoir en Italie, la présidente du Front national a refusé de qualifier le parti – qui ressemble selon elle «fortement au Front national» – d’extrême droite. «Quand vous parlez de la Ligue comme un parti d’extrême droite, vous n’êtes pas dans un langage de vérité», s’est emportée Marine Le Pen. Selon la chef de file du FN, le parti italien est simplement «un mouvement qui s’oppose à l’Union européenne» et «qui souhaite que les aides sociales, la solidarité nationale s’effectue auprès des Italiens d’abord.» «Tout cela fait que la Ligue a enregistré une très grande victoire en Italie», a-t-elle estimé.

Le terme «extrême droite» est-il si contrariant pour la présidente du Front national? «Le fait qu’on accole au FN, à la Ligue ou au FPO autrichien le terme “extrême droite” me dérange car c’est un mensonge», a-t-elle répliqué. «Ce terme est utilisé volontairement de manière péjorative pour écarter de la vie politique un certain nombre de mouvements qui dérangent le système et qui dérangent l’Union européenne», a raillé Marine Le Pen. Déjà en 2013, la présidente du Front national avait menacé d’attaquer en justice ceux qui utiliseraient ce qualificatif pour définir son parti.

Marine Le Pen et Matteo Salvini n’ont jamais caché leur sympathie mutuelle. Rapidement après les résultats, la présidente du Front national l’a félicité sur Twitter y voyant «une nouvelle étape du réveil des peuples». Quelques heures plus tard en conférence de presse, Matteo Salvini lui a rendu la pareille en la remerciant de son soutien.

Malgré leur bonne entente Marine Le Pen ne souhaite cependant pas influencer Matteo Salvini quant à une éventuelle alliance avec le Mouvement 5 étoiles pour gouverner. Pourtant à eux deux majoritaires, la Ligue a pour l’instant refusé toute alliance avec le parti populiste et lui aussi «eurosceptique». «Je ne suis pas là pour faire de l’ingérence dans la vie interne italienne, les partis politiques sont libres. Son parti va faire un choix, à mon avis il fera les bons choix pour l’Italie. Son objectif c’est que l’Italie aille mieux. Je ne vais pas commencer à donner des conseils à Matteo Salvini qui est un grand garçon», a commenté la présidente du FN.

Marine Le Pen a en revanche ironisé sur la réaction d’Emmanuel Macron à l’annonce des résultats. Le chef de l’État avait expliqué «prendre note» tout en assurant continuer à «défendre cette Europe qui protège, cette Europe de l’ambition». «Emmanuel Macron est un peu blême, il a peur», s’est réjoui Marine Le Pen, le comparant à Matteo Renzi, le candidat du Parti démocrate balayé à l’issue des législatives : «C’est le Emmanuel Macron italien. (…) C’est un européiste convaincu. Il est pour la libre circulation, donc pour l’immigration massive, l’ultralibéralisme.»

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Marcher sur des oeufs

Au crépuscule de ma vie, je flâne sur les chemins de la connaissance qui me ravit. Musique, histoire, religion, tout ce qui fait l'homme et tout ce que fait l'homme me passionne.


19 thoughts on “A propos des élections italiennes, Marine Le Pen : Macron est un peu blême, il a peur….

  1. guiĺlotin

    Enfin des personnes qui ont des couilles
    Pas comme ces connard de français
    Qui votes macron

    1. CulteAthee

      Nous ne sommes pas de connards. nous avons des couilles. c’est le mode de scrutin qui change. si nous avions le mode de scrutin italien, MLP aurait environ un tiers des députés. A elle seule. Plus que la ligue du nord. Arretons de s’auto flageller, soyons fiers, et nous vaincrons.

      1. J

        Excusez-moi, mais quand j’ai entendu des vieilles poules dire « on a voté micron parce qu’en face, c’était pire »; oui, il y a des Français qui sont des connards. Sans parler des bobos gauchistes islamophiles, des antifas, des humanistes, des féminazis… Donc oui, il y a des Français qui sont des connards.

        1. frejusien

          oui, d’autant que la plupart ne savent même pas de quoi il retourne, ni que quoi elles parlent, ce sont des personnes menées par les rumeurs et par les revues stupides dont elles s’abreuvent chez le coiffeur

      2. pauledesbaux

        c’est celà qu’il faudra changer dans la CONSTITUTION et en venir au mode de scrutin à UN TOUR

  2. Machinchose

    si vous ne connaissez ni les paroles, ni l’ air de « Giovinezza »…c’est le moment ou jamais d’ apprendre 😆

  3. Marcher sur des oeufsMarcher sur des oeufs

    Permettez-moi de rappeler ce commentaire s’il vous plaît.
    Massimo Magliaro, entre autre, dans cet entrevue télévisée, fait un topo des partis politiques italiens

    ====================================
    Point de vue un mois avant les élections en Italie. Peut-être une instabilité pendant un an pour déboucher sur de nouvelles élections dans un an.
    _________________________________________
    Zoom – Massimo Magliaro : le retour des droites en Italie ?
    ::: https://www.youtube.com/watch?v=9z-GRPqoEvY
    DURÉE : 25’54s

    Ancien patron de la RAI Internationale, Massimo Magliaro est une figure importante du monde politique et médiatique en Italie. Fin observateur, il décortique pour TV Libertés les élections législatives qui se déroulent dans ce pays, le 4 mars prochain. Avec un possible retour de la droite au pouvoir alliée à la droite nationale et patriote.

  4. La moutarde me monte au nez

    En fait, il faudrait commencer à arrêter d’employer ces vocables de gauche et d’extrême droite qui, aujourd’hui ne veulent plus rien dire.
    Aujourd’hui nous sommes en présence de deux grands courants qui s’opposent, composés chacun de plusieurs variantes selon les diverses sensibilités.
    En réalité nous avons d’une part ceux qui, sans être particulièrement racistes ni xenophobes, souhaiteraient accepter une immigration modérée et bien intégrée qui préserve ses anciennes valeurs et son mode de vie paisible et sécuritaire.
    D’autre part, ceux qui souhaitent une ouverture au monde forcenée, tant sur le plan des échanges économiques, que sur le plan du brassage des populations.
    Certains par soumission aux puissances de l’argent qui, elles, sortent grandes gagnantes de ce grand chambardement, d’autres au motif d’une idéologie de fausse générosité qui les pousse à offrir ce qu’il ne possède pas.
    Sans parler de l’islam qui profite de l’aubaine pour se développer et conquérir l’europe à grande vitesse et sans risque.
    Alors qu’on cesse de traiter d’extremistes des gens dont la seule préoccupation est de survivre, surtout lorsqu’on se refuse à dire qui sont les terroristes.

  5. JackJack

    On parle de ceux qui ont voté Macron, on parle du mode de scrutin, etc… Il ne faudrait pas oublier le pourcentage élevé d’abstentionistes, car ils ont une énorme responsabilité dans les dernières élections, la présidentielle ainsi que les législatives…

  6. GAVIVA

    il a trouvé la parade, faire voter les taulards! Quand on sait de qui et de QUOI se compose la faune encagée ( douillette la cage!) il a une grosse base d’electoRAT

  7. jojo ( le plombier )

    Elle aurait pu ajouter « macron n’est pas un peu bleme, il est un pro bleme « 

  8. frejusien

    Qu’il blêmisse, qu’il blêmisse ! et qu’il s’en fasse même un malaise si ça lui chante, il ne peut pas tout régenter

  9. Anne Lauwaert

    Trudeau, Renzi, Macron, ces élus smartfone par un peuple selfie se dégonflent dès qu’y a plus watsap…

  10. Anne Lauwaert

    Arrêtez de dire que La Lega, est d’extrême droite ou pas d’extrême droite : comme Wikipedia le signale, la Lega est de droite, fédéraliste, régionaliste, populiste de droite, eurosceptique, anti mondialiste, conservateur fiscal, alliance européenne pour la liberté, mouvement pour l’Europe des nations et des libertés – La Lega le revendique ; comme en Suisse l’UDC et en Flandres la NVA ou le Vlaams Belang, en Italie, ça ne sont pas des gros mots comme en France.

  11. France-org

    A trop vouloir, on finira par tout perdre . C’est ce qui arrivera à Macron tôt ou tard

  12. Alexandra Dougary

    Mais cela fait des lustres que les présidents français sont élus SANS majorité parce que notre système électoral est pourri et totalement anti-démocratique. Ce mode électoral était fait pour quelqu’un comme de Gaulle car lui, pour le coup, ne gouvernait qu’avec l’assentiment du peuple. Je suis pour l’obligation de voter (avec amende) car ce mode obligerait à prendre en compte le vote blanc. Macron a été élu par défaut ! Je me casse les doigts à l’écrire (pas la seule d’ailleurs). Il n’a aucune majorité. Pourquoi croyez-vous qu’il ne fasse jamais de référendum, et qu’il fasse passer ses lois par le 49.3 ? Il a les chtouilles ! Il sait qu’il n’a pas de socle fiable, il sait que son gouvernement peut valser du jour au lendemain. Ce type est un paquet de lessive fabriqué par les médias. Il les a bien remercié en supprimant la salle de presse à l’Elysée… Je me marre…. !! Ils l’ont fait roi et voila comment il dit merci à ces journaleux … Bien fait pour eux.. Mal fait pour la démocratie.

  13. Xtemps

    Et oui, la résistance s’opère de partout en Europe contre cette dictature Fasciste Union Européenne qui accuse les autres à sa place.
    Il y a pas d’extrême droite quand on défend son peuple, ce son des foutaises, des excuses bidons, tous les peuples du monde ont le droit d’être défendu et protégé par ses dirigeants.
    Car alors, il faudrait commencer par tous les pays dans le monde qui s’étaient battu pour leurs indépendances comme extrêmes droites et racistes.
    Voyons si les pays musulmans et Africains aimeraient se faire traiter de raciste et d’extrêmes droites pour voir.

  14. Moko

    Toujours des polémiques sue lutilisation du mot « droite ». Serait-il plus honteux dêtre de droite que de gauche? Pour certains, ici et ailleurs, la droite est associée au capital, au patronat, voire même à lextrême droite. Mais la gauche a tout autant de cadavres dans ses placards. Je ne parle pas de la « gauche caviar » qui est comme les radis rouge à lextérieur et blanche à lintérieur. je parle de la gauche historique, celle qui pour arriver au pouvoir na pas hésité à sallier avec le PCF parti communiste le plus « soviétisant » dEurope dont le Secrétaire Général de lépoque (Georges Marchais pour ne pas le citer) trouvait que « le bilan de lURSS était globalement positif ». Alors, oui le gaullisme nest ni de droite, ni de gauche mais pour reprendre une formule fort à la mode je dirai que « le gaullisme est en même temps » de droite et de gauche. Il est de droite et de gauche parce quil est de France et quil a pour but de rassembler la droite ET la gauche comme le Général a pu rassembler Michel Debré et Jean Charbonnel. Alors sil vous plait cessez de vous boucher le nez quand on parle de droite comme je ne bouche pas le mien quand on parle de gauche. Sinon, il est inutile de se gausser avec les mots union ou rassemblement. custom writings

Comments are closed.