La pire des mafias ? L’albanaise, impunie et défendue mordicus par les immigrationnistes


La pire des mafias ? L’albanaise, impunie et défendue mordicus par les immigrationnistes

Illustration : Gang de 20 Albanais arrêtés en 2016 au Royaume-Uni pour trafic d’héroïne (Mirror)

 

Il y a la sicilienne, la napolitaine, la calabraise et ce ne sont pas que des pizzas mais de tentaculaires mafias.

Cosa Nostra, la Camorra ou la N’Drangheta ont essaimé partout de Corleone à New-York, de Naples à la Côte d’azur , de Regio de Calabre à la City de Londres.

Mais il y a aussi l’Anonima sequestri, spécialiste des enlèvements en Sardaigne ; les cartels mexicains ou colombiens versés dans l’import/export de cocaïne ; les tribus afghanes et leurs champs de pavots ou celles du Maroc, productrices de cannabis.

Dernières arrivées en Europe : la mafia nigériane  et surtout l’albanaise.

Depuis la mort d’Enver Hoxha, l’éclatement de la Yougoslavie et la chute du système bancaire « pyramidal », de nombreux albanophones (dont des Kosovars) ont émigré en Grande-Bretagne, Allemagne, Suisse et France, exportant ainsi des coutumes moyenâgeuses et leur crime organisé.

Faisant bénéficier à l’Occident de leur « richesse et de leur culture » comme disent les immigrationnistes fous.

Dans le bassin genevois, c’est-à-dire à Genève et sa périphérie française (Pays de Gex et Haute-Savoie), beaucoup s’inquiètent de l’emprise de cette communauté sur le trafic d’héroïne et de cocaïne.

 

 

Et pour une fois, des journalistes ont fait leur travail en informant sans idéologie, sans parti-pris et en travaillant sur des faits.

Ce dossier de Mathieu Gaillac et Cédric Perrier ne se trouve pas dans Libération ou Le Monde (qui auraient disserté sur les pauvres Albanais fuyant la misère ou les gentils Kosovars de l’UCK martyrés par les Serbes) mais dans Le Messager, feuille de chou du Genevois français diffusé quotidiennement à moins de 25 000 exemplaires.

L’édition de jeudi dernier osait titrer : « La mafia albanaise gangrène le Genevois ». Et démontrait, sans langue de bois, que les mafieux profitent des failles du cadre législatif français , qu’ils savent se faire très discrets et brassent des millions d’euros qu’ils rapatrient au pays en investissant dans l’immobilier.

 

« Les Albanais sont les premiers demandeurs d’asile en France alors qu’ils ne remplissent pas les critères pour bénéficier de ce statut » souligne le procureur de Thonon-les-Bains, Philippe Toccanier.

« Le traitement de leur demande prend un à deux mois et ils bénéficient alors de quelques centaines d’euros par mois en guise d’allocations. »

« Ce laps de temps est, en fait, pour les revendeurs, comme un CDD de très courte durée » précisent les journalistes.

 

Et contrairement à la mode des « go-fast », ces puissants bolides chargés de drogue qui sèment gendarmes et douaniers, les Albanais utilisent des « go-slow » où « le code de la route et les vitesses sont scrupuleusement respectés. Au volant, des personnes bien sous tout rapport, de jeunes mères de famille par exemple » qui « font convoyer l’argent de la drogue par la Suisse et l’Autriche avant qu’un relais soit pris pour le rapatrier en Albanie. »

Du coup, les Albanais et leurs mœurs violentes (le Kanun pour code d’honneur, la Gjakmarrja pour vendetta ; clans, liens du sang et loi du silence) ont pris le monopole du trafic d’héroïne et de cocaïne, attirés par un bassin très rémunérateur : hauts revenus des employés genevois, cadres stressés de la finance et des organisations internationales, rejetons de la bourgeoisie locale cotoyant junkies, « migrants » et « lyonnais » de cités en goguette…

 

 

Côté français, « en 2017, 60 albanophones (Albanais et Kosovars) ont été condamnés pour trafic de drogue, principalement sur le Genevois […] C’est très compliqué de remonter une filière, explique le procureur […] Dès qu’on arrête des petits dealers, ils ne parlent jamais et sont prêts à prendre un ou deux ans de prison. S’ils parlent, leur famille subit de très sévères pressions en Albanie. »

De toute façon, qu’ont-ils à craindre de la justice française ?

Ainsi, deux trafiquants albanais dont le chiffre d’affaire a été estimé à 250 000€ :

« Le premier était professeur d’histoire et de géographie en Albanie […] En France, sa demande d’asile a été rejetée […] Le second, 39 ans, nie les faits et prétend être simplement hébergé dans la région […] Il a en revanche connu quelques démélés avec la justice italienne».

« Demande d’asile rejetée », « quelques démélés avec la justice italienne » : pas grave, on peut rester en France, accroché comme une moule sur son rocher ou parasiter un autre pays en cas de problèmes…

Pour un autre qui vendait jusqu’à 10 sacs par jour au prix de 100€ les 5 grammes d’héroïne, la condamnation est de 18 mois d’emprisonnement dont 9 avec sursis « mais sans obligation de quitter le territoire. »

A comparer avec la condamnation des identitaires de Poitiers (1 ans de prison avec sursis et 40 000€ d’amende pour l’occupation pacifique d’une mosquée) ou de Pierre Cassen  3 mois de prison avec sursis, accusé d’être directeur de publication d’un article critiquant l’islam).

Mais les identitaires, les Pierre Cassen ou Christine Tasin ont une adresse, un patrimoine, une existence sociale : il est facile pour la « justice » française politisée de leur taper dessus ou de tenter d’exercer des pressions, tandis que la mafia albanaise, c’est une hydre à sept têtes : « dès qu’un point de deal est démantelé, un autre le remplace inlassablement. »

 

 

En France, les Albanais sont les premiers demandeurs d’asile alors qu’il n’y a ni guerre ni régime dictatorial sanguinaire.

« En 2017, le premier pays d’origine des demandeurs d’asile a en effet été l’Albanie, avec 7630 demandes (hors mineurs accompagnants), soit une hausse de 66% » (Le Figaro)

Il en est de même pour les Kosovars :

« La demande kosovare explose en Europe. Elle a augmenté de près de 300 % au second trimestre 2013 selon les chiffres publiés par l’Agence européenne, Eurostat (8310 demandes contre 2510 pour la même période de 2012). C’est ainsi la plus forte augmentation enregistrée en Europe ».

 « Au total, ce sont 66.000 Kosovars qui ont demandé asile dans l’UE entre 2009 et août 2013. La France d’abord, puis l’Allemagne et la Belgique sont les destinations les plus prisées par les demandeurs kosovars. » (Espoir d’asile)

Plus d’un tiers des 2,9 millions d’Albanais vivent déjà hors du pays (La Croix) D’ores et déjà, il y a près de 300 000 albanophones installés en Suisse (où les conscrits d’origine albanaise ou kosovare n’hésitent pas à afficher le drapeau à l’aigle bicéphale) et peut-être autant en France.

Quand on sait que 51% du PIB albanais provient de différents trafics, notamment de stupéfiants ; que l’Albanie est devenu le premier producteur de cannabis en Europe ; que le monopole de la cocaïne en Rhône-Alpes est détenu par cette mafia depuis seulement deux-trois ans, on est en droit de se demander quelle « richesse » apporte cette communauté à l’Occident.

 

 

Et pourtant associations et médias de gauche demandent l’assouplissement du statut de demandeur d’asile pour les Albanais et les Kosovars, « parias du phénomène migratoire européen » (Amnesty International France, Espoir d’asile, Slate.fr, Mediapart…)

Et pourtant, la Commission européenne prépare l’élargissement de l’UE aux Balkans (Le Point)

De toute façon, pourquoi attendre l’entrée officielle de l’Albanie et du Kosovo dans l’Union européenne quand on y entre comme dans un moulin : mafieux albanais et kosovars se défient bien des frontières pour implanter réseaux de vente de drogue, de prostitution ou contrebande d’armes de guerre. Sans scrupule, sans états-d’âme, le tout avec une violence impitoyable.

 

Violence bien décrite dans le film « Taken » où Liam Neeson doit faire face à des mafieux albanais spécialisés dans la traite des femmes et le proxénétisme (mais là, Liam Neeson emploie des moyens que la Justice française interdit).

 

Leur communautarisme est si prégnant que vous ne les verrez jamais peupler le camp de « migrants » de Calais ou franchir les cols de montagne des Alpes. Il suffit d’être accueilli par un oncle, un cousin ou un parent éloigné pour s’installer à Manchester, Genève ou Annemasse.

Le criminologue Xavier Raufer avait fait un parfait résumé de cette mafia dans son ouvrage « La mafia albanaise. Un danger pour l’Europe » :

« Je vois déjà les consciences morales adopter la stratégie du soupçon. Parler de la mafia albanaise ? C’est faire le jeu de Milosevic. Voire même, donner dans le racisme anti-albanais. C’est naturellement tout le contraire.  » Voici ce que va démontrer ce livre, le premier consacré à ce sujet, qui traite de choses terribles avec le sérieux et la pudeur qui s’imposent. Tous les pays ont un  » milieu  » criminel. Peu nombreux sont cependant ceux qui ont suscité une authentique mafia, une société secrète permanente, dotée de rites d’initiation, d’une loi du silence et pratiquant un recrutement clanique. Mais si désormais Cosa Nostra de Sicile, triades chinoises et Yakuzas japonais sont célèbres, on connaît en revanche mal la nouvelle et fort dangereuse mafia albanaise, telle qu’elle opère dans ses fiefs d’Albanie, de Macédoine ou du Kosovo ; et au-delà, partout en Europe – même en Amérique du Nord. Et pourtant ! La mafia albanaise contrôle : * plus de 70 % du marché de l’héroïne en Suisse, en Autriche, en Allemagne et dans les pays scandinaves, alors qu’en France le problème est encore embryonnaire mais son développement est imminent, * des milliers de prostituées  » travaillant  » dans des conditions horribles, de l’Italie à la Suède, * des dizaines de commandos de cambrioleurs ultra-professionnels, formés d’anciens militaires ou policiers. La mafia albanaise est crainte pour sa férocité, ses vengeances implacables ; au point qu’elle inspire même un grand respect aux puissantes familles mafieuses de Sicile. »

Une mafia qui nous amènerait donc presque à regretter l’ère des parrains corses, des frères Guérini, de la French Connection ou du gang de la Brise de mer.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




21 thoughts on “La pire des mafias ? L’albanaise, impunie et défendue mordicus par les immigrationnistes

  1. clairement

    L’Albanie est un pays musulman qui fonctionne avec LA LOI du CANU c’est à dire la LOI DU TALION ou le meurtre est presque autorisé culturellement pour exercer la vengeance car les autorités craignent peut être que cette loi ne s’applique à eux .

    Pas un endroit où aller passer des vacances tranquilles .

  2. Christian Jour

    Et comme nos dirigeant sont des pleutres, ils préfèrent fermer les yeux, et se vendre à l’ennemie, c’est moins risqué et ça rapporte plus…………pour le moment.

  3. durandurand

    L’Albanie à rayé de la carte du monde avec une bombinette T.N. , un pays de ramassis de crapules et d’assassins en tous genres.

  4. lucide

    IL EST POSSIBLE que nous ayons affaire à une autre MAFIA, qui laisse faire tout ce qui peut décomposer, désintégrer l’Europe et le visage qu’avait l’Europe.

    On ne laisse pas impunément pénétrer des forces destructrices pour leur donner des bonbons, comme à une sortie d’école.

    Tout ce qui représente de LA DESTABILISATION est à l’oeuvre aujourd’hui. Pour le bonheur de nous tous demain. Le bonheur d’être de pauvres imbéciles. Il y a une formule qui dit « imbéciles heureux ». Et oui on peut être imbéciles et heureux.

    Mais quand on observe cette situation, qu’on arrive à la décortiquer, on se dit qu’on a une sacrée chance, CELLE DE NE PAS MOURIR IDIOT.

      1. lucide

        MERCI A VOUS JOJO.
        Et j’en profite aussi pour dire MERCI R.R. à Yann Kempenich pour cet article bien documenté qui nous éclaire sur « la situation », surtout quand on sait que l’immigration albanaise continue.

          1. lucide

            J’ai la nette impression que nous ne sortirons pas de « ce bordel », sans l’intervention d’un « dictateur ». Je veux dire un « bon tyran comme il a pu en exister dans la GRECE antique.

            Ils ont presque réussi à briser l’homogénéité de ce pays en introduisant plus de 100 nationalités, au point que nous entrons dans une sorte de
            SURBALKANISATION PRESENTE ET FUTURE.

            Même des immigrés de longue date et bien intégrés me disent que nos gouvernants sont fous et qu’ils les mettent eux aussi en danger dans cette course à la déstabilisation..

            Un (faux) démocrate sera dans l’impossibilité de remettre de l’ordre dans cette nation. Et je persiste à croire que nous ne serons sauvés que par un « BON DICTATEUR ». Aux yeux de la (fausse) GAUCHE, MR ORBAN REPRESENTE UN DICTATEUR. Alors nous attendons quelqu’un qui lui ressemblera.
            Mais pas leur future dictature à eux. Car en semant leur bordel dans l’intention de créer de la panique et une éventuelle guerre civile, ils seront contents de placer « leur dictature ». CE N’EST PAS DE CELLE LA DONT ON VEUT MESSIEURS.
            .
            La seule chose, c’est que notre dépendance à l’argent des pétromonarchies doit cesser. Cela supposera que nous devrons faire preuve d’une IMMENSE SOLIDARITE LES UNS ENVERS LES AUTRES. si nous voulons nous libérer de cette dépendance financière. Ce qui suppose que l’élaboration de PLANS DE SOLIDARITE MUTUELLE doivent commencer à être élaborés pour l’avenir (par quartier, par village etc).
            RIEN NE S’OBTIENT SANS EFFORT. RETROUVER NOTRE DIGNITE, CA LE VAUT BIEN.

            .Un

  5. La moutarde me monte au nez

    Nous ne viendrons à bout des trafics de drogues qu’en instaurant comme en Thaïlande des peines allant de la prison à vie à la peine de mort,pas en discutant sur la faisabilité des salles de shoot.
    Les démocraties ne sont pas armées pour lutter contre les mafias.
    Contre les bêtes féroces il faut être féroce.
    Mais il n’y a pas de volonté politique pour déclencher une véritable guerre aux trafics.
    Ce ne sera jamais démontré,car nous n’avons plus de véritables journalistes d’investigation, trop risqué, bien plus lucratif de passer la brosse à reluire aux
    pouvoirs en place, mais il y a de fortes présomptions qu’en haut de la pyramide tout se rejoigne, s’entremêle et se confonde, haute finance internationale, gros immobilier, grand politique et grand banditisme.
    Alors on assiste à ce paradoxe où au nom des grands principes démocratiques on chasse le petit citoyen coupable d’infractions mineures( lardons dans les boîtes aux lettres, délit d’opinion, délit de blasphème, drague, fréquentation des prostituées, stationnement, etc…) dans le même temps on ne fait rien contre les grands trafiquants en tout genre, sauf quand çà devient trop visible, comme Cahusac.
    On entend même des politiciens dire que s’attaquer au petits dealers de seine saint dénis ruinerait l’economie des ménages des cités…
    Impitoyable avec le faible et complaisant envers le fort.
    À ce stade, il n’y a plus qu’à tirer l’echelle…
    Ou faire une nouvelle révolution.
    L’homme est ainsi fait que si l’on chasse le naturel, il revient au galop.
    Ainsi seul le peuple est vertueux, parce qu’il n’a pas d’autre choix que de l’être,
    mais dés qu’il accède à une parcelle de pouvoir l’individu a tendance à s’en servir pour se servir.
    Ainsi progressivement les privilèges que la révolution a abolis ont été remplacés par les prévarications et prébendes de toutes sortes.
    Le peuple honnête est donc redevenu le cerf d’un esclavage moderne dans lequel, s’il ne reprend pas le pouvoir il demeure condamné à travailler durement pour un salaire de misère qui lui permets tout juste de rester en vie pour pouvoir continuer à servir les puissants.
    À son insu, le peuple est un capital pour ceux qui l’exploite, directement en le faisant travailler pour un salaire plus que mesuré et indirectement en lui reprenant tout le peu qu’il a gagné sous diverses formes, TVA, CSG, impôts, amendes, crédits, agios, loto, etc…)
    C’est pour cela que la grande finance mondiale qui a la main mise sur l’Europe, veut augmenter son capital humain par l’apport des migrants.
    Les ennemis du peuple sont donc tous ceux qui à un degré ou un autre l’asservisent: mafieux, politiciens, qui souvent sont les mêmes, juges, chefs religieux, banques, grand patronat.
    Plus je réfléchis à ce problème, plus je me persuade que la solution passe par une révolution impitoyable propre à ramener la vertu à tous les niveaux.
    Mais pas seulement.
    Après les exécutions exemplaires et inévitables des plus grands coupables, il faudra mettre en place des mécanismes qui soient propres à empêcher le retour des privilèges et notamment une surveillance drastique des pouvoirs législatifs et judiciaires accompagnés d’un encadrement très strict des religions qui devront être définitivement exclue de la sphère publique.

  6. Hank

    Je ne les comprends pas ces Albanais, pourquoi ne s’unissent-ils pas dans leur pays au lieu de s’expatrier? Pourquoi ne font-ils pas la révolution prolétarienne pour instaurer le communisme?

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      N’oublions pas que c’est un peuple majoritairement musulman.

      Ils ont d’abord ruiné leur propre pays, puis ils se sont emparés du Kosovo orthodoxe (avec l’aide criminelle de l’ U « E » et de l’OTAN) en en chassant les habitants, maintenant ils immigrent en masse chez nous : le schéma musulman habituel.

      1. Rabarabé

        Certes, maintenant que le Kossovo est détruit…On savait bien qu’ils n’allaient pas reconstruire, trop fatiguant…
        Par contre, les serbes, eux, ne rigolent pas sous la domination des ces arriérés d’albanais.

  7. Conan

    Oui et ce sont les rois du couteau !!….
    Je comprends qu’à présent certains pères de famille français sortent armés … ( l’idéal : Glock17 + 2 chargeurs ..)

  8. frejusien

    Tout à fait ça,
    Mais quel est l’intérêt de l’UE et de l’ OTAN dans cette affaire, le but final m’échappe ?

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Il y en a beaucoup si on cherche.

      Pour les USA, qui dominent l’OTAN, humilier un ami traditionnel de la Russie, installer une énorme base US au coeur des Balkans, zone d’influence russe, diviser l’Europe par les musulmans.

      Pour l’Allemagne, qui domine l’ U « E », prendre sa revanche sur un ennemi farouchement anti-nazi qui lui a foutu une rouste durant la 2ème guerre

      etc etc

      La France n’avait aucun intérêt à cette ignominie, mais la France n’est plus gouvernée.

      Bref, les Droits de l’Homme à la BHL ne sont qu’une mince couche de vernis, une guignolade qui sert qu’à masquer les objectifs bien tangibles des puissances .

  9. Anne

    Les albanais font aussi du trafic d’organes. Les serbes disparus au Kosovo ne sont plus là pour en parler Alors évitez d’aller y passer vos vacances; il pourrait vous manquer quelques organes au retour dans un cercueil plombé, bien entendu.
    Ils cumulent tous les vices, y compris celui de s’entretuer dans les villages.Paraît que c’est la coutume.
    Ils haissent les orthodoxes, c’est bien connu puisqu’ils sont musulmans; il faut voir comment ils détruisent un monastère en quelques heures!
    Chez nous, ils feront de même.
    Les albanais ont fait partie des plus grands pourvoyeurs de Daesh.
    Mais il est où Macron, sur une autre planète à s’occuper d’ une rose fanée? Ou encore au théâtre, à jouer un mauvais rôle? Les loups pour nous ne sont pas un jeu de rôle, ils sont chez nous et il faut les chasser.

  10. Covin

    Bonjour,
    Je suis aller 4 fois en Albanie donc à kukes Nange Tirana Durres donc je suis revenue il y a 1 semaines c’est un pays accueillant et pourtant je suis française oui il y a ce trafic mais partout dans l’Europe des qu’on attend albanais c’est égal à mafia mais ils ne sont pas tous pareil et non .
    Sinon Albanie est un pays à visiter mais l’été mais ils vivent pas possible

  11. Anne

    Sans doute cher Covin,êtes vous allé faire trempette sur une jolie plage dans un hôtel pour touristes, mais lisez ceci:

    HUFFPOST

    Aurenc Bebja 31/08/2015

    ÉCONOMIE – « Durant l’année 2015, les médias internationaux ont relayé de manière récurrente le sujet de l’immigration, surtout des demandeurs d’asile en direction de l’Allemagne, le pays le plus touché jusqu’à présent avec 450.000 demandes. Ce pays n’a pas été épargné non plus par les demandeurs d’asile venant d’Albanie. Les derniers mois presque 30.000 citoyens albanais, en majeure partie résidant en province, ont quitté le pays afin de demander l’asile économique dans les pays de l’Europe de l’Ouest.

    Cela témoigne que l’Albanie, et surtout sa province, est touchée par une crise profonde socio-économique où des citoyens de tout âge et de toute catégorie socioprofessionnelle quittent le pays sans vraiment savoir où ils vont « débarquer » et quoi y faire. Les principaux responsables sont les politiciens, lesquels essaient de dédramatiser la situation aux yeux du monde avec une légèreté déconcertante.

    Des politiciens non qualifiés, occupant des postes clés, abusant de leur pouvoir, détournant des fonds publics, avec un passé lié au crime, n’étant pas capables de relancer l’économie, se moquant de la population lors des campagnes électorales en lui donnant l’espoir d’une meilleure vie, sont en train d’amener la province albanaise à la faillite.

    La pauvreté, l’absence de travail, les conditions de vie difficiles ne permettant même pas le minimum vital, le mépris de la classe politique où presque tout fonctionne par « piston » et les illusions d’une meilleure vie à l’étranger sont les causes de cet exode albanais, rural en majeure partie, en direction principalement vers l’Allemagne, à croire que l’Albanie est un pays en guerre ». (extrait)

    et en prime le documentaire sur Youtube intitulé « chétienté en péril » de Solidarité Kosovo.

  12. bm77

    On va en crever de cette politique d’asile à tout va avec ces ennemis de la France qui rentrent avec leur haines leur ressentiment leur jalousies leurs maffias et les immigrationnistes et leurs familles n’échapperont pas au désastre. Quoiqu’aujourd’hui il est facile de chopper un avion et de trouver une planque dans le Monde entier quand on est friqué puisque l’argent, lui,est déjà dématérialisé et mondialisé depuis belle lurette.
    Hier soir je regardais la chaine W9 qui s’est spécialisée dans les reportages chocs sur la criminalité et les faits de délinquance en tous genres . Je ne comprend pas le but et les messages que veut faire passer cette chaine. Est-ce dans l’ordre de démontrer que la majorité des faits de délinquance sont « l’œuvre » de gens souvent jeunes issus de l’immigration?. Merci mais on le savait déjà il suffit de regarder autour de soit quand on habite une banlieue du 9.3 par exemple ou un ville « chaude » comme Marseille.
    Est-ce pour nous faire partager la vie et le désarrois des flics évoluant devant les caméras pris dans le quotidien de leur mission nous faisant la démonstration qu’ils sont dépassés par le nombre de délits?. Est-ce pour nous faire casser notre tv de rage de voir qu’après s’être donné un mal de chien pour arrêter quelques malfrats on constate que les peines sont dérisoires et certains délinquants puissent s’en tirer à si bon compte?.
    Est- ce pour nous accoutumer et nous rendre fatalistes devant la démonstration de notre impuissance à juguler la délinquance ou même à essayer de tenter de maintenir un semblant de sécurité?
    Est-ce pour que le Français continue à être e premier consommateur du monde de Psychotropes en tout genre anxiolytiques et antidépresseurs?
    Est -ce pour nous inciter à voter pour ceux qui veulent vraiment nous sortir de ce cercle infernal, que ce soit une Marine Lepen, un Dupont Aignan, un Florian Philippot ou autres? La liste n’est pas fermée.! Sauf que le bon sens et la fierté Française, sa volonté de relever des challenges qui faisait dire impossible pas Français a fait long feu sous les coups de boutoirs assénés quotidiennement par la culpabilisation et repentance imposés par la propagande immigrationniste et mondialiste.
    Et le Français est complètement anesthésié. Le cocktail psychotropes et cannabis ne faisant pas bon ménage. Je plaisante qu’à moitié sachant que des millions de jeunes s’adonnent quotidiennement à la consommation de joints et qu’il leur faudrait consommer autant de substituants médicamenteux pour se désaccoutumer de ce vice.

Comments are closed.