L’apple store de Dijon présente de la pub avec des voilées !


L’apple store de Dijon présente de la pub avec des voilées !

Photo prise dans l’apple store de Dijon ; selon toute vraisemblance tous les apple store de France font sans doute la même publicité, mais nous n’en avons pas la preuve. Cet apple store est célébre, d’ailleurs, c’est l’apple store qui avait été attaqué à coups de boule de pétanque en 2016

http://www.lepoint.fr/justice/dijon-il-detruit-un-apple-store-6-mois-de-prison-avec-sursis-25-10-2016-2078528_2386.php

Revenons à ce qui nous préoccupe… 

A son tour, Apple participe à l’islamisation de la France en incorporant à ses pubs des voilées, habituant ainsi les Français à les voir, à les accepter, à considérer que le voile est normal.

La publicité faite dans les apple store vante les mérites du réglage photo des I-phone… Sous prétexte de multiculturalisme, plusieurs types de femme appartenant à des continents différents sont présentés et on remarquera que la voilée est la seule en noir et blanc, histoire de la mettre en valeur subrepticement.

Pendant ce temps, en Iran, les femmes se retrouvent emprisonnées et condamnées pour avoir jeté leur voile aux orties.

 

Des vidéos montrant des femmes brûlant le hijab sont affichées sur les médias sociaux en signe de solidarité avec un mouvement de protestation en Iran contre le port forcé du voile. En réponse à la journée mondiale du hijab la semaine dernière (« World Hijab Day »), des vidéos montrent des femmes enlevant leurs voiles et y mettant le feu devant une caméra.

Ce mouvement s’est amplifié alors que le gouvernement iranien avait publié un rapport indiquant que la moitié de la population pense que l’État ne devrait pas dicter ce que les femmes portent, malgré des dizaines d’arrestations ce mois-ci.

Le bureau du président Hassan Rouhani a révélé qu’une enquête menée en 2014 avait indiqué  que 49 % des Iraniens pensaient que les femmes devraient être autorisées à choisir quoi porter, précise DW.com. Une femme, parlant sous l’anonymat, a déclaré au service de diffusion allemand Deutsche Welle qu’elle croyait que les chiffres seraient encore plus élevés si l’enquête était réalisée aujourd’hui.

Alors que de nombreuses musulmanes dans le monde portent le hijab par choix, dans des pays comme l’Iran, l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes, elles y sont forcées par l’Etat. Anoud Al Ali, qui a grandi aux Emirats Arabes Unis mais vit actuellement en France, a posté une vidéo d’elle-même en train de brûler le hijab et l’a appelée « Véritable bonheur ». Elle était forcée de le porter par sa famille et à l’école, au risque d’être punie en cas de désobéissance.

Une autre vidéo a été postée par l’auteur arabo-canadienne  Yasmine Mohammed, qui ne s’identifie plus comme musulmane. On la voit ici retirant son hijab, qu’elle portait alors qu’elle était musulmane, et y mettant le feu, le tenant au-dessus d’une flamme et déclarant : « Comme promis, je l’ai fait le jour de mon anniversaire. Je me sens tellement libérée en brûlant le hijab. Et je le fais par solidarité envers ces femmes iraniennes qui protestent contre l’obligation de le porter et pour toutes les filles qui y sont forcées. Nous ne sommes pas des bonbons ou des diamants qu’ils faut couvrir. Nous sommes des êtres humains ».

Le mouvement de protestation en Iran contre le hijab imposé par l’État, une politique en place depuis la révolution islamique de 1979, s’est intensifié ces dernières semaines. Hier, 5 février, le pouvoir judiciaire iranien a affirmé que toutes les femmes qui avaient montré leur visage en public pour protester « étaient sous l’influence de la drogue ».

Vendredi dernier, les médias iraniens ont rapporté que la police de Téhéran avait arrêté 29 femmes pour avoir comparu en public sans leur voile. Elles auraient copié l’action de Vida Movahed, une femme de 31 ans arrêtée en décembre pour avoir enlevé son voile en signe de protestation. Une vidéo la montrant calmement agitant son hijab blanc attaché à un bâton au-dessus de la foule dans la capitale iranienne, a été vue sur de nombreux médias sociaux.

Vida Movahed, plus connue sous le nom de « The Girl in Enghelab Street », a été emprisonnée et a passé un mois en détention avec sa fille de 20 mois.

Elle est devenue le « porte-flambeau » (sur affiches) du mouvement « White Wednesdays » (les mercredis blancs), créé par le journaliste et militant Masih Alinejad, qui encourage les femmes iraniennes et celles qui soutiennent leur situation à enlever leur hijab. Le blanc est la couleur la plus répandue pour les voiles islamiques en Iran, qui ne permet que des teintes « modestes » comme le blanc, le marron ou le noir.

Le code vestimentaire islamique en Iran, en place depuis la révolution de 1979, considère le voile obligatoire pour toute femme de plus de 13 ans et précise qu’elles devraient se couvrir de la tête aux pieds tout en désavouant toute tenue qui épouse la silhouette. La transgression de ces règles peut entraîner des amendes allant jusqu’à 500 000 rials (environ 19 €) et jusqu’à deux mois de prison.

http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/08/les-iraniennes-brulent-leurs-voiles-quitte-a-en-mourir-il-en-dit-quoi-layatollah-depute-tache/

 

Mais apple s’en tape le coquillart. Apple veut toujours plus d’acheteurs pour ses petits joujoux. Appel veut attirer les musulmans, clients potentiels,  mais aussi inciter les Français à accueillir toujours plus de clandestins et autres immigrés chez eux, histoire de multiplier le nombre de con-sommateurs et d’augmenter un chiffre d’affaires déjà considérable. 

C’est la course en avant, toujours plus, toujours plus…

L’éthique, les nations, le patrimoine, le respect des femmes, l’égalité hommes-femmes, Apple s’en moque. Apple veut de l’argent et un monde uniforme où il n’y aura plus que des consommateurs frénétiques entrecoupant leurs achats de prières sur leurs tapis.

Il va falloir renoncer aux iphone et autres mac book, mais pour les remplacer par quoi ?

Les Résistants vont-ils devoir prendre le maquis et vivre comme à la préhistoire dans des grottes éloignés de tout ?

En attendant vous pouvez protester. 

J’ignore si cette publicité se trouve dans tous les apple store, on peut le supposer, la personne qui me l’a envoyée l’a prise dans l’apple store de Dijon.

Je vous conseille donc d’interpeller déjà les salariés de cette boutique, à eux de faire remonter à Apple

03 80 40 45 00

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


19 thoughts on “L’apple store de Dijon présente de la pub avec des voilées !

  1. .templier.templier

    C EST FAIT…POUR AVOIR UN CONSEILLER AU TELEPHONNE TAPER SUR LA TOUCHE QUATRE….SINON VOUS TOMBER SUR DES BOITES VOCALES…

  2. Marie

    Franchement c’est quoi ce besoin absolu d’un truc apple et même samsung ? Pour téléphoner pas besoin d’une usine à gaz qui fait tout mais pas forcément bien. Ça m’étonnerait bien que ce truc puisse faire les mêmes photos qu’un APN rien qu’au niveau du zoom c’est mort. Je remarque dans l’entourage de mes ados que ce sont majoritairement les moins aisés qui donnent ce type de téléphone à leurs gamins (et qui se plaignent de ne plus pouvoir manger de viande et d’avoir des fins de mois difficiles).
    Ceci dit rien d’étonnant à la pub de l’Apple store quand on voit le parti pris très multicucu des pubs tv. Une chose qui mériterait aussi d’être dénoncée c’est par exemple la banque qui propose des services uniquement sur apple.

  3. Pierre

    Bonjour Christine Tasin,
    Je confirme ce que vous dites, avec l’Apple Store de Lyon Part-Dieu. Je me souviens de la présentation d’une session de formation, qui commençait par une photo très flatteuse d’une jeune fille voilée.

  4. Laurent P.Laurent P.

    Coquille :
    > ses petits joujoux. Appel veut attirer les musulmans
    App-le- veut (c’est la confusion avec l’APEL qui vous a fait fourcher…)

    Contradiction :
    > Il va falloir renoncer aux iphone et autres mac book, mais pour les remplacer par quoi ?
    > Les Résistants vont-ils devoir prendre le maquis et vivre comme à la préhistoire dans des grottes éloignés de tout ?
    Avec ces deux phrases vous avouez indirectement être client Apple, victime de leur méthodes marketing, donc manipulables, et surtout PRISONNIERE de leurs produits. Notamment en avouant avoir peur de revenir à la préhistoire en vous délestant de vos bidules Apple…
    Une entreprise n’en a RIEN A FOUTRE de l’avis de prisonniers qui ont peur d’un retour à la préhistoire.
    Ces deux dernière phrases annulent toute votre argumentation, ou comment se tirer deux balles dans le pied… C’est bien dommage.

  5. frejusien

    je n’ai pas d’Apple, mais il serait intéressant de relever les marques qui font de la publicité avec voiles, pour les boycotter

  6. jojo ( le plombier )

    Bonjour . entendu se jour sur le marché 2 ménagères de plus 50 ans qui conversaient sur l’actualité du voile ( y a t il d’ailleurs une autre actualité quotidienne aussi récurrente?) c’était en conclusion de leur conversation :  » de toutes les façons il faudra bien s’y faire « .. à l’autre bout de l’échiquier socio économique , les grandes firmes internationales ont compris depuis longtemps déjà « qu’il faut faire avec »le monde musulman non seulement dans les pays musulmanes mais désormais à l’échelle mondiale sans aucune distinction. Ce que mes deux ménagères ont bien compris et assimilé. L’islamisation culturelle est bien installée dans les faits et dans les esprits. L’islamisation politique suivra.

  7. frejusien

    C’est ça qui est malheureux, les ménagères qui baissent les bras, et pas qu’elles,
    ils finissent par nous avoir à l’usure

  8. Flupke

    Il y a 50 ans elles ne mettaient pas de voile dans nos pays, ou peut-être y faisait-on moins attention – moins d’immigré africains, pas d’attentats islamiques… Plutôt qu’une soi-disant obligation religieuse, c’est plutôt une mode et une façon de se faire remarquer. Espérons que ça va passer. Les femmes de ces pays commencent à se rebeller, signe d’espoir en l’avenir.

  9. La moutarde me monte au nez

    Je confirme,
    J’ai été agent d’assurances durant 36 ans.
    J’avais parmis mes clients une femme de service musulmane qui ne se signalait pas particulièrement.
    La dernière année en 2010, je l´ai vu se présenter à mon bureau avec le voile.
    D’origine algérienne, elle avait donc retrouvé la foi après plus de trente ans.
    Autres exemples de radicalisation:
    En 2012, j’ai passé un mois à Agadir, je croisais souvent des femmes entièrement bâchées, dont certaines avaient le « masque « d’une couleur différente de la « tunique «  j’en avais conclu que le masque avait été rajouté dans un second temps.
    Aux terrasses des cafés il n’y avait que des hommes sirotant le nos-nos (moitié café, moitié lait) dans un grand centre commercial avec galerie commerçante, il y avait un petit commerce qui sonorisait tout le magasin avec des prieres chantées ( un peu comme nos chants grégoriens, mais à la mode muz)
    Quand au chauffeurs de taxis, un sur deux portait des Ray Ban et écoutait du rock, l’autre avait la robe, le bonnet, le chapelet et la musique had hoc…
    Je m’etais dit que l’ambiance marocaine avait complètement changé par rapport à mon précédent passage en 2010.

  10. Dorylée

    Moi, les appels, je les ramasse à l’automne et j’en fait de la compote, excellente avec un yaourth ou du fromage blanc frais à la crème épaisse. Pour téléphoner, j’ai un Rip Curl Ericsson….

  11. patito

    à propos du Maroc je souris toujours de voir nos bons retraités bien comme il faut se réjouir d’investir leurs économies dans une belle villa après avoir vendu leur immobilier en France et je pense à chaque fois qu’ il faudrait au moins leur conseiller de garder un sac de voyage près de la pore avec les passeports pour un départ un peu précipité …….

  12. Céquiça

    Chez Darty à la FNAC on peut voir cela aussi, il y a une foularoïde sur un panneau publicitaire dans l’espace vidéo. Vicks fait pareil dans un pub TV, c’est effectivement une forme de tests pour voir s’il y a des réactions. Idem aussi pour les mélanodermes qui se trouvent maintenant dans pratiquement toutes les pubs !

  13. La moutarde me monte au nez

    Patito,
    Je vous rassure tout de suite, je n’ai jamais investi au Maroc qui n’a jamais été ma tasse de thé et dont je me suis toujours méfié, mais à cette époque j’avais une compagne qui aimait y aller, en particulier à Agadir pour la mer et le soleil.
    Et vous, savez bien que ce que femme veut…

Comments are closed.