Devons-nous envahir les librairies musulmanes pour contraindre Macron à faire le ménage ?


Devons-nous envahir les librairies musulmanes pour contraindre Macron à faire le ménage ?

Des livres de haine dans les librairies musulmanes en France

 A l’image des mosquées, des voiles islamiques et des restaurants halal, les librairies musulmanes ne cessent de se multiplier partout en France et de proliférer sur tout le territoire national. Implantées souvent près d’un lieu de culte musulman ou dans les quartiers islamisés de France, ces librairies musulmanes proposent de nombreux livres islamiques, souvent en langue arabe, dont les contenus ne sont absolument pas contrôlés par les autorités françaises.

Le premier livre sacré vendu dans l’enceinte de ces librairies musulmanes est bien évidemment le Coran dont on sait aujourd’hui que de nombreux versets devraient être interdits en France puisqu’ils appellent clairement au meurtre des chrétiens, des juifs, des apostats, des mécréants et de bien d’autres innocents.

D’autres livres islamiques, pourtant tout aussi dangereux et méconnus du grand public, circulent librement au sein de ces librairies musulmanes en France.

L’ouvrage juridique majeur du sunnisme rédigé par l’imâm Malik Ibn Anas (710-795) et intitulé « Al-Muwatta » enseigne d’assommer les moines chrétiens, de violer les femmes issues du butin de guerre, de tuer les apostats et de partir en expédition guerrière. Ce livre stipule notamment : « Quand tu verras des gens qui se sont rasé le sommet de la tête [en référence à la tonsure des moines], abats-les en frappant le sommet de leur tête ». C’est cet ouvrage qui a conduit à l’assassinat des moines de Tibhirine en 1996 mais « Al-Muwatta » demeure encore aujourd’hui un livre de référence pour tous les musulmans. Non seulement, c’est un « best seller » présent dans toutes les Fnac de France, au rayon islam, mais de plus, cet ouvrage était disponible à la librairie de l’Institut du Monde Arabe (IMA) à Paris, sans aucune censure de la part de Jack Lang, son Président. Il faut pourtant rappeler que la France est très impliquée dans l’enquête sur la mort des moines de Tibhirine dont le juge anti-terroriste Marc Trévidic avait la charge du dossier.

 D’autres ouvrages prônant la charia sont également en vente dans les librairies musulmanes de France, des ouvrages qui sont en totale infraction avec les valeurs républicaines de notre pays et le principe de laïcité. A cela, il faut ajouter le développement de rayons vestimentaires islamiques, au sein même de ces librairies musulmanes, avec toute une variété de burqas, tchadors, djellabas ou qamis qui ne font qu’accentuer la visibilité de l’islam sur notre territoire français. En guise d’illustration, nous pouvons citer les nombreuses librairies musulmanes implantées autour de la mosquée Omar, un temple de l’islam radical situé tout près du Bataclan à Paris et dont certains fidèles étaient proches des protagonistes des attentats de Charlie Hebdo, de l’Hyper Casher ou du 13 novembre 2015. Ni cette mosquée Omar, ni les librairies musulmanes avoisinantes n’ont été fermées par le gouvernement au lendemain de la tragédie du Bataclan, cette mosquée se contentant de poser une bannière sur son fronton avec la mention « Pas en mon nom, Not in my name ».

 

Le cas des librairies musulmanes en France est un exemple, parmi tant d’autres, du laxisme de nos dirigeants politiques qui refusent de contrôler ces boutiques et de légiférer sur le sujet. Alors que dans de nombreux pays musulmans, notamment en Arabie Saoudite, la vente de la Bible ou de la Torah est passible de la peine de mort.

 

Face à l’inertie et la complaisance de nos élites, en France et en Europe, seule les initiatives citoyennes peuvent mettre un terme à ces dérives. Au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, je me suis rendue personnellement à l’Institut du Monde Arabe pour m’entretenir avec la responsable de la librairie et lui rappeler que l’ouvrage précité « Al-Muwatta » n’avait plus sa place au sein de son établissement après le massacre qui venait de se produire à Paris. Un homme de confession musulmane s’est alors interposé entre nous rappelant que ce livre de l’imâm Malik Ibn Anas est une œuvre majeure pour l’ensemble des fidèles musulmans.

 En Angleterre, nous pouvons saluer les actions militantes du parti politique « Britain First » qui combat l’islamisation de la Grande Bretagne et qui s’est déplacé plusieurs fois dans des quartiers islamisés du pays, notamment à Luton, pour aller inspecter plusieurs librairies musulmanes. Jayda Fransen, leader du mouvement « Britain First », n’a pas hésité à scruter tous les rayons de ces librairies musulmanes et à demander des explications au libraire sur le contenu de certains ouvrages islamiques faisant clairement l’apologie du meurtre des juifs, des homosexuels ou encore de la violence envers les femmes. La chaîne Youtube de Britain First venant d’être censurée, toutes les vidéos de ce parti politique anti-islam ont été supprimées mais nous sommes toutefois parvenus à retrouver un duplicata de la vidéo tournée au sein d’une librairie musulmane à Luton :

 

 

Il nous reste à envisager le même type d’actions concrètes en France mais nous savons que toute dénonciation ou ratissage des librairies musulmanes de notre pays, à l’initiative des citoyens, entraînera inévitablement des sanctions et des poursuites judiciaires, nos dirigeants politiques ayant décidé de sévir et de museler tous les patriotes français qui s’opposent à l’islamisation de la France.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




20 thoughts on “Devons-nous envahir les librairies musulmanes pour contraindre Macron à faire le ménage ?

    1. Pierre-Christian Esther

      Dans cette vidéo, le parti anti-islam « Britain First » (Angleterre) dénonce les livres islamiques vendus dans cette librairie musulmane qui incitent les enfants à faire le djihad et qui font l’apologie du meurtre des juifs et des homosexuels.

  1. hathoriti

    Un jour, peut-être proche, les français exaspérés iront foutre le feu dans ces librairies qui , comme leurs acheteurs-lecteurs sont INDESIRABLES en France !

  2. Pierre-Christian Esther

    L’Institut du Monde Arabe à Paris, le lieu où travaille Houria Bouteldja, la militante islamiste du Parti des Indigènes de la République.

  3. DURADUOIF

    Institut du monde arabe,associations musulmanes, instituts musulmans, écoles coraniques, librairies musulmanes, salles de prières musulmanes et mosquées….a profusion dans Notre Pays. De même que dans les pays quatari, koweit, arabie saoudite, entre autres, ils ont ouvert l’Institut du Monde Européen, des Eglises Catholiques des Temples protestants et Boudhistes des Synagogues, des Chapelles et une grande Cathédrale à Médine.

  4. DURADUPIF

    Institut du monde arabe,associations musulmanes, instituts musulmans, écoles coraniques, librairies musulmanes, salles de prières musulmanes et mosquées….a profusion dans Notre Pays. De même que dans les pays quatari, koweit, arabie saoudite, entre autres, ils ont ouvert l’Institut du Monde Européen, des Eglises Catholiques des Temples protestants et Boudhistes des Synagogues, des Chapelles et une grande Cathédrale à Médine.

  5. frejusien

    Comme dit dans l’article, une telle action en France serait sévèrement punie par notre « justice de la charia »,
    notre justice qui combat contre nous,
    notre justice qui installe L ISLAM sur le territoire,

    Nous sommes trahis de toutes parts et les français moyens dorment encore sur leur télé et leur tablette , leur smartphone et leurs jeux vidéo

  6. lucide

    Ils ont décidé d’instrumentaliser l’immigration à majorité musulmane et l’Islam en général pour « ensevelir les nations blanches européennes chrétiennes ». Pour le moment c’est leur arme. Alors, n’est-ce pas pour cela que les résistants se retrouvent en 17ème chambre correctionnelle.

    Vos luttes contrarient leur programme, qu’il pensait facile à réaliser puisque les français sont « censés être des veaux ». Et non, parmi les français il n’y a pas que des veaux, mais aussi des TAUREAUX.

    Un jour, il faudra bien pour que nous soyons entendus, que des résistants puissent faire le même genre d’action en se rendant à l’assemblée. Et filmer.
    Et montrer page par page LA REALITE DES TEXTES. Ce n’est même pas la peine de chercher à convaincre ces libraires débiles. C’est une perte de temps. Ah si un député, pendant les quelques minutes qui lui sont accordées lisait ces passages assassins. Quel beau scandale!

    Sinon, se rendre chez son député et LUI MONTRER LES TEXTES et si possible, le filmer. Et surtout lui demander : quand vos enfants vivront dans vingt au milieu d’une majorité de musulmans, saurez-vous les défendre?

    Ca me peine de voir les résistants se rendre à cette 17 ème chambre correctionnelle. S’ils ont besoin de notre présence, peuvent-ils le faire savoir?

    1. Christine TasinChristine Tasin

      nous le signalons aux adhérents de RR de Paris, on évite de signaler ouvertement où l’on se trouve eu égard aux menaces qui pèsent sur nous

    2. denise

      et oui vous avez raison , il faut se rendre chez un député et lui mettre le nez dans le Caca ! il faut bien choisir le député et savoir dans leur livre où se trouve les versets sataniques .

  7. G.G.

    1) Je propose d’envoyer un exemplaire de ces livres à Narcisse, en surlignant tous les passages ‘ critiques ‘. Accompagnés, ou pas d’un petit mot ‘ modéré …-(sans frais d’expédition pour l’Elysées)
    2) Un pro nous fait une liste de tous les ouvrages incriminés en vente libre sur notre territoire‘(avec mise à jour !)
    3) Faire un pot commun où chacun choisira 1 exemplaire et le signalera immédiatement envoyé. (afin d’éviter les doublons, frais inutiles)
    Je suis certaine que Narcisse n’a aucune idée de l’idéologie islamique qui se propage sur notre sol, qu’il n’a même jamais lu le coran en intégralité, à nous de l’en informer !
    Qu’en pensez-vous ?
    Pour ce qui me concerne, je suis prête à lui envoyer le premier exemplaire ! Ce que je vais faire même si l’action n’est pas engagée (le coran pour commencer)

    1. Christine TasinChristine Tasin

      L’idée est tentante mais… Macron sait déjà, il a tous les rapports. IL a décidé que l’islam ferait son nid en France parce que la mondialisation et ses alliés mususulmans détenant les puits de pétrole l’exigent… Qu’en pensez-vous amis lecteurs ?

  8. Fomalo

    Perso je serais plutôt d’accord avec Lucide@. Saisir les députés oui, mais faire un film projetable à l’assemblée et au sénat ( et pas seulement mais aussi sur des murs extérieurs) avec les dits textes, de tous les organismes pour lesquels on vote, mairies, conseils régionaux, ce serait très instructif. Je rejoins toutefois Christine T. lorsqu’elle rappelle que le maqueron sait déjà. Mais « bis repetita.. » pas toujours inutile, surtout sur l’ensemble du territoire.

Comments are closed.