Refus de nationalité française à un médecin proche des islamistes mais… il est autorisé à exercer en France


Refus de nationalité française à un médecin proche des islamistes mais… il est autorisé à exercer en France

La Cour administrative d’appel de Nantes, le 12 février 2018, empêche un médecin anesthésiste syrien proche d’un islamiste du parti « Hizb Ut Tahrir » d’obtenir la nationalité française par naturalisation demandée par lui et sa femme en 2014.
On peut lire sur Internet que ce parti chercherait à instaurer un califat sans recours à la violence, apparemment.
Chargée du contentieux de la naturalisation, la Cour de Nantes considère néanmoins que cet objectif pose problème et rend encore une fois ainsi une décision satisfaisante.

La décision juridictionnelle nous apprend que « M. et Mme G…de nationalité syrienne, ont sollicité l’acquisition de la nationalité française », laquelle leur a été refusée au motif « que leur loyalisme envers la France et ses institutions n’est pas avéré eu égard aux valeurs que les demandeurs prônent et à l’environnement dans lequel ils évoluent ».
G, tenant d’un islam conservateur et traditionaliste, est en lien avéré avec la mouvance islamiste radicale, notamment avec des compatriotes adeptes des thèses du Hizb Ut Tahrir, mouvement qui a pour objectif l’instauration d’un Etat islamique fondé sur la charia.
Il était en relation régulière avec B, militant actif et influent du Hizb Ut Tahrir en France et à l’étranger, depuis 1994.
« Les vues politiques de cette organisation sont incompatibles avec les principes et valeurs essentiels de la société française ».
« Sa bonne intégration professionnelle » et « son investissement dans la scolarité de ses enfants » sont jugés indifférents.

Les juges nantais appliquent de façon large le principe de précaution.
Ils s’appuient sur des indices tirés de relations entretenues par le requérant avec le milieu islamiste : ce critère du réseau tend à se développer devant les juridictions administratives.
Même si en l’occurrence, seul le chirurgien était concerné, il est jugé que sa femme était censée être au courant et ne peut donc pas davantage devenir française.
Ces juges ne coupent donc pas les cheveux en quatre. Sans doute leur habitude de connaître du contentieux des étrangers fait-elle qu’ils ont acquis une expérience pratique les laissant sans illusion.

Cependant et par ailleurs, ce médecin a été autorisé (par qui ?) à exercer en France.
Le refus de naturalisation n’implique pas, par lui-même, l’expulsion de l’intéressé, ni l’interdiction d’exercer la médecine. Les juges nantais n’ont pas le pouvoir de les décider.
C’est à s’arracher les cheveux quand on sait que tant de jeunes Français qui ne peuvent être suspectés d’avoir de mauvaises intentions et qui ont fait des études de médecine ne peuvent pas, malgré la réussite de leurs études (ils ont obtenu de bons résultats universitaires), exercer la médecine à cause du numerus clausus.
http://resistancerepublicaine.eu/2017/10/13/macron-va-aller-chercher-au-tchad-les-medecins-de-nos-campagnes-au-lieu-de-toucher-au-numerus-clausus/

Par les temps qui courent, cet arrêt est remarquable car on a l’impression que dans la France de Macron, la réussite professionnelle permet tout, comme il n’y a pas vraiment, paraît-il, d’identité française, la France étant plus ou moins un « melting pot », le Président n’ayant jamais vu d’art français, certains Français n’étant « rien » faute d’avoir réussi et les frontières grandes ouvertes.

Parmi les islamistes, certains ont effectivement réussi professionnellement comme ce professeur de mathématiques, imam dont la justice a validé la dissolution de l’association :
http://resistancerepublicaine.eu/2017/12/24/l-imam-de-torcy-en-instance-dexpulsion/
http://resistancerepublicaine.eu/2017/04/12/mosquee-de-torcy-belkacem-avait-accepte-limam-djihadiste-comme-professeur-dans-un-college/
http://resistancerepublicaine.eu/2018/02/01/letat-en-viendra-t-il-a-se-dissoudre-lui-meme-en-exercant-une-discrimination-contre-les-associations-islamistes/
(Il paraît que de nos jours, être professeur n’est plus considéré comme un signe de réussite professionnelle, je persiste à croire le contraire)

On sait à quel point la prétendue gauche se fourvoie en croyant que l’islamisme est une maladie du pauvre et de l’exclu.
Elle n’a pas d’excuse puisqu’on sait par exemple depuis belle lurette que Ben Laden était milliardaire.
On sait encore que sans se revendiquer islamiste apparemment, un millionnaire ne s’en propose pas moins de prendre en charge les amendes des voilées intégrales…

Plusieurs articles circulent qui prétendent aussi mettre en évidence des rapports entre des proches (soutiens, candidats…) de « En marche » et l’islamisme :
http://www.valeursactuelles.com/politique/yanis-khalifa-le-candidat-en-marche-accuse-de-penchants-islamistes-84276
http://www.bvoltaire.fr/candidate-islamiste-algerie-hier-candidate-marche-aujourdhui/
http://resistancerepublicaine.eu/2018/01/09/en-marche-infiltre-par-des-islamistes-et-leurs-idiots-utiles/
https://ripostelaique.com/latifa-chay-candidate-de-en-marche-photographiee-voilee-dans-une-mosquee-uoif.html

Je n’ai pas eu le temps de vérifier les allégations de ces articles, mais le fait qu’« En marche » suscite le soutien d’un fiché S ne m’étonne pas vraiment compte tenu du rapport pour le moins étrange que le président de la République entretient avec la France :
https://francais.rt.com/france/47387-fiche-s-a-epaule-mounir-mahjoubi-campagne-legislatives

« Je t’aime, moi non plus », voire, « je ne t’aime pas », tout simplement.
http://www.valeursactuelles.com/politique/pensant-etre-hors-antenne-macron-soutient-lislamiste-sulfureux-mohamed-saou-80305

Dans un tel contexte, l’arrêt de Nantes est salutaire.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


16 thoughts on “Refus de nationalité française à un médecin proche des islamistes mais… il est autorisé à exercer en France

  1. Dany BARTHOUIL

    Selon l’article L.4111-1 du code de la santé publique : « Nul ne peut exercer la profession de
    médecin s’il n’est :…
    2. De nationalité française, de citoyenneté andorrane ou ressortissant d’un Etat membre de
    l’Union Européenne ou partie à l’accord sur l’Espace Economique Européen, du Maroc ou de
    la Tunisie, sous réserve de l’application, le cas échéant, soit des règles fixées au présent
    chapitre, soit de celles qui découlent d’engagements internationaux autres que ceux
    mentionnés au présent chapitre ; … ».
    Ces conditions de nationalité ne concernent pas les médecins qui sont titulaires du diplôme
    d’Etat français de docteur en médecine et d’un diplôme français ouvrant droit à la
    qualification de médecin spécialiste…..pas bien clair quant à la nationalité! bcp de dérogations ont l’air d’être faites…

    1. MaximeMaxime

      Intéressant… sans doute faut-il en conclure qu’il est considéré comme un réfugié syrien et bénéficie d’une dérogation prévue par une convention internationale. Ce n’est pas indiqué dans la décision.
      La Convention de Genève oblige à accorder au réfugié le traitement le plus favorable auquel peut prétendre un étranger pour exercer un emploi salarié au sens large (ce qui inclut les agents publics) :
      « Les Etats contractants accorderont à tout réfugié résidant régulièrement sur leur territoire le traitement le plus favorable accordé, dans les mêmes circonstances, aux ressortissants d’un pays étranger en ce qui concerne l’exercice d’une activité professionnelle salariée ».
      Pour les activités indépendantes, leur traitement ne doit pas être moins favorable que celui des étrangers en général.
      (articles 17 à 19)
      http://www.ohchr.org/FR/ProfessionalInterest/Pages/StatusOfRefugees.aspx
      Donc c’est sans doute un médecin agent public.

      1. Conan

        Autrement dit on peut très bien retrouver ce type dans le bloc chirurgical d’un hôpital …
        Sachant qu’il milite pour instaurer le califat en France, comment me traitera-t-il si je suis juif ou s’il a appris que j’adore m’instruire chez RR ?
        Ces gens là sont à FOUTRE DEHORS DE CHEZ NOUS !

  2. denise

    article du 2/2/2018 Est R.: un chirurgien qui a opéré un enfant décédé des suites d’une opération, à Metz, a fait jouer son assurance médicale à 10 reprises entre janvier 2013 et avril 2014 . Le papa a demandé des explications auprès du Conseil National de l’Ordre des médecins , après une déclaration de Salah Benlahrir, le chirurgien , extraite de son audition ; le Conseil régional de Nancy lui aurait dit qu’il pouvait travailler  » au Maroc, en Suisse et au Moyen Orient « , contournant ainsi son interdiction d’exercer en France !
    Comprenne qui pourra !

  3. guimi

    Bonjour, je suis anesthésiste et je vous trouve bien naïfs !
    Ouvrez le site d’ un établissement et lisez les noms!
    Nous sommes envahis! Je vois des gens qui sont loin du niveau de nos infirmiers anesthésistes et qui exercent (et ramassent un max car là ils sont très bons).
    Ouvrez les yeux!!!!!!!!

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Merci pour votre témoignage, en effet il y a de plus de plus de médecins étrangers dans les centres hospitaliers et de moins en moins de Français

    2. MaximeMaxime

      J’ai une anecdote incroyable encore dans la fonction publique mais je ne peux pas la raconter sur le site pour des raisons de confidentialité… cela se rapporte aussi au fait que les « ‘réfugiés » doivent pouvoir exercer leur métier en France sans discrimination y compris quand ils ne maîtrisent pas du tout notre langue!

  4. frejusien

    Conclusion :
    il n’y a plus aucun contrôle sur quoi que ce soit, la France , pays de la pétaudière !!
    comment un islamiste a-t-il pu obtenir un statut de RÉFUGIÉ ?

    Depuis quand les islamistes ont-ils le droit de se « réfugier » chez nous, alors que nous sommes officiellement en guerre contre l’état islamique ?
    D’ailleurs , contre qui se réfugie-t-il ?

    En fait, on accepte comme réfugiés, les ennemis de l’état français, comme ils ont tous les culots, ça ne les dérangent pas de venir s’installer avec l’appui des pourritures habituelles et des aveugles humanitaires,

    1. Conan

      Et raisin sec sur la semoule, saviez-vous que la CEDH nous oblige à conserver en résidence surveillée, aux frais des contribuables français, des terroristes islamistes condamnés à mort dans leur pays (Maroc etc…) ?

  5. frejusien

    Et prochainement , nous aurons les malheureux « exilés de l’état islamique » qui viendront pour échapper à la vengeance des Kurdes et autres combattants de cette guerre de religion,
    on est tellement con en France, c’est bien connu….

    Fabius se fera un plaisir de récompenser les casques blancs, et pourquoi pas leur offrir la légion d’honneur

Comments are closed.