Conte d’hiver : « les divers » …


Conte d’hiver : « les divers » …

Un peu hors sujet mais je voulais partager avec vous ce mail que j’ai reçu ce matin :

J’ai décidé de faire un bonhomme de neige, grave erreur…

« Il a neigé toute la nuit dans ma commune, et je me réveille en découvrant un manteau blanc qui recouvre toute la ville. Je me dis que quand j’étais enfant, je faisais des bonhommes de neige, et qu’il y a longtemps que je n’ai plus joué à cela. Aussitôt dit, aussitôt fait !08:00 : je commence à faire mon bonhomme de neige.

08:10 : il fait 50 cm de haut, je suis très fier de moi. Carotte et manche à balai, j’ai retrouvé tout de suite mes réflexes d’enfance.

08:15 : une féministe passe et me demande pourquoi je n’ai pas fait une bonne femme de neige.

08:25: alors je fais aussi une bonne femme de neige, juste à côté, et je le finis en 10 minutes.

08:27 : la nounou des voisins râle parce qu’elle trouve la poitrine de la bonne femme de neige trop voluptueuse.

08:30 : le couple d’homo du quartier grommelle que ça aurait pu être deux bonshommes de neige.

08:33 : altercation avec un couple de lesbiennes, qui s’engueule avec le couple homo, et réclame au contraire deux bonnes femmes de neige.

08:35 : les végétariens du n°12 rouspètent à cause de la carotte qui sert de nez au bonhomme. Les légumes sont de la nourriture et ne doivent pas servir à ça.

08:36 : on me traite de raciste car le couple est blanc.

08:38 : les musulmans de l’autre côté de la rue veulent que je mette un foulard à ma bonne femme de neige.

08:39 : il y a à présent 50 personnes qui me font face, qui m’engueulent, souvent pour des raisons contradictoire. La tension est à son comble.

08:40 : quelqu’un appelle la police qui vient voir ce qui se passe, toutes sirènes hurlantes.

08:42 : les policiers me disent qu’il faut que j’enlève le manche à balai que tient le bonhomme de neige car il pourrait être utilisé comme une arme mortelle. Les choses empirent quand je marmonne : « ouais ; surtout si vous l’avez dans le… ».

08:45 : l’équipe de TV locale s’amène. Ils me demandent si je connais la différence entre un bonhomme de neige et une bonne femme de neige. Je réponds : « oui ; les boules ». La jeune journaliste me traite de sexiste et de porc !

08:52 : la situation s’envenime. Des mamans en djellaba de la cité voisine, veulent voiler de force ma bonne femme de neige. Je m’y oppose. Je dois faire face à une foule hostile, qui soutient la démarche des voilées, et me traite de raciste.

08:54 : la plus déterminée des voilées, gabarit lanceuse de poids, qui pèse au moins 120 kg, fonce sur ma bonne femme de neige, avec l’intention évidente d’y apposer le voile qu’elle tient en main. Je la repousse fermement. Catastrophe, elle part en arrière, et sa tête heurte le sol. Je l’ai mise KO sans le faire exprès !

08:55 : c’est un début d’émeute. Je ne dois mon salut qu’à l’intervention rapide de la Bac. Les flics m’embarquent vite fait dans le panier à salade, pour me protéger, disent-ils. Mon téléphone portable est saisi, et je suis embarqué au commissariat. Je vois à travers la fenêtre de la voiture de police la foule qui lapide mon bonhomme et ma bonne femme de neige. En dix secondes, il ne reste plus rien.

09:10 : le commissaire de police commence l’interrogatoire. Il me demande si j’ai des complices.

09:15 : je fais la « une » de l’ensemble de l’actualité. Les flash spéciaux se multiplient sur toutes les ondes. Je suis présenté comme l’homme raciste qui a agressé sauvagement une paisible française, après avoir monté une provocation grossière contre la communauté musulmane.

09:18 : on apprend que la paisible musulmane agressée a repris connaissance, mais qu’elle conservera probablement des séquelles toute sa vie, suite à l’agression subie.

09:20 : la Licra dépose plainte contre moi, et prend de vitesse le Mrap, la LDH, Sos Racisme et le CCIF, qui le feront dans la matinée.

09:30 : Caroline de Haas demande qu’on interdise d’utiliser des carottes, symboles phalliques qui incitent au viol, pour décorer les bonhommes de neige.

09:40 : Marlène Schiappa annonce qu’elle dépose un projet de loi pour exiger la parité dans l’élaboration des « oeuvres de neige », et interdire l’utilisation du mot « bonhomme de neige ».

09:55 : Marwan Muhammad appelle l’ensemble des musulmans à faire des prières de rue, à partir de 13 heures, dans toute la France, pour protester contre la grave agression islamophobe commise par un raciste contre une paisible sœur.

10:00 : le juge d’instruction me met en examen pour incitation à la haine contre un groupe de personnes, en raison de leur appartenance religieuse, violences en réunion, et décide de me maintenir en détention.

10:30 : j’entre dans la prison de Fleury-Mérogis. Dès que mon arrivée est signalée, j’entends des « Allah Akbar » qui résonnent dans toutes les cellules.

J’espère que je rêve, et que je vais me réveiller, car je suis tout de même dans la France, pays de la Liberté et des Droits de l’Homme… »

https://ripostelaique.com/jai-decide-de-faire-un-bonhomme-de-neige-grave-erreur-dans-la-france-de-2018.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Conte d’hiver : « les divers » …

  1. Avatarlorrain88

    Superbe ….Et tellement d ‘actualité…Tout y est,tout est dit et de façon humoristique pour désamorcer toute critique,toute forme d ‘amalgame ..lol..Merci pour ce pur moment de bonheur..

  2. Avatarguiĺlotin

    La prochaine fois demande aux poulet
    Qu ils embarquent le bonhomme et la bonne femme de neige comme pièces à conviction hihuhi

  3. .templier.templier

    C’est effarant et la presse qui n’en parle pas !!!
    > > > > Tout est dans les photos et dans le commentaire en fin de message !
    Il vaut mieux être migrant que militaire ou SDF…

    > > >

    COMMENTAIRE :

    Pour être précis, la chaine d’hôtels F1 (du groupe ACCOR) n’a pas été mise à disposition des Pouvoirs publics.
    Une soixantaine d’hôtels F1 a été achetée par l’Etat pour la somme de 260 millions d’€, financés par la Caisse des Dépôts et Consignations.
    > > > >
    Le personnel de ces hôtels a été viré (400 personnes) dans le silence complice des médias et du monde syndical.
    Tous ces hôtels sont maintenant occupés par des migrants, en région parisienne et en province.

    Mais le plus grave est à venir. Les migrants n’auront plus à prendre de risques avec des passeurs pour venir en Europe.
    Macron a décidé que la France accueillerait en 2018, 3000 Soudanais, Erythréens, Nigériens, Tchadiens . . .
    Ils seront répartis sur tout le territoire national. Bien entendu sans demander l’avis des municipalités.
    Dès janvier, Ils seront 72 à débarquer en France. Coût pour ce premier arrivage: 5 millions d’€.
    A fin 2018, l’Etat aura dépensé 220 millions d’€ pour cette opération. Les services de l’Elysée prévoient 7000 arrivées d’Africains organisées en 2019.

    On ne demandera pas l’avis des Français : ils auront simplement à se pousser pour faire de la place,
    payer des impôts pour financer cette invasion et accepter que ces gens soient prioritaires pour occuper des emplois.

    Cette substitution de population n’est pas une fatalité mais elle est orchestrée par toute une engeance : le Haut Conseil aux Réfugiés,
    l’ONU, les politicards, européens et nationaux, tous les crétins utiles à “la cause”: associations et services officiels abreuvés par nos impôts.

    La dette de la France atteindra 2300 milliards d’€ à fin 2017. L’Etat français devra emprunter plus de 100 milliards d’€ pour boucler les fins de mois en 2018.
    La télé nous dit, ces jours-ci : il y aurait NEUF MILLIONS DE FRANCAIS en dessous du “seuil de pauvreté”.
    Alors comment ce gouvernement peut-il encore faire entrer et subventionner des milliers de nouveaux chômeurs ?
    Par de nouveaux impôts et de nouvelles “économies”.
    La dernière idée en date, du Conseil d’Analyse Economique :
    le remboursement des soins médicaux se fera en fonction des revenus !

    Il faut savoir que 200 millions d’€ ont été sucrés récemment de la dotation pour les maisons de retraite du secteur public (Les vieux peuvent crever !).

    > >

    > >

    > >

    > >

    > >


    J. Gringet

    >

  4. Avatarfrejusien

    Faut savoir aussi que l’asile coûte DEUX MILLIARDS par an
    et L ‘HÉBERGEMENT D’ URGENCE DEUX MILLIARDS PAR AN,

    attendez-vous à de nouvelles augmentations, des hopitaux plus déglingués les uns que les autres, d’autres hopitaux de campagne qui vont fermer, rien à foutre des ploucs de campagne, des déremboursements de la sécu, et une augmentation significative des remèdes vendus sans ordonnance, pour le reste suivez l’actu

Comments are closed.